vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Le Grand Jury Européen goûte le 2010 du Grand Cercle de Vins de Bordeaux…
La session va démarrée

Tout est prêt, la session va démarrer…

Depuis quelques années c’est un RDV incontournable : le Grand Jury Européen avec le Grand Cercle de Vins de Bordeaux (auparavant le Cercle de Rive droite) crée par Alain Raynaud en 2002.

En préambule des dégustations primeurs de bordeaux, les juges experts du GJE venus des quatre coins du monde passent au crible tous les vins du Cercle.

Bien évidemment, il ne s’agit pas d’une dégustation primeurs. Il s’agit de vins déjà en bouteille et livrables qui se prêtent au jugement des papilles aiguisées de ces experts. Cette année, pour le bonheur de tous, c’était le millésime 2010 qui se livrait à la dégustation.

chaque juge commence la dégustation dans un ordre bien précis

Chaque juge commence la dégustation dans un ordre bien précis

Le rituel est toujours le même : chaque juge retrouve une collection de 36 vins en moyenne par session à déguster, à décrire et à noter selon des critères bien définis. Les vins sont déjà dans les verres sagement alignés sur la table, et sont prêts à être livrés au jugement.

Ch la Dauphine se cache dans un magnifique parc

Ch la Dauphine (vignoble de 40 ha) se cache dans un magnifique parc

Comme à l’accoutumée, les sessions se déroulent au Château la Dauphine à Fronsac dans des conditions d’une perfection absolue. Ce qui est également appréciable dans son déroulement, c’est l’ordre même de cette dégustation. Chaque juge commence la session par le numéro de sa table et donc pour chacun, la suite des échantillons varie. Cela permet plus « d’objectivité » dans le jugement en donnant aux vins les mêmes chances : ils ne se trouvent pas à la même place dans la série pour chacun de juges.

Cette année, c’était une grande première car nous avons dégusté tous les vins du Grand Cercle, lequel regroupe aujourd’hui 188 châteaux de la rive droite et la rive gauche. Difficulté supplémentaire ? Les vins de deux rives étaient mélangés dans chacune des séries. En fait, ça a donné plus de piquant à la dégustation, le fait de pouvoir jongler entre les divers Cabernets et Merlots sur chaque rive.

C'est le moment de dévoiler les étiquettes

C’est le moment de dévoiler les étiquettes…

Après chaque session, six au total, une fois toutes les copie rendues, avec des notes pour chaque vin, François Mauss (Président du GJE) animait en bon soldat les débriefings. A vrai dire, ce sont toujours des moments privilégiés, chacun peut prendre la parole et donner ses impressions sur un vin avant qu’on dévoile la bouteille en question. Certes, il y a des surprises, très bonnes ou carrément décevantes, mais heureusement ces dernières sont plutôt rares…

Après la totalité des vins dégustés, j’ai pu constater que les 2010 étaient très homogènes dans leur globalité, bien équilibrés, toujours avec cette magnifique fraicheur, structure tannique bien travaillée, sans agresser ni sécher. On sentait une très bonne maturité des raisins qui gardaient une belle acidité. Certains vins affichaient une grande longévité. Bref, un millésime comme celui-là on aimerait en déguster plus souvent…

 

Voici quelques de mes coups cœur :

Ch Tour de Mirabeau rouge, Bordeaux

Ch Joanin Bécot, Castillon

Ch de la Dauphine, Fronsac

Ch Fontenil, Fronsac

Ch le Bon Pasteur, Pomerol

Ch Clinet, Pomerol

Ch la Fleur de Gay, Pomerol

Ch Sieurac, Lalande

Ch La Fleur, SEGC

Lynsolence, SEGC

Ch Rol Valentin, SEGC

Ch Bellefont-Belcier, SEGCC

Ch Fleur Cardinal, SEGCC

Ch Peby Faugères, SEGCC

Ch Haut Condissas, Médoc

Ch Clément-Pichon, Ht Médoc

Ch Fonbadel, Pauillac

Ch Tour de Pez, Saint-Estèphe

Ch de Cérons, Graves 

Clos Floridène, Graves 

2010 vu par François Mauss, président et fondateur de GJE

Zoom sur GJE

Le Grand Jury Européen (GJE) a été fondé en 1996 par François Mauss en tant qu’association qui a pour but d’organiser des dégustations de grands vins de tous les horizons. Ces dégustations se déroulent toujours à l’aveugle avec un panel des meilleurs dégustateurs français et étrangers, et sous contrôle juridique.

Le mot du président, Alain Raynaud fondateur du Grand Cercle des Vins de Bordeaux

Zoom sur le Cercle

Crée en 2002 par Alain Raynaud, il regroupait 140 châteaux, uniquement des propriétés de la rive droite. En 2013, il se transforme en Grand Cercle des Vins de Bordeaux, qui regroupe aujourd’hui 188 châteaux de l’ensemble des appellations bordelaises. Son objectif est la promotion et le rayonnement d’une sélection de crus dont le maître mot est l’excellence !

GJE avec son président François Mauss au Ch de la Dauphine à Fronsac

GJE avec son président François Mauss au Ch de la Dauphine à Fronsac

après "la bataille"...

après « la bataille »…

 

 

Publicités
Commentaires fermés sur Le Grand Jury Européen goûte le 2010 du Grand Cercle de Vins de Bordeaux…


Union de Grands Crus de Bordeaux présente le millésime 2010 à Paris…
8 novembre 2012, 11:44
Filed under: Bordeaux GCC 2010, UGCB-dégustation 2010 | Étiquettes: ,

Comme à l’accoutumée, chaque année fin octobre, l’UGCB (Union des Grands Crus de Bordeaux) présente à Paris, lors d’une dégustation exceptionnelle, son dernier millésime en bouteille. Cette année le 2010 est à l’honneur. Un millésime qui a déjà été présenté en vente pour certains crus sur la dernière opération foires aux vins d’automne dans plusieurs enseignes.

Dans un décor somptueux du Petit Palais, toute la presse et les professionnels du vin ont pu découvrir ou redécouvrir ce millésime déjà très bien apprécié pendant les dégustations primeurs à Bordeaux.

Pour ma part, j’ai pu confirmer mes impressions et mes notes suite à cette dégustation lors de la campagne primeurs 2010. Certes, aujourd’hui on peut se faire une opinion plus précise, plus ciselée sur ce millésime qui est en bouteille et en à point pour présenter ses véritables qualités et son potentiel.

Voici mes chroniques complètes sur cette campagne de primeurs 2010 : Bordeaux primeurs 2010

Les Sauternes se goutaient exceptionnellement bien aujourd’hui, avec leurs fraicheur et une excellente acidité fine et élégante en final. Souvent, se sont des vins très difficiles à goûter en primeurs dans la mesure où ils ont à peine fini leurs vinifications.

La décennie 2000 en dégustation

La nouveauté de cette année était la présentation des vins de la décennie 2000, une excellente idée pour suivre évolution dans les différents millésimes les différents crus.

J’ai eu un vrai coup de cœur pour certains vins du millésime 2001. Son  seul et unique défaut était tout simplement d’arriver après 2000, un millésime tellement médiatisé, cela va de soi… C’était dès lors plus difficile de s’imposer et il a donc été complètement boudé par les acheteurs de l’époque !

En revanche sa grande qualité est tout simplement sa qualité et surtout son prix de sortie plus que raisonnable. Même 3-4 années après on trouvait facilement le 2001 chez les distributeurs, et ce toujours à des prix très doux.

Aujourd’hui, les 2001 sont très épanouis, faciles à déguster, et gardent encore cette belle notion de fruits avec une excellente fraicheur qui leur donne, pour certains, une plus grande longévité.

J’ai trouvé Figeac 2001 extrêmement intéressant, très épanoui et agréable avec une jolie concentration et profondeur. Je peux d’ailleurs citer trois mot d’Eric d’Aramon concernant Figeac dans ce millésime : « facile, aimable et approchable ». Mais je pense que ce vin nous cache encore bien de choses, il n’a surement pas dit son dernier mot…

D’autres 2001 que j’ai beaucoup aimé : La Conseillante (Pomerol), Gazin (Pomerol), Rauzan Segla (Margaux).

Voici enfin quelques uns de mes coups de cœur de 2010 en bouteille (attention c’est juste une petite sélection parmi d’autres sachant que tous les vins présentés n’étaient pas dégustés) :

Domaine de Chevalier Blanc (Pessac)

Pape Clément Blanc (Pessac)

Haut-Bailly (Pessac)

Smith-Haut-Lafitte Blanc (Pessac)

Canon La Gaffelière (SEGCC)

Figeac (SEGCC)

La Tour Figeac (SEGCC)

La Conseillante (Pomerol)

Le Bon Pasteur (Pomerol)

Poujeaux (Moulis)

Clarc (Listrac)

Prieuré-Lichine (Margaux)

Monbrison (Margaux)

Branaire-Ducru (St Julien)

Lagrange (St Julien)

Clerc Milon (Pauillac)

Pichon Comtesse de Lalande (Pauillac)

Lafon-Rochet (St-Estèphe)

De Fargues (Sauternes)

Nairac (Sauternes)

Delphine Dariol Kolasa (Labégorce) avec le Comte Stephan Von Neipperg (Canon la Gaffelière)

Laurence Brun (Dassault)

Commentaires fermés sur Union de Grands Crus de Bordeaux présente le millésime 2010 à Paris…



%d blogueurs aiment cette page :