vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Concours des Ligers 2015 dévoile ses lauréats au 29e SVL…
21e Concours des Ligers

21e Concours des Ligers

Quand on parle du Salon des Vins de Loire (cette année 29e édition déjà ! du 2 au 4 février), lequel est devenu une vraie institution, une vitrine dans le paysage viticole ligérien, il ne faut surtout pas oublier de présenter le Concours des Ligers.

En effet, cette année, ce concours a fêté sa 21ème édition et sans modestie aucune, il est devenu une vraie référence pour l’ensemble des vins de Loire.

Ainsi, la grande session de dégustation se déroule à chaque fois en préambule du Salon pour que les professionnels de la filière viticole et les acheteurs puissent déguster tous les vins médaillés d’Or pendant toute la durée du Salon. Souvent c’est un outil non négligeable dans le choix des gammes pour les restaurants, les cavistes et les magasins spécialisés.

chaque de 2376 échantillons dégusté à l'aveugle

chaque de 2376 échantillons dégusté à l’aveugle

L’édition 2015 a rassemblé 2376 échantillons venant de toutes les appellations ligériennes pour se prêter au jugement des papilles très aiguisées de 300 juges experts venus d’un peu partout, y compris de l’étranger.

dégustation continue...

dégustation continue…

Cette année, dans ma commission nous avons dégusté les Pouilly Fumé 2014 ainsi que des Saumur blancs sur des millésimes : 2014, 2012 et 2009 (quelle chance !).

 Les résultats complets du concours à consulter : http://www.concoursdesligers.fr

Quelques chiffres clés de l’Édition 2015 du Concours des Ligers :

  • 2376 vins inscrits
  • 300 dégustateurs
  • 614 producteurs
  • 178 médailles d’or
  • 276 médailles d’argent
  • 283 médailles de bronze

Grand Zoom sur le Vignoble Ligérien :

Val de Loire – 3° vignoble AOP de France (après Bordeaux et Languedoc-Roussillon)

4 grandes régions : Le Pays Nantais, l’Anjou-Saumur, la Touraine, le Centre

83 appellations

6400 exploitations viticoles

16 caves coopératives

60 maisons de négoce

20% de la production totale parte à l’export dans 130 pays

Rappel :

Depuis 1995, le concours des Ligers organisé conjointement par l’Union des Œnologues du Val de Loire, les interprofessions ligériennes et Angers Expo Congrès, se déroule la veille de l’ouverture du Salon des Vins de Loire.

Le concours est ouvert à l’ensemble des vins du Val de Loire produits ou commercialisés par les viticulteurs, les caves coopératives et les négociants, qu’ils soient exposants ou non.

Véritable vitrine de la production ligérienne, il met en compétition les vins issus de la diversité des terroirs et des appellations rencontrés tout le long de la Loire de Clermont Ferrand à Nantes.

Les récompenses (Ligers d’Or, d’Argent, et de Bronze) sont attribuées par des Jurys composés de Professionnels et d’amateurs éclairés et présidés par un œnologue, selon un protocole de dégustation rigoureux.

Chaque vin primé bénéficie d’un commentaire précis et détaillé et peut arborer une médaille estampillée «Ligers» le distinguant et le différenciant au sein des rayons de la grande distribution et des divers détaillants.

C’est devenu egalement une tradition qu’à issu du concours les dégustateurs ont la possibilité de visiter un domaine viticole dans la région. 

la douceur angevine au ch la varière

la douceur angevine au Ch la Varière à Brissac

Cette année, c’est Jacques Beaujeau  en bon châtelain a reçu tous le monde dans son domaine au Château la Varière à Brissac.

Cinquième génération de vignerons, Jacques Beaujeau, vinifie une bonne dizaine d’appellation au Château la Varière en Anjou (110 ha) et au Domaine de la Perruche à Saumur Champigny (45 ha). 

et maintenant allons dans les vignes...

et maintenant allons dans les vignes…

Adepte des méthodes de vinifications modernes dont il fut l’un des pionniers, en attachant une grande importance au respect du Terroir, à la Tradition et à la Rigueur. « Le bon vin se fait avant tout dans les vignes » donc les méthodes culturales que Jacques met en oeuvre visent à maintenir l’équilibre écologique du terroir. Ses vignes sont enherbées et les traitements sont limitées au stricte minimum.

Chai du XVe à vins rouges

Chai du XVe dédié aux vins rouges

Chai à vins blancs

Chai dédié aux vins blancs

Quelques cuvées dégustées :

Ch la Varière:

« La Chevalerie » 2010 Anjou Village Brissac (100% CS)***

« La Grande Chevalerie » 2005 Anjou Brissac (100% CS)**

« Les Melleresses » 2010 Bonnezeaux (100% Chenin botritisé)** 

« Les Guerches » 2011 Quarts de Chaume (100% Chenin botritisé)***

Quart de

« les Guerches » Quarts de Chaume 2011

Salon des Vins de Loire 2015, le bilan complet :

29e édition (crée en 1987 par le Parc des Exposition d’Angers)

400 exposants : du Pays Nantais, des Régions Anjou-Saumur, Touraine, Centre Loire

9000 visiteurs pendant 3 jours

RDV en 2016 pour la 30e édition !

