vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Le Beaune 1er Cru Cuvée Maurice Drouhin – Hospices de Beaune 2017 fête ses 70 ans # histoire

 

 

Ca y est, la Maison Joseph Drouhin à Beaune s’apprête à mettre en vente dès maintenant sa fameuse cuvée Le Beaune Premier Cru Cuvée Maurice Drouhin – Hospices de Beaune 2017.

Les heureux  amateurs de vins et aussi d’histoire pourront acquérir une bouteille, un magnum ou un jéroboam de la cuvée Maurice Drouhin – Hospices de Beaune 2017 dès le mois de septembre 2019.

La cuvée Maurice Drouhin 2017 a une place à part dans le cœur de la famille Drouhin, car elle célèbre les 70 ans de la donation de parcelles de vignes Beaune 1er Cru par Maurice Drouhin aux Hospices de Beaune.

Chaque année, sans exception depuis 1961, cette cuvée est mise aux enchères lors de la vente des Hospices en novembre.

 

Hélas, peu d’acheteurs connaissent une véritable l’histoire de ce vin.

 

Quatre parcelles en Premier Cru situées à mi pente sur les coteaux du vignoble de Beaune (Les Boucherottes, Les Avaux, Les Champimonts et Les Grèves) sont cultivées et vendangées par des vignerons qui allouent une partie de leur temps aux Hospices.

 

Le Beaune Premier Cru Maurice Drouhin est vinifié ensuite par Ludivine Griveau, régisseuse des Hospices.

Pour ce millésime 2017 si particulier, Fréderic et Véronique Drouhin ont souhaité que Ludivine vinifie cette cuvée « à la Drouhin », dans l’esprit de la Maison beaunoise en privilégiant surtout l’élégance.

Bien évidemment et sans aucune hésitation Ludivine accepte ce challenge et lors des premières dégustations après entonnage, le constat est unanime, la cuvée corresponde parfaitement aux attentes de la famille Drouhin.

Frédéric Drouhin, DG d la Maison Drouhin

En janvier 2018 les vins ont intégré les caves historiques de la Maison Drouhin à Beaune, les caves situées sous les bâtiments pour un long élevage.

Le millésime 2017 est de faibles rendements avec seulement 30 hectolitres à l’hectare.

Cette cuvée si particulière a produit 23 pièces qui ont été achetées intégralement par la Maison Drouhin lorsque de la vente des Hospices de Beaune en novembre 2017.

 

Caves historiques de la Maison Drouhin à Beaune

 

Vieux pressoir dans la Maison Drouhin à Beaune

 

Aujourd’hui ces précieuses flacons vont retrouver les heureux acheteurs.

 

Zoom sur cette incroyable histoire de la cuvée Maurice Drouhin

 

Au cours de la grande guerre, Maurice Drouhin, plus jeune capitaine de France, est nommé instructeur français de la 84ème Brigade américaine avec la responsabilité de l’entrainement d’un régiment complet aux méthodes françaises de tranchées et de vie militaire.

Il va collaborer étroitement avec le colonel Mac Arthur en charge de la 42ème Division, la Rainbow Division, constituée à partir d’unités de 26 états.

Les relations étroites entre Maurice Drouhin, les USA et les Ministères étaient bien connues et les allemands se doutaient qu’il participait entre autres à la filière locale qui aidait les prisonniers français échappés, à franchir la ligne de démarcation entre France occupée et France libre.

6 juin 1944 débarquement des allies en Normandie.

Maurice Drouhin se doutait qu’il risquait d’être arrêté et il avait organisé son évasion.

Effectivement, le 7 juin au matin se présentent les soldats allemands.

Les Allemands bloquent le pâté de maisons mais ignorent la sortie possible rue Paradis à 200 mètres des Hospices de Beaune par les caves de la maison.

Là, aux Hospices durant trois mois jusqu’à la libération de Beaune le 8 septembre 1944 Maurice Drouhin se cache dans une toute petite pièce réservée aux archives de l’hôpital grâce à l’aide de la Sœur Germain qui communique ses nouvelles à la famille.

 

Hospices de Beaune

 

En 1947 Maurice Drouhin concrétise sa reconnaissance aux Hospices de Beaune par un don de plus de deux hectares de diverses parcelles Beaune Premiers Crus du domaine, soit un tiers de son vignoble.

Maurice Drouhin décède fin 1960 et la récolte 1961 sera la première produite sous le nom Cuvée Maurice Drouhin.

