vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Crus Bourgeois du Médoc dévoilent la sélection du Millésime 2016…

Nouveau logo de Crus Bourgeois du Médoc

Olivier Cuvelier, Président de l’Alliance des Crus Bourgeois du Médoc dévoile la 9ème Sélection Officielle des Crus Bourgeois du Médoc Millésime 2016.

Celle-ci rassemble 270 Crus Bourgeois du Médoc, tous issus de l’une des 7 AOC médocaines : Médoc, Haut-Médoc, Listrac-Médoc, Moulis, Margaux, Pauillac et Saint-Estèphe.

Olivier Cuvelier, Président de l’Alliance des Crus Bourgeois du Médoc

2016 est un très grand millésime pour les Crus Bourgeois du Médoc. Il a connu des conditions météorologiques idéales pour la maturation des raisins. Ces conditions ont donné des vins particulièrement colores, riches en arômes et équilibres grâce à une bonne fraicheur.

 

Les chiffres clefs du Millésime 2016 :

 

270 Crus Bourgeois du Médoc répartis entre les différentes familles :

 

AOC Médoc : 123 – soit environ 17 millions de bouteilles

AOC Haut-Médoc : 89 -soit environ 12 millions de bouteilles AOC

Listrac-Médoc : 15 – soit environ 1 million de bouteilles

AOC Moulis en Médoc : 12 – soit environ 800 000 bouteilles

AOC Margaux : 9 – soit environ 900 000 bouteilles AOC

Pauillac : 4 – soit environ 250 000 bouteilles

AOC Saint-Estèphe : 18 – soit environ 1,6 million de bouteilles

                      

33 millions de bouteilles

32% de la production du Médoc en volume

5 000 ha soit 31% de la surface viticole

 

Rappel de précédentes Sélections Officielles

 

Millésime 2008 – 243 Crus Bourgeois du Médoc – 25 millions de bouteilles

Millésime 2009 – 246 Crus Bourgeois du Médoc – 32 millions de bouteilles

Millésime 2010 – 260 Crus Bourgeois du Médoc – 32 millions de bouteilles

Millésime 2011 – 256 Crus Bourgeois du Médoc – 28 millions de bouteilles

Millésime 2012 – 267 Crus Bourgeois du Médoc – 29 millions de bouteilles

Millésime 2013 – 251 Crus Bourgeois du Médoc – 20 millions de bouteilles

Millésime 2014 – 278 Crus Bourgeois du Médoc – 30 millions de bouteilles

Millésime 2015 – 271 Crus Bourgeois du Médoc – 32 millions de bouteilles

 

Millésime 2016 – 270 Crus Bourgeois du Médoc – 33 millions de bouteilles

 

Les Crus Bourgeois du Médoc sélectionnent le meilleur de leur production pour garantir la qualité de chaque millésime, les quantités mises en marché varient donc d’un millésime à l’autre.

En 9 ans, du millésime 2008 au millésime 2016, les Crus Bourgeois du Médoc ont donc produit 261 millions de bouteilles, dont la qualité est toujours garantie.

La sélection complète est disponible sur :   http://www.crus-bourgeois.com

 

 

 

Crus Bourgeois du Médoc Sélection 2016

 

Publicités
Commentaires fermés sur Crus Bourgeois du Médoc dévoilent la sélection du Millésime 2016…


Crus Bourgeois du Médoc dévoilent sa Sélection Officielle pour le millésime 2015

Logo de la Sélection Officielle des Crus Bourgeois du Médoc 2015

Olivier Cuvelier, Président de Crus Bourgeois du Médoc présente la dernière Sélection Officielle pour le millésime d’exception : 2015

 

Avec le millésime 2015, les Crus Bourgeois du Médoc lancent leur 8ème Sélection Officielle (la première lancée en 2008)

 

La démarche de qualité des Crus Bourgeois du Médoc impose que les vins soient sélectionnés et dégusté à l’aveugle par un jury d’experts.

