vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


La découverte de Campi Flegrei DOC (Campania) avec Mara et Stefano Portolano, les vignerons de la nouvelle vague # reportage

La baie de Naples avec son Vesuve qui domine est le symbole incontestable de la Campania

Dans la série de découvertes de vignobles moins connus, j’attire votre attention aujourd’hui sur un petit vignoble en Campania au sud d’Italie, une région viticole qui mérite largement ses lettres de noblesse et la reconnaissance.

Il s’agit de Campi Flegrei qui est l’une des régions volcaniques les plus pittoresques de l’Italie avec des paysages de cartes postales.

Campi Flegrei

Elle se situe sur les petites terrasses baignées par la mer, juste au nord-ouest de la province de Naples. On retrace l’histoire de la viticulture dans cette région 700 ans avant Jésus-Christ et le cépage blanc Falanghina, qui rayonne dans toute cette région était utilisé probablement pour élaborer le fameux Vin de Falerne, ce vin de légende très prisé de l’aristocratie romaine.

Campi Flegrei a obtenu sa DOC (Appellation d’origine) en 1994, elle s’étend sur 100 hectares de vignes et compte 7 communes y compris les deux petites iles : Procida et Ischia,

l’une de caractéristiques de terroir volcanique qu’on trouve à Campi Flegrei

La grande majorité des vignobles de la région sont toujours en francs de pieds car le sol volcanique n’a pas permis au phylloxera d’envahir cette région, le petit puceron ravageur n’a pas pu opérer avec l’efficacité grâce à ce terroir magique.

Grappillon de Falanghina (Azienda Mario Portolano)

Le cépage roi pour les vins blancs qui bénéficient de l’appellation Campi Flegrei DOC est Falanghina, le cépage autochtone qu’on trouve essentiellement dans certaines régions en Campania surtout à Campi Flegrei.

Le climat méditerranéen, l’altitude élevée entre 150 et 200 m, la proximité de la mer et le sol volcanique font de cette région un endroit idéal pour la culture de la vigne et donnent aux vins blancs issus de la Falanghina des notes aromatiques intenses mais subtiles avec une texture riche et ferme, surtout une belle fraicheur, note acidulée, une belle minéralité et son coté salin en finale.

Un mot de Falanghina

Ce cépage blanc typique de la Campanie appartient à une centaine de variétés autochtones présentes dans cette région de l’Italie méridionale et pour la plupart ils sont d’origine grecque. C’est sous l’empire romain que les vins de cette région acquirent une notoriété exceptionnelle avec pour preuve le mythique Vin de Falerne.

Falanghina de Campi Flegrei (Azienda Mario Portolano)

On peut situer le renouveau des cépages indigènes et particulièrement de la Falanghina au début des années 80. Cette variété avait bien failli disparaitre dans les années 60 avec une tentative de généralisation de variétés plus productive comme le Trebbiano.

Et c’est grâce à quelques viticulteurs visionneurs, que fût sauvegardé ce magnifique cépage autochtone comme la Falanghina, ainsi que le cépage Fiano ou Greco,

Les baies de Falanghina sont généralement petites et dotées d’une peau assez épaisse.

Des analyses génétiques ont permis de déterminer deux catégories de raisins proches l’une de l’autre : la Falanghina proprement dite et la Falanghina de Campi Flegrei.

 

Piedirosso de Campi Flegrei à L’automne (Azienda Mario Portolano)

Le cépage roi pour la production de vins rouges Campi Flegrei DOC, est Piedirosso le cépage dominant de la région, qui prend son nom des pieds de vignes noueux de couleur rouge.

Piedirosso donne des vins fruités et juteux avec beaucoup de fraicheur, les vins gourmands qui s’apprécient à chaque moment.

 

On y trouve ici un peu de cépage Aglianico, un cépage d’origine grecque qui produit des vins plus denses, plus concentrés à la structure tannique plus imposante.

En revanche les vins issus d’Aglianico ne bénéficient pas de la DOC (Appellation d’origine).

 

 

Rencontre avec la famille Portolano (Azienda Mario Portolano), producteurs de la nouvelle vague à Campi Flegrei

 

 

Azienda Mario Portolano à Pozzuoli à deux pats de Naples.

