vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Oenotourisme culturel en Bordelais, la période estivale oblige…

Village de Saint Emilion

Oenotourisme en double « A »« A » comme Art  « A » comme Architecture

Bordeaux, un mot magique connu par les amateurs du monde entier grâce à ses châteaux et ses vins prestigieux. La plus grande région viticole française d’environ 120 000 ha de vignes est aussi la plus grande au monde. Elle a su bâtir sa réputation au fil de siècles grâce à sa diversité de terroirs, une large gamme de produits, en passant par les vins rouges, blancs, rosés, sans oublier les liquoreux, clairets et crémants. Avec une richesse de cépages rouges comme le marlot, le cabernet le sauvignon, le cabernet franc, le petit verdot, le malbec ; et des blancs comme le sauvignon, le semillon, la muscadelle permettant d’effectuer des assemblages très subtiles selon des appellations et de terroirs. On retrouve ici des conditions très favorables à la culture de la vigne : la proximité de l’océan Atlantique, 3 axes fluviaux majeurs avec la Garonne, la Dordogne et l’Estuaire de la Gironde, qui donnent un climat océanique tempéré avec une bonne hydrométrie. Tout y est pour que la vigne puise le meilleur de ce terroir.

Cette vaste région viticole attire à son juste titre de touristes de tous horizons et de tous les pays. La vigne et le vin intéressent les amateurs de vins et de tourisme car ce sont des éléments fondateurs de notre vieille civilisation. Le vin se consomme et s’apprécie mieux sur son lieu de production, dans de caves en présence des propriétaires et des vignerons. Les touristes étrangers sont de plus en plus nombreux dans la région bordelaise, ils représentent aujourd’hui environ 40%. De nombreux circuits leur sont proposés par des organismes et par des châteaux eux-mêmes. Les visiteurs peuvent opter pour une formule très classique, comme la fameuse route de châteaux du Médoc (de Margaux, Saint Julien, Pauillac à Saint Estèphe) admirant l’architecture des fameux Châteaux Margaux, Latour, Lafite ou le chai de Mouton, en passant par des visites non conventionnelles allant à la découverte de la nouvelle, ultra-moderne architecture viticole ou bien en passant par le coté artistique du vin en associant art avec la vigne et le vin.

"Hospitality" de Barry Flanagan

A peine à 20 minutes au sud de Bordeaux, en plein cœur de l’appellation Pessac-Leognan le Château Smith Haut Lafitte datant du XVI° siècle entourée d’un vignoble de 67 ha ouvre ses portes avec une formule de visite tout à fait originale. Les maîtres des lieux depuis 1990, Florence et Daniel Cathiard, proposent aux visiteurs un parcours artistique qui met en avant l’art dans la vigne. Depuis de nombreuses années les propriétaires ne sont pas seulement de grands passionnés du vin mais également de grands amateurs d’art contemporain, et plus précisément de la sculpture monumentale. A peine arrivé au domaine, on se sent déjà complètement propulsé dans un univers artistique. L’art est partout, les œuvres vivent en symbiose totale avec la vigne, la nature et le château. La visite démarre devant le château avec trois œuvres majeurs d’artistes contemporains comme Barry Flanagan avec son lièvre géant en bronze « Hospitality ». Elle se poursuit dans le chai, dans le cuvier avec d’autres sculptures en rejoignant la salle de dégustation et la cave privée des propriétaires où sont conservés les plus vieux millésimes de Smith.

Pour les amoureux d’architecture étonnante, un saut dans le vignoble mythique de Saint Emilion classé en 1999 au patrimoine mondial de l’UNESCO s’impose. Depuis quelques années on assiste à un renouveau de l’architecture viticole. En faisant un tour général du vignoble les chasseurs d’images amateurs ou avertis peuvent capturer d’un clic quelques chais ultra-modernes qui dominent la vigne en s’intégrant parfaitement dans son paysage.

Château Faugerès, nouveau chai arch. Mario Botta

A quelques 6 km à l’Est de Saint Emilion, le nouveau chai de Château Faugères (49 ha) domine la colline au milieu du vignoble face au château. L’architecte suisse Mario Botta (auteur également d’un chai exceptionnel Petra en Toscane) a parfaitement réussi son pari en imaginant le chai en forme d’une tour en pierre partiellement enterrée. Cette dernière abrite tous les espaces nécessaires à la production et le vieillissement de vins en barriques en mélangeant coté pratique et esthétisme épuré. Une atmosphère presque monastique domine, nous sommes ici dans une véritable cathédrale du vin.

