vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Millésime 2016 en Bourgogne #conclusion
l'automne paisible dans la vigne de Montrachet

l’automne paisible dans la vigne de Montrachet

Millésime 2016 en Bourgogne : Belle surprise, presque inespéré !

Les évènements climatiques du printemps ont amputé la récolte, qui sera sans doute l’une des plus faibles de ces 20 dernières années (1,25 million d’hectolitres contre 1,518 hl en 2015).

dans certaines appellations les bouteilles se feront rares en 2016 comme à Chablis

Dans certaines appellations les bouteilles se feront rares en 2016 comme à Chablis

La météo 2016 en bref :

La météo du printemps n’a heureusement pas empêché d’élaborer des vins à la hauteur des attentes des amoureux de la Bourgogne. En effet, après un printemps particulièrement humide et froid, soleil et chaleur se sont imposés aux premiers jours de l’été. Ce changement soudain a permis aux vignes de reprendre des forces. Les parcelles ont rattrapé le retard pris au début du cycle végétatif et offrent, au final, un millésime de qualité !

Les raisins récoltés sont parfaitement sains, mûrs avec des jolis taux d’anthocyanes.

Beaune by night, place du Marché avec des Hospices

Beaune by night, place du Marché avec des Hospices

En résumé, les premières dégustations en amont de la dernière 156e vente des Hospices de Beaune ont confirmé la tendance d’un millésime très qualitatif, hélas sans quantité !

Bref Rappel : Bourgogne viticole en quelques chiffres clé

30 000 ha de vignes

Bourgogne = 100 appellations soit :

33 Grands Crus

44 Villages et 1er Crus

23 Régionales

Sans oublier dans cette hiérarchie les 1247 Climats inscrits en juillet 2015 par le Comité du patrimoine mondial  sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Chacun de ces Climats sont accolés les un aux autres, chacun possède son histoire, son goût, sa place dans la hiérarchie des vins, tels que les a lentement construits le génie humain allié à un milieu naturel exceptionnel de la Bourgogne.

les parcelles de Montrachet qui font partie d'un petit pourcentage de grands crus en Bourgogne

les parcelles de Montrachet qui font partie d’1% de grands crus en Bourgogne

4 niveaux d’appellations soit :

1 % GC

10 % 1er Crus

38 % Villages

51 % Régionales

Cépages :

49 % Chardonnay

35 % Pinot Noir

16 % Autres (Aligoté, Gamay, Sauvignon)

Production

70 % Vins blancs (dont les Crémants)

30 % Vins rouges

Maisons :

17 Caves Coopératives

300 Maisons de Négoce

3850 Domaines viticoles

vieux caveau enterré typique en Bourgogne

vieux caveau enterré typique en Bourgogne

Adresses utiles :

http://www.vins-bourgogne.fr

http://www.bourgogne-wines.com

 

 

 

 

Publicités
Commentaires fermés sur Millésime 2016 en Bourgogne #conclusion


Echo de vendanges 2016 dans le Médoc… #reportage
Vendanges de derniers cabernets au Ch Lagrange, Saint-Julien

Vendanges de derniers cabernets au Ch Lagrange, Saint-Julien

Les vendanges sont finies un peu partout, compte tenu de la météo plutôt capricieuse en 2016, il veut mieux de rester encore assez prudent dans ses conclusions finales, mais après les dégustations des premiers jus les vignerons sont très confiantes pour les résultats…!

Un bref rappel du millésime 2016 :

Le millésime 2016 na pas été épargné par la météo plutôt capricieuse, en effet, les épisodes de gel en avril dans le vignoble Champenois qui ont mis à mal le quart de cette région viticole, la Bourgogne avait été particulièrement touchée dans sa partie Nord à Chablis par des épisodes météorologiques à répétitions comme le gel, la grêle avec une forte pluviométrie. En août, c’était au tour du Languedoc de subir cette fois la grêle, de même que le bordelais…

Pour résumer, la vigne a vécu un printemps très pluvieux avec une sécheresse estivale.

Avec cette sécheresse estivales, les vignes ont été mises à rude épreuve, avec pour certains viticulteurs, la nécessité de sacrifier des parcelles entières, en coupant les raisins bien avant les vendanges, afin de sauver les pieds de vignes.

Et comme dans ces années humides, le mildiou s’est invité à la fête dans plusieurs régions, plus besoin de rappeler les ravages que peut entrainer ce champignon, pour certains vignerons ce sont des quantités importantes de raisins encore sacrifiés.

Echo des vendanges 2016 dans le Médoc

Compte-rendu du Millésime 2016 dans le Médoc, bref rappel de la météo juste avant et pendant les vendanges par Antoine Médeville, œnologue-conseil (copropriétaire de Château Fleur La Mothe CB de Médoc).

