vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


AOC Rasteau souffle sa cinquième bougie, AOC bien méritée #reportage
2 décembre 2015, 20:13
Filed under: AOC Rasteau, Rasteau, Vins du Rhône | Mots-clefs: , , , , ,
Les collines de Rasteau

Les collines de Rasteau

Depuis 5 ans déjà jour pour jour AOC Rasteau jouit de sa propre AOC, oui en effet en 2010 c’est la consécration, la récompense d’un travail de dur labeur : les vins rouges secs de Rasteau obtiennent l’AOC en nom propre. La consécration suprême pour les Vins Doux Naturels Rasteau existe déjà de 1944.

Après près de trente ans de persévérance, ces vins ont su se distinguer par leur qualité et confirmer la richesse du terroir pour accéder enfin au statut de Cru des Côtes du Rhône.

Vieux grenache sur les galets roulés

Vieux grenache sur les galets roulés

Le Grenache est le cépage que l’on retrouve en majorité dans nos vins puisqu’il doit être présent au minimum à 50% dans les Vins Rouges et à 90% dans les Vins Doux Naturels.

Aujourd’hui l’Appellation s’étend sur 1300 Hectares, 96% des vins produits sont des Vins Rouges et 4% sont des Vins Doux Naturels. Pour les déguster, les apprécier les 54 caves particulières et 3 caves coopératives (dont la plus importante Cave des Vignerons de Rasteau – Ortas)  ouvrent leurs portes aux visiteurs.

Le chai de la cave des Vignerons de Rasteau - Ortas, cuves béton et inox

Le chai de la cave des Vignerons de Rasteau – Ortas, cuves béton et inox

Cave Ortas utilise différents contenants de vinifications, y compris les cuves bois

Cave Ortas utilise différents contenants de vinifications, y compris les cuves bois

Un peu d’histoire s’impose...

Des traces de thermes romains et d’amphores retrouvées confirment la présence de civilisations romaines et sans doute la naissance présumée de Rasteau à partir de – 30 avant J.C. Les premiers vins doux Voconces – dont celui de Rasteau – seront découverts en 70 après J.C.

Au Moyen Age cette terre ancestrale de vignobles et de vignerons, source de profits, restera sous la tutelle du monde ecclésiastique malgré la pression des puissants seigneurs de l’époque qui ont, à maintes reprises, tenté de s’en emparer. Jusqu’au 14 ème siècle l’église et les évêques de Vaison-la-Romaine feront de Rasteau leur plus important fournisseur de vin.

L’époque des croisades sera impitoyable pour le village qui évitera pourtant la terrible peste de 1597. Affaiblis, les villageois se retranchent derrière les remparts de leurs fortifications.  L’habitat rural, hors des murs fortifiés, ne fera son retour qu’au 19 ème siècle.

Grâce à leur courage passionné et leur ténacité, les vignerons de Rasteau ont su donner corps à ce fabuleux terroir qui vit aujourd’hui dans la douceur de ses précieux nectars.

Dès lors, Rasteau se dirige vers une monoculture de la vigne. La vigne, sous la tutelle de l’église et des évêques de Vaison la Romaine, commence à se développer à partir de la fin du XIIIe siècle, faisant de Rasteau le principal fournisseur de vin.

Après le passage du phylloxéra en 1870, le vignoble est détruit et la vie devient difficile pour les Rastelains. L’espoir reviendra au début du XXe siècle avec l’introduction des greffons sur plants américains. La vigne reprendra progressivement une place honorable à la fin de la première guerre mondiale.

Les vignerons s’organisent et créent en 1925 la première cave coopérative, lassés d’être à la merci des marchands de vendanges et des vinificateurs. Parallèlement naissent les premières caves particulières de Rasteau, mettant définitivement fin à l’émancipation des producteurs.