C’est un vrai conte de fée de la saga familiale de gantiers napolitains qui deviennent vignerons par passion…

Mara Portolano avec ses deux frères Stefano et Lucio sont la quatrième génération de gantiers à Naples.

L’histoire de la marque Mario Portolano remonte à 1895, avec Fortunato, le grand-père de Mario (arrière grand père de Mara) qui a fondé la manufacture de gants de cuir à Naples.

L’entreprise familiale se développe de génération en génération avec la même passion, l’enthousiasme, le goût de l’élégance, de raffinement et de précision de la culture artisanale napolitaine.

Famille Portolano avec Mario à gauche, Mara et Stefano

Aujourd’hui, c’est toujours Mario, âgée de 92 ans qui gère les affaires familiales (fabrication des gants et le vignoble) avec ses enfants Mara, Stefano et Lucio. Mais c’est Mara et Stefano s’occupent essentiellement de la vigne et de la cave.

La famille Portolano a toujours eu la passion pour la vigne et les vins, donc les choses se sont fait tout à fait naturellement avec la création en 2013 d’un petit domaine viticole de 5,5 ha sur les beaux terroirs volcaniques à quelques pats de Naples à Pozzuoli dans l’appellation Campi Flegrei.

 

Azienda Mario Portolano, vigne de Piedirosso

Ce sont les terroirs de prédilection pour le cépage Piedirosso et Falanghina avec un peu d’Aglianico planté aussi au domaine.

Les ambitions de Portolano ne s’arrêtent pas là, le vignoble prend ses marques et se développe petit à petit avec toujours de nouveaux projets pour de nouvelles plantations sur ce terroir magique, pour l’instant c’est la Falanghina.

Sinon, on parle ici de se lancer dans l’oenotourisme, très en vogue dans toutes les régions de la Campania, avec la création d’un restaurent gastronomique, de quelques chambres d’hôtes et bien évidemment ouvrir le domaine aux visites et de dégustations. Certes, ce sont des projets très ambitieux, réalisable bien sûr, attendons la suite…

Pour l’instant la production du domaine est plutôt confidentielle, 20 000 bouteilles au totale avec les trois cuves rouges et l’année prochaine sortira première cuvée issue pour l’instant d’un hectare de Falanghina Campi Flegrei DOC (1ère récolte 2018).

Voici la gamme actuelle bientôt agrandie avec la nouvelle cuvée de la Falanghina Campi Flegrei DOC :

 

Collection de trois cuvées

Campi Flegrei DOC 100% Piedirosso, vin léger, fruité, aromatique et frais, très typé du terroir volcanique, il s’accorde très facilement avec la cuisine simple de la région comme la pizza, les pattes ou les salades.

 

Villa Teresa 70% Piedirosso 30% Aglianico, vin plus raffiné, épicé, fruité, avec une bonne persistance et fraicheur, s’accorde bien avec des charcuteries, les viandes rôties ou les pattes en sauce.

 

Villa Teresa 6’’ 100% Aglianico, vin racé, puissant, fruits noirs, épices, avec une belle longueur et persistance, finale est toujours fraiche et minérale grâce au terroir volcanique, il s’accorde bien avec de viandes grillées, charcuteries, risotto à la truffe.

Premières cuves de Falanghina 2018, très beau millésime s’annonce.

 

Adresses utiles :

http://www.aziendaagricolamarioportolano.it

http://www.campaniastories.com

 

 

 

 

Publicités
Commentaires fermés sur La découverte de Campi Flegrei DOC (Campania) avec Mara et Stefano Portolano, les vignerons de la nouvelle vague # reportage


Angelo Gaja, le Pape de vins de Barbaresco et de Barolo # reportage

le village perché de Barbaresco avec sa Torre, le Château, le fief de la famille Gaja

En traversant les collines piémontaises, toutes entourées de vignes on s’approche vers Barbaresco, le petit village médiéval de la carte postale dominé par la Torre et son Château, on arrive dans le fief de la famille Gaja.

