vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


« L’Art de la Dégustation » by Kacper Hamilton
23 septembre 2010, 16:35
Filed under: Design, Whisky | Étiquettes: , ,
QUAND LE DESIGN SE MÊLE À LA DÉGUSTATION CA DONNE CELA…

 

"L'Art de la Dégustation" par Kacper Hamilton pour Ballantine's 12 ans

 

L’Art de la Dégustation vu et corrigé par Kacper Hamilton, jeune designer anglais, très créatif et talentueux, qui réinvente le rituel de la dégustation du Scotch.

 

Il crée le coffret exceptionnel pour une dégustation d’exception de Ballantine’s 12 ans d’âge et transforme cette dégustation en un moment unique d’apprécier pleinement l’harmonie, l’équilibre et la richesse aromatique du whisky.

« l’Art de Dégustation » d’Hamilton installe un nouveau rituel de dégustation en invitant les amateurs à prendre leur temps pour découvrit et apprécier toutes les subtilités du Scotch.

D’abord la carafe, par sa forme aérienne à la base et plus fine au sommet, permet au whisky de développer tous ses arômes. Ensuite, le design original des verres permet de faire circuler le liquide, de jouer avec, et d’en admirer la robe toute en développant les arômes.

Au final, tout est réuni : la vue, l’odorat, le goût, le toucher dans cet « Art de Dégustation » vu par Kacper Hamilton, qui devient le rituel sollicitant tous nos sens, au service d’une dégustation privilégier et complexe.

Zoom sur le designer Kacper Hamilton

Diplômé du St Martin College of Art and Design de Londres. Très vite il prends ses marques dans le monde du design, en créant en 2008 une étonnante série de verres inspirée de 7 péchés capitaux. Il travaille pour des grandes marque prestigieuses comme Louis Vuitton et crée sa propre agence de design à Londres. Son but dans la création est : donner du sens et de la valeur aux objets simples du quotidien.

Publicités
Commentaires fermés sur « L’Art de la Dégustation » by Kacper Hamilton


L’association mets et alcools est-elle possible ?
16 novembre 2009, 00:45
Filed under: Alcools | Étiquettes: , , , , ,

Salon Spirit - Dîner

C’est cette sérieuse question que je me suis posée lors d’un dîner organisé par le Salon Spirit.

Le but de l’opération était pourtant simple : trouver pour les plats proposés un ou plusieurs accords avec ces divers alcools : whisky, cognac, armagnac, vodka, alcools de fruits et j’en passe. L’exercice était bien difficile mais, surtout, est-il vraiment possible pour un vrai plaisir gustatif ?

En regardant mes voisins à table, le constat fût sans appel. D’un coté, les verres d’eau minérale toujours vides, et de l’autre, les verres des divers alcools, même excellents (pour ne pas dire exceptionnels), presque intacts… No comment.

Les sommeliers présents à cette soirée essayaient de défendre desespèrement leur cause en décrivant chaque accord avec des mots quelque peu trop imagés à mon sens. Ils ont ainsi imaginé des compromis, presque parfaits selon eux, entre les divers alcools et du foie gras, de la dorade royale, une pièce de boeuf Saint George ou bien encore avec du roquefort. Mais ce fût peu convaincant malgré tous leurs efforts.

Quoi qu’il en soit, avec ce type de repas, on reste plutôt dans l’imaginaire que dans le réel. Et un seul accord s’avéra être vraiment satisfaisant : ce fût ce petit canapé Bagnat au caviar en guise d’apéritif avec un verre de vodka blanche bien glacé, les fameux « zakuski » qu’on n’imagine pas autrement. De même en fin de repas, un mille feuille aux poires avec un petit verre de poire williams. Pourquoi pas.

Ainsi, la conclusion est très simple, on peux toujours imaginer des accords plus insolites les uns que les autres, mais est-ce que tout cela a un véritable sens gustatif ? Chaque alcool, vins ou simple boisson non alcoolisée a un rôle à jouer dans le parcours gustatif de chacun. Et rassurez vous, tout n’est pas figé, mais il y a des règles à respecter. Elles sont quelques fois très classiques, mais ça marche !

Cognac, armagnac, vieux rhum ou eaux de vie… Ce sont des alcools de contemplation et de réflexion, qui se dégustent et re-dégustent confortablement tout en douceur, le plus souvent pour eux même, en toute simplicité ou, encore mieux, en les associant à un tout nouveau vitol trouvé dans une fabrique à la Havane.

Pas de panique le calme est revenu.

Commentaires fermés sur L’association mets et alcools est-elle possible ?



%d blogueurs aiment cette page :