vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Sur la route des vins et de la gastronomie de l’Alentejo, Portugal # reportage

A l’occasion de Salon Vinipax à Beja au sud de l’Alentejo, le Salon qui depuis 15 ans met en scène tous les vignobles, sans exception, du sud de Portugal. Il s’agit de vins de l’Alentejo (la plus grande région productrice du Portugal), Algarve, Penunsula de Setubal et Tejo avec quelques vins des iles des Açores.

Alentejo, cette immense région viticole du sud de Portugal, là où les espaces sont sans limite, là où le ciel d’un bleu azur sans aucune tache accueille les visiteurs, là où les plaines se perdent sur sa ligne d’horizon lointain…

Là où la vigne cohabite en douceur avec les champs de blé, des chênes lièges, des chênes-verts et des champs des oliviers, là où on aperçoit dans l’horizon très lointain de colonies de fameux cochons noirs nourri aux glands de chêne, qui profitent de la liberté totale de ces plaines.

 

Avec environ de 22 000 ha de vignes, Alentejo est bien marqué par une grande diversité de sa région viticole, si bien par la multiplicité de cépages autochtones que par la diversité de ses terroirs comme : de la terre glaise, du schistes, du granite, des galets roulés, du calcaire et d’argile.

La géologie du vignoble varie selon les sous-régions, sur certains sols très arides la vigne nécessite une irrigation dans les premières années.

Aujourd’hui on assiste à une démarche de plus en plus courante de certification en Bio et même en biodynamie.

Ce n’est pas une mode, mais une réelle prise de conscience de nombreux producteurs dans la protection d’écosystème de la région à long terme.

 

Malgré toute cette hétérogénéité de terroirs et de cépages, les vins d’Alentejo ont de traits communs, sont épais, d’une grande exubérance de parfums, l’abondance de fruits noirs avec un corps profond et racé, au finale les vins sont ronds avec une certaine douceur.

 

A l’Alentejo on assiste depuis plusieurs années à un phénomène plus en plus grandissant du tourisme viticole qui est particulièrement bien développé par de nombreux vignerons.

Les propriétés viticoles proposent de visites de caves avec de dégustations, certaines possèdent de restaurants gastronomiques avec de chefs réputés, de chambres d’hôtes ou même de petits hôtels ruraux au cœur de vignobles.

 

 

Herdade das Servas

 

 

Non loin d’Evora un domaine dans un style plutôt traditionnel, Herdade das Servas, un grand domaine viticole de 300 ha de vignes, propriété de la famille Serrano Mira, 13e génération de vignerons, l’une de plus vieille famille de la région, qui a marqué 350 ans de production de vin dans l’Alentejo depuis 1667.

Quelques amphores en terre cuite devant la cave pour rappeler le temps des Romains font aujourd’hui office de décoration.

Depuis peu, le domaine a ouvert ses portes à l’oenotourisme avec un spacieux restaurant gastronomique qui propose la cuisine régionale accompagné de vins du domaine.

 

 

 

Coups cœur de la dégustation :

 

Herdade das Servas Reserva blanc 2017

Arinto (50%), Verdelho (25%) et Alvarinho (25%)

Vin frais, onctueux et structuré, avec des notes d’agrumes, note grillée, vanillée marquée par un élevage de 9 mois en fût de chêne français avec le batonnage et une finale persistante.

 

Herdade das Servas Vinhas Velhas Reserva rouge 2015

Alicante Bouschet (45%), Trincadeira (25%), Touriga Nacional (25%) et Petit Verdot (5%), issues de vieilles vignes de plus de 50 ans, élevage 18 mois en barriques de chêne français et américain.

Vin persistant aux arômes de prune, de figue, de chocolat noir et d’épices, complexe, structuré et volumineux avec une finale longue, légèrement boisée révélant son grand potentiel de vieillissement..

 

 

Fitapreta Vinhos

 

 

 

António Maçanita, fondateur et propriétaire du domaine Fitapreta est l’un des principaux viticulteurs portugais de sa génération

En 2004, à l’âge de 24 ans avec David Booth, il a créé Fitapreta qui a rapidement produit ses premières cuvées qui ont trouvé le succès immédiat sur le marché.

Antonio est également consultant pour une bonne dizaine d’autres propriétés vinicoles au Portugal.

Dynamique et agité, il aime les défis et a développé plusieurs projets viticoles dont le développement du nouveau concept de «terroir» portugais.

Fitapreta exploite 72 ha de vignes dont 30 ha en propre, sur les vignes en propre la moitié déjà est travaillée en bio.

La plupart de parcelles bénéficient de beaux terroirs schisteux, riche en minéraux avec de bons capacités d’hydrométrie dans de endroits mêmes très arides.

Fitapreta a ouvert ses portes à l’oenotourisme avec de visites de caves, dégustations de vins du domaine accompagné avec quelques spécialités régionales.

 

Coups cœur de la dégustation :

 

Fitapreta Reserva blanc 2018

Arinto (70%)

Fermentation alcoolique en barrique de chêne français, élevage 12 mois en barrique

Vin avec une belle structure, note d’agrumes, zeste d’agrumes, léger vanillé dû au élevage, fraicheur salin finale acidulée.

 

Cuvée David Booth Reserva rouge 2015

Alicante Bouschet (58%) Aragonez (35%) Baga (7%)

Élevage 24 mois en barrique de chêne français

Vin puissant, riche, note de cerise noire, mûr, épices, torréfaction, persistance aromatique très importante, tanins racés, finale longue, vin taillé pour durer.

 

 

Fitapreta vinifie une petite partie de ses vins blancs en amphores, vins fruités, avec une bonne complexité, embouteillés en décembre qui suit la récolte.

 

 

 

Adega do Monte Branco à Estremoz mérite aussi une visite sur la route de vins d’Alentejo.

 

 

 

Ce petit domaine d’une trentaine d’hectares de vignes crée en 2004 par Luis Louro, ingénier agronome, qui a fait ses classes auprès de son père, Miguel, le célèbre propriétaire de Quinta do Mouro à Alentejo.

Son credo, c’est crée de vins de caractère, qui expriment avec précision de cépages autochtones portugais.

Le travaille commence à la vigne avec la sélection minutieuse de terroirs et de cépages qui vont avec, qui se poursuit au chai avec de vinifications adaptées.

Les sols calcaires de Monte Branco se combinent avec de schiste, des terres pauvres et austères, source dune bonne concentration d’acidité et d’arôme.

Les installations de Monte Branco s’intègre dans le paysage de l’Alentejo dans un emplacement privilégié, en face de la ville et du château d’Estremoz.

L’ensemble du domaine a été conçu en mettant l’accent sur la durabilité et la fonctionnalité grâce à une utilisation intelligente de la technologie renouvlable.

 

Le domaine s’inscrit parfaitement dans la démarche oenotouristique en proposant de visites et de dégustations.

Sur une vaste terrasse en dessus de la cave face au vignoble, dans cet environnement privilégié, les dégustations thématiques sont proposée accompagnées de quelques mets régionaux.

 

 

Coups de cœur de la dégustation :

 

Alento Reserva blanc 2018

Arino, Antao Vaz sur le sol schisteux

Fermentation alcoolique dans les barriques ensuite élevage de 6 mois dans les barriques de chêne français.

 

Monte Branco Rouge 2015

Alicante Bouschet (70%) Aragonez (30%)

Elevage dans les barriques de chêne français

 

 

 

Herdade dos Grous

 

 

 

Sur la route du sud, à une vingtaine de kilomètres de Beja, une halte à Herdade dos Grous s’impose tout naturellement.

La propriété de 700 ha dont une centaine plante en vigne mérite vraiment intérêt particulier.

Ici le paysage typique nous interpelle avec des forêts de chênes de liège, des champs des oliviers et bien évidemment la vigne omniprésente dans ce paysage pittoresque, vêtu du blanc, de villages avoisinants.

La propriété « Herdade dos Grous » est un endroit tranquille et idéal pour se détendre avec des jardins colorés, là où on peut apprendre tout (presque) sur l’élevage de chevaux,

Herdade dos Grous fait partie de ces domaines qui sont à la pointe de la technologie moderne avec la cave construite en 2005 mais en gardant bien les traditions viticoles de la région d’Alentejo.

Aujourd’hui Herdade dos Grous, c’est plus qu’un simple domaine viticole, c’est un lieu d’art de vivre par excellence avec son restaurent gastronomique qui propose l’alliance de la cuisine traditionnelle de l’Alentejo aux dernières tendances de l’art culinaire moderne.

 

 

Les ingrédients proviennent principalement de la propre production biologique du domaine apportent le goût de la région dans l’assiette.

Coups cœurs de la dégustation :

 

Cuvée Moon Harvested 2018

Alicante Bouschet (100%)

Elevage 12 mois en barriques de chêne français

Production de 12 000 bouteilles sur 3 ha de vignes

 

Cuvée Syrah, Touriga National 2017

Elevage 12 mois dans les barriques de chêne américain

 

 

 

Herdade do Sobroso

 

Domaine Herdade do Sobroso, s’étend sur 1600 hectares dont 60 hectares plantés en vigne, associe la production viticole au plaisir de vastes espaces et de la nature quasi intacte, là où on peut observer la faune et la flore exubérantes.

Situé dans la région de Vidigueira dans l’Alentejo, Herdade do Sobroso est bordé au nord par la Serra do Mendro, à l’est par le fleuve Guadiana et au sud par la vaste plaine qui s’étend jusqu’à perdre de vue.

 

C’est dans cette harmonie géographique, dans la richesse se ses terroirs de galets et de schiste que la vigne s’épanouie, s’exprime et trouve son équilibre.

Situés sur un terroir unique sur les rives du fleuve Guadiana, les cépages rouges comme Aragonez, Alicante Bouschet, Touriga Nacional, Touriga Franca, Trincadeira, Alfrocheiro ainsi que Syrah, Cabernet Sauvignon et Petit Verdot, ainsi que les blanc comme Antão Vaz, Arinto, Alvarinho, Verdelho et Perrum ont trouvé le lieu d’une expression parfaite à chacun.

 

Les vins produits ici sont intenses et élégants avec une complexité aromatique exceptionnelle et la fraîcheur naturelle exquise.

C’est grâce à son terroir unique de vignobles situés dans son environnement naturel sur les rives du fleuve Guadiana.

Le domaine produit plusieurs gammes de vins sur appellation Vidigueira DOC.

 

 

Coups de cœur de la dégustation :

 

Blanc Antao Vaz 2018

élevé 10 mois dans de barriques bordelaises

 

Reserva 2016 Rouge

Aragonez, Trincadeira, Alicante Bouschet, Alfrocheiro élevé 12 mois dans les barriques bordelaises

 

Rouge 2016

Syrah, Alicante Bousche  élevé 12 mois dans les barriques bordelaises.

 

Herdade do Sobroso n’est pas seulement le lieu de production de vins, c’est un vaste espace au milieu de la nature dédié à l’art de vivre avec son luxueux l’hôtel au cœur du vignoble, son restaurent gastronomique où officie la Chef Josefa en proposant des plats traditionnel d’Alentejo en accord avec de vins du domaine, tout dans un paysage à perte de vue, là où le ciel d’azur et la terre font un, c’est une expérience oenotouristique unique dans son genre.

 

Aujourd’hui Sofia Ginestal Machado avec Filipe Teixeira Pinto (œnologue et maître de chai) gèrent ensemble le domaine familial acquis par Antonio, le père de Sofia.

Cet ambitieux projet oenotoristique qui est né tout d’abord d’une passion pour le vin ainsi que pour cet endroit sauvage et intacte à l’Alentejo.

 

 

 

Il est très importent de citer également de caves coopératives de la région qui ont fortement contribué au développement de la viticulture à l’Alentejo.

 

 

Adega de Borba 

 

 

 

Aujourd’hui avec le développement technologique et la prise de conscience qualitative, elles font un très bon travail en proposent à ses clients de gammes très éclectiques, qui trouvent facilement une bonne place dans de caves de amateurs avertis comme par exemple la coopérative Adega de Borba.

Crée en 1955, elle fait partie de ces premiers établissements vinicoles fondés dans la région d’Alentejo, à une époque où le secteur viti-vinicole ne jouait pas un rôle prédominant dans l’économie régionale.

Tous les efforts de l’époque étaient orientés surtout vers la culture de céréales, avec la volonté de faire de l’Alentejo le grenier du pays.

En fait, ces grands établissements viticoles ont permis et ont contribué à la transformation des vins de l’Alentejo, sans els la culture de la vigne aurait peut-être complètement disparu de la région.

 

Aujourd’hui, l’Adega de Borba rassemble 300 viticulteurs associés qui exploitent environ 2 000 hectares de vignes, réparties entre 70% de cépages rouges et 30% de cépages blancs pour une production de 10 000 000 de bouteilles.

 

Comme la route de vins d’Alentejo se fortement développée depuis une bonne dizaine d’année, la plupart des établissements viticoles se tourne vers l’oenotourisme en proposant non seulement les visites de caves, la vente de vins, mais très souvent la restauration gastronomique.

 

Adega de Borba a suivi cet élan, dans le cadre du développement de son projet œnotouristique, elle l’invite de visiteurs dans son espace dédié aux vins et aux saveurs de la région. Tandis que dans son restaurant gastronomique le chef propose de meilleurs plats traditionnels en harmonie avec les vins de la cave.

 

 

Coups cœur de la dégustation :

 

Adega de Borba Grande Reserva 2015 Rouge

(Alicante Bouschet, Syrah, Touriga Nacional)

 

 

 

Adega Cooperativa Vidigueira

 

 

Une expérience inédite et très ambitieuse de l’Adega Cooperativa Vidigueira dans les communes de Cuba et Alvito ; l’une de plus grande cave coopérative d’Alentejo, qui produit depuis peu les vins dans les amphores (Vinhos de Talha), la tradition millénaire, qui perdure, qui n’a jamais été abandonnée dans la région.

Pour l’instant cette première expérience déjà assez concluante touche seulement une minuscule production de 7 amphores.

Les vins des amphores sont produits uniquement sur une sélection de 12 ha de vignes centenaires, de cépages blancs traditionnel comme : Antao Vaz, Arinto et Perrum.

Dans la région d’Alentejo on rencontre encore de nombreuses familles, même les plus modestes qui produisent une ou deux amphores de vin pour la consommation annuelle, d’une récolte à l’autre.

Vinhos de Thala est une expérience ambitieuse de la cave Vidigueira, car cette coopérative produit environ 9 millions de bouteilles par an sur la superficie totale de 1500 ha de vignes.

Elle produit plusieurs gammes y compris la méthode classique de belle qualité, afin de toucher la clientèle très éclectique, donc les vins d’amphores complètent bien cette collection.

 

 

 

Grand Zoom sur une histoire de 2000 ans de Vinhos de Talha (vins d’amphores)

 

2000 ans d’histoire dans une amphore

L’amphore d’argile est l’un des premiers contenants pour la conservation et le transport des liquides. Dans sa version plus grande, elle a servi pendant plus de deux millénaires pour faire du vin, une tradition que l’Alentejo n’a jamais perdu.

Jusqu’à nos jours la région d’Alentejo est resté le grand gardien des vins de talha (amphore) et a su préserver ce processus de vinification vieux de 2000 ans développé par les Romains.

Tout au long des siècles, la technique d’élaboration du vin dans les amphores a été transmise de génération en génération à nos jours, elle est resté presque inchangée.

Pourtant, il n’y a pas qu’une seule façon de faire du vin dans les amphores, elle varie légèrement selon les traditions locales.

L’intérêt croissant des producteurs d’Alentejo pour le vin de talha et l’installation de ces vases en terre cuite dans certaines caves quelque fois mêmes très modernes ont conduit à l’introduction de certaines techniques plus modernes avec l’équipement visant à faciliter le travail sans altérer l’essence même de la vinification en amphore.

Après des procédés plus classiques ou bien une certaine modernisation, le vin de talha reste un produit unique, qui représente par excellence la culture très ancienne des vins d’Alentejo.

Le style de la vinification à petite échelle a bien évidemment un peu changé depuis plus de deux mille ans.

En général, les raisins préalablement foulés (écrasés) sont placés à l’intérieur des amphores d’argile et la fermentation se fait spontanément, grâce à la forte concentration des levures indigènes.

Pendant la fermentation le chapeau de marc remontent à la surface en forment une couche solide qui est remué avec une raclette en bois et plongé dans le moût, afin d’extraire plus de couleurs, d’arômes et de saveurs.

Après la fermentation, toute cette masse se dépose naturellement au fond.

Sur les parois dans la partie basse de l’amphore est placé un robinet. Le vin traverse le filtre formé par cette masse solide de raisins, coule pure et limpide à l’extérieur de l’amphore. C’est un processus qu’on ne peut pas imaginer plus simple et plus naturel autant que le vin qui en résulte.

En général ces vins de talha (vinhos de talha) sont embouteillés à la fin de l ‘année qui suit la récolte.

 

 

 

Grand Zoom sur la région Alentejo

 

21.970 ha de vignes au total

11.763 ha en DOC (AOP) composé de huit régions : Borba, Evora, Granja-Amareleja, Moura, Portalegre, Redondo, Reguengos et Vidigueira.

Rendement 8.500 kg/ha (rouges) 10 000 kg/ha (blancs)

16,50 % de toute la production de vins au Portugal

 

Cépages blancs :

Antao Vaz, Arinto, Fernao Pires, Manteudo, Perrum, Rabo-de-Ovelha, Siria (Roupeiro), Tamarez, Trincadeira-das-Pratas, Alvarinho, Verdelho, Sauvignon Blanc, Chardonnay

 

Cépages rouges :

Touriga National, Trincdeira, Castelao, Aragonez, Alicante Bouchet, Alfrocheiro, Syrah, Merlot, Cabernet Sauvignon

 

Touriga Nacional, cépage connu surtout dans la Vallée de Duro, fait partie des assemblages de vins de Porto, produit de vins fermes et intensément colorés aux arômes et saveurs complexes qui rappellent la violette, la réglisse, le cassis, la framboise avec une nuance subtile de bergamote.

 

 

Alentejo dans l’assiette 

Voici quelques incontournables de la gastronomie d’Alentejo :

 

Porco preto – le fameux cochon noir typique de la région à partir duquel sont préparés les meilleures cochonnailles, abats et charcuteries qu’on trouve au Portugal.

Presunto – jambon cru, onctueux et délicieux à la base de cochons nourris avec des bolotas (glands de chêne).

Açorda and migas – les plats à base de pain arrosés de jus de viande, de poison accompagnés de légumes, de viande, de poisson ou de fruits de mer.

Encharcada – fameuse pâtisserie aux œufs (flans) saupoudré généreusement de cannelle.

 

 

 

 

Grand Zoom sur Vinipax

 

 

Salon Vinipax à Beja (Capitale du Sud de la grande région d’Alentejo) est le plus importent Salon des vins du sud du Portugal, depuis une quinzaine d’années il a bien trouvé ses marques et sa place dans le paysage viticole de Portugal.

4 régions du sud y participent : Alentejo (plus importante), Algarve, Peninsula de Setubal et Tejo, avec la présentation de vins des Açores, ce qui correspond à 50% de la production totale des vins du Portugal.

 

 

Adresses utiles :

http://www.vinhosdoalentejo.pt

http://www.adegaborba.pt

http://www.adegavidigueira.pt

http://www.herdadedosgrous.com

http://www.herdadedosobroso.pt

http://www.adegamontebranco.com

http://www.herdadedasservas.com

http://www.fitapreta.com

http://www.fijev.org

 

 

 

 

 

Commentaires fermés sur Sur la route des vins et de la gastronomie de l’Alentejo, Portugal # reportage


Jacques Laffite en pole position sur le vin…

Jacques Lafitte ancien pilote de F1 entre 1974-1986

Jacques Laffite n’est pas seulement passionné par la course automobile mais aussi par le vin…

On ne présente plus Jacques Laffite, pilote de Formule 1 entre 1974 et 1986 qui a disputé 176 Grands Prix et remporté 6 victoires ! Aujourd’hui, il est consultant et commentateur de F1 à la télévision.

Avec Jean-Claude Caillou, son ami de long date, collectionneur de vieilles voitures et propriétaire du Château de la Prégentière situé au cœur de la Provence à Pontevès, ils ont imaginé deux cuvées de prestige dans une bouteille personnalisée avec un logo de Clubs de voitures anciennes tels que : Delage, Delahaye, Voisin, Facel-Vega. C’est une façon très originale de rendre hommage à ces bolides, encore très nombreux (environ 1 million d’automobiles classiques en France) et leurs collectionneurs.

Pour être plus précis, il s’agit de deux cuvées de prestige : en rosé et en rouge…

Tête de Cuvée Rosé 2010 AOP Coteaux Varois

Assemblage de syrah, grenache et cinsault avec une robe rose pâle très brillante, beaucoup de fraicheur en bouche, des notes de petits fruits rouges, mentholées, poivrées, une vraie gourmandise…

Tête de Cuvée Rouge 2009 AOP Coteaux Varois

Assemblage de syrah et cabernet sauvignon avec une belle robe grenat, une jolie présence en bouche, notes de petits fruits rouges et noirs, milieu délicatement boisé, épicé dû au petit passage en fût. Ensemble frais et harmonieux.

 Grand Zoom sur le Château de la Prégentière

Il s’agit d’une propriété de 120 ha à Pontèves, au cœur de la Provence, avec 60 ha de vignes en AOP Coteaux Varois sur le sol argilo-calcaire exposé au sud.

Le vignoble est planté en cinsault, grenache, syrah, cabernet sauvignon, roll, clairette et semillon.

Les deux cuvées sont présentes chez les cavistes Nicolas.

Commentaires fermés sur Jacques Laffite en pole position sur le vin…


La Maison Aegerter à Nuits-Saint-Georges producteur, négociant, éleveur pas comme les autres…
2 juillet 2012, 20:11
Filed under: Bourgogne, Vin, Vins de Bourgogne | Étiquettes: , , ,

La famille Aegerter en complet : Paul, Sophie et Jean-Luc


La Maison Jean-Luc & Paul Aegerter installée à Nuits-Saint-Georges depuis 1988 va bientôt souffler ses 25 bougies. Jean-Luc a prouvé qu’on peut devenir vigneron, qui plus est en Bourgogne, sans être issu d’une famille de vignerons et sans aucun héritage viticole. Nul ne pouvait imaginer qu’un jour Jean-Luc, ce jeune homme diplômé d’une Grande Ecole, qui a exercé dans de nombreuses sociétés à des postes parmi les plus importants, comme par exemple chez Roederer en tant que DG adjoint,  voudrait un jour tout lâcher pour trouver en Bourgogne sa terre de prédilection et d’accueil.  Son aventure a justement commence en 1988 par l’achat de quelques belles parcelles de pinot noirs à Nuits-Saint-Georges avec la création d’une maison de production et de négoce familiale à Nuit.

Vignoble Aegerter à Nuits-Saint-Georges

Aujourd’hui après presque un quart de siècle d’expérience il vinifie sur 50 ha une quarantaine de crus, y compris quelques grands crus très prestigieux, et exporte dans 14 pays. Il a prouvé que le goût du risque d’un jeune homme de l’époque valait bien la peine. Quand on le regarde et l’écoute attentivement, on sent que cette terre bourguignonne lui a donné ce qu’il attendait véritablement d’elle. Il n’a donc aujourd’hui plus le droit de la décevoir. On voit et on comprend bien sa démarche pour chaque crus qu’il élabore : une qualité irréprochable et l’expression du terroir sont les leitmotiv quotidien de la maison.

La gamme de prestige, Grands Crus de la Maison Aegerter

Dans cette aventure, Paul rejoint son Père en 2001, jeune homme plein d’idées novatrices, il donne un nouveau souffle  à cette Maison familiale déjà bien installée. Jean-Luc reste toujours le gardien de la tradition bourguignonne, en revanche Paul et son épouse Sophie imaginent une nouvelle approche, une nouvelle identité des vins de bourgogne pour de nouveaux consommateurs, jeunes et modernes comme eux. La jeune génération zappe, elle n’a ni d’attaches, ni d’à priori, il faut donc trouver les bons moyens pour les attirer vers les vins de bourgogne sans bien évidemment toucher à leurs qualités.

La Maison Agerter a bien su trouver le filon avec plusieurs gammes, chacune correspondant à une cible et un circuit bien défini.

On commence par les grands classiques comme Chablis, en passant par Chambolle, Meursault, Nuit-Saint-George et Chassagne. Chaque cru reflète son terroir et son authenticité, pour un amateur c’est une valeur sûr. La maison a aussi cette chance de vinifier quelques grandes crus exceptionnels et pas les moindres comme : Corton Charlemagne, Bonnes-Mares, Batard-Montrachet, Grand Echezeaux, Clos Vougeot sans oublier quelques flacons de Montrachet…

Quelques flacons de Grands Echezeaux

En revanche, pour la jeune génération, celle qui débute, qui fait ses premiers pas dans la dégustation et la découverte des vins de Bourgogne, Paul a imaginé la gamme Les Chromatique. Une approche moderne et ludique avec des codes couleurs pour chaque type de vins : Bourgogne Chardonnay, Macôn Fussé, Bourgogne Pinot Noir ou Aligoté. Les vins sont reconnaissables facilement avec ces étiquettes flashy, chaque couleur évoquant une caractéristique aromatique pour chaque cépage. Cette gamme se consomme rapidement dans sa jeunesse sur les fruits, des vins « faciles » pour chaque circonstance.

Aujourd’hui la Maison Aegerter a ainsi trouvé le bon chemin à suivre, celui de la modernité, de l’innovation, sans oublier les valeurs sûres qu’évoquent le vins de bourgogne,et surtout aller toujours plus loin dans la qualité de ses vins car c’est une valeur qui ne se négocie pas.

Maison Jean-Luc & Paul Aegerter 49, rue Henri-Challand 21700 Nuits-Saint-Georges tél. 03 80 61 02 88 www.aegerter.fr

Boutique Cave   21, rue Carnot   21200 Beaune   tel. 03 80 22 62 72

Nuits-Saint-Georges 2011 Récolte du Domaine

Commentaires fermés sur La Maison Aegerter à Nuits-Saint-Georges producteur, négociant, éleveur pas comme les autres…


Bordeaux Primeurs 2011 – Episode 8 Pessac-Leognan
22 juin 2012, 11:27
Filed under: Bordeaux, Bordeaux primeurs 2011, Pessac, Vin | Étiquettes: ,

… et pour finir quelques Pessac…

Rouges :

Dom de Chevalier

Nez discret, épices, floral, toucher suave, élégant, milieu petits fruits noirs, mûr, cerise, tanins nobles, belle fraicheur, élégant, bonne longueur.

16,5

Haut Bailly

Nez frais de fruits rges, note poivrée, toucher fin, milieu petite prise de bois, quelques fruits acidulés, structure tannique très fine, joli acidité, belle élégance.

16,5

Larrivet Haut Brion

Fruits frais,  bonne finesse, manque un peu de présence au milieu, structure tannique bien maitrisée, bonne longueur en finale, élégant.

14,5

Latour Martillac

Nez de fruits frais, note boisée, élevage, bouche suave, fluide, quelques fruits et épices au milieu, bonne acidité en finale.

14,5

Malartic Lagravière

Nez discret, épices douces, bouche riche, petits baies acidulés, fraîcheur, note de fruits noire, réglisse, long.

15

Pape Clément

Nez discret, vanillé, toucher fin, cerise, épices, réglisse, structure tannique bien maitrisé, enfin moins bois ! finale élégante, minérale, long.

16,5

Smith Haut Lafitte

Nez discret, un peu fermé, toucher fin, soyeux, joli milieu, fruits acidulés, tanins nobles, mineral, belle précision.

16,5

Blancs :

Carbonnieux

Nez léger, fruits acidulés, en bouche note d’agrumes, milieu léger, en finale petite acidite, fraîcheur.

15

Dom de Chevalier

Nez d’agrumes, fruits à cher blanche, ananas, bouche fine, milieu aérien, agrumes, épices, note mentholé, très belle finesse, grande fraicheur, long.

16,5

Larrivet Haut Brion

Nez frais, agrumes, toucher soyeux, joli fruits blanc, pèche, agrumes, élégant, en finale belle fraicheur, longueur, digest.

15,5

Latour Martillac

Nez discret, agrumes, petite note variétale, buis, bonne  acidité minérale en finale, longueur.

14,5

Malartic Lagravière

Nez vanillé, léger, fruits blanc, en bouche notes de fruits à cher blanche, épices douces, poivre blanc, minéralité agréable.

15,5

Pape Clément

Nez discret, agrumes, fruits blanc, note mentholée, toucher élégant, note de fruits blanc, petite note épicé, finale très fine, belle minéralité , boisé bien maîtrisé.

16,5

Smith haut Lafitte

Nez discret agrumes, épices, attaque fin, au milieu joli fruits blc acidulés, zeste citron, note poivrée, mentholée, élégant, belle acidité.

16,5

Commentaires fermés sur Bordeaux Primeurs 2011 – Episode 8 Pessac-Leognan


Bordeaux primeurs 2011 – Episode 7 Margaux, Saint Julien, Pauillac, Saint Estephe…

Le voici la sélection de quelques Médoc, évidemment cette liste n’est pas complète, c’est juste quelques crus que j’ai choisi… parmi d’autres…

Margaux

Brane Cantenac

Nez épicé, bouche fine avec des arômes de fruits rges, groseille, framboise, notes acidulée, finale très épicés,  fraîche.

15

du Tertre

Nez de fruits frais, feuilles, florale, toucher très soyeux, belle volume, milieu avec des jolis fruits rouges et noirs, très droit, belle minéralité avec une finale soignée.

15

Giscours

Nez de fruits noirs mûres, épices, note florale, poivre blc, toucher taffetas, milieu profond, fruits noirs, réglisse, note florale, très droit, tanins travaillé en douceur, poudreux, presque aériens, belle fraicheur en finale, long.

16,5

Kirwan

Nez épicé, note vanillée, caramel, toucher fin, épices douces, poivre blanc, quelques fruits rouges frais, tanins accrochent un peu en finale, joli fraîcheur.

14,5

Labegorce

Nez légèrement vanillé, note florale, toucher fin, bonne densité, structure tannique travaillée en finesse, suave, note florale, réglisse, épices douces, bonne finale minérale et fraîche, la qualité monte, à suivre…

14,5

Ferrière

Nez vanillé, boisé, attaque fin, milieu très épicé, reglissé, boisé, tanins fin,  avec en finale une belle acidité.

14,5

Lascombes

Nez épices, fruits noirs, cassis, note vanillé,  toucher taffetas, fruits noirs très mûres, tanins très douces, nobles, petite note épicée, finale droite et minérale, vin sans détour.

16

Monbrison

Très joli nez de fruits frais, framboise, mûr, toucher soyeux, joli fruits au milieu, belle profondeur, tout travaillé en délicatesse, quelques notes florales, épices douces, structure tannique noble, fraîcheur, salinité, longueur, belle complexité de l’ensemble.

16

Priéuré Lichine

Nez frais, fruits rouges, note florale, bouche fine, suave, note florale, tanins fins, digestes, élégants, quelques épices, bonne fraîcheur en finale.

15

2011 à Prieuré-Lichine vu par Etienne Charrier, Directeur technique et oenologue 

Rauzan Gassies

Nez vanillé, épicé, note caramel, bouche fine, très joli fruité au milieu, petits baies rouges, certaine légèreté, poivre blc en finale, tanins nobles,  longueur moyenne, minéralité.

15

Rauzan Segla

Nez très frais, note florale, vanille, toucher taffetas, milieu fruits noirs, petits baies rouges, note florale, poivre blanc, gingembre, tanins poudreux, nobles, belle structure d’ensemble, excellente fraîcheur et salinité en finale.

16,5

Saint Julien

Beychevelle

Nez de bonne fraicheur, au milieu fluidité, petits baies rouges, finale avec une structure tannique assez puissent, à suivre…

15

Branaire Ducru

Nez de fruits frais, pointe épicé, bouche suave, profondeur moyenne, structure tannique bien travaillée toute en douceur et élégance, note florale, bonne acidité.

15,5

Grouaud Larose

Nez café, moka, épices, toucher suave, fin, milieu quelques fruits acidulée, tanins nobles bien maitrisés, bonne fraîcheur.

15,5

Lagrange

Nez vanillé, discret, attaque fin, milieu  avec de tanins fermes, robustes, note épicée, réglisse, bonne fraîcheur.

15

Langoa Barton

Nez vanillé, épices douces, réglisse, bouche suave, lisse avec de tanins soignés, notes épices, poivrée, mentholée, bonne fraicheur, salin et digest.

16,5

Léoville Barton

Nez discret, note épicé, floral, toucher soyeux, au milieu tannins puissant masquant les fruits, finale fine, très bonne fraîcheur, ensemble harmonieux.

16

Léoville Poyferré

Café, moka, grillé, noté florale, soupçon de fruits, toucher suave, réglisse, épices douces, note gingembre, milieu très tannique, structure d’ensemble très ferme.

16,5

Saint Pierre

Nez discret, bonne fraîcheur, fruits rouges, attaque fin, avec le milieu robuste, tannins puissants, sèchent un peu, finale réglissée avec une bonne minéralité.

15

Talbot

Nez florale, feuilles de tabac, attaque tannique, réglisse, épices, note de fraicheur en finale, petite sécheresse en finale.

15

Pauillac

Batailley

Nez épicé, bouche café, moka, grillé, tanins très puissants, avec une bonne profondeur, manque un peu de fruits, bonne acidité.

15

Grand Puy Ducasse

Petite note de fruits frais, feuilles séchées, attaque puissant, tannique, milieu quelques fruits, finale réglisse, poivre, blanc, fin.

15

Grand Puy Lacoste

Nez floral, vanille, attaque soyeux, milieu fruits noirs, tanins nobles, bien maitrisés, finale petits fruits acidulé, minéral, bonne longueur.

16

Lynch Bages

Nez fruits frais, petite note boisé, frais, toucher suave, joli milieu fruits noirs, mûr, cerise, tanins puissant, bien travaillés sans agresser, bonne finale minérale.

16,5

Lynch Moussas

Discret, épicé, attaque suave, milieu léger, petite note épicée, tanins bien travaillé, finale fraiche, longueur moyenne.

14,5

Pichon Comtesse

Nez fruité, floral, joli fraicheur, bouche suave, fraiche, milieu petits baies de fruits noirs, tanins présentent, fort sans agressivité, bonne finale fraîche et saline.

16,5

2011 à Pichon Comtesse et Ch de Pez vu par Philippe Moureau, Directeur technique

Saint Estèphe

de Pez

nez épicé, floral, puissant, fumé, attaque fin, milieu frais, petits fruits noirs, cerise, tanins puissants sans être agressifs, longueur moyenne.

16

Lafon Rochet

Nez très discret, bouche fine, quelques notés grillés, épices douces, fruits noirs acidulés, bonne acidité en finale, équilibré.

15,5

Ormes de Pez

Nez discret, petite note réglissée, poivre blc, attaque suave, milieu léger, tannins puissants en finale, petite salinité, longueur moyenne.

15

Phélan Segur

Note végétale,  florale, attaque fin, au milieu tannins très puissants, cachent un peu coté fruité, bonne acidité, finale moyenne.

15

Dégustation UGCB de Crus Classés de Médoc au Ch de Pez

Moulis

Chasse-Spleen

Nez épicé, puissant, toucher soyeux avec une très bonne minéralité, quelques fruits rges acidulés, digest.

15

Poujeaux

Nez florale, feuilles sechées, discret, bouche compacte, structure puissant, quelques petits fruits rges frais, très bonne acidité, salin.

15

Listrac

Clarke

Note florale, feuilles fraiches, toucher soyeux, joli finesse, note reglissée, fruits noirs écrasés, tanins nobles, finale fraiche, fait saliver.

15

Chai de Ch Lascombes (Margaux)

Commentaires fermés sur Bordeaux primeurs 2011 – Episode 7 Margaux, Saint Julien, Pauillac, Saint Estephe…


Bordeaux Primeurs 2011 – Episode 6 Yquem 2011 un grand millésime…


Année très précoce avec une floraison de 3 semaines d’avance. Au mois d’août le beau temps s’installe pour durer jusqu’à fin d’octobre. Les pluies de fin août déclenchent le développement de la pourriture noble sur ensemble du vignoble. Vendanges par quatre tries successifs 6-7 septembre pour s’achever 3,4 et 5 octobre. Des vendange très rapides groupées sur cinq semaines sous un temps chaud et sec. 2011 donne un millésime très intéressent avec des jus  d’une extrême richesse et complexité grâce aux baies rôties mélangés avec des raisins moins évolués qui contribuent à la complexité aromatique du vin et sa grande fraîcheur. 

Assemblage : 80% semillon 20% Sauvignon

Rendement 16 hl/ha

Brillance éclatante d’Yquem 2011

Nez délicat, très frais, toucher taffetas, notes de