 

Tout d’abord Angelo, la 4e génération de Gaja, producteur de vins dans cette belle région de Piémont en Italie dans la zone de Langhe, l’homme connu et apprécié dans le monde entier pour ses vins de Barbaresco et de Barolo.

 

Grace à son engagement, l’utilisation des nouvelles techniques de vinification, il est considéré comme «le roi incontesté de Barbaresco » et « l’homme qui a entraîné le Piémont dans le monde moderne ».

Il a su donner, à sa juste valeur, les lettres de noblesse au vins de Barbaresco, qui aujourd’hui font partie du cercle très fermé de plus grands vins au monde.

 

 

Zoom sur une riche histoire familiale

 

Il était une fois Giovanni…

 

La cave Gaja a été fondée en 1859 par Giovanni Gaja (arrière grand-père d’Angelo), la famille Gaja étant arrivée d’Espagne au 17ème siècle.

 

En 1937, Giovanni Gaja, le père d’Angelo, pour se distinguer des autres producteurs, ainsi que distinguer ses vins parmi d’autres produits dans la région, a d’abord mis le nom Gaja en grosses lettres rouges sur les étiquettes de toutes ses cuvées, très bon coup de marketing avant l’heure.

 

L’entreprise familiale a continué à progresser après la Seconde Guerre mondiale quand Giovanni Gaja a fait des importants achats de vignobles sur des grands terroirs dans la région de Barbaresco comme San Lorenzo, Costa Russi ou encore Tildin.

 

Afin de valoriser le travail dans le vignoble, au chai et pour souligner la qualité de tous ses vins, Clotilde Rey, la grand-mère d’Angelo fixait tout simplement les prix élevés pour manifester le prestige de chaque cuvée, ce qui a contribué fortement au succès de l’entreprise familiale.

 

La 4e et la 5e génération de Gaja au complet, Angelo et Lucia entourés de ses trois enfants Gaia, Giovanni er Rossana

Revenons à la carrière d’Angelo Gaja, propriétaire actuel de l’entreprise familiale avec sa femme Lucia et ses trois enfants Gaia, Rossana et Giovanni qui constituent la 5e génération de la famille Gaja.

Tous, ils perpétuent une tradition familiale qui n’a jamais cessé depuis 1859.

 

Angelo, âgé aujourd’hui de 78 ans, arrière-petit-fils de Giovanni Gaja, a commencé sa carrière au sain du domaine familiale à l’âge de 21 ans en 1961.

A l’époque il y avait environs une centaine de producteurs de Barbaresco et de Barolo. Et c’est grâce aux acquisitions de sa famille, le jeune Angelo est devenu l’un du plus important vigneron à Barbaresco.

 

chai à barriques avec le système de récupération de l’eau de pluie

Après plusieurs voyages et séjours en France Angelo Gaja introduisit des pratiques révolutionnaires pour la vinification de Nebbiolo comme utilisation de la barrique française neuve au cours d’élevage, afin de donner au cépage Nebbiolo naturellement très tannique plus de finesse et de souplesse, au finale plus d’élégance.

 

Très tôt, il a commencé dans ses vignes les premières expériences des « vendanges en vert », d’éclaircissement afin de réduire les rendements et augmenter la qualité des vins.

 

Il était également le pionnier qui a introduit dès 1978 quelques cépages français sur les terroirs historiques de Nebbiolo à Barbaresco, comme du Cabernet Sauvignon (le cépage qu’il appréciait beaucoup), du Merlot, du Cabernet Franc, du Sauvignon Blanc ou encore du Chardonnay.

Bien évidemment, Giovanni, son père n’a pas vraiment approuvé cette « révolution ».

 

les foudres traditionnels de Slovénie ou de vieux châtaigniers

Angelo a été toujours considéré comme un moderniste dans une région traditionnelle comme Barbaresco, il a compris et a su de le début être très judicieux dans l’utilisation du chêne neuf.

Tout d’abord en pratiquant des très longues fermentations pour ses vins de 3 semaines, et bien qu’il emploie 1/3 des barriques de chêne français nef pour la première année de vieillissement, le processus est toujours fini en foudre de Slovénie ou en foudres de vieux châtaigniers de 10 à 100 hl, les contenants utilisés traditionnellement dans le Piémont.