L’obtention successive des appellations Côtes du Rhône, Vin Doux Naturel Rasteau puis Côtes du Rhône Villages Rasteau, confirme la qualité reconnue des vins de Rasteau. Le 24 novembre 2010, l’obtention de l’AOC Rasteau rouge est la récompense de plusieurs années de persévérance et la reconnaissance d’un savoir-faire unique.

la coupe de sols de Rasteau

la coupe de sol de Rasteau

Les sols de Rasteau sont des sols essentiellement argilo-calcaires. 3 niveaux de sols font la force de ce terroir :

Les parties le plus hautes des coteaux exposés au Sud, avec une altitude de 320 m, sont constituées de marnes lacustres argileuses rouges et   grises. Les galets roulés qui les recouvrent ont cette particularité de bien conserver la chaleur le jour, pour mieux la transmettre aux vignes la nuit, favorisant ainsi la concentration du vin et la maturité des raisins.

Entre 160 et 290 m d’altitude, une zone de coteaux plus accidentée se caractérise par la prédominance de terrains en pente, orientés principalement vers le Sud. Sur ce terroir se trouve la principale zone d’implantation du vignoble de Rasteau. La vigne plonge ainsi ses racines dans un sol squelettique sur marne sableuse et safre.

Grenache sur le sol

Grenache sur le sol caillouteux

Entre 120 et 160 m d’altitude, les anciennes terrasses étirent un sol caillouteux qui offre des vins charpentés, aux arômes et bouquets typiques des vins de Rasteau.

Cette mosaïque de sols colorés à forte personnalité fait la force de ce cru, les sols « pauvres » permettant l’élaboration de vins de grande qualité et d’une rare richesse aromatique.

Grand Zoom

Collection de quelques Rasteau

Collection de quelques Rasteau

AOC Rasteau

Décret du 24 Novembre 2010

Aire géographique : commune de Rasteau

Superficie en production : 898 ha

Couleur : Rouge 100%

AOC Vin Doux Naturel Rasteau

Rasteau

Rasteau VDN, Cave de Rasteau

Décret du 4 Janvier 1944

Aire géographique : commune de Rasteau + 20 parcelles sur Cairanne et Sablet

Superficie en production : 35 ha

Couleur : en moyenne : Rouge (40 %), Rosé (57 %) et Blanc (3%)

La réglementation :

Rendement maximal autorisé :

  • AOC Côtes-du-Rhône : 51 hl/ha
  • AOC Rasteau : 38 hl/ha
  • Rasteau Vin Doux Naturel : 30 hl/ha

AOC Rasteau : les cépages 

  • Grenache Noir : supérieur ou égal à 50%
  • Mourvèdre Noir et Syrah Noir : supérieur ou égal à 20%
  • Cépages accessoires : inférieur ou égal à 15%
  • Cépages blancs : inférieur ou égal à 5%

AOC Vin Doux Naturel Rasteau : règles de proportion

  • Grenache Noir/Gris/Blanc : supérieur ou égal à 90%
  • Cépages accessoires : inférieur ou égal à 10%

Rasteau en quelques dates :

1817 Première déclaration de récolte

1925 Création de la première cave coopérative et naissance des premières caves particulières de Rasteau

1935 Élaboration des Vins Doux Naturels

1937 L’appellation Côtes du Rhône est décrétée

1944 Le décret du 4 janvier 1944 définit l’appellation Vin Doux Naturel Rasteau

1966 Les vins rouges obtiennent l’Appellation Côtes du Rhône Villages Rasteau

2010 Le décret du 24 novembre 2010 définit l’appellation AOC Rasteau pour les vins rouges tranquilles

Douceur de vivre à Rasteau, photothèque…

piscine avec une vue imprenable

piscine avec une vue imprenable

calme et volupté...

calme et volupté…

Ciel est toujours bleu azur

Ciel est toujours bleu azur

Chapelle des vignerons

Chapelle dédiée aux  vignerons

Chapelle St Didier

Chapelle St Didier

Rasteau, océan des vignes...