Voici la visite virtuelle du chai de Château Faugerès : ICI…

Château Cheval Blanc, nouveau chai ultra-moderne arch. Christian de Portzamparc

Un autre rendez-vous à ne pas rater pour quelques images d’exception est un tout nouveau chai du Château Cheval Blanc (Saint Emilion  1er Grand Cru Classé « A »), propriété de 37 ha, œuvre de l’architecte français de renom international Christian de Portzamparc. Le chai « sous la colline » comme on le nomme ici est construit en prolongement du château. L’architecte travaillait entre l’espace et la lumière en établissant une relation harmonieuse entre l’intérieur et l’extérieur. Le sol soulevé par un voile de béton constitue « la colline » sur laquelle le jardin suspendu flotte au-dessus des vignes. Cette harmonie extrême faite oublier la construction, tout paraît naturel, on se trouve dans un lieu de méditation presque sans oublier toute la technologie ultra-moderne au service du vin, car c’est ça le but premier d’un chai…

Voici la visite virtuelle du nouveau chai de Cheval Blanc : ICI…

Grand Zoom du vignoble du Bordelais en chiffres :

120 000 ha de vignes

57 appellations

8650 viticulteurs

10 bouteilles de Bordeaux débouchées toutes les secondes dans le monde

Production d’environ 800 millions de bouteilles

Environ 2,3 % de la production mondiale

Publicités
Commentaires fermés sur Oenotourisme culturel en Bordelais, la période estivale oblige…


Vins de Toscane – Episode 3 – Les chais d’exception – Petra

La ballade toscane continue : en route vers la Toscana Maritima dans les vignobles de Suvereto.

Chai Petra, arch. Mario Botta

En arrivant par un petit chemin méandré d’une vaste étendue de vignes, tout à coup on aperçoit une espèce d’OVNI accroché à la pente entouré de vignes au milieu de nul part. L’image est très surprenante, comme sortie d’un tableau surréaliste. En s’approchant, on commence à distinguer un cylindre en pierre avec deux ailes à arcades face à la mer, lesquelles accrochent les derniers rayons de soleil avant que celui-ci n’aille se coucher. Très vite on apprivoise cette construction sans pareil. Malgré son stoïcisme et monumentalité, on la trouve même très accueillante.

Le voici, nous sommes devant le chai de Petra, une construction extraordinaire, l’œuvre du célèbre l’architecte suisse Mario Botta. Le cylindre central en pierre avec sa couronne circulaire parsemé d’oliviers orne la colline entière. Le niveau supérieur est réservé à la production avec son cuvier par gravité. Dans sa profondeur, la place est réservée au chai à barriques et, dans un long tunnel percé dans la montagne, on trouve encore deux rangés de barriques sagement alignées. Pour donner au chai Petra une image spécifique et non conventionnelle, Mario Botta a choisi de créer un symbole puissant dans le paysage en le redessinant à sa manière d’une façon très convaincante.

 

Petra, cuves par gravité au sol

PETRA – sa carte d’identité :

Lieu –  Toscana Maritima, San Lorenzo Alto, Suvereto

100 ha de vignes en IGT Toscana et Val du Cornia

2000 oliviers sur 10 ha

Propriété de la famille Moretti

Chai construit par Mario Botta (architecte suisse né en 1943) de 2001 à 2003

Petra, terroirs et les vins

 

DEGUSTATION :

Alto 2006 IGT Toscana
100% Sangiovese
Elevage en demi-muids (600l) pendant 18 mois + 18 mois de blle, production 2650 blles
Touché de bouche très lisse, notes épicés, avec une belle salinité, tannins soyeux.

Quercegobbe 2007 IGT Toscana
100% Merlot
Une partie élevée en demi-muids, une partie en barriques 2°vin pendant 15 mois + 10 mois de blle
Nez fumé, en bouche grande complexité aromatique, épices, fruits noirs, notes balsamiques, structure tannique d’une grande élégance avec une finale minérale, fraicheur.

Petra 2007 IGT Toscana
70% Cabernet Sauvignon, 30% Merlot
Elevage en barriques 50% neuves pendant 18 mois + 18 mois de blle
Vin d’une grande concentration, complexe et riche, touche de bouche velouté, notes de fruits noirs, épices, chocolat, torréfaction, tannins gras, élégants, très belle fraicheur avec salinité, grande classe !

D’autres vins produits par Petra :
Potenti IGT Toscana, 100% Cabernet Sauvignon
Zingari IGT Toscana, Merlot, Syrah, Petit Verdot, Sangiovese
Ebo Val di Cornia DOCG Suvereto, Sangiovese, Merlot, Cabernet Sauvignon
Agelo di San Lorenzo (Moelleux), Malvasia, Trebbiano, Clarette, Vermentino

Visitez PETRA en un seul CLIC…

Commentaires fermés sur Vins de Toscane – Episode 3 – Les chais d’exception – Petra



%d blogueurs aiment cette page :