 

La Côte de Beaune

 

Adresses utiles :

http://www.drouhin.com

 

 

 

 

Publicités
Commentaires fermés sur Le Beaune 1er Cru Cuvée Maurice Drouhin – Hospices de Beaune 2017 fête ses 70 ans # histoire


Perrine Fenal, nouvelle co-gérante du domaine de la Romanée-Conti

La fameuse porte de la cave du DRC

Le suspense ne durait pas longtemps, c’est Perrine Fenal, la fille de Lalou Bize-Leroy, est devenue co-gérante du domaine de la Romanée-Conti.

Suite à la décision lors de dernière l’assemblée générale du domaine, faisant suite au décès d’Henry-Frédéric Roch en novembre dernier.

 

La disparition prématurée d’Henry-Frédéric Roch, en novembre dernier, avait laissé la famille Leroy sans gérant à la tête du domaine de la Romanée-Conti. Donc, maintenant c’est la fille de Lalou Bize-Leroy, Perrine Fenal, assure cette fonction. Elle succède à son cousin, cogérant du domaine pour la famille Leroy depuis 1992 au côté d’Aubert de Villaine.

 

Perrine Fenal, cette femme discrète, était toujours attachée au Domaine si bien familialement que professionnellement. Toujours présente au coté de son grand-père M. Henri Leroy, puis de sa mère Mme Lalou Bize-Leroy. Entre 1992 et 2004 sa société Perrine Fenal S.A était importateur et distributeur des vins du Domaine en Suisse romande.

 

En 2004, Perrine Fenal avait été nommée membre du Conseil de Surveillance à la suite de sa tante, Pauline Roch (la mère d’Henry-Frédéric Roch et sœur ainée de Lalou-Bize Leroy). Isabelle Roch, l’une de ses cousines reprend aujourd’hui ce siège au sein du conseil.

 

Rappel historique

 

L’Abbaye de Saint Vivant fondée au IXème siècle, devenu Prieuré clusien au XIIème, maintient le souvenir d’une communauté monastique établie à Vergy, il y a plus d’un millénaire. En 1131 ils défrichent « la terre inculte de Flagey et de Vosne », donation du duc de Bourgogne, créant ainsi des terroirs, complétés par quelques rachats de vignes limitrophes (au XIIIème) qui vont devenir la Romanée Conti et la Romanée Saint-Vivant…

 

Domaine de la Romanée-Conti en chiffre :

 

Echézeaux (4,6737 ha)

 

Grands Echézeaux (3,5263 ha)

 

Romanée Saint-Vivant (5,2858 ha)

 

Richebourg (3,511 ha)

 

La Tâche (Monopole de 6,062 ha)

 

La Romanée Conti (Monopole de 1,814 ha)

 

Montrachet (0,6759 ha)

 

les Grands Crus de Vosne-Romanée

Grand zoom sur la Romanée Conti

 

Au cœur de la Côte de Nuits en plein milieu des climats de Vosne-Romanée, la Romanée Conti est celui dont la réputation est à son juste titre la plus éclatante.

 

Cette minuscule parcelle de vignes de 1,814 ha est une véritable Reine parmi d’autres grands crus qui l’entourent.

Sa position toujours considérée comme la plus avantageuse, ni trop haute, ni trop basse (à 260 m d’altitude) parfaitement au milieu pour que le fruit obtienne la plus parfaite maturité. Plus élevée à l’occident, exposée vers le soleil levant, elle capte les premiers rayons du soleil matinal, qui lui procure la plus douce chaleur du jour.

Par sa petite taille, ainsi que sa position géographique on aurait pu considérer, que son sol est très homogène.

A vrai dire, il est très nuancé entre le haut et le bas de la parcelle. Le sol du bas a une profondeur qui varie entre 30 et 50 cm et repose sur du calcaire à entroques. Le sol du haut est plus profond et repose sur une couche de marne jaune avant d’atteindre le calcaire à entroques.

La pierrosité est beaucoup plus importante en haut de la parcelle qu’en bas. Ceci est variable en surface mais surtout en profondeur. En revanche la texture du sol entre le haut et le bas varie très peu, avec 40% d’argiles, 35% de limon et 25% de sable.

Le cépage Pinot Noir de type fin et très fin s’y plaît beaucoup et toute cette alchimie fonctionne à merveille pour donner le meilleur d’elle-même.

 

 

Adresses utiles :

http://www.romanee-conti.fr

 

 

 

 

 

 

Commentaires fermés sur Perrine Fenal, nouvelle co-gérante du domaine de la Romanée-Conti


Le bilan très positif confirme le succès de la 14e édition de Grands Jours de Bourgogne 2018

Le bilan complet de la 14ème édition des Grands Jours de Bourgogne tombe en confirmant encore une fois son grand succès.

vignobles de Vosne Romanée

Avec plus que 2300 professionnels de la filière viti-vinicole venus de 50 pays qui ont sillonné la Bourgogne durant 5 jours, pour 14 dégustations dans 10 lieux différents, entre Chablis au nord et Mercurey au sud en passant par la Côte de Nuits et la Côte de Beaune.

 

Les Grands Jours de Bourgogne, salon international à ciel ouvert crée en 1992 permet aux professionnel de la filière viticole du monde entier de rencontrer au cœur même du vignoble les producteurs de Bourgogne, ce qui fait à chaque édition son succès sans précèdent.

 

Grand succès de la dégustation au Château Clos de Vougeot

Ce salon sans pareil offre la possibilité de rencontrer plus de 1 000 vignerons et de découvrir près de 10 000 vins en seulement 5 jours, sans oublier quelques « off » organisés par les vignerons mêmes, les maisons de négoce ou les cavistes!

 

Brève analyse de  millésimes dégustés :

 

Millésime 2016, la belle surprise quasi inespérée…

 

Millésime 2016 exhaussent ce souhait, affichant une qualité inespérée au vu d’un démarrage plus que compliqué.

Les évènements climatiques du printemps ont amputé considérablement la récolte, qui sera sans doute parmi les plus petites de ces 20 dernières années.

En revanche, ils n’ont heureusement pas empêché d’élaborer des vins à la hauteur des ses attentes.

Après un hiver doux, rien ne laissait imaginer que le printemps serait marqué par la goutte de froid polaire inattendue, qui atteint le vignoble fin avril et provoque un épisode de gel inédit par son ampleur géographique avec des épisodes de grêle ponctuels, sur le mâconnais et le nord du vignoble, amputent une nouvelle fois le potentiel de récoltes. La pluviométrie hors-norme du printemps complique également le travail à la vigne.

Au finale pour les vins blanc de Chablis jusqu’à Cote Chalonnaise en passant par la Côte de Beaune ont les qualités remarquables avec des excellents équilibres.

La maturité tardive a eu un effet positif sur la fraicheur, qui est l’un des éléments clé de ce millésime.

Pour les vins rouges la maturité des raisins est atteinte dans de bonnes conditions. Si la quantité de vins est très inférieure à la moyenne, la qualité ne fait pas défaut.

Le résultat est à la hauteur des espérances, avec des vins élégants, d’une grande richesse aromatique, équilibré, d’une grande fraicheur avec des structures tanniques élégamment charpentés.

 

2015 Grand Millésime sous le signe de la perfection…

 

En 2015, les raisins étaient juste parfaits, avec l’état sanitaire irréprochable et maturité optimale. Les équilibres des vins apportent une fantastique richesse aromatique, la grande homogénéité qualitative et la concentration exceptionnelle du nord au sud confirme la grande qualité du millésime.

 

Mot sur la dernière vendange (la majorité des vins est encore en élevage)

 

Millésime 2017 sous le signe de l’élégance…

 

Le millésime 2017, totalisant 1,509 million d’hectolitres, affiche un volume de production tout à fait normal pour la Bourgogne avec une hausse générale de 5% sur la moyenne en 10 ans (2007-2016), même si quelques appellations n’ont pas encore retrouvé la moyenne des volumes produits.

 

Avec le millésime 2017, la Bourgogne tire son épingle du jeu, si bien au niveau de la qualité que de la quantité.

Après plusieurs années de récoltes impactées par des divers aléas climatiques, elle retrouve, avec 2017, une récolte dont les volumes permettront de satisfaire ses marches.

Millésime est précoce avec la qualité sanitaire des raisins exceptionnelle, sauf dans certains secteurs touchés par le gel de printemps qui n’atteignent pas les rendements espérés.

Pour les vins blanc du nord au sud de la Bourgogne, l’avis est unanime : 2017 révèle l’une des plus élégantes expressions du Chardonnay, avec des vins parfaitement équilibrés, très aromatiques au nez. La fraicheur se ressent par des notes d’agrumes et de fruits blancs, des notes de pèches ou d’abricot se dévoilent. En bouche, la minéralité et la tension viennent équilibrer cette riche palette fruitée.

Pour les vins rouges des couleurs sont intenses et éclatantes, rouge rubis ou grenat. Les notes de petits fruits frais rouges ou noirs de ces vins sont très expressives,

L’équilibres en bouche s’associe aux tanins soyeux, l’ensemble est très harmonieux, subtil et sans opulence.

 

Point économique :

 

En 2017 la Bourgogne réalise environ 49 % de ses ventes à l’exportation, dans 177 pays.

La qualité de ses vins est bien valorisée sur les marchés extérieurs, ce qui permet au vignoble bourguignon d’établir un nouveau record en chiffre d’affaires, à près de 906 millions d’euros (+ 10,7 %).

Top 3 d’exportation :

1 – USA (20% en volume)

2 – Royaume-Uni (18 % en volume)

3 – Japon (9% en volume)

(12 – la Chine)

 

 

Hospices de Beaune

Bourgogne viticole en quelques chiffres :

 

30 000 ha de vignes

 

Bourgogne = 100 appellations soit :

33 Grands Crus

44 Villages et 1er Crus

23 Régionales

 

4 niveaux d’appellations soit :

1 % GC

10 % 1er Crus

38 % Villages

51 % Régionales

 

Cépages :

49 % Chardonnay

35 % Pinot Noir

16 % Autres (Aligoté, Gamay, Sauvignon)

 

Production

70 % Vins blancs (dont les Crémants)

30 % Vins rouges

 

Maisons :

17 Caves Coopératives

300 Maisons de Négoce

3850 Domaines viticoles

 

PORTFOLIO

PORTRAITS DE VIGNERONS

Comte Lafon

J-Marc Roulot

J-Luc Burguet

Laurent Lignier

Comte Liger-Belair

 

Adresses utiles :

http://www.grands-jours-bourgogne.com

http://www.vins-bourgogne.fr

http://www.bourgogne-wine.com

 

 

 

Commentaires fermés sur Le bilan très positif confirme le succès de la 14e édition de Grands Jours de Bourgogne 2018


32e édition du Concours des Vins de Chablis 2018 dévoile son palmarès…

Depuis 32 ans courant janvier le village pittoresque de Chablis accueille le Concours des Vins de Chablis.  

32e Concours des Vins de Chablis

Cette année c’est la journaliste allemande Stefanie Köhler, spécialiste des vins et des accords culinaires, éditrice, épicurienne installée à Epernay qui a présidé cette dernière édition du Concours.

Les 86 juges-experts venus d’ici et d’ailleurs, journalistes, restaurateurs, sommeliers, courtiers, œnologues et aussi quelques amateurs éclairés se sont réunis afin de déguster et juger 272 échantillons en 4 catégories : Petit Chablis, Chablis, Chablis 1er Cru, Chablis Grand Cru de 69 différents Domaines et Maisons sur le millésime 2016 et pour le Chablis Grand Crus sur 2015.

32e édition de Concours de Chablis, 86 juges au travail

Particularité de ce Concours, que les professionnels chablisiens (vignerons, propriétaires etc.), ceux qui présentent les vins à la compétition ne font pas partie de jury afin à ne pas être confrontés à évaluer sa propre production..

Les vins sont dégustés en deux temps : les échantillons ayant obtenu les meilleures notes lors de la première étape avec l’ensemble des dégustateurs passent ensuite l’épreuve du super jury, le seul habilité à décerner les médailles.

Les vins médaillés seront les dignes ambassadeurs des Vins de Chablis pendant un an, utilisés par le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB) lors de ses différentes opérations de promotion menées en France comme à l’étranger.

Après l’effort le réconfort avec la dégustation de quelques vieux millésimes… 

Après la competition officielle quelques vieux millésimes passés en revue…

Voici le Palmarès des vins médaillés lors du 32e Concours des Vins de Chablis 2018

Nombre d’échantillons : 272

Nombre de dégustateurs : 86

Nombre de Domaines ou Maisons représentés : 69

 

Nombre de vins médaillés : 24

 

Petit Chablis 2016

 

Médaille d’Or

Domaine Guy ROBIN

 

Médailles d’Argent

Domaine Louis MOREAU

Domaine Jean DAUVISSAT Père & Fils – Milly

 

Médailles de Bronze

Domaine Besson

Hautérivien, Isabelle et Denis POMMIER

 

Nominés

Domaine JOLLY & Fils

Charlène & Laurent PINSON

Sur la Goulerotte, Domaine MARSOIF

Domaine des MARRONNIERS

Domaine Vincent DAMPT

Domaine de la MOTTE

 

Chablis 2016

 

Médaille d’Or

Cuvée Antoine, Domaine de PISSE-LOUP

 

Médaille d’Argent

Domaine Vincent DAMPT

 

Médailles de Bronze

Le Guilleret, Domaine MICHAUT

Domaine VERRET

 

Nominés

Domaine Guy ROBIN

Domaine BEAUFUME

Charlène & Laurent PINSON

Le Classique, Pascal BOUCHARD

Camille et Laurent SCHALLER

Les Vénérables, LA CHABLISIENNE

Domaine BACHELIER

Domaine Agnès et Didier DAUVISSAT

Clotilde DAVENNE

Domaine VOCORET & Fils

Domaine PINSON

 

Chablis Premier Cru 2016, Rive Gauche

 

Médailles d’Or

Montmains, Domaine Jean-Paul et Benoît DROIN

Montmains, Domaine PINSON

Vaillons, Domaine Guy ROBIN

 

Médailles d’Argent

Montmains, Domaine des MALANDES

Beauroy, Domaine de la MOTTE

 

Médaille de Bronze

Vosgros, Domaine Jean-Paul et Benoît DROIN

 

Nominés

Côte de Léchet, Sylvain MOSNIER

Côte de Léchet, Domaine Vincent DAMPT

Beauroy, Domaine VERRET

Beauroy, GARNIER & Fils

Forêts, Domaine PINSON

Les Lys, LA CHABLISIENNE

Montmains, Jean DURUP & Fils

Montmains, William FEVRE

Vaillons, Domaine Jean COLLET & Fils

Vaillons, Domaine Daniel DAMPT & Fils

Vau de Vey, Domaine des MALANDES

Vau Ligneau, Domaine de La MOTTE

 

Chablis Premier Cru 2016, Rive Droite

 

Médaille d’Or

Vaucoupin, Louis Robin

 

Médaille d’Argent

Fourchaume, Domaine des MALANDES

 

Médailles de Bronze

Montée de Tonnerre, LA CHABLISIENNE

Montée de Tonnerre, Charlène & Laurent PINSON

 

Nominés

Fourchaume, Domaine VENTOURA

Fourchaume, LAMBLIN & Fils

Fourchaume, Maison SIMONNET-FEBVRE

Les Fourneaux, Domaine GAUTHERON Alain et Cyril

L’Homme Mort, Domaine GAUTHERON Alain et Cyril

Montée de Tonnerre, Domaine Jean-Paul et Benoît DROIN

Mont de Milieu, Domaine des MALANDES

Mont de Milieu, Domaine GAUTHERON Alain et Cyril

Vaucoupin, Domaine Camille et Laurent SCHALLER

Vaucoupin, Clotilde DAVENNE

Vaulorent, LA CHABLISIENNE

 

Chablis Grand Cru 2015

 

Médailles d’Or

Valmur, Domaine Louis MOREAU

Valmur, Domaine Jean COLLET et Fils

Les Clos, Domaine PINSON

 

Médailles d’Argent

Vaudésir, Domaine Louis MOREAU

Les Clos, Domaine des MALANDES

 

Nominés

Blanchot, Domaine LONG-DEPAQUIT

Blanchot, Domaine SERVIN

Les Clos, Domaine SERVIN

Les Clos, Domaine Jean-Paul et Benoît DROIN

Les Clos, Pascal BOUCHARD

Grenouilles, Domaine Jean-Paul et Benoît DROIN

Preuses, William FEVRE

Océan de vignes sur les collines de Chablis

 

 

Adresses utiles :

http://www.chablis.fr

http://www.vins-bourgogne.fr

 

 

Commentaires fermés sur 32e édition du Concours des Vins de Chablis 2018 dévoile son palmarès…


Millésime 2016 en Bourgogne #conclusion
l'automne paisible dans la vigne de Montrachet

l’automne paisible dans la vigne de Montrachet

Millésime 2016 en Bourgogne : Belle surprise, presque inespéré !

Les évènements climatiques du printemps ont amputé la récolte, qui sera sans doute l’une des plus faibles de ces 20 dernières années (1,25 million d’hectolitres contre 1,518 hl en 2015).

dans certaines appellations les bouteilles se feront rares en 2016 comme à Chablis

Dans certaines appellations les bouteilles se feront rares en 2016 comme à Chablis

La météo 2016 en bref :

La météo du printemps n’a heureusement pas empêché d’élaborer des vins à la hauteur des attentes des amoureux de la Bourgogne. En effet, après un printemps particulièrement humide et froid, soleil et chaleur se sont imposés aux premiers jours de l’été. Ce changement soudain a permis aux vignes de reprendre des forces. Les parcelles ont rattrapé le retard pris au début du cycle végétatif et offrent, au final, un millésime de qualité !

Les raisins récoltés sont parfaitement sains, mûrs avec des jolis taux d’anthocyanes.

Beaune by night, place du Marché avec des Hospices

Beaune by night, place du Marché avec des Hospices

En résumé, les premières dégustations en amont de la dernière 156e vente des Hospices de Beaune ont confirmé la tendance d’un millésime très qualitatif, hélas sans quantité !

Bref Rappel : Bourgogne viticole en quelques chiffres clé

30 000 ha de vignes

Bourgogne = 100 appellations soit :

33 Grands Crus

44 Villages et 1er Crus

23 Régionales

Sans oublier dans cette hiérarchie les 1247 Climats inscrits en juillet 2015 par le Comité du patrimoine mondial  sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Chacun de ces Climats sont accolés les un aux autres, chacun possède son histoire, son goût, sa place dans la hiérarchie des vins, tels que les a lentement construits le génie humain allié à un milieu naturel exceptionnel de la Bourgogne.

les parcelles de Montrachet qui font partie d'un petit pourcentage de grands crus en Bourgogne

les parcelles de Montrachet qui font partie d’1% de grands crus en Bourgogne

4 niveaux d’appellations soit :

1 % GC

10 % 1er Crus

38 % Villages

51 % Régionales

Cépages :

49 % Chardonnay

35 % Pinot Noir

16 % Autres (Aligoté, Gamay, Sauvignon)

Production

70 % Vins blancs (dont les Crémants)

30 % Vins rouges

Maisons :

17 Caves Coopératives

300 Maisons de Négoce

3850 Domaines viticoles

vieux caveau enterré typique en Bourgogne

vieux caveau enterré typique en Bourgogne

Adresses utiles :

http://www.vins-bourgogne.fr

http://www.bourgogne-wines.com

 

 

 

 

Commentaires fermés sur Millésime 2016 en Bourgogne #conclusion


13ème Grands Jours de Bourgogne 2016 #bilan…

La 13ème édition des Grands Jours de Bourgogne 2016 a rencontré un vif succès et réunit près de 2500 professionnels de 56 pays !

les Climats de Bourgogne

les Climats bourguignons, la mosaïque de terroirs exceptionnels

La manifestation se déroulait dans une atmosphère tout à fait particulière, tout le monde viticole affichait sa joie pour la toute récente inscription des Climats bourguignons sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO…

Après 8 années d’efforts et d’espoir, le rêve des Bourguignons est devenu une réalité !

 La consécration est tombée le 4 juillet 2015, le Comité du patrimoine mondial a décidé d’inscrire les Climats du vignoble de Bourgogne sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

la Romanée Conti

la Romanée-Conti

Ce bien culturel a ainsi démontré qu’il possède une Valeur Universelle Exceptionnelle, un trésor désormais mondialement reconnu : ses 1247 Climats, parcelles de vignes, aux noms évocateurs tels Montrachet, Romanée-Conti, Clos de Vougeot, Corton, Musigny, Chambertin… qui expriment la diversité culturelle de la Bourgogne viticole.

Les 1247 Climats sont accolés les uns aux autres, chacun possède son histoire, son goût, sa place dans la hiérarchie des vins, tels que les a lentement construits le génie humain allié à un milieu naturel exceptionnel.

« Cette inscription est aussi la reconnaissance du travail de toutes les générations d’hommes et de femmes, vignerons, moines cisterciens, ducs de Bourgogne, qui, siècle après siècle, ont patiemment construit le vignoble de la Bourgogne, recherchant l’excellence avec détermination.

L’appartenance des Climats du vignoble de Bourgogne au Patrimoine de l’humanité est notre fierté. Désormais, c’est aussi notre devoir vis-à-vis de la communauté des nations. ».

Aubert de VILLAINE (Président de l’Association des Climats du vignoble de Bourgogne)

Les Grands Jours de Bourgogne en quelques chiffres

La manifestation se déroule tous les 2 ans depuis 1992.

Les Grands Jours de Bourgogne réunissent tous les professionnels du vin, prescripteurs et journalistes au cœur du vignoble bourguignon : 
de Chablis à la Côte Chalonnaise en passant par la Côte de Beaune et la Côte de Nuits, ainsi que le Mâconnais qui se déguste à Beaune, en tout 11 sites de dégustation.

Dégustation au Clos de Vougeot

Dégustation au Clos de Vougeot, chaque de 11 sites de dégustations affiche complet…

Devenu incontournable, ce rendez-vous offre la possibilité de rencontrer plus de 1000 vignerons et de découvrir près de 10 000 vins sur 5 jours de dégustations.

Edition 2016 a accueilli près de 2500 visiteurs de 56 pays !

Les nouveaux visiteurs représentaient 35 %, ce qui a confirmé l’intérêt croissant pour les vins de Bourgogne qui sont exportés aujourd’hui dans 180 pays.

Une belle édition qui a marqué, avec le Millésime 2014 (mis à la dégustation) le retour de volumes de vins de Bourgogne dans la norme (1,58 millions d’hl, soit l’équivalent de 210 millions de bouteilles).

2014 confirme les premiers pronostics : c’est un très beau millésime, les volumes sont là aussi, même s’ils ne combleront pas totalement le manque de stock.

Après une nouvelle année de la météo surprenante, septembre, fidèle à sa réputation, a pleinement joué son rôle. Les raisins récoltés ont donné naissance à des vins joliment équilibrés, avec des couleurs intenses.

Près de 1,58 million d’hectolitre récoltés confirme la bonne récolte, malgré des disparités suivant les secteurs, notamment en raison des épisodes de grêle ayant impacté, parfois fortement, certaines parcelles autour de Lugny (Mâconnais) et en Côte de Beaune.

Un mot du 2015

Parfaits ! En 2015, les raisins étaient juste parfaits. Etat sanitaire irréprochable et maturité optimale, voilà le duo gagnant de cette année. Les équilibres des vins portent une fantastique richesse aromatique de ce millésime. La bonne humeur, déjà perceptible lors des vendanges, s’est transformée en réel bonheur au fil des vinifications et des premières dégustations. La grande homogénéité qualitative et la concentration exceptionnelle, observées du nord au sud, présagent à un très Grand Millésime.

Grand Zoom

30 000 ha de vignes

Bourgogne = 100 appellations soit :

33 Grands Crus

44 Villages et 1er Crus

23 Régionales

4 niveaux d’appellations soit :

1 % GC

10 % 1er Crus

38 % Villages

51 % Régionales

Clos de Vougeot, un pied de pinot noir

Clos de Vougeot, un pied de pinot noir

Cépages :

49 % Chardonnay

35 % Pinot Noir

16 % Autres (Aligoté, Gamay, Sauvignon)

Production

70 % Vins blancs (dont les Crémants)

30 % Vins rouges

Dom Laroche, Chablis

Dom Laroche à Chablis

Maison Champy à Beaune

Maison Champy à Beaune

Maisons :

17 Caves Coopératives

300 Maisons de Négoce

3850 Domaines viticoles

PORTFOLIO

Dégustation exceptionnelle, Grandes Maisons, Grands Crus,

Dégustation exceptionnelle, Grandes Maisons, Grands Crus

Dégustation exceptionnelle, Grandes Maisons, Grands Crus

Dégustation exceptionnelle, Grandes Maisons, Grands Crus

Nicolas Rossignol

Nicolas Rossignol

Anne Gros

Anne Gros

Vincent Dauvissat

Vincent Dauvissat

Vicomte Liger-Belair

Vicomte Liger-Belair

Comte Lafon

Comte Lafon

Christophe Roumier

Christophe Roumier

Laurent Lignier

Laurent Lignier

Chai à barriques

Chai à barriques, Dom Rousseau

l'art de la barrique contenant indispensable pour l'élevage de grands vins

l’art de la barrique
contenant indispensable pour l’élevage de grands vins

l'importance de la chauffe  dans l'élevage des vins

l’importance de la chauffe dans l’élevage des vins

 

 

DRC

Les adresses utiles :

http://www.grands-jours-bourgogne.fr

http://www.vins-bourgogne.fr

http://www.tonneliersdefrance.fr

Commentaires fermés sur 13ème Grands Jours de Bourgogne 2016 #bilan…


La Maison Aegerter à Nuits-Saint-Georges producteur, négociant, éleveur pas comme les autres…
2 juillet 2012, 20:11
Filed under: Bourgogne, Vin, Vins de Bourgogne | Étiquettes: , , ,

La famille Aegerter en complet : Paul, Sophie et Jean-Luc


La Maison Jean-Luc & Paul Aegerter installée à Nuits-Saint-Georges depuis 1988 va bientôt souffler ses 25 bougies. Jean-Luc a prouvé qu’on peut devenir vigneron, qui plus est en Bourgogne, sans être issu d’une famille de vignerons et sans aucun héritage viticole. Nul ne pouvait imaginer qu’un jour Jean-Luc, ce jeune homme diplômé d’une Grande Ecole, qui a exercé dans de nombreuses sociétés à des postes parmi les plus importants, comme par exemple chez Roederer en tant que DG adjoint,  voudrait un jour tout lâcher pour trouver en Bourgogne sa terre de prédilection et d’accueil.  Son aventure a justement commence en 1988 par l’achat de quelques belles parcelles de pinot noirs à Nuits-Saint-Georges avec la création d’une maison de production et de négoce familiale à Nuit.

Vignoble Aegerter à Nuits-Saint-Georges

Aujourd’hui après presque un quart de siècle d’expérience il vinifie sur 50 ha une quarantaine de crus, y compris quelques grands crus très prestigieux, et exporte dans 14 pays. Il a prouvé que le goût du risque d’un jeune homme de l’époque valait bien la peine. Quand on le regarde et l’écoute attentivement, on sent que cette terre bourguignonne lui a donné ce qu’il attendait véritablement d’elle. Il n’a donc aujourd’hui plus le droit de la décevoir. On voit et on comprend bien sa démarche pour chaque crus qu’il élabore : une qualité irréprochable et l’expression du terroir sont les leitmotiv quotidien de la maison.

La gamme de prestige, Grands Crus de la Maison Aegerter

Dans cette aventure, Paul rejoint son Père en 2001, jeune homme plein d’idées novatrices, il donne un nouveau souffle  à cette Maison familiale déjà bien installée. Jean-Luc reste toujours le gardien de la tradition bourguignonne, en revanche Paul et son épouse Sophie imaginent une nouvelle approche, une nouvelle identité des vins de bourgogne pour de nouveaux consommateurs, jeunes et modernes comme eux. La jeune génération zappe, elle n’a ni d’attaches, ni d’à priori, il faut donc trouver les bons moyens pour les attirer vers les vins de bourgogne sans bien évidemment toucher à leurs qualités.

La Maison Agerter a bien su trouver le filon avec plusieurs gammes, chacune correspondant à une cible et un circuit bien défini.

On commence par les grands classiques comme Chablis, en passant par Chambolle, Meursault, Nuit-Saint-George et Chassagne. Chaque cru reflète son terroir et son authenticité, pour un amateur c’est une valeur sûr. La maison a aussi cette chance de vinifier quelques grandes crus exceptionnels et pas les moindres comme : Corton Charlemagne, Bonnes-Mares, Batard-Montrachet, Grand Echezeaux, Clos Vougeot sans oublier quelques flacons de Montrachet…

Quelques flacons de Grands Echezeaux

En revanche, pour la jeune génération, celle qui débute, qui fait ses premiers pas dans la dégustation et la découverte des vins de Bourgogne, Paul a imaginé la gamme Les Chromatique. Une approche moderne et ludique avec des codes couleurs pour chaque type de vins : Bourgogne Chardonnay, Macôn Fussé, Bourgogne Pinot Noir ou Aligoté. Les vins sont reconnaissables facilement avec ces étiquettes flashy, chaque couleur évoquant une caractéristique aromatique pour chaque cépage. Cette gamme se consomme rapidement dans sa jeunesse sur les fruits, des vins « faciles » pour chaque circonstance.

Aujourd’hui la Maison Aegerter a ainsi trouvé le bon chemin à suivre, celui de la modernité, de l’innovation, sans oublier les valeurs sûres qu’évoquent le vins de bourgogne,et surtout aller toujours plus loin dans la qualité de ses vins car c’est une valeur qui ne se négocie pas.

Maison Jean-Luc & Paul Aegerter 49, rue Henri-Challand 21700 Nuits-Saint-Georges tél. 03 80 61 02 88 www.aegerter.fr

Boutique Cave   21, rue Carnot   21200 Beaune   tel. 03 80 22 62 72

Nuits-Saint-Georges 2011 Récolte du Domaine

Commentaires fermés sur La Maison Aegerter à Nuits-Saint-Georges producteur, négociant, éleveur pas comme les autres…



%d blogueurs aiment cette page :