Publicités
Commentaires fermés sur Concours des Ligers 2015 dévoile ses lauréats au 29e SVL…


La Maison Ackerman à Saumur rime avec l’Art…
Les caves troglodytiques de la Maison Ackerman

Les caves troglodytiques de la Maison Ackerman à Saint Hilaire près de Saumur

Si vous êtes dans la Loire, il n’y a pas que des Châteaux à visiter (même si c’est la fierté de cette région), c’est aussi une très belle région viticole où la douceur de vivre prime.

Je vous invite dans les caves troglodytiques de la Maison Ackerman à Saumur. Mais soyez rassurés, c’est une visite qui vaut le détour.

les caves troglodytiques Ackerman, les plus hautes de la region

Les caves troglodytiques Ackerman, les plus hautes de la région 

Pour commencer un peu d’histoire…

En 1811, au terme de ses nombreux voyages, Jean-Baptiste Ackerman, âgé tout juste de 21 ans, s’installe à Saumur. Ce fils de modestes Bruxellois deviendra rapidement un talentueux entrepreneur. En quelques années, il développe un fructueux commerce de négoce de vins pour lequel il s’investit de ténacité. Ainsi, pendant près de vingt ans, il expérimente l’application d’une méthode qui utilise la capacité des vins de Saumur à devenir effervescents. Ses recherches sont alors au point en 1836, date à laquelle il présente ses vins à l’académie d’Angers, en mettant en avant la possibilité de faire à Saumur des vins égalant les champagnes, et en souhaitant que d’autres négociants suivent la même voie. La reconnaissance arrive alors en 1838 par la Commission de Dégustation de L’Exposition d’Angers.

cave Ackerman à Saint Hilaire

cave Ackerman à Saint Hilaire

Dès 1840 Jean-Baptiste lance une production à grande échelle dans ses nouvelles caves à Saint Hilaire près de Saumur. En 1876, sa production attend déjà 1 500 000 bouteilles (en 1838, la production était alors de seulement de 50 000 bouteilles). Son coté visionnaire ne s’arrête pas là. Trois ans avant sa mort, en 1863, il dépose auprès du greffe du tribunal de Saumur le bouchon de liège sur lequel il a eu l’idée d’apposer le nom de sa maison Ackerman.

L’expansion de la Maison continue avec le fils de Jean-Baptiste, Louis Ferdinand. Dans les années 1870/1880, la production Ackerman représente environ 30% de la production totale des vins à fines bulles de Saumur, et ce jusqu’en 1904. Avec la crise de phylloxéra fin XIX, la production baisse jusqu’à 1914 pour rebondir finalement dans les années 50.

Collection fines bulles Ackerman

Collection fines bulles Ackerman

Aujourd’hui, la Maison Ackerman continue son développement avec beaucoup de dynamisme, et reste pionnière de fines bulles de Loire, production de vins effervescents majoritaire, mais où la production de vins tranquilles a trouvé également sa place (35%).

Comme l’épicurisme et l’Art de Vivre sont des composantes essentielles de la civilisation ligérienne depuis le Moyen-Age, c’était tout à fait naturel que la Maison Ackerman ouvre les portes de ses caves troglodytes, les plus hautes de la région, à des artistes plasticiens tels que Alex Taaz et Yorga pour une exposition majestueuse. Elle consiste à créer une œuvre monumentale féérique qui vous propulse dans un monde onirique et fascinant, véritable osmose entre la création artistique et les parois vertigineuses de ce patrimoine si singulier, l’un sublimant l’autre : un « Voyage au Centre de la Bulle »… Une exposition magique qui mêle l’Art expérientiel et immersif, le vin et les troglodytes.

Yorga, artiste plasticien

Yorga, artiste plasticien

Yorga, son monde onirique et fascinant...

Yorga, son monde onirique et fascinant…

Yorga, Voyage au Centre de la Bulle...

Yorga, Voyage au Centre de la Bulle…

"Voyage au Centre de la Bulle"

« Voyage au Centre de la Bulle »

Un voyage à déguster sans modération…!

http://www.ackerman.fr

http://www.voyagecentrebulle.fr

Commentaires fermés sur La Maison Ackerman à Saumur rime avec l’Art…


Robert & Marcel – Cave des Vignerons de Saumur dans son nouveau look…
Robert et Marcel vous accueillent

Robert et Marcel vous accueillent

L1450390

A l’occasion du Salon des Vins de Loire qui ouvrira ses portes d’ici quelques jours à Angers, je pensais bien utile de vous présenter Robert et Marcel

Mais, qui sont-ils Robert et Marcel ?

Deux hommes de caractère qui produisent du vin, et dont l’histoire s’enracine dans les profondeurs du sol, dans dix kilomètres de galeries souterraines creusées pour extraire le tuffeau, la pierre dont on fait les plus belles caves et les Châteaux de la Loire.

Deux vignerons qui avaient appris à bien faire les choses et à les faire ensemble, comme on le fait à Saumur depuis des générations…

Robert et Marcel, c’est aussi l’incarnation et l’emblème d’une belle histoire collective.

équipe "Robert et Marcel"

équipe « Robert et Marcel »

Tout a commencé en 1957, une quarantaine de vignerons s’associe pour faire front devant les difficultés économiques, et ils mettent en commun bien plus que de simples intérêts pécuniaires. En ce temps-là, Robert, Marcel, Yvon, Geneviève et tous les autres, issus du même terroir, faits d’un même bois (celui dont on fait les fûts), et héritiers des mêmes valeurs se sont implantés au sommet de la colline de Saint-Cyr-en-Bourg. Ils ont choisi de partager leurs expériences, leurs savoir-faire, leurs rêves.  Il aura fallu du cœur au ventre pour essuyer de rudes hivers, et cultiver l’espoir qui, comme la vigne, finira par porter de beaux fruits. Parce qu’aujourd’hui Robert et Marcel ne sont plus, il reste encore une large et belle équipe de vignerons qui, réjouissons-nous, savent s’y prendre…!

Et ce n’est pas parce qu’au fil de 1800 ha, tout s’est agrandi et modernisé et qu’aujourd’hui la cave regroupe près de 300 adhérents qu’ils ne savent plus faire les choses ensemble. Bien évidemment ça continue, ils continuent d’associer leurs forces de père en fils, de mère en fille, comme toujours.

« Quand on travaille depuis des décennies de père en fils et de mère en fille, on se soucie évidemment de ce qu’on va laisser derrière soi. Adopter une approche respectueuse de l’environnement et trouver des idées et des moyens pour que le vin continue sa vie à Saumur en harmonie avec le terroir sont donc devenus une priorité ».

« Notre plus belle récompense ce n’est pas la médaille : c’est la reconnaissance de notre œuvre. Le vin est un art, il a besoin être aimé ». (Marc Bonnin Président de la Cave Robert & Marcel)

Grand Zoom

Création en 1957

300 adhérant

1800 ha de vignes

Production 100% AOP

10 millions de bouteilles par an

Caves de 10 km de galeries de tuffeau

Boutique de la cave avec son nouveau look

Boutique de la cave avec son nouveau look

Robert et Marcel

L1450402Gammes de produits pour tous et toutes les occasions :

Plaisir quotidien

Belles occasions

Bio coq’ilcot (certifié Bio)

Moments d’exceptions

L1450380Pour ceux qui souhaitent visiter la cave :

Cave des Vignerons de Saumur

Route de Mureau

49260 Saint-Cyr-en-Bourg

http://www.robertetmarcel.com 

Commentaires fermés sur Robert & Marcel – Cave des Vignerons de Saumur dans son nouveau look…


Salon des Vins de Loire 2010

La 24ème édition présente son bilan avec un sourire, bilan qui s’avère très positif, si bien en fréquentation (8500 visiteurs, 592 exposants), qu’en qualité du dernier millésime et des vins dégustés.

2009, c’est une très belle année en qualité, sans nier la quantité, tout est réuni pour faire un excellent vin.

Les blancs sont très fins et fruités, les rouges sont riches et concentrés avec un joli potentiel, ça promet.

Vignoble ligérien en bref :

70 000 ha de vignes

3ème région productrice de AOC en France

69 appellations

400 millions de bouteilles par an

7000 exploitations viticoles

100 entreprises de négoce

24 caves coopératives

1er producteur français de vins blancs

Verticale du Clos du Chêne Vert

 

Mon coup de coeur du Salon : Domaine Charles Joguet (Chinon)

Une verticale exceptionnelle de la cuvée Clos du Chêne Vert (de 2008 à 1996).

Domaine crée en 1957 par Charles Joguet, représente une surface de 37 ha plantée uniquement en Cabernet Franc. Elle est composé de plusieurs parcelles, chaque entre elle est vendangée et vinifiée séparément. Elevage en barriques de 1 à 3 vins, de 12 à 15 mois, selon le millésime.

Clos du Chêne Vert possède une exposition exceptionnelle en coteau sur le sol argilo-calcaire donnant toujours les premiers moûts pour chaque millésime.

Clos du Chêne Vert – Verticale

Je présente chaque millésime en deux, trois mots clefs. C’est un exercice assez difficile afin de définir avec justesse un vin en utilisant le minimum de mots, mais maximum d’émotion.

2008 – richesse, élégance, tannins. (à patienter) J’adore !

2007 – fruité, finesse. (à patienter)

2006 – souplesse, minéralité, finesse. (peux être consommé)

2005 – richesse, tannins, puissance. (à patienter) J’adore !

2004 – minéralité, accessible. (peux être consommé)

2002 – minéralité, tannins, rondeur. (peux être consommé)

2001 – souplesse, minéralité. (à consommer)

1999 (Magnum) – fruité, minéralité, souplesse. (à consommer)

1996 – légèreté, fluidité, finesse. (à consommer)

 ouf, ouf… c’était superbe !

voici mon album à consommer immédiatement…


Commentaires fermés sur Salon des Vins de Loire 2010



%d blogueurs aiment cette page :