vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


« La vie de château » à Pennautier (Cabardès)

 

Château de Pennautier (construit en 1620) dans toute sa splendeur

Lors d’une récente dégustations « Millésime en Languedoc », j’ai pu découvrir un lieu exceptionnel, havre de paix et du bonheur partagé entre la vigne, la Montagne Noire et les Pyrénées non loin. Nous sommes au Château de Pennautier, à l’entrée d’un petit village du même nom, la Cité de Carcassonne est juste à 6 km. Cet imposant château doté d’une grande élégance classique construit en 1620 par Bernard de Rech de Pannautier , Trésorier des Etats du Languedoc, sous une forme d’un château Louis XIII, aux grandes fenêtres ouvertes sur une cours au Sud et au Nord, très novateur pour l’époque. Le 14 juillet 1622 déjà, le jeune Roi Louis XIII en route pour Perpignan s’arrête au château et en partant, offre au propriétaire son mobilier de voyage. Au cour d’histoire le château connait de divers événements et de grands travaux d’extension effectués par Le Vau, architecte de Versailles et le paysagiste Le Nôtre. Le Château porte aussi très dignement le nom « Versailles du Sud ». Aujourd’hui c’est Nicolas de Lorgeril, l’héritier direct de Bernard de Pennautier avec son épouse ont pris la responsabilité du Château depuis plus que 10 ans. Ce site exceptionnel situé au coeur de l’appellation Cabardès est doté aussi d’un vignoble exceptionnel. La famille possède également d’autres vignobles : dans le Minervois, Saint Chinian, Faugères et dans le Roussillon sans oublier quelques vins de pays. Tous ces terroirs d’altitude très propice à la vigne, conjugue les vertus de l’ensoleillement avec une bonne fraîcheur donnant aux vins son élégance naturelle. Les meilleurs vins naissent dans les zones de piémont en conjuguant les terroirs de calcaires, de schistes ocres, grises, noirs et de gneiss avec la chaleur méditerranéenne et la fraîcheur de montagnes durant les nuits offrant une maturation de raisins plus lente, plus douce, plus maîtrisée.

Aujourd’hui je m’intéresserais surtout sur l’appellation Cabardès dans laquelle se trouve le Château de Pennautier.

Château de Pennautier une partie de la vigne, celle à coté du château

Grand Zoom sur le vignoble du Château dans le Cabardès :

Pennautier possède 145 ha en AOC et 80 ha en VDP

Cabardès, le vignoble le plus occidental du Languedoc et le plus oriental du Sud-ouest. C’est la seule appellation à proposer de cépages atlantiques comme Merlot, Cabernet et Côt en assemblage avec des cépages méditerranéennes comme Syrah et Grenache. C’est une particularité grâce à la double influence climatique du vignoble soit : ensoleillement du Sud-est méditerranéen, hydrométrie et nuits fraîches du Sud-ouest aquitain.

 

Château de Pennautier, Cabardès

L’altitude jusqu’à 320 m, terroir de calcaires et d’argiles, chaleur méditerranéenne et fraicheur montagnarde favorisent la maturation optimale pour de cépages aquitains plus sensibles à la sécheresse.

En principe les plantation dans appellation se font entre 4 à 6 000 pieds/ha

Encépagement du domaine en AOC :

syrah (44,5ha), merlot (40ha), CS (28ha), grenache (12ha), cinsault (14ha), côt (6,5ha)

Encépagement du domaine e VDP :

chardonnay (27ha), merlot (22ha), CS (10ha), carignan (6ha), alicante (4ha), cinsault (4ha), grenache (3ha), sauvignon (2ha), viognier (1ha), terret (1ha)

Rappel sur d’autres vins de la famille Lorgeril:

Domaine de la Borie Blanche : 27 ha en Minervois et Minervois La Livinière

Le Château et Moulin de Ciffre : 35 ha en Saint-Chinian, Faugères et Coteaux du Languedoc

Le Mas de Montagnes : 34 ha en Côtes du Roussillon et Côtes du Roussillon Village Caramany

La visite continue ici en un seul clic…

Publicités
Commentaires fermés sur « La vie de château » à Pennautier (Cabardès)


Primeurs de Languedoc – Episode 2
19 mars 2010, 15:57
Filed under: AOC Languedoc, Languedoc primeurs 2009 | Étiquettes: , ,


 

Dégustations Primeurs 2009 à l'aveugle de différentes appellations languedociennes à L'Abbaye de Fontfroide

 

Climatologie 2009 en Languedoc

L’automne et hiver sont très classique, la vigne se développe dans les normes saisonniers. Grâce au printemps pluvieux les réserves d’eau peuvent se reconstituer normalement. En revanche, le mois de mai très chaud, qui accélère le développement de la vigne, on note une semaine d’avance sur le cycle végétatif. La floraison et mûrissement sont homogènes. Juin et juillet bénéficient de nuits fraîches. Sur l’ensemble de l’appellation la petite sortie de grappes se confirme, elle subit la météo de l’année précédente.

Mois d’août très chaud et sec accélère le processus de maturité et de concentration. La vigne garde son feuillage, elle est intacte jusqu’aux vendanges, qui démarrent avec une bonne semaine d’avance. C’est l’une des années les plus précoces en Languedoc.

En ce qui concerne la vendange, l’état sanitaire de raisins est parfait, avec une très belle maturité phénolique, si bien pour le cépages blancs, que pour le rouges et une belle matière concentrée. Le seule bémol de cette vendange, c’est le déficit quantitatif de 10 à 40 % de volume en moins selon les secteurs et les cépages.

L’année 2009 s’annonce comme un très Grand Millésime. Il faut quand même attendre les premières mises en bouteilles pour confirmer sa grande qualité.

Commentaires fermés sur Primeurs de Languedoc – Episode 2



%d blogueurs aiment cette page :