 

Cette année, pour le millésime 2015, 271 Crus Bourgeois du Médoc font partie de la nouvelle Sélection Officielle ce qui représente :

 

32 millions de bouteilles qui seront commercialisées comparable à la sélection officielle 2009 et 2010 pour exactement le même volume.

 

Ce qui correspond à 31 % de la surface viticole du Médoc sur les très prestigieuses AOC : Médoc, Haut-Médoc, Listrac-Médoc, Moulis, Margaux, Pauillac et Saint-Estèphe

 

Environ 31 % de la production médocaine

 

 

 

Rappel – Sélections Officielles précédentes

 

Sélection Officielle 2008 – 243 Crus Bourgeois du Médoc – 25 millions de bouteilles

 

Sélection Officielle 2009 – 246 Crus Bourgeois du Médoc – 32 millions de bouteilles

 

Sélection Officielle 2010 – 260 Crus Bourgeois du Médoc – 32 millions de bouteilles

 

Sélection Officielle 2011 – 256 Crus Bourgeois du Médoc – 28 millions de bouteilles

 

Sélection Officielle 2012 – 267 Crus Bourgeois du Médoc – 29 millions de bouteilles

 

Sélection Officielle 2013 – 251 Crus Bourgeois du Médoc – 20 millions de bouteilles

 

Sélection Officielle 2014 – 278 Crus Bourgeois du Médoc – 30 millions de bouteilles

 

Soit un total de 228 millions de bouteilles sur les 8 millésimes mis en marché depuis le millésime 2008

 

Adresses utiles pour trouver toutes les détailles et les crus concernés : 

http://www.crus-bourgeois.com

http://www.bourgeoisetfiersdeletre.com

 

Commentaires fermés sur Crus Bourgeois du Médoc dévoilent sa Sélection Officielle pour le millésime 2015


Echo de vendanges 2016 dans le Médoc… #reportage
Vendanges de derniers cabernets au Ch Lagrange, Saint-Julien

Vendanges de derniers cabernets au Ch Lagrange, Saint-Julien

Les vendanges sont finies un peu partout, compte tenu de la météo plutôt capricieuse en 2016, il veut mieux de rester encore assez prudent dans ses conclusions finales, mais après les dégustations des premiers jus les vignerons sont très confiantes pour les résultats…!

Un bref rappel du millésime 2016 :

Le millésime 2016 na pas été épargné par la météo plutôt capricieuse, en effet, les épisodes de gel en avril dans le vignoble Champenois qui ont mis à mal le quart de cette région viticole, la Bourgogne avait été particulièrement touchée dans sa partie Nord à Chablis par des épisodes météorologiques à répétitions comme le gel, la grêle avec une forte pluviométrie. En août, c’était au tour du Languedoc de subir cette fois la grêle, de même que le bordelais…

Pour résumer, la vigne a vécu un printemps très pluvieux avec une sécheresse estivale.

Avec cette sécheresse estivales, les vignes ont été mises à rude épreuve, avec pour certains viticulteurs, la nécessité de sacrifier des parcelles entières, en coupant les raisins bien avant les vendanges, afin de sauver les pieds de vignes.

Et comme dans ces années humides, le mildiou s’est invité à la fête dans plusieurs régions, plus besoin de rappeler les ravages que peut entrainer ce champignon, pour certains vignerons ce sont des quantités importantes de raisins encore sacrifiés.

Echo des vendanges 2016 dans le Médoc

Compte-rendu du Millésime 2016 dans le Médoc, bref rappel de la météo juste avant et pendant les vendanges par Antoine Médeville, œnologue-conseil (copropriétaire de Château Fleur La Mothe CB de Médoc).

Antoine Médeville, oenologue-conseil

Antoine Médeville, oenologue-conseil

Suite à l’épisode pluvieux survenu à la mi septembre, le temps est resté encore humide pendant quelques jours. Ensuite la météo clémente favorise de nouveau une bonne maturation du raisin.

Le potentiel phénolique continu de s’améliorer avec une augmentation de l’extractibilité des anthocyanes et des maturités de pépins proche de la vérité pour les merlots.