 

« Cabernet est à John Wayne comme Nebbiolo est à Marcello Mastroianni. Cabernet a une forte personnalité, ouverte, facile à comprendre et dominante (…). Nebbiolo (…) est plus difficile à comprendre mais infiniment plus complexe » ». Angelo Gaja

 

Dès 1988, Gaja retourne à Barolo avec l’acquisition 28 ha de vignes, après avoir loué des vignobles sur cette zone.

Aujourd’hui Angelo Gaja produit plusieurs différentes cuvées sur les 100 ha de vignobles du Piémont dans la zone de Barbaresco et de Treiso et dans la zone de Barolo, de Serralunga d’Alba et La Morra.

 

 

Alessandro Albarello, jeune oenologue qui travaille pour Angelo Gaja

Pour comprendre la philosophie Gaja arrêtons nous quelques instants sur chaque cuvée de la propriété…

 

Barbaresco DOP

Le vin phare du domaine Gaja, produit toujours depuis sa création en 1859

100% Nebbiolo provenant de 14 différents vignobles  sur 21,4 ha de la zone de Barbaresco.

Macération et fermentation dans le bois ensuite 24 mois d’élevage dans les foudres et dans les barriques de chêne.

 

 

Costa Russi

Barbaresco DOP

4,35 ha

100% Nebbiolo

1er millésime 1978

Le vignoble acquis par la famille Gaja en 1967. Le nom vient du terme « Costa”, le côté d’une colline face au soleil, et « Russi » un surnom du propriétaire précédent.

 

Sorì Tildìn

Barbaresco DOP

3,38 ha

100% Nebbiolo

Le vignoble acquis par la famille Gaja en 1967,

1er millésime 1970

« Sorì » est un mot piémontais pour « colline avec exposition sud » et « Tildìn » était un surnom de Clotilde Rey, la grand-mère d’Angelo Gaja.

 

Terroir exceptionnel de San Lorenzo, Barbaresco

Sorì San Lorenzo

Barbaresco DOP

3,38 ha

100% Nebbiolo

1er millésime 1967

Le vignoble acheté à la paroisse d’Alba en 1964, nommé San Lorenzo, le saint patron de la cathédrale d’Alba.

 

Sperss

Barolo DOP

12 ha

100% Nebbiolo

1er millésime 1988

30 mois d’élevage

Le vignoble acheté en 1988 dans la zone de Serralunga, son nom « sperss » est piémontais pour designer « la nostalgie », indiquant un désir de revenir à la production de Barolo.

 

Conteisa

Barolo DOP

6 ha

100% Nebbiolo

1er millésime 1996

30 mois d’élevage

Le nom est piémontais pour « querelle », se référant à un différend historique entre les communes La Morra et Barolo, les deux réclamant la terre Cerequio.

 

Dagromis

Barolo DOP

100% Nebbiolo

1er millésime 1998

30 mois d’élevage

Vignobles de Serralunga et La Morra

Nommé d’après la famille Gromis qui possédait le vignoble dans la commune de La Morra tout au long du 19ème siècle, avant acquis par la famille Gaja. Il est mélangé avec des fruits d’un autre vignoble appartenant à Gaja à Serralunga.

 

Darmagi

Langhe DOP

2,8ha

Cabernet Sauvignon (95%) avec un peu de Merlot (3%) et Cabernet Franc (2%), nous sommes ici sur la « copie conforme » d’un grand cru bordelais.

1er millésime 1982

Le vignoble planté en 1978, son nom signifie «quelle honte» ou «pitié!»…

C’est un commentaire de Giovanni Gaja, père d’Angelo, qui se penche sur les vignes du Cabernet Sauvignon plantées par son fils sur un site par excellence de Nebbiolo

 

Sito Moresco

Langhe DOP

Vignoble de Treiso, Barbaresco et Serralunga

Nebbiolo, Barbera, Merlot, Cabernet Sauvignon

1er millésime 1991

Plusieurs vignobles appartenant à la propriété, dont le vignoble Sito Moresco de 10 hectares à Barbaresco.