Antoine Médeville, oenologue-conseil

Antoine Médeville, oenologue-conseil

Suite à l’épisode pluvieux survenu à la mi septembre, le temps est resté encore humide pendant quelques jours. Ensuite la météo clémente favorise de nouveau une bonne maturation du raisin.

Le potentiel phénolique continu de s’améliorer avec une augmentation de l’extractibilité des anthocyanes et des maturités de pépins proche de la vérité pour les merlots.

Dans les parcelles, on remarque une évolution des pellicules sur les parcelles de merlots les plus précoces ou ayant subies un stress hydrique important. Cela nécessite une forte vigilance au vignoble afin de suivre l’état sanitaire de ces parcelles. Le phénomène de « fissure des baies » devrait être très limité compte tenu de la météo clémente qui continue.

Les analyses de baies montrent bien le peu de décalage de maturité entre les Merlots et les Cabernets Sauvignons constatés dès la floraison qui fut homogène.

23 septembre, fin de la semaine sous un grand soleil dans le Médoc… et premier coup de sécateur pour les Merlots, sur les terroirs le plus précoces !

Les potentiels en anthocyanes continuent d’évoluer positivement et la maturité de pépins avance bien.

Les polyphénols sont au rendez-vous, les anthocyanes se présentent en bonnes concentrations et les extractibilités s’améliorent chaque jour.

Dans les Appellations Communales, la cadence devrait s’accélérer la semaine prochaine alors que « top départ » général aura lieu à partir du 03 octobre.

«Le beau temps enclenché sur la nouvelle lune et les grandes marées annoncent un mois de météo favorable» ce que disent les anciens…

Les propriétaires doivent désormais s’armer de patience pour savoir attendre un millésime qui se fait désirer.

Les jours passent et l’été indien s’installe sur la Gironde et le Médoc !

En effet, les conditions climatiques idéales permettent d’attendre et de récolter chaque parcelle à la carte. D’ailleurs, pour une très grande partie du Vignoble Médocain, les vendanges ne débuteront réellement qu’à partir de 3 octobre.

Les potentiels phénoliques profitent pleinement de la météo et continuent d’évoluer dans le bon sens.

Les maturités de pépins sont atteintes sur les Merlots, mais il faut encore attendre les Cabernets Sauvignons. Les peaux de baies s’affinent et sont moins en moins astringentes.

Les précipitations attendues en fin de semaine sont tombées de vendredi 7 à samedi 8 octobre.

Il faut désormais rester vigilant et suivre de près l’état sanitaire du Vignoble.

Une chose est sûre, les grands vins sont souvent des millésimes tardifs avec des maturités phénoliques longues et des degrés raisonnables.

L’été Indien s’est durablement installé sur la Gironde.

très beaux Cabernets prêts à être vendangé au Ch Lagrange

Très beaux Cabernets prêts à être vendangé au Ch Lagrange, Saint-Julien

Les journées ensoleillées, associées à des nuits fraiches apportent aux derniers Merlots et Cabernets tout ce dont ils ont besoin pour affiner leurs maturités.

Cette clémence climatique a stoppé l’évolution du Botrytis Cinerea et a ainsi permis d’aller jusqu’à la juste maturité de chaque parcelle.

A Phélan-Ségur (Saint-Estèphe) des derniers cabernets arrivent au chai

A Phélan-Ségur (Saint-Estèphe) les derniers cabernets arrivent au chai

Les vendanges se déroulent dans une sérénité assez inédite; chacun a bien conscience qu’un grand millésime est en préparation.

Au chai 

on trie et on re-trie et on recommence...

on trie et on re-trie et on recommence…

vendange 2016, le "caviar médocain"

vendange 2016, le « caviar médocain »

Au niveau des premières cuves en fermentation, les lots sont de belle tenue avec des couleurs intenses avec une charge tannique importante.

premiers cuves de merlots à Phélan-Ségur

premiers cuves de merlots à Phélan-Ségur, concentrations en anthocyanes déjà à vu d’oeil est très importante

Concernant les anthocyanes, nous pouvons même parler de qualité exceptionnelle puisqu’il n’est pas rare d’avoir des cuves de merlots avec des concentrations en anthocyanes supérieures à 1000 mg/l en fin de fermentation alcoolique.

merlots, cabernets et petit verdot montrent la couleur à Saint-Pierre et Gloria (Saint Julien)

Merlots, Cabernets et Petit Verdot montrent la couleur (Saint-Pierre et Gloria, Saint Julien)

Même s’il est assez difficile de se prononcer avant la fin de la fermentation malo-lactique, les cuves terminées présentent un bel équilibre permettant d’être très optimiste.

Du point de vue des rendements, les Merlots ont donné entière satisfaction mais les Cabernets Sauvignons soient légèrement plus bas.

A la mi-octobre, le constat reste le même, un grand millésime qualitatif se prépare et la quantité devrait être également au rendez vous.

PORTFOLIO

dégustation des premieres cuves de merlot avec Pierre Cazeneuve au Ch Paloumey, Haut-Médoc CB

Dégustation des premières cuves de merlot avec Pierre Cazeneuve au Ch Paloumey, Haut-Médoc CB

Martine Cazeneuve, propriétaire de Paloumey avec Pierre, son fils dans le chai

Martine Cazeneuve, propriétaire de Paloumey avec Pierre, son fils dans le chai

Collection Paloumey

Collection Paloumey

Beaux Cabernets Sauvignon à la veille des vendanges au Ch Lagrange, Saint-Julien

Beaux Cabernets Sauvignon à la veille des vendanges au Ch Lagrange, Saint-Julien

Benjamin Vimal, dir technique de Lagrange na cache pas sa satisfaction sur la qualité de la vendange 2016

Benjamin Vimal, dir technique de Lagrange na cache pas sa satisfaction sur la qualité de la vendange 2016

quelques grappillons abandonnés dans la vigne

quelques en attente d’être vendangées

quelques remontages au Ch Gloria, Saint-Julien

quelques remontages au Ch Gloria, Saint-Julien

en plaine effervescence au chai de Gloria et Saint-Pierre, Saint-Julien

en plaine effervescence au chai de Gloria et Saint-Pierre, Saint-Julien

les derniers Cabernets arrivent au chai de Ch Caronne St-Gemme,Haut-Médoc

les derniers Cabernets arrivent au chai de Ch Caronne St-Gemme,Haut-Médoc

Francois Nony, propriétaire de Ch Caronne St-Gemme, Haut-Médoc

Francois Nony, propriétaire de Ch Caronne St-Gemme, Haut-Médoc

dégustation de premières cuves de merlots, les robes toujours très soutenues (Ch Caronne St-Gemme)

dégustation de premières cuves de merlots, les robes toujours très soutenues (Ch Caronne St-Gemme)

Collection Caronne St-Gemme

Collection Caronne St-Gemme

Derniers Cabernets arrivent au chai de Phélan-Ségur, Saint-Estèphe

Derniers Cabernets arrivent au chai de Phélan-Ségur, Saint-Estèphe, la fin de vendanges s’approche…

 

au chai on ne laisse rien passer, les tries optiques travaillent sans relâche (Phélan-Ségur)

au chai on ne laisse rien passer, les tries optiques travaillent sans relâche (Phélan-Ségur)

Au Ch Charmail, Haut-Médoc CB on sent déjà la fin de vendanges, derniers grappes passent par le tri baies

Au Ch Charmail, Haut-Médoc CB on sent déjà la fin de vendanges, derniers grappes passent par le tri baies

Bernard d'Halluin, propriétaire de Ch Charmail dans son chai

Bernard d’Halluin, propriétaire de Ch Charmail dans son chai, na cache pas sa satisfaction sur la qualité des premiers jus du 2016

Antoine Médeville, oenologue-conseil, copropriétaire de Ch Fleur La Mothe, Médoc CB

Antoine Médeville, oenologue-conseil, copropriétaire de Ch Fleur La Mothe, Médoc CB

en effet 2016 affiche bien sa couleur...

en effet 2016 affiche bien sa couleur… à Fleur-La Mothe

Max de Pourtalès, propriétaire de Ch Doyac, Haut-Médoc CB avec son fidèle compagnon dans la parcelle de cabernets

Max de Pourtalès, propriétaire de Ch Doyac, Haut-Médoc CB avec son fidèle compagnon dans la parcelle de cabernets

Max de Pourtalès cherche toujours du meilleurs, fait quelques expériences en vinification intégrale

Max de Pourtalès cherche toujours du meilleurs, fait quelques expériences en vinification intégrale, 2016 en plaine fermentation

à Doyac la relève est déjà prête, Clémence avec son diplôme DNO en poche travaille aux cotés de son père

A Doyac la relève est déjà prête, Clémence avec son diplôme DNO en poche travaille maintenant aux cotés de son père

étiquette Doyac

étiquette Doyac

2016 nous cache encore des belles surprises...

2016 nous cache encore des belles surprises…

 

Adresses utiles :

http://www.chateaupaloumey.com

http://www.chateau-lagrange.com

http://www.domaines-henri-martin.com

http://www.caronne-ste-gemme.com

http://www.phelansegur.com

http://www.chateau-charmail.fr

http://www.chateaufleurlamothe.fr

http://www.chateaudoyac.fr

http://www.crus-bourgeois.com

 

 

Commentaires fermés sur Echo de vendanges 2016 dans le Médoc… #reportage



%d blogueurs aiment cette page :