Dans les parcelles, on remarque une évolution des pellicules sur les parcelles de merlots les plus précoces ou ayant subies un stress hydrique important. Cela nécessite une forte vigilance au vignoble afin de suivre l’état sanitaire de ces parcelles. Le phénomène de « fissure des baies » devrait être très limité compte tenu de la météo clémente qui continue.

Les analyses de baies montrent bien le peu de décalage de maturité entre les Merlots et les Cabernets Sauvignons constatés dès la floraison qui fut homogène.

23 septembre, fin de la semaine sous un grand soleil dans le Médoc… et premier coup de sécateur pour les Merlots, sur les terroirs le plus précoces !

Les potentiels en anthocyanes continuent d’évoluer positivement et la maturité de pépins avance bien.

Les polyphénols sont au rendez-vous, les anthocyanes se présentent en bonnes concentrations et les extractibilités s’améliorent chaque jour.

Dans les Appellations Communales, la cadence devrait s’accélérer la semaine prochaine alors que « top départ » général aura lieu à partir du 03 octobre.

«Le beau temps enclenché sur la nouvelle lune et les grandes marées annoncent un mois de météo favorable» ce que disent les anciens…

Les propriétaires doivent désormais s’armer de patience pour savoir attendre un millésime qui se fait désirer.

Les jours passent et l’été indien s’installe sur la Gironde et le Médoc !

En effet, les conditions climatiques idéales permettent d’attendre et de récolter chaque parcelle à la carte. D’ailleurs, pour une très grande partie du Vignoble Médocain, les vendanges ne débuteront réellement qu’à partir de 3 octobre.

Les potentiels phénoliques profitent pleinement de la météo et continuent d’évoluer dans le bon sens.

Les maturités de pépins sont atteintes sur les Merlots, mais il faut encore attendre les Cabernets Sauvignons. Les peaux de baies s’affinent et sont moins en moins astringentes.

Les précipitations attendues en fin de semaine sont tombées de vendredi 7 à samedi 8 octobre.

Il faut désormais rester vigilant et suivre de près l’état sanitaire du Vignoble.

Une chose est sûre, les grands vins sont souvent des millésimes tardifs avec des maturités phénoliques longues et des degrés raisonnables.

L’été Indien s’est durablement installé sur la Gironde.

très beaux Cabernets prêts à être vendangé au Ch Lagrange

Très beaux Cabernets prêts à être vendangé au Ch Lagrange, Saint-Julien

Les journées ensoleillées, associées à des nuits fraiches apportent aux derniers Merlots et Cabernets tout ce dont ils ont besoin pour affiner leurs maturités.

Cette clémence climatique a stoppé l’évolution du Botrytis Cinerea et a ainsi permis d’aller jusqu’à la juste maturité de chaque parcelle.

A Phélan-Ségur (Saint-Estèphe) des derniers cabernets arrivent au chai

A Phélan-Ségur (Saint-Estèphe) les derniers cabernets arrivent au chai

Les vendanges se déroulent dans une sérénité assez inédite; chacun a bien conscience qu’un grand millésime est en préparation.

Au chai 

on trie et on re-trie et on recommence...

on trie et on re-trie et on recommence…

vendange 2016, le "caviar médocain"

vendange 2016, le « caviar médocain »

Au niveau des premières cuves en fermentation, les lots sont de belle tenue avec des couleurs intenses avec une charge tannique importante.

premiers cuves de merlots à Phélan-Ségur

premiers cuves de merlots à Phélan-Ségur, concentrations en anthocyanes déjà à vu d’oeil est très importante

Concernant les anthocyanes, nous pouvons même parler de qualité exceptionnelle puisqu’il n’est pas rare d’avoir des cuves de merlots avec des concentrations en anthocyanes supérieures à 1000 mg/l en fin de fermentation alcoolique.

merlots, cabernets et petit verdot montrent la couleur à Saint-Pierre et Gloria (Saint Julien)

Merlots, Cabernets et Petit Verdot montrent la couleur (Saint-Pierre et Gloria, Saint Julien)

Même s’il est assez difficile de se prononcer avant la fin de la fermentation malo-lactique, les cuves terminées présentent un bel équilibre permettant d’être très optimiste.

Du point de vue des rendements, les Merlots ont donné entière satisfaction mais les Cabernets Sauvignons soient légèrement plus bas.

A la mi-octobre, le constat reste le même, un grand millésime qualitatif se prépare et la quantité devrait être également au rendez vous.

PORTFOLIO

dégustation des premieres cuves de merlot avec Pierre Cazeneuve au Ch Paloumey, Haut-Médoc CB

Dégustation des premières cuves de merlot avec Pierre Cazeneuve au Ch Paloumey, Haut-Médoc CB

Martine Cazeneuve, propriétaire de Paloumey avec Pierre, son fils dans le chai

Martine Cazeneuve, propriétaire de Paloumey avec Pierre, son fils dans le chai

Collection Paloumey

Collection Paloumey

Beaux Cabernets Sauvignon à la veille des vendanges au Ch Lagrange, Saint-Julien

Beaux Cabernets Sauvignon à la veille des vendanges au Ch Lagrange, Saint-Julien

Benjamin Vimal, dir technique de Lagrange na cache pas sa satisfaction sur la qualité de la vendange 2016

Benjamin Vimal, dir technique de Lagrange na cache pas sa satisfaction sur la qualité de la vendange 2016

quelques grappillons abandonnés dans la vigne

quelques en attente d’être vendangées

quelques remontages au Ch Gloria, Saint-Julien

quelques remontages au Ch Gloria, Saint-Julien

en plaine effervescence au chai de Gloria et Saint-Pierre, Saint-Julien

en plaine effervescence au chai de Gloria et Saint-Pierre, Saint-Julien

les derniers Cabernets arrivent au chai de Ch Caronne St-Gemme,Haut-Médoc

les derniers Cabernets arrivent au chai de Ch Caronne St-Gemme,Haut-Médoc

Francois Nony, propriétaire de Ch Caronne St-Gemme, Haut-Médoc

Francois Nony, propriétaire de Ch Caronne St-Gemme, Haut-Médoc

dégustation de premières cuves de merlots, les robes toujours très soutenues (Ch Caronne St-Gemme)

dégustation de premières cuves de merlots, les robes toujours très soutenues (Ch Caronne St-Gemme)

Collection Caronne St-Gemme

Collection Caronne St-Gemme

Derniers Cabernets arrivent au chai de Phélan-Ségur, Saint-Estèphe

Derniers Cabernets arrivent au chai de Phélan-Ségur, Saint-Estèphe, la fin de vendanges s’approche…

 

au chai on ne laisse rien passer, les tries optiques travaillent sans relâche (Phélan-Ségur)

au chai on ne laisse rien passer, les tries optiques travaillent sans relâche (Phélan-Ségur)

Au Ch Charmail, Haut-Médoc CB on sent déjà la fin de vendanges, derniers grappes passent par le tri baies

Au Ch Charmail, Haut-Médoc CB on sent déjà la fin de vendanges, derniers grappes passent par le tri baies

Bernard d'Halluin, propriétaire de Ch Charmail dans son chai

Bernard d’Halluin, propriétaire de Ch Charmail dans son chai, na cache pas sa satisfaction sur la qualité des premiers jus du 2016

Antoine Médeville, oenologue-conseil, copropriétaire de Ch Fleur La Mothe, Médoc CB

Antoine Médeville, oenologue-conseil, copropriétaire de Ch Fleur La Mothe, Médoc CB

en effet 2016 affiche bien sa couleur...

en effet 2016 affiche bien sa couleur… à Fleur-La Mothe

Max de Pourtalès, propriétaire de Ch Doyac, Haut-Médoc CB avec son fidèle compagnon dans la parcelle de cabernets

Max de Pourtalès, propriétaire de Ch Doyac, Haut-Médoc CB avec son fidèle compagnon dans la parcelle de cabernets

Max de Pourtalès cherche toujours du meilleurs, fait quelques expériences en vinification intégrale

Max de Pourtalès cherche toujours du meilleurs, fait quelques expériences en vinification intégrale, 2016 en plaine fermentation

à Doyac la relève est déjà prête, Clémence avec son diplôme DNO en poche travaille aux cotés de son père

A Doyac la relève est déjà prête, Clémence avec son diplôme DNO en poche travaille maintenant aux cotés de son père

étiquette Doyac

étiquette Doyac

2016 nous cache encore des belles surprises...

2016 nous cache encore des belles surprises…

 

Adresses utiles :

http://www.chateaupaloumey.com

http://www.chateau-lagrange.com

http://www.domaines-henri-martin.com

http://www.caronne-ste-gemme.com

http://www.phelansegur.com

http://www.chateau-charmail.fr

http://www.chateaufleurlamothe.fr

http://www.chateaudoyac.fr

http://www.crus-bourgeois.com

 

 

Commentaires fermés sur Echo de vendanges 2016 dans le Médoc… #reportage


Bordeaux primeurs 2011 – Episode 7 Margaux, Saint Julien, Pauillac, Saint Estephe…

Le voici la sélection de quelques Médoc, évidemment cette liste n’est pas complète, c’est juste quelques crus que j’ai choisi… parmi d’autres…

Margaux

Brane Cantenac

Nez épicé, bouche fine avec des arômes de fruits rges, groseille, framboise, notes acidulée, finale très épicés,  fraîche.

15

du Tertre

Nez de fruits frais, feuilles, florale, toucher très soyeux, belle volume, milieu avec des jolis fruits rouges et noirs, très droit, belle minéralité avec une finale soignée.

15

Giscours

Nez de fruits noirs mûres, épices, note florale, poivre blc, toucher taffetas, milieu profond, fruits noirs, réglisse, note florale, très droit, tanins travaillé en douceur, poudreux, presque aériens, belle fraicheur en finale, long.

16,5

Kirwan

Nez épicé, note vanillée, caramel, toucher fin, épices douces, poivre blanc, quelques fruits rouges frais, tanins accrochent un peu en finale, joli fraîcheur.

14,5

Labegorce

Nez légèrement vanillé, note florale, toucher fin, bonne densité, structure tannique travaillée en finesse, suave, note florale, réglisse, épices douces, bonne finale minérale et fraîche, la qualité monte, à suivre…

14,5

Ferrière

Nez vanillé, boisé, attaque fin, milieu très épicé, reglissé, boisé, tanins fin,  avec en finale une belle acidité.

14,5

Lascombes

Nez épices, fruits noirs, cassis, note vanillé,  toucher taffetas, fruits noirs très mûres, tanins très douces, nobles, petite note épicée, finale droite et minérale, vin sans détour.

16

Monbrison

Très joli nez de fruits frais, framboise, mûr, toucher soyeux, joli fruits au milieu, belle profondeur, tout travaillé en délicatesse, quelques notes florales, épices douces, structure tannique noble, fraîcheur, salinité, longueur, belle complexité de l’ensemble.

16

Priéuré Lichine

Nez frais, fruits rouges, note florale, bouche fine, suave, note florale, tanins fins, digestes, élégants, quelques épices, bonne fraîcheur en finale.

15

2011 à Prieuré-Lichine vu par Etienne Charrier, Directeur technique et oenologue 

Rauzan Gassies

Nez vanillé, épicé, note caramel, bouche fine, très joli fruité au milieu, petits baies rouges, certaine légèreté, poivre blc en finale, tanins nobles,  longueur moyenne, minéralité.

15

Rauzan Segla

Nez très frais, note florale, vanille, toucher taffetas, milieu fruits noirs, petits baies rouges, note florale, poivre blanc, gingembre, tanins poudreux, nobles, belle structure d’ensemble, excellente fraîcheur et salinité en finale.

16,5

Saint Julien

Beychevelle

Nez de bonne fraicheur, au milieu fluidité, petits baies rouges, finale avec une structure tannique assez puissent, à suivre…

15

Branaire Ducru

Nez de fruits frais, pointe épicé, bouche suave, profondeur moyenne, structure tannique bien travaillée toute en douceur et élégance, note florale, bonne acidité.

15,5

Grouaud Larose

Nez café, moka, épices, toucher suave, fin, milieu quelques fruits acidulée, tanins nobles bien maitrisés, bonne fraîcheur.

15,5

Lagrange

Nez vanillé, discret, attaque fin, milieu  avec de tanins fermes, robustes, note épicée, réglisse, bonne fraîcheur.

15

Langoa Barton

Nez vanillé, épices douces, réglisse, bouche suave, lisse avec de tanins soignés, notes épices, poivrée, mentholée, bonne fraicheur, salin et digest.

16,5

Léoville Barton

Nez discret, note épicé, floral, toucher soyeux, au milieu tannins puissant masquant les fruits, finale fine, très bonne fraîcheur, ensemble harmonieux.

16

Léoville Poyferré

Café, moka, grillé, noté florale, soupçon de fruits, toucher suave, réglisse, épices douces, note gingembre, milieu très tannique, structure d’ensemble très ferme.

16,5

Saint Pierre

Nez discret, bonne fraîcheur, fruits rouges, attaque fin, avec le milieu robuste, tannins puissants, sèchent un peu, finale réglissée avec une bonne minéralité.

15

Talbot

Nez florale, feuilles de tabac, attaque tannique, réglisse, épices, note de fraicheur en finale, petite sécheresse en finale.

15

Pauillac

Batailley

Nez épicé, bouche café, moka, grillé, tanins très puissants, avec une bonne profondeur, manque un peu de fruits, bonne acidité.

15

Grand Puy Ducasse

Petite note de fruits frais, feuilles séchées, attaque puissant, tannique, milieu quelques fruits, finale réglisse, poivre, blanc, fin.

15

Grand Puy Lacoste

Nez floral, vanille, attaque soyeux, milieu fruits noirs, tanins nobles, bien maitrisés, finale petits fruits acidulé, minéral, bonne longueur.

16

Lynch Bages

Nez fruits frais, petite note boisé, frais, toucher suave, joli milieu fruits noirs, mûr, cerise, tanins puissant, bien travaillés sans agresser, bonne finale minérale.

16,5

Lynch Moussas

Discret, épicé, attaque suave, milieu léger, petite note épicée, tanins bien travaillé, finale fraiche, longueur moyenne.

14,5

Pichon Comtesse

Nez fruité, floral, joli fraicheur, bouche suave, fraiche, milieu petits baies de fruits noirs, tanins présentent, fort sans agressivité, bonne finale fraîche et saline.

16,5

2011 à Pichon Comtesse et Ch de Pez vu par Philippe Moureau, Directeur technique

Saint Estèphe

de Pez

nez épicé, floral, puissant, fumé, attaque fin, milieu frais, petits fruits noirs, cerise, tanins puissants sans être agressifs, longueur moyenne.

16

Lafon Rochet

Nez très discret, bouche fine, quelques notés grillés, épices douces, fruits noirs acidulés, bonne acidité en finale, équilibré.

15,5

Ormes de Pez

Nez discret, petite note réglissée, poivre blc, attaque suave, milieu léger, tannins puissants en finale, petite salinité, longueur moyenne.

15

Phélan Segur

Note végétale,  florale, attaque fin, au milieu tannins très puissants, cachent un peu coté fruité, bonne acidité, finale moyenne.

15

Dégustation UGCB de Crus Classés de Médoc au Ch de Pez

Moulis

Chasse-Spleen

Nez épicé, puissant, toucher soyeux avec une très bonne minéralité, quelques fruits rges acidulés, digest.

15

Poujeaux

Nez florale, feuilles sechées, discret, bouche compacte, structure puissant, quelques petits fruits rges frais, très bonne acidité, salin.

15

Listrac

Clarke

Note florale, feuilles fraiches, toucher soyeux, joli finesse, note reglissée, fruits noirs écrasés, tanins nobles, finale fraiche, fait saliver.

15

Chai de Ch Lascombes (Margaux)

Commentaires fermés sur Bordeaux primeurs 2011 – Episode 7 Margaux, Saint Julien, Pauillac, Saint Estephe…



%d blogueurs aiment cette page :