 

Gaia et Rey

Langhe DOP

Vignoble de Treiso et Serralunga

100% Chardonnay

1er millésime 1983

Le premier vin blanc du domaine Gaja, issu du vignoble de Gaia & Rey qui a été planté en Chardonnay en 1979. Il porte le nom de la fille aînée d’Angelo Gaja, Gaia Gaja, et de sa grand-mère, Clotilde Rey.

 

Alteni di Brassica

Langhe DOP

Vignoble de Barbaresco et Serralunga

100% Sauvignon Blanc

1er millésime 1986

Les vignobles ont été plantés de Sauvignon blanc en 1983. Le nom vient des alteni, de petits murs de pierre qui dans le passé entouraient les vergers dans la région, et des brassica , fleurs jaunes qui couvrent les vignes au printemps.

 

Rossj-Bass

Langhe DOP

Vignoble de Barbaresco et Serralunga

Chardonnay, Sauvignon Blanc

1er millésime 1988

Le vin est produit de raisins provenants de dans plusieurs vignes de la famille.

Le vignoble de Rossj, planté en 1984, porte le nom de la plus jeune fille d’Angelo, Rossana « Rossj » Gaja.

 

Pendant ma récente visite du domaine j’ai dégusté quelques différents crus, voici les résultats :

 

Quelques cuvées passées en dégustation

 

Barbaresco DOP 2015 (cuvée phare de la Maison)**

2015 un très bon millésime

Robe rubis, belle brillance, nez épicé, cerise fraiche, en bouche toucher net, frais, note de petits fruits acidulés, cerise noire, structure tannique racée, joli finale fraiche et longue avec un beau potentiel.

 

Sori Tildin 2013, Barbaresco DOP

2013 millésime classique

Nez délicat, floral, quelques fruits rouges mélangés aux épices, vin net, précis avec une bonne acidité, tanins soyeux, belle persistance, finale fraiche, saline.

 

Conteisa 2014, Barolo DOP*

2014 millésime compliqué

Nez cerise noire, fruits noirs frais, en bouche toucher net, fruits noirs frais, quelques fruits rouges acidulés, tanins ronds, patinés, vin gourmand, commence à s’ouvrir.

 

Sperss 2014, Barolo DOP

2014 millésime compliqué

Nez florale, épicé, bouche nette, note acidulée, fruits noirs, cerise, réglisse, tanins racés, vins puissant avec une touche boisée.

 

Sori San Lorenzo 1999, Barbaresco DOP***

1999 très grand millésime

Nez de truffe, d’épices, rose séchée, réglisse, en bouche toucher soyeux, élégant, fleurs séchées, note chocolatée, truffe noire, tanins arrondis, élégants, fins, vin complexe avec un équilibre parfait, persistant avec une fraicheur qui domine, finale longue, on voit son potentiel.  

 

Sito Moresco 2016, Lange DOP

2016 très bon millésime

Vin fruité, agréable et frais, gourmand qui peut se consommer dans sa jeunesse ou avec quelques année de vieillissement, vin plaisir.

 

Vignobles de Gaja : Piémont, Barbaresco et Barolo, la Toscane : Pieve Santa Restituta à Montalcino acquis en 1994 et Ca’Marcanda à Bolgheri acquis en 1996.

 

 

PORTFOLIO

 

L’Eglise San Donato à Barbaresco, siège de l’Oenoteque Regionale

 

Barbaresco, vue sur la rivière Tanaro

 

Château de Barbaresco, fief de la famille Gaja

 

Le Château abrite de très nombreuses oeuvres d’art moderne

 

Le chai à barriques dans les caves profonds sous le château

 

étiquettes années 1070

étiquettes les années 1960

les années 1960

 

étiquettes actuelles

 

L’intérieur du château, siège de l’entreprise familiale Gaja

 

l’intérieur du château, siège de l’entreprise familiale

Vignobles de la famille Gaja, Piémont et la Toscane

 

Adresses utiles :

http://www.gajadistribuzione.it

 

 

 

 

 

Commentaires fermés sur Angelo Gaja, le Pape de vins de Barbaresco et de Barolo # reportage



%d blogueurs aiment cette page :