Rasteau, océan des vignes…

Quelques adresses utiles :

http://www.rasteau.fr

http://www.vins-rasteau.com

http://www.cavederasteau.com

 

 

Publicités
Commentaires fermés sur AOC Rasteau souffle sa cinquième bougie, AOC bien méritée #reportage


Châteauneuf-du-Pape, le roi de 13 cépages… mes derniers coups de coeur…

C’est devenu un RDV presque incontournable, celui avec la vingtaine de vignerons de Châteauneuf-du-Pape qui montent à Paris pour présenter leurs dernières productions. Le temps d’une journée, ils deviennent tous Parisiens et nous apportent quelques rayons du soleil avec les cuvées qu’ils proposent. C’est aussi l’occasion de confirmer (ou pas) les coups de cœur de la dégustation précédente.

Tout d’abord, un petit rappel s’impose :

Fameux terroir de galets roulés de Châteauneuf

Fameux terroir de galets roulés de Châteauneuf

Châteauneuf-du-Pape, ce vignoble sudiste entre Orange et Avignon, est connu pour la culture de la vigne depuis les Gaulois et les Romains (installés à Orange) qui ont largement développé la culture de la vigne, sans oublier de XIV° siècle de l’installation des 7 Papes successifs à Avignon qui a contribué et largement favorisé la production du vin et le développement du vignoble.

L’histoire de ce vignoble castelpapal est étroitement liée à celui du fleuve, le Rhône. L’aire d’appellation Châteauneuf correspond aujourd’hui à 3200 ha délimités entre 1924 et 1929, c’est une unité géographique (le plateau) plus que géologique possédant une grande variété des sols.

Terroir exceptionnel de Rayas

Terroir exceptionnel de Rayas

A l’époque des glaciations quaternaires, les eaux du Rhône ont entraîné les fameux cailloux roulés depuis les Alpes jusqu’aux terrasses les plus élevées du vignobles. Les mers intérieures des ères secondaires et tertiaires avaient auparavant déposé des couches successives de sédiments, qui composent aujourd’hui le sous-sol du vignoble.

Les action conjuguées du retrait maritime et de l’érosion du Rhône ont sculpté un relief de terrasses et de pentes jusqu’au lit actuel du fleuve. La dominante caillouteuse de son terroir confère à Châteauneuf une vocation viticole exceptionnelle.

En conclusion, on trouve les sols plus ou moins profonds, très caillouteux, ils sont constitués pour l’essentiel de gros quartz roulés mélanges à de l’argile rouge sableuse.

Les communes de Châteauneuf-du-Pape, Courthézon, Orange, Bédarrides et Sorgues pérennisent l’héritage viticole ainsi que culturel et historique laissé par les hommes qui ont fait l’histoire du vignoble.

Vieille vigne de grenache, taille en goblet

Vieille vigne de grenache, taille en gobelet

Châteauneuf-du-Pape, le roi de 13 cépages :

Ce qui caractéristique l’AOC Châteauneuf, c’est son poly-encépagement : 13 sont autorisés dans l’assemblage.

Le grenache, cépage majoritaire, façonne l’esprit des vins rouges de l’appellation. Les différents cépages sont vinifiés soit ensemble, soit séparément, comme la Syrah, le Mourvèdre et le Cinsault qui rentrent principalement dans la composition des rouges, sans oublier la counoise, le vaccarèse, le mascardin ou le terret noir comme les cépages secondaires.

Quant aux vins blancs, ils reposent pour l’essentiel sur la Clairette, le Grenache blanc, la Roussane, le Bourboulenc ou le Picpoul et le Picardan.

Mes derniers coups de cœur :

J’étais ravie de revoir Julien Barrot, Domaine la Barroche à Châteauneuf, toujours fidèle à la manifestation, il a ramené ses 3 cuvées :

Cuvées "Signature" 2011 et 2012 et cuvée "Pure" 2012

Cuvées : « Signature » 2011 et 2012 et « Pure » 2012

« Signature » 2011 et 2012, un assemblage avec une majorité de grenache, ainsi que la cuvée « Pure » 2012, composé à 100% de Grenache.

Domaine la Barroche existe depuis le 17e siècle, dont Julien représente la 13e génération de vignerons en succédant à son père Christian, et en continuant à partager sa passion du vin, du Châteauneuf et de son terroir riche et complexe.

Le Domaine la Barroche s’étend sur 12 ha de vignes au Nord et Nord-Est de l’appellation Châteauneuf. La différence des sols est bien présente avec les sables fins du quartier du « Grand Pierre » qui apportent élégance aux grenaches centenaires, plantées ici dans les années 1900, tandis que les galets roulés du quartier, « Les Cerises » donnent la force et la puissance aux Cinsaults.

« Signature » et 2012

Assemblage de Grenache centenaire, de Mourvèdre, de Cinsault et de syrah issus des meilleurs terroirs du cru : « Palestor », « Cabrières » et « Grand Pierre ». C’est un illustre représentant de l’appellation avec sa complexité, sa puissance et son caractère.

« Pure » 2012

Comme son nom l’évoque elle met en avant le cépage roi de l’appellation, le Grenache. Elle est composée de 100% Grenache d’une unique parcelle du quartier du « Grand Pierre », de cette vigne centenaire sur un sol sablonneux de couleur ocre. C’est une cuvée racée d’une grande élégance.

Domaine de la Janasse à Courthézon

Aujourd’hui 90 ha en Châteauneuf et Côtes du Rhône géré par la famille Sabon qui travaille ensemble sur le Domaine.

Le Domaine par sa structure éclaté de soixante parcelles permet de rechercher la bonne adéquation entre le sol et son microclimat : les cépages blancs et les syrah sont plantés de préférence sur des sols sablo-calcaires et exposés nord-est afin de préserver plus de fraîcheur, d’acidité et de finesse dans les vins.

En revanche, les mourvèdres sont plantés sur des sols argilo-calcaires recouverts de galets roulés afin d’obtenir un bon niveau de maturité.

Le grenache qui compose la cuvée « Chaupin » est planté sur le terroir froid et tardif car il ne peut obtenir un équilibre parfait que sur ce type de terroir.

Collection de la Janasse...

Collection de la Janasse…

« Vieille Vigne » 2012 (80% Grenache, 15% Mourvedre, 3% Syrah)

Issue de quartes parcelles sur des terroirs différents :

Un terroir « sudiste » composé de galets roulés qui apporte le gras et la puissance, un terroir situé sur le même lieu que « Chaupin » pour la fraicheur et l’acidité, un terroir d’argiles rouges recouvertes de galets roulés, très tardif car situé au nord de l’appellation, qui amène de la structure et du corps et enfin un coteau sablo-calcaire qui donne de la finesse.

Cuvée « Chaupin » 2012 (100% Grenache)

Sur le terroir froid et tardif de Chapouin, nom de lieu-dit, la partie la plus âgée plantée en 1912. 

Vin minéral, vif avec une touche de violette et de fruits noirs, grande concentration.

Domaine de la Charbonnière à Châteauneuf

Depuis 1912 le vignoble est transmis de génération en génération par la famille Maret. Aujourd’hui Caroline et Véronique, la jeune génération gère le 19 ha de vignes à Châteauneuf.

Véronique, la nouvelle génération de la famille Maret

Véronique, la nouvelle génération de la famille Maret

Cuvée « l’Envol » 2009

Crée pour symboliser l’arrivée de la nouvelle génération des « Filles » sur le domaine, elle est à leur image : délicate, élégante, moderne, avec du caractère, issus du Grenache et du Mourvèdre.

Domaine Pierre Usseglio à Châteauneuf

24 ha repartis en 17 parcelles de vieilles vignes (entre 30 et 60 ans), aujourd’hui exploités par Jean-Pierre et Thierry, la 3ème génération de propriétaires.

Thierry Usseglio

Thierry Usseglio

Cuvée de Mon Aïeul 2012 issu de 100% Grenache

Epicée, puissante, fraîche avec du caractère, toute en équilibre parfait.

http://www.chateauneuf.com

Châteauneuf

Châteauneuf  avec son terroir caillouteux

Commentaires fermés sur Châteauneuf-du-Pape, le roi de 13 cépages… mes derniers coups de coeur…


AOC Cornas, très discrète… (Vignobles et Découvertes)
Vignoble de Cornas

Vignoble de Cornas avec ses terras granitiques très abruptes

« La montagne de ce village est presque toute complantée en vigne qui produisent un très bon vin. Sa couleur, sa corpulence, son architecture sont imposantes. C’est ce qu’on peut appeler un vin viril. » Curé Morin (1763)

Cornas est une toute petite appellation rhodanienne connue sans vraiment l’être… mais dont tous les amateurs des vins « sudistes » raffolent pour la pureté de ses Syrahs et pour la beauté de ses coteaux granitiques en pente.

Il est vrai que la syrah, cépage unique de Cornas, a trouvé là un terroir de prédilection bénéficiant d’un micro climat chaud et sec.

Village de Cornas avec son eglise

Village de Cornas avec son église datant du 1897

Le vignoble de 116 ha sur la seule commune de Cornas se situe autour de ce village pittoresque avec son clocher et son église datant du 1897, sur la rive droite du Rhône dans le département de l’Ardèche.

Le sol de ce petit vignoble repose sur les dépôts limoneux granit et gneiss, en terrasses granitiques très abruptes soutenues par des murets de pierres sèches.

Les vignerons de Cornas continuent à entretenir et remettre en valeur ce patrimoine viticole complètement abimé par le Phylloxéra en 1865, ainsi que par la mauvaise passe des années 50 et 60 dû à la mévente du vin.

La vendange 2014 dans AOC Cornas vient de se terminer...

La vendange 2014 dans AOC Cornas vient de se terminer… la Syrah ici est en taille guyot

Le vignoble bénéficie d’un climat doux, ses coteaux exposés sud et sud-est bénéficient d’un ensoleillement maximum. Cette orientation privilégiée procure à cette AOC de Cornas une maturité précoce. Elle est la première à vendanger en rouge dans les Côtes du Rhône septentrionales.

Rappel en quelques chiffres :

116 ha de vignes

AOC en 1938

La Syrah, cépage unique

Taille guyot et gobelet

Sol essentiellement granitique en terrasses abruptes

Et maintenant une visite s’impose…

Domaine Courbis

Domaine Courbis à Châteaubourg

Dans le chai les cuves en plein "boulot"

Dans le chai les cuves en plein « boulot »

Invitation chez Laurent et Dominique Courbis (Domaine Courbis) à Châteaubourg

Domaine Courbis se situe sur la rive droite du Rhône face au confluant. Son vignoble est le plus Méridional de l’AOC Saint-Joseph (19 ha en rouge et 5 ha blanc) avec 8 hectares en AOC Cornas, ainsi que quelques parcelles sur Crozes, Saint Peray et IGP Syrah.

Dominique et Laurent, deux frères Courbis dirigent le domaine en toute complémentarité.

Tout récemment, j’ai eu la chance de passer au domaine où l’on finassait presque les vendanges. Les syrahs de Cornas « travaillés » déjà dans les cuves, on faisait des remontages. Les jus sont vraiment superbes, 2014 s’annonce plutôt bien… très prometteur. Sur les parcelles de Saint-Joseph les vendangeurs ramassait les dernières grappes…

Dernières grappes à ramasser sur les parcelles de Saint-Jo, la syrah est magnifique...

Dernières grappes à ramasser sur les parcelles de Saint-Jo, la syrah est magnifique…

Remontage sur une cuve de Cornas, le jus est riche, coloré et très aromatique…

Sans tarder, Laurent nous fait dégusté quelques cuvées du domaine :

Laurent explique chacune de ses cuvées

Laurent explique chacune de ses cuvées

Saint-Joseph 2013 blanc, Domaine

Issu essentiellement de la Marsanne (97%) avec une touche de Roussanne (3%) sur le sol argilo-calcaire d’origine jurassique.

Jolie cuvée florale, encore sur les notes d’élevage dû à sa jeunesse.

Saint-Joseph 2012 blanc « Les Royes »

Issu uniquement de la Marsanne sur le sol argilo-calcaire

On retrouve belle note grillée, souple, élégant, sans oublier sa fraicheur en finale.

Saint-Joseph 2012 rouge « Les Royes »

Issu de la Syrah sur le sol argilo-calcaire et granitique.

Vin très élégant avec une grande fraîcheur, minéralité, jolie finale épicé.

Cornas 2012 « Les Eygats »

Issu de la Syrah sur les terrasses granitiques à 250 m exposées Est Sud/Est

Grande finesse, fraicheur avec une note florale, en finale excellente petite acidité.

Cornas 2012 « La Sabarotte »

Issu de la Syrah d’une vieille vigne (1,5 ha) plantée en 1947 sur un grand terroir de granit, bénéficiant d’un microclimat exceptionnel.

Vin racé, puissant, très complexa avec une belle note florale, en finale quelques fruits noirs écrasés, finale toute en longueur, sa fraîcheur est exquise.

Cornas

Cornas la Sabarotte et les Eygats

Cornas

2013 toujours en élevage

http://www.vins-courbis-rhone.com

http://www.rhone-crussol-tourisme.com

 

 

Commentaires fermés sur AOC Cornas, très discrète… (Vignobles et Découvertes)


L’invitation au voyage chez les Vignerons de Caractère à Vacqueyras…
Cave de Vignerons de Caractère à Vacqueyras

Cave de Vignerons de Caractère à Vacqueyras

Tout a commencé dans une gare parisienne, un tour de TGV et nous voilà arrivés à Avignon où le soleil et la douceur du sud sont bien au RDV. Mais il ne faut pas tout mélanger, notre destination n’est pas le Festival d’Avignon. En effet, le trajet ne pas encore fini : encore une petite demi-heure de voiture et nous y sommes, à Vacqueyras à la cave de Vignerons de Caractère. Là, un petit bonhomme décontracté et souriant vient nous accueillir et nous saluer, il s’agit de Mr Mangantelli, président de la cave en personne.

Mr Manganelli Président d la cave Vignerons de Caractère

Mr Manganelli, Président de la cave Vignerons de Caractère

Maintenant, les « festivités » peuvent commencer. Enfin, pardon, nous passons aux choses sérieuses… à la dégustation.  Car comme disent les sages, la vérité est toujours au fond d’un verre.

dégustation de quelques cuvées de la cave en accord avec les macarons

dégustation de quelques cuvées de la cave en accord avec les macarons

On nous a concocté une dégustation forte intéressante : un accord de quelques cuvées de la cave avec des macarons sucrés/salés venant de chez un pâtissier de Mirabel-aux-Baronnies, une petite commune avoisinante.

Mon coup de cœur incontestable est le Vacqueyras cuvée Eternité 2010 (50% Grenache 40% Syrah 10% Mourvedre) en accord avec un petit macaron très étonnant (crème de foie gras au muscade, cannelle et girofle). La puissance de cette grande cuvée se marie parfaitement avec la douceur des épices dans le macaron, le tout sans les écraser.

quelques pats dans les vignes...

quelques pas dans les vignes…

au Domaine Besson Dupré, Cecile Joly en compagnie de son mari préparent la dégustation

au Domaine Besson Dupré, Cecile Joly en compagnie de son mari préparent la dégustation

Après cette dégustation riche de commentaires, nous avons bien mérité notre déjeuner champêtre dans les vignes. Après quelques minutes de voiture, nous arrivons chez Cécille Joly au Domaine Bessons Dupré. Quelques pas par la vigne qui entoure la propriété et nous trouvons un peu d’ombre sous les arbres, devant un mas typique de la région. Nous dégustons quelques vins de la Cave sans oublier la cuvée du Domaine, Vacqueyras 2012 dernier millésime en bouteille, belle note florale, très gourmand, vraiment délicieux. Cécile Joly, vigneronne coopératrice de la cave travaille avec son mari sur 30 ha de vignes, une grosse partie entoure la propriété. Quel bonheur de pique-niquer dans les vignes au pied des Dentelles de Montmirail !

Domaine Besson Dupré

Domaine Besson Dupré

Domaine Besson Dupré

Domaine Besson Dupré

C’est ensuite le moment pour une bonne leçon d’ampélographie pour ne plus confondre les pieds de grenache avec ceux de syrah. Olivier Brès, lui-même vigneron depuis 3 générations, coopérateur de la cave aussi (Domaine de la Pertiane) joue un professeur parfait. La vigne se développe parfaitement, bien qu’avec un peu de retard suite aux aléas climatiques du printemps.

cave Vignerons de Caractère

cuves suspendues datent des années 90, inédites à l'époque !

cuves suspendues datent des années 90, inédites à l’époque !

Malheureusement, la promenade viticole touche à sa fin et nous voilà de retour à Vacqueyras pour une visite technique de la Cave. Cette fois-ci, c’est Sylvain Decoster, Responsable Qualité et Développement Durable, qui se transforme en prof. La cave fût créée en 1957 avec 80 familles de vignerons qui partagent un savoir-faire transmis de générations en générations. Guidés par la passion de leur métier, les vignerons de la Cave ont su s’adapter aux époques, faire évoluer la cave et surtout avoir les yeux tournés vers l’avenir… Nous visitons le cuvier très moderne équipé d’une série de cuves inox suspendues permettant le travail du raisin par gravité afin de limiter au maximum les manipulations du vin.

Cuvier beton datant d'origine de la cave, aujourd'hui entièrement rénové en parfaite fonctionnalité

Cuvier beton datant d’origine de la cave, aujourd’hui entièrement rénovée en parfaite fonctionnalité

Ce qu’il est important à signaler, c’est que les Vignerons de Caractère ont pris aujourd’hui des engagements en matière de développement durable. Ces engagements ont éveillé les consciences et transformé complètement les habitudes des viticulteurs pour mieux produire et dans des meilleures conditions, tout en préservant ce qui est le plus précieux : la nature.

Ca y est, la visite est à présent terminée et il faut rentrer. Quel dommage… Le soleil brille encore, le ciel demeure sans aucun nuage, on respire encore le parfum de la garrigue, mais tout a une fin…

Domaine Besson Dupré

Commentaires fermés sur L’invitation au voyage chez les Vignerons de Caractère à Vacqueyras…


Châteauneuf-du-Pape, Domaine la Barroche à découvrir…
6 décembre 2012, 18:24
Filed under: Châteauneuf-du-Pape, Vins du Rhône | Mots-clefs: , ,
Julien Barrot avec sa cuvée "Signature" et "Pure"

Julien Barrot avec sa cuvée « Signature » et « Pure »

Lors d’une récente dégustation d’une vingtaine de domaines de Châteauneuf du Pape, orchestrée par l’agence Clair de Lune, il ne m’aura fallu qu’une traversée des jardins du Palais Royal pour m’imprégner de l’atmosphère sudiste et très chaleureuse de la dégustation. Et ce même s’il est vrai que pour l’occasion, ce voyage dans le Rhône du Sud n’était pas bien long.

Non pas que les autres ne montrent pas d’intérêt, bien au contraire, je souhaite m’arrêter plus particulièrement sur le Domaine la Barroche, qui fût  mon coup de cœur de la journée, une bien belle découverte.

En effet, Julien Barrot, le propriétaire, m’a fait déguster plusieurs vins, sa cuvée « Signature » de 2008, 2009 et 2010 ainsi que la cuvée « Pure » 2010 composée à 100% de grenache.

Il m’a expliqué l’histoire de ce Domaine qui existe depuis le 17e siècle et dont il représente la 13e génération de vignerons en continuant à partager sa passion du vin, du Chateauneuf et de son terroir riche de 13 cépages.

Aujourd’hui, Julien, un jeune homme d’une trentaine d’années, succède à son père Christian. Avec son diplôme d’œnologie en poche et plusieurs stages dans des vignobles en France et à l’étranger, il met en pratique ses acquis et surtout sa passion pour le terroir et son identité.

Son leitmotiv: «  Il ne saurait être de grand vin sans grand terroir, ni de grand terroir sans amour de la vigne »

Le Domaine la Barroche s’étend sur 12 ha de vignes au Nord et Nord-Est de l’appellation Chateauneuf. La différence des sols est bien présente avec les sables fins du quartier du « Grand Pierre » qui apportent élégance aux Grenaches centenaires, plantées ici dans les années 1900, tandis que les galets roulés du quartier, « Les Cerises » donnent la force et la puissance aux Cinsaults.

Les vins sont vinifiés en respectant l’identité de chaque parcelle et de chaque cépage, des extractions douces et des élevages longs sont pratiqués pour préserver au maximum le caractère unique de chaque millésime et de chaque vin.

La gamme de vins du Domaine La Barroche

La gamme de vins du Domaine La Barroche

Les mots du vin :

Cuvée « Signature »

Assemblage de Grenache centenaire, de Mourvèdre, de Cinsault et de Syrah issus des meilleurs terroirs du cru : « Palestor », « Cabrières » et « Grand Pierre ». C’est un illustre représentant de l’appellation avec sa complexité, sa puissance et son caractère.

Cuvée « Pure »

Comme son nom l’évoque elle met en avant le cépage roi de l’appellation, le Grenache. Elle est  composée de 100% Grenache d’une unique parcelle du quartier du « Grand Pierre », de cette vigne centenaire sur un sol sablonneux de couleur ocre. C’est une cuvée racée d’une grande élégance.

Grand Zoom sur Appellation :

Entre Avignon et Orange, les 3200 hectares du vignoble de Châteauneuf-du-Pape s’étendent sur cinq communes, celle du Châteauneuf, de Bédarrides, de Courthézon, Orange et Sorgues dominent la plaine du Comtat. Au-delà de la diversité de ses 13 cépages avec le Grenache en majorité (pour les rouges), appellation est caractérisée par l’homogénéité de ses sols. Son terroir calcaire produit d’amples blancs aromatiques et dotés d’une belle fraicheur. Les argiles à galets roulés, au sud, s’expriment quant à eux dans les rouges généreux, ronds et structurés qui illustrent le style classique de l’appellation. Au Nord enfin, les terroirs sablonneux produisent des rouges plus légers mais très fins et épicés.

Production totale environ 85 000 hl avec le rondement de 27 hl/ha (en 2011)

Les galets roulés, l'un de sol typique de Châteauneuf

Les galets roulés, l’un de sol typique de Châteauneuf

Les galets roulés

Les galets roulés

Vieux grenache

Vieux grenache sur le sol sablonneux avec des argiles

Commentaires fermés sur Châteauneuf-du-Pape, Domaine la Barroche à découvrir…



%d blogueurs aiment cette page :