vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


La série de belles bulles # 3 Krug Grande Cuvée 162ème édition

La Maison Krug présente sa Grande Cuvée 162ème édition composée autour de la vendange de 2006

 

 

 

Krug Grande Cuvée 162ème Édition, composée autour de la vendange 2006, est un assemblage de 163 vins de 11 années différentes, le plus vieux datant de la vendange 1990 et le plus jeune de celle de 2006.

 

Pour Olivier Krug, directeur de la Maison Krug et membre de la sixième génération de la famille, chaque année constitue une recherche minutieuse à créer un assemblage élaboré à partir d’une bibliothèque de près de 400 vins. Cet assemblage doit illustrer avec le plus grand respect l’individualité de chacun de ces vins, ainsi que la diversité des parcelles champenoises et les différentes années de récolte.

 

Tout au long de l’année, Éric Lebel, chef de cave et le Comité de dégustation auditionnent 2 à 3 fois les 250 vins de l’année.

Les 150 vins de réserve, issus de 14 années différentes, sont dégustés une seule fois au printemps.

Éric Lebel enregistre plus de 4000 notes de dégustation, qu’il consulte avant de prendre toute décision concernant l’assemblage : la mélodie singulière de chaque vin, son caractère particulier, son niveau de fraîcheur, son intensité, sa rondeur et sa profondeur ; autant d’éléments cruciaux à la création d’un ensemble.

Chacune de ces créations est considérée comme un orchestre qui joue en harmonie la musique du Champagne.

 

« Dans l’assemblage final de Krug Grande Cuvée 162ème Édition, j’ai décidé de retenir 40% de vins de réserve provenant de 10 vendanges différentes, sélectionnés dans notre vaste bibliothèque de vins de réserve. Leur fraicheur, leur vivacité et leur intensité contrastent avec le caractère plein et la rondeur des vins de 2006.

Lorsque nous créons un assemblage pour un nouveau millésime de Krug, nous souhaitons raconter l’histoire de l’année, avec tout ce qui nous a surpris et ravi.

En 2006, les trois cépages se sont montrés particulièrement généreux, avec une belle maturité sur toutes les parcelles sélectionnées. Ce fut une année faste pour les Meuniers, élégants et équilibrés, aux notes de poire et de pomme.

Les Chardonnays étaient classiques, avec leurs arômes amples, et les Pinot Noirs de la Marne ont révélé une structure prometteuse et un grand potentiel ».

Eric Lebel, Chef de cave de la Maison Krug

 

 

La Maison Krug en bref :

 

Krug a toujours fait l’honneur à sa réputation de première et seule Maison de Champagne qui recrée tous les ans des cuvées de prestige depuis sa création.

La Maison a été fondée en 1843 à Reims par Joseph Krug, homme visionnaire non conformiste, doté d’une philosophie exempte de tout compromis.

Son rêve était d’offrir le meilleur Champagne chaque année, indépendamment des aléas climatiques.

En respectant l’identité de chaque parcelle pour préserver et révéler le caractère de son vin, et en constituant une vaste bibliothèque de vins de réserve issus de nombreuses années différentes, Joseph Krug a pu accomplir son rêve.

Avec une approche très originale de la création de Champagne, il a décidé d’aller au-delà de la notion de millésime afin de créer, chaque année, l’expression la plus généreuse de la Champagne.

Ainsi, il a su fonder une Maison d’exception, dont tous les Champagnes sont des cuvées de prestige.

Six générations de la famille Krug se sont succédées, et continuent de perpétuer ce rêve, tout en enrichissant la vision et le savoir-faire du fondateur.

 

Aujourd’hui c’est Julie Cavil qui vient d’être nommée chef de caves de la maison Krug et prend officiellement ses fonctions au début de cette année 2020.

Julie, une étoile montante dans ce monde encore très masculin des œnologues et de chefs de caves en Champagne. Elle a repris la baguette d’Eric Lebel pour diriger l’orchestre, son orchestre sans aucune fausse note.

Elle est rentrée chez Krug pour la vendange 2006 et après avoir travaillé durant treize ans auprès d’Eric Lebel, Julie Cavil prend donc les rênes des vins et des relations vignobles de cette maison, l’une de plus emblématiques de la Champagne.

De son côté, son professeur, son maître, son complice, Eric Lebel assumera un rôle lié aux vins, au développement et au marketing au sein de la direction de la Maison géré par Olivier Krug.

 

Adresses utiles :

http://www.krug.com

 

 

Commentaires fermés sur La série de belles bulles # 3 Krug Grande Cuvée 162ème édition


La série de belles bulles # 2 La Magie d’une seule lettre « S » de Salon

Champagne Salon, Le Mesnil Grand Cru, unique et inimitable

 

 

Millésime 2008, le dernier né de la Maison Salon, à peine sorti de caves, déjà au Panthéon de plus grands vins du siècle…

 

L’histoire de Champagne Salon est avant tout l’histoire d’un homme visionnaire, esthète, amoureux fou du champagne, Eugène-Aimé Salon.

Ce jeune homme, fils d’un charron champenois, ne manque ni de l’audace ni de ressources, ni d’imagination, brillant et intelligent, très actif pour ses affaires de Paris à New York, il rêve du plus beau champagne qui soit, d’un vin singulier qui ne serait qu’à lui, d’un champagne unique qu’il créa dans les années 1900, pour son seul plaisir, d’abord, et celui de ses amis, le premier millésime connu de champagne Salon est le 1905.

Tout est placé dans ce vin d’exception sous le signe de singularité, tout est unique : à l’origine est un champagne d’un homme celui d’Aimé Salon, d’un seul terroir, la Côte des Blancs, d’un seul cru, Le Mesnil-sur-Oger Grand Cru, d’un seul cépage, le chardonnay et pour finir d’une seule année, sans aucun assemblage, donc produit uniquement dans des années exceptionnelles, aptes à un long vieillissement.

C’est grâce à son beau-frère, Chef de Caves qui le conseille, Aimé Salon choisit son terroir, la Cote des Blancs, le meilleur cru, celui du Mesnil, les meilleures parcelles, celles du haut du village.

 

Ainsi né le Champagne Salon, un champagne unique, qui est complètement à contrecourant de la tradition Champenoise.

 

Aimé Salon en régale ses nombreux amis, ainsi il crée la Maison Salon en 1920 autour de cette clientèle amoureuse de son champagne, Oui le pari est gagné.

 

Située au Mesnil-sur-Oger, sur la Côte des Blancs, la Maison Salon n’a qu’un seul champagne, la Cuvée S de Salon.

 

Ce champagne provient de la parcelle d’un hectare juste devant la Maison, nommée « le Jardin de Salon » et de dix-neuf autres petites parcelles du Mesnil, sélectionnées par Aimé Salon dans les années 1900.

 

Dans ces Année Folles on trouvera le Champagne Salon dans les lieux les plus courus de la capitale comme chez Maxim’s qui en fera son champagne maison et depuis le millésime mythique 1928 qui lui vaudra la reconnaissance unanime des connaisseurs.

 

Cette quête de la singularité, de la perfection à chaque même minuscule étape d’élaboration de Champagne Salon perdure jusqu’à nos jours.

Or, n’est unique que ce qui est parfait.

 

Le terroir du Mesnil sur le sol calcaire, son microclimat offre à ce vin d’exception la pureté, le caractère, la personnalité sans détour.

 

Depuis le millésime 1928 qui vaudra à Salon la reconnaissance unanime, l’exigence reste toujours la même, seul les années exceptionnelles sont commercialisées, en moyenne 3 millésimes par décennie.

Chaque millésime reste en cave minimum 10 ans afin de révéler en douceur la complexité, le raffinement et la race du terroir unique du Mesnil.

 

A peine d’un siècle plus tard, la Maison Salon réaffirme haut et fort sa position légendaire avec la sortie du millésime 2008.

Pour la première fois de son histoire il a été produit uniquement en magnum, 8000 et pas un de plus, il est conditionné dans une caisse œnothèque accompagné de 4 autres millésimes : 2007, 2006 et 2004.

Cette caisse d’exception contient un magnum de Salon 2008, deux bouteilles du millésime 2007, deux de 2006 et deux de 2004.

 

Millésime 2008, le dernier né de la Maison Salon, est déjà au Panthéon de plus grands vins du siècle.

 

2008 est considéré comme un millésime d’anthologie, légendaire, tout d’abord par sa qualité d’une année exceptionnelle et par sa rareté, car c’est la plus petite vendange jamais récoltée chez Salon avec seulement 8000 magnums produits, c’est aussi l’une des plus qualitatives.

 

A son juste titre, il trouve sa place à coté des ces rares millésimes légendaires comme : 1982, 1966 et celui de 1928, qui lui a valu sa reconnaissance et l’aura de tous les amateurs de champagne à l’époque.

 

Ce millésime 2008 repousse à l’extrême le niveau de l’exigence et marque ainsi le XXIe siècle de son empreinte.

Elever le vin exclusivement en magnum s’est alors imposé comme une évidence : le flacon idéal à une maturation lente et délicate fais entrer Salon 2008 au Panthéon des plus grands vins du siècle.

Avec le millésime 2008, Salon réalise un « Rêve », tandis qu’avec 2007 brille la « Lumière ». Le « Romantique » 2006 succède à la « Sérénité » de 2004.

Tous ces millésimes ont été dégorgés ensemble en janvier 2019, bouteilles sont estampillées « édition 2019 » afin de le différencier de leurs commercialisations antérieures.

 

 

Didier Depond, gardien du Temple

 

 

Depuis une bonne vingtaine d’années, Didier Depond veille sur la qualité sans faille de champagne Salon, continue avec la plus grande exigence l’œuvre d’Aimé Salon, fondateur de la Maison.

 

Bio express :

 

Originaire de la Vallée de la Loire, Didier Depond né à Tours en 1964, dans une famille de viticulteurs, donc depuis son le plus jeune âge est habitué à la vigne et au vin avec toutes ses exigences.

Après les études commerciales, entre chez Laurent-Perrier en 1986, où il découvre avec passion les arcanes des grands champagnes, il en acquiert le savoir-faire, développe avec rigueur et l’enthousiasme son goût et son sens de l’exception.

Nommé responsable de Laurent-Perrier Diffusion prend en charge la distribution des portos Taylor’s, des vins Marqués de Riscal, des vins de Bordeaux, des vins de Bourgogne, ainsi il acquiert une riche expérience dans le domaine des vins et des spiritueux.

En 1994, Didier Depond devient responsable du marketing opérationnel pour l’ensemble des champagnes, vins et spiritueux distribués par la Maison Laurent-Perrier.

Depuis 1997, tout d’abord avec Alain Terrier puis Michel Fauconnet, Chefs de Caves, il veille aux destinées des deux prestigieuses Maisons du Mesnil-sur-Oger : la Maison Salon et la Maison Delamotte, en tant que Président.

Il y cultive avec l’exigence, l’image singulière de ces deux Maisons d’exception de la Champagne.

 

 

 

Adresses utiles :

http://www.salondelamotte.com

 

 

 

 

Commentaires fermés sur La série de belles bulles # 2 La Magie d’une seule lettre « S » de Salon


La série de belles bulles – Champagne Louis Roederer Brut Nature 2012 Blanc et Rosé by Philippe Starck

La nouvelle a été gardé avec un grand secret, aujourd’hui ça y est elles sont la… elles sont bien arrivées…

 

 

Philippe Starck signe deux nouvelles cuvées pour le Champagne Louis Roederer : Brut Nature 2012 en version Blanc et Rosé.

 

C’est la troisième collaboration du créateur avec la Maison Roederer, la première c’est pour élaboration de Brut Nature 2006, suivi par le Brut Nature 2009 et aujourd’hui Philippe Starck poursuit cette aventure passionnante avec le 2012 décliné en deux couleurs : Blanc et Rosé.

 

 

Brut Nature est l’émanation d’une pensée libre autour d’une rencontre, celle de la Maison Louis Roederer et du créateur Philippe Starck.

 

La cuvée Brut Nature est né des conversations abstraites entre Fréderic Rouzaud (PDG de Champagne L.Roederer), Jean-Baptiste Lécaillon (Chef de Cave) et le créateur Philippe Starck ; sont nés des mots forts qui ont guidé la création de Brut Nature : honnête, minimal, diagonal, moderne.

 

« Le millésime 2012 a livré le meilleur : des raisins d’une résonance remarquable, offrant une sensibilité particulière, une vibration nouvelle des Pinots noirs plus généreux, plus intenses encore qui nous ont conduits à imaginer non pas une, mais deux cuvées, un blanc et un rosé.»       Jean-Baptiste Lécaillon, chef de cave

 

« Brut Nature 2012 Blanc est un champagne d’action, de mouvement, qui respire l’intelligence. Tendu et vif, éclatant et élégant. C’est un champagne de jour, de plaisir immédiat. »

« Brut Nature 2012 Rosé est un jeu mental, une expérience sensorielle et sentimentale unique où l’on boit de la couleur, on boit du rose. Tendre et intime, étincelant et poudré. C’est un champagne de coucher de soleil. »              Philippe Starck

 

 

La Maison Louis Roederer en bref :

Fondée en 1776 à Reims, Louis Roederer est une maison familiale et indépendante présidée par Fréderic Rouzaud.

Outre la production du champagne Louis Roederer et de Cristal, Louis Roederer possède également le champagne Deutz, le Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande (Grand cru classé de Pauillac), les Châteaux Haut – Beauséjour et Pez (Saint – Estèphe) et la Maison Descaves, à Bordeaux ; les Domaines Ott* en Provence, la Maison Delas Frères dans la Vallée du Rhône, le Porto Ramos Pinto au Portugal et, en Californie, Roederer Estate, Scharffenberger Cellars, le domaine Anderson et Merry Edwards Winery.

 

A propos de Philippe Starck :

 

 

Philippe Starck, créateur à la notoriété internationale et à l’inventivité protéiforme, s’est toujours concentré sur l’essentiel, sa vision : que la création, quelle que soit la forme qu’elle prenne, rende la vie meilleure au plus grand nombre.

Il est à ce titre l’un des pionniers et l’une des figures centrales du concept de « design démocratique ».

En déployant son œuvre prolifique dans tous les domaines, produits de notre quotidien (presse-agrumes, mobilier, vélo électrique ou éolienne individuelle), architecture (hôtels, restaurants aspirant à être des lieux stimulants), ingénierie navale et spatiale (méga yachts, capsule d’habitation pour tourisme spatial privé), il n’a cessé de repousser les limites et les critères du design, devenant l’un des créateurs les plus visionnaires et reconnus de la scène internationale contemporaine.

Philippe Starck et sa femme, Jasmine, vivent principalement dans les airs ou dans des « milieux de nulle part ».

 

 

Adresses utiles :

 

http://www.louis-roederer.com

http://www.starck.com

 

 

Commentaires fermés sur La série de belles bulles – Champagne Louis Roederer Brut Nature 2012 Blanc et Rosé by Philippe Starck


« Champagne et Vous » fait son 4ème Festival oenotouristique…

4ème  édition « Champagne et Vous »

Après un fort succès de trois éditions précédentes le vignoble champenois de la Vallée de la Marne Ouest fait prêt pour sa quatrième édition du festival oenotouristique…

 

Nous voici donc plongés à corps perdus dans la quatrième édition de « Champagne et Vous ! » le week-end des 21 et 22 octobre au Château médiéval Château –Thierry à Château-Thierry.

Cet événement nommé désormais «festival» emmènera les visiteurs dans une parenthèse temporelle et gustative encore plus folle, plus culturelle, plus artisanale et plus créative !

 

Olivier Gratiot (Champagne Gratiot-Pillière), co-président de l’association « Champagne et Vous »

30 vignerons de la région, membres de l’association « Champagne et Vous » sont présents à la manifestation afin de faire découvrir aux visiteurs leurs productions et la région de la Vallée de la Marne Ouest.

 

Vallée de la Marne Ouest coté Charly-sur-Marne

Lové entre les régions Champagne-Ardenne et Ile-de-France, cet écrin bucolique parsemé de petits monts et vallées couverts de vignes, de champs, de pâtures, de bois et de forêts, d’étangs et lacs, offre à chaque détour un tableau paysager exceptionnel.

Un de ses nombreux atouts est qu’il se trouve à un carrefour géographique bien particulier: la Plaine de la Brie, le vignoble de Champagne, les lignes de front de la Première Guerre Mondiale, et la rivière Marne, ce qui lui permet d’asseoir son identité sur l’ouverture et le rayonnement.

Les noms de personnages célèbres résonnent tout au long de cette vallée : Jean de La Fontaine, les Princes de Condé, Paul et Camille Claudel…

 

Le vignoble de la Vallée de la Marne Ouest s’étend de l’ouest de Dormans à Charly-sur-Marne.

Les 39 communes viticoles couvrent 3420 ha, soit 10% des surfaces plantées de la Champagne Viticole. La rivière Marne s’incère dans un paysage vallonné que recouvrent les vignes. La pente est telle par endroits que certaines parcelles ont été plantées en terrasses.

 

Encépagement :

70 % Meunier

16 % Chardonnay

14 % Pinot Noir

 

Grand Zoom sur la Champagne viticole

 

La Champagne viticole est une mosaïque de terroirs en AOC, repartis entre la Marne, L’Aube, l’Aisne, la Seine-et-Marne et la Haute Marne.

34 300 ha

320 communes (crus)

 

5 départements :

La Marne (66%)

L’Aube (23%)

L’Aisne (10%)

La Haute Marne

La Seine-et-Marne

 

4 Grands Régions :

La Montaigne de Reims

La Vallée de la Marne

La Côte des Blancs

La Côte des Bar

 

278 000 parcelles

17 villages « Grand Cru »

42 villages « Premier Cru »

15 800 vignerons

140 coopératives

340 Maisons

 

Cépages :

Chardonnay (30,25%)

Meunier (31,14%)

Pinot Noir (38,28%)

les flacons sur les pupitres prêt pour le dégorgement (Champagne Biard-Loyaux à Passy-sur-Marne)

 

Les adresses utiles :

http://www.champagne-et-vous.fr

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires fermés sur « Champagne et Vous » fait son 4ème Festival oenotouristique…


La Maison Perrier-Jouët présente sa demeure historique La Maison Belle Epoque…

C’était une belle soirée de juillet, le ciel bleu sans aucun nuage avec le couché de soleil qui illumine tout en douceur et embellit encore plus cette magnifique demeure de la Maison Perrier-Jouët, la Maison Belle Epoque qui rouvre ses portes après une minutieuse rénovation.   

La Maison Belle Epoque, demeure historique de la Maison Perrier-Jouët

 

Bienvenue à la Maison Perrier-Jouët à Epernay, dans la Maison Belle Epoque dans l’univers où la nature inspire l’art, où l’art transforme la nature.

 

Il a fallu 2 longues années de travaux pour que la Maison Belle Epoque retrouve à nouveau ses lettres de noblesse.

 

C’est ici que s’écrivent les histoires de deux maisons. La première est celle de la Maison Perrier-Jouët, née en 1811 du mariage de Pierre-Nicolas Perrier et de Rose-Adélaïde Jouët qui, ensemble, mettent leur passion pour l’art et la nature au service d’une vision singulière du champagne.

La seconde est l’histoire d’une maison de famille, foyer de plusieurs générations de leurs descendants, dont les personnalités et les enthousiasmes façonneront le lieu, ses caves, ses jardins et sa collection d’œuvres d’art.

 

Aujourd’hui, après une rénovation minutieuse, la Maison Belle Epoque rouvre ses portes, témoignant avec force non seulement de l’importance du patrimoine de Perrier-Jouët – vieux de 200 ans – mais aussi de la constance de sa philosophie.

Ici, dans un environnement paisible et intime, un savoir-faire rare se met au service d’un savoir-vivre exceptionnel, associant l’art et la nature, au nom de la beauté.

 

Un peu d’histoire …

 

La Maison Belle Epoque dans son habit de lumière

Construite à la fin du 18ème siècle, cette élégante bâtisse entre dans le patrimoine familial en 1850, lorsque Eugène Gallice, beau-frère et associé de Charles Perrier, fils des fondateurs, en fait l’acquisition. Juste à côté, Charles met en œuvre la construction de sa propre résidence, l’imposant Château Perrier dans les jardins duquel il installera de vastes serres pour s’adonner à sa passion pour la botanique.

 

Grand amateur d’art, membre fondateur de la Société d’histoire et d’art français, Eugène Gallice collectionne peintures et dessins et transmet cette passion à ses fils, Henri et Octave. Tandis qu’Henri prend la tête de la Maison Perrier-Jouët, son frère passe la plupart de son temps à Paris, dans l’enthousiasme et l’insouciance de la « Belle Epoque ». Ami de nombreux artistes – dont plusieurs figures de l’avant-garde – c’est tout naturellement qu’Octave demande à Emile Gallé, l’un des pionniers de l’Art Nouveau, de créer un motif pour les flacons de champagne Perrier-Jouët. Quatre magnums émaillés d’une délicate arabesque d’anémones blanches du Japon voient ainsi le jour en 1902, inspirant un vin d’exception qui, plus tard, connaîtra une renommée internationale sous le nom de cuvée Perrier-Jouët Belle Epoque.

Les anémones blanches de Japon ornent le flacon de la Grande Cuvée Perrier-Jouët Belle Epoque

La plus grande collection privée de l’Art Nouveau français…

 

La Maison Belle Epoque se veut plus qu’un musée ; sa vocation est d’être habitée comme elle le fut par plusieurs générations de la famille fondatrice et comme elle le sera par les hôtes de la Maison Perrier-Jouët.

Ainsi, dans chaque espace de cette demeure, art et nature se mêlent avec harmonie, illustrant à la fois la double passion des fondateurs, l’inspiration du mouvement Art Nouveau et la vision singulière de la Maison Perrier-Jouët pour le champagne.

 

Une visite s’impose…

 

Signées Hector Guimard, les élégantes portes vitrées en poirier massif, sculptées de motifs végétaux, invitent à pénétrer dans le petit salon où un immense vitrail offre un aperçu du jardin : ici, la nature n’est jamais très loin. Au centre de la pièce, un guéridon en noyer d’Émile Gallé illustre la passion du créateur des célèbres anémones pour la nature : le plateau marqueté repose sur trois libellules aux ailes déployées délicatement sculptées.

 

Sur la cheminée, L’Éternel Printemps d’Auguste Rodin trône majestueusement. Contemporaine du mouvement Art Nouveau dont elle n’est cependant pas représentative, cette sculpture en bronze représentant deux amants enlacés appartient à l’histoire affective de la Maison puisqu’elle fut offerte à Henri Gallice par le personnel lors du centenaire de Perrier-Jouët en 1911.

 

Dans une harmonie de textures satinées et de teintes pastel, le salon Majorelle est l’endroit idéal pour se détendre tout en admirant l’une des pièces les plus remarquables de la collection : un ensemble composé d’une banquette, de deux fauteuils et de deux chaises en hêtre sculpté et doré à décor de fougères, signé Louis Majorelle.

 

À l’étage, un élégant couloir mène aux chambres.

Elégant couloir qui mène aux chambres

La chambre Guimard avec le fameux lit signé Hector Guimard

Dans la chambre Guimard, des tons de bleu ponctués de touches d’or créent une ambiance paisible et reposante. Le lit, signé Hector Guimard, est un chef d’œuvre aux proportions parfaites, aux lignes souples et au décor raffiné, tandis que la salle de bains attenante, préservant certains aménagements d’origine, révèle un délicieux paravent Art Nouveau.

 

L’escalier conduit le visiteur au rez-de-chaussée, jusqu’à la salle à manger.

Salle à manger décorée d’un ensemble de panneaux de cuir de Cordoue

Elle est décorée d’un ensemble de panneaux en cuir de Cordoue repoussé rehaussé d’or, ornés de motifs d’arums, d’iris, de feuilles de marronnier et de chardon lorrain. Spectaculaire, cette œuvre reflète le renouvellement des arts décoratifs initié par le mouvement Art Nouveau à travers une grande diversité de techniques, dont celle du cuir embossé et doré, originaire d’Afrique du Nord.

 

Le bar de la Maison Belle Epoque avec son plafond décoré de disques transparents en verre de Murano crée par Ritsue Mishima, artiste japonaise

Dans le bar, All’ombra della luce, de l’artiste japonaise Ritsue Mishima, s’inspire du rythme des saisons dans les vignes et de la pénombre des caves où le champagne prend vie avec la multitude de disques transparents en verre de Murano qu’elle suspend au plafond.

 

La cave de la Maison Belle Epoque

Pour clôturer la visite, à quelques pas du bar, un escalier conduit à la cave de la Maison où reposent les flacons illustrés de célèbres anémones blanches du Japon crée à l’origine par Emile Gallé en 1902.

Hervé Deschamps 7e chef de cave de la Maison Perrier-Jouët en 2 siècles, il est gardien du style inimitable de champagne Perrier-Jouët.

Cuvée Perrier-Jouët Belle Epoque avec son Art de Vivre

 

Adresses utiles :

http://www.perrier-jouet.com

 

 

 

Commentaires fermés sur La Maison Perrier-Jouët présente sa demeure historique La Maison Belle Epoque…


Perrier-Jouët Belle Epoque Blanc de Blancs 2004 by Ritsue Mishima…
Perrier-Jouët Belle Epoque Blanc de Blancs by Ritsue

Perrier-Jouët Belle Epoque Blanc de Blancs by Ritsue Mishima

La Maison Perrier-Jouët dévoile son nouveau né, Belle Epoque Blanc de Blancs 2004 by Ritsue Mishima…

Ritsue Mishima, artiste japonaise a imaginé un écrin original pour habiller la Cuvée Perrier-Jouët Belle Epoque Blanc de Blancs 2004.

« Au-delà du matériau, cette sculpture en forme de spirale évoque le halo rayonnant sur les vignes Perrier-Jouët, les ombres subtiles du vin et les bulles élégantes se reflétant dans la lumière.

A l’image de Perrier-Jouët qui témoigne depuis longtemps de son attachement à la nature et au savoir-faire des hommes, je me suis inspirée pour cette sculpture de ce que j’ai ressenti dans le jardin de la Maison Belle Epoque, irradié d’une délicate lumière ». Ritsue Mishima

Ritsue Mishima a su insuffler une nouvelle dimension à ce flacon emblématique, dont le décor a été réalisé par Emile Gallé en 1902. Le fruit de l’inspiration de Ritsue Mishima a donné naissance à une élégante sculpture qui enveloppe de ses délicates volutes, le flacon.

Cette sculpture aérienne, qui joue sur la transparence et la réflexion de la lumière, magnifie la robe claire et lumineuse de la cuvée.

Le choix de la Cuvée Perrier-Jouët Belle Epoque Blanc de Blancs 2004, pour cette édition limitée, s’est imposé comme une évidence pour le Chef de caves, Hervé Deschamps.

Considéré par lui comme l’expression de la pureté et de l’authenticité du terroir Perrier-Jouët, ce millésime est un vin exceptionnel aux notes parfumées, généreuses et élégantes.

Issu d’une seule vendange, d’un seul cépage, le chardonnay et d’un seul terroir, son assemblage est une création d’une grande précision, à l’image du travail de Ritsue Mishima autour du verre.

La Cuvée Perrier-Jouët Belle Epoque Blanc de Blancs 2004 dévoile un délicat bouquet de fleurs de lilas et de fruits blancs comme la pêche et le pamplemousse enrichi par des notes de confit d’orange, de vanille et de crème. L’attaque est fraîche et racée, présente une belle longueur en bouche, délicate et dynamique qui marque le palais.

Quelques mots sur l’artiste :

Ritsue Mishima est née à Kyoto au Japon en 1962. A partir de1982, elle travaille comme styliste pour des agences de publicité et dès 1985, elle crée des installations artistiques avec des fleurs. Dès 1989, elle vit à Venise où elle travaille.

Depuis 1996, elle se consacre à la création d’objets en verre de Murano. Ritsue trouve son inspiration dans les formes naturelles, dans la réflexion de la lumière et utilise le verre comme moyen d’expression. Son verre est transparent et restitue la pureté et luminosité. Il s’imprègne de la lumière et des couleurs avoisinantes créant une harmonie parfaite avec l’environnement ambiant.

Ces dernières années, ses créations ont été présentées à Milan, Londres, Rotterdam, Tokyo, Bruxelles et ont fait l’objet de nombreuses expositions dans des musées prestigieux (Musée des Arts Décoratifs à Paris, Collection Rotterdam Boijmans Van Beunigen, Collection Coesfeld Alter Hof Herding Collection, Musée Frans Hals et Musée Jan van der Togt à Amstelveen en Hollande).

Maison Perrier-Jouët en bref :

La Maison Perrier-Jouët s’inscrit dans la plus pure tradition des grandes Maisons de Champagne avec des vignobles exceptionnels et se reconnaît à son style floral, ciselé et élégant.

Depuis sa collaboration en 1902 avec Émile Gallé, pionnier du mouvement Art Nouveau et à l’origine des anémones blanches qui ornent le flacon de la prestigieuse cuvée millésimée Perrier-Jouët Belle Epoque, la Maison Perrier-Jouët a fait appel à des artistes reconnus ou émergents tels que Daniel Arsham, Noé Duchaufour-Lawrence, Studio Glithero, Simon Heijdens et plus récemment Tord Boontje, Vik Muniz ou Mischer’ Traxler.

PORTFOLIO

Ritsue en création

Ritsue en création

Ritsue dans son atelier avec le vasque Perrier-Jouët Belle Epoque

Ritsue dans son atelier avec le vasque Perrier-Jouët Belle Epoque

Vasque Perrier-Jouët by Ritsue Mishima

Vasque Perrier-Jouët by Ritsue Mishima

 

Commentaires fermés sur Perrier-Jouët Belle Epoque Blanc de Blancs 2004 by Ritsue Mishima…


Les Français aiment le champagne, 8 Français sur 10 boivent le champagne… #enquête
8 Français sur 10 boivent le champagne

8 Français sur 10 boivent le champagne…

Les Français aiment le champagne, 8 Français sur 10 boivent le champagne… mais pas tous de la même façon, ce qui a prouvé la toute dernière enquête menée auprès de 1 700 personnes, âgées de 18 ans et plus, représentatives de la population française, réalisée par Market Audit pour le compte des Vignerons de Champagne.

 

Symbole de l’art de vivre à la française, connu et apprécié dans le monde entier, le Champagne est de tous les grands moments de la vie : naissance, anniversaire, mariage, soirée en amoureux, obtention d’un diplôme, nouveau travail… Toutes les célébrations sont l’occasion de partager une bouteille de Champagne.

Mais qui sont plus précisément ses amateurs ? C’est ce qu’a souhaité savoir le Syndicat Général des Vignerons de la Champagne (SGV), en menant une grande enquête.

« Dans un contexte économique incertain, le SGV doit accompagner ses adhérents en matière de communication et de commercialisation. C’est une dynamique que nous avons amorcée il y a maintenant 15 ans. Mais pour aller plus loin, nous avions besoin de refaire le point sur les attentes et habitudes d’achat de nos consommateurs. D’où cette enquête » explique Maxime Toubart, nouveau Président du SGV.

Premier enseignement de l’étude et non des moindres :

81% des personnes interrogées déclarent consommer du Champagne, dont 67% depuis plus de 10 ans.

Le nectar champenois est donc bien ancré dans les habitudes de consommation des Français. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette boisson est égalitaire, puisque la répartition hommes/femmes est identique à celle de la population française.

Le consommateur type est également majoritairement issu des catégories socio-professionnelles aisées et en couple.

L’étude confirme d’ailleurs que le Champagne reste un nectar prestigieux, en révélant que la qualité est le premier critère dans le choix d’une bouteille, avec un prix moyen d’achat déclaré supérieur à 20€ TTC pour sa consommation personnelle et à raison de 9 bouteilles en moyenne par an et par personne.

Les jeunes (25-34 ans) sont même prêts à débourser jusqu’à 8% de plus que leurs ainés pour se procurer une bouteille de Champagne.

Par ailleurs, cette consommation reste concentrée sur 3 grandes périodes clés :

Fêtes de fin d’année, comme Noël et le nouvel an (82%),

L’Eté (61%)

Printemps (55%)

Enfin, concernant les moments de dégustation :

68% le dégustent à l’apéritif

48% au moment du dessert

18% s’en servent pour accompagner leur repas

Si cette dernière proportion reste minoritaire, elle souligne une tendance émergente, de plus en plus de consommateurs considérant que le Champagne propose une diversité et complexité suffisamment importantes pour se marier avec différents mets. Cette tendance est d’ailleurs encore plus marquée chez les amateurs de Champagnes de vignerons.

Pour ce qui est des types de Champagne, là encore, les personnes interrogées ont leur préférence :

Le brut (62%) 

Le rosé (41%)

Le demi-sec (31%)

La consommation de demi-sec est surreprésentée chez les jeunes (25-34 ans).

Et, quand il s’agit de choisir sa bouteille, 45% des acheteurs veulent être conseillés.

Pas étonnant, puisque 63% d’entre eux se considèrent novices ou non connaisseurs en la matière, notamment les plus jeunes.

Les consommateurs de Champagnes de vignerons sont en revanche plus avertis, n’étant que 47% à se déclarer peu ou pas du tout connaisseurs.

5 consommateurs types de Champagne en France.

1) Les amateurs éclairés (20%)

Urbains, plus jeunes que la moyenne des consommateurs de Champagne, ils ont un pouvoir d’achat supérieur et sont prêts à mettre le prix pour une bouteille (plus de 25€). Consommateurs réguliers (1 fois par mois ou plus), ils sont avides de conseils, qu’ils piochent sur les blogs spécialisés ou auprès des cavistes et sont le plus souvent fidèles aux marques qu’ils aiment.

Leurs principaux critères de choix : la qualité, le goût et la marque.

2) Les authentiques (15%)

Un peu plus âgés et moins aisés que les amateurs éclairés, ils sont de vrais amoureux des produits du terroir. Ils constituent donc une clientèle fidèle des Champagnes de vignerons, ainsi que de bons connaisseurs et acheteurs, avec une moyenne de 12 bouteilles par an. Surtout, ils n’hésitent pas à se rendre directement chez les producteurs pour acquérir leur marque préférée.

Leurs principaux critères de choix : la qualité, le rapport qualité/prix, le goût, la fidélité à la marque et l’origine géographique.

3) Les opportunistes (28%)

Le Champagne, ils l’apprécient ! Mais, s’ils déclarent en consommer régulièrement (1 fois par mois, voire plus), ils privilégient l’esthétisme, la marque et le packaging à la qualité. Leur principal critère de choix est le prix. Pour leurs achats, ils se tournent donc vers les rayons des hypers et supermarchés, où les promotions attirent leur attention. Ils acquièrent entre 3 et 11 bouteilles par an pour leur consommation personnelle, à un prix moyen déclaré de 22€. Opportunistes, ils n’hésitent pas à tester de nouvelles marques.

Leurs principaux critères de choix : la qualité, le rapport qualité/prix, le goût, la marque et le prix.

4) Les désinvestis (26%)

Plus âgés que la moyenne (55 ans environ) et de catégories socioprofessionnelles moins aisées, ils ont un point commun avec les opportunistes : ils privilégient l’achat en supermarchés et recherchent les prix attractifs ou les promotions. Très peu connaisseurs de Champagne, ils en consomment occasionnellement, à raison d’1 à 2 fois par an. Pour faire des économies, ils n’hésitent pas à le remplacer par d’autres types de vins effervescents, moins coûteux.

Leurs principaux critères de choix : le rapport qualité/prix, le goût, le prix et la promotion.

5) Les consommateurs non acheteurs (11%)

Logiquement, cette catégorie est la moins intéressée par le Champagne, qu’elle n’achète pas ou très peu (1 fois tous les 6 mois, voire moins). La principale raison déclarée vient de l’impact qu’a eu la crise sur son pouvoir d’achat. Issus de catégories socioprofessionnelles touchées par la crise, ces consommateurs affirment ainsi renoncer au Champagne pour des raisons budgétaires, préférant se reporter sur d’autres vins effervescents.

A propos :

 

La marque collective Les Champagnes de Vignerons regroupe 5000 vignerons et coopératives de Champagne. Elle a été créée en 2001 par le Syndicat Général des Vignerons de la Champagne (SGV), devenant ainsi la seule collective portée par un syndicat. Une singularité qui lui permet d’avoir une identité et des valeurs fortes : l’artisanat, l’authenticité, la création de cuvées rares, uniques et la proximité.

Le Syndicat Général des Vignerons de la Champagne (SGV) a été créé en 1919 et regroupe aujourd’hui l’ensemble des vignerons champenois. Ses missions sont les suivantes : défendre et préserver les intérêts du vignoble champenois, accompagner les vignerons et promouvoir les champagnes élaborés par le vignoble à travers la marque collective Les Champagnes de Vignerons.

vignoble champenois avec ses fameux coteaux

vignoble champenois avec ses fameux coteaux

Petit rappel en quelques chiffres :

34 000 ha de vignes sur 5 départements (51 10 02 52 77)

319 villages

285 000 parcelles

20 000 déclarants de récolte

15 800 exploitants

2 ha taille moyenne d’exploitation

cépages : Chardonnay, Meunier, Pinot Noir 

production moyenne : 310-320 millions de bouteilles/an

La Champagne = 0,4 de la superficie du vignoble mondiale = 12% de la consommation mondiale des effervescents !

Les adresses utiles :

http://www.champagnesdevignerons.com

 

Invitation au voyage, en quelques minutes survolons les coteaux champenois à 360°

 

Commentaires fermés sur Les Français aiment le champagne, 8 Français sur 10 boivent le champagne… #enquête



%d blogueurs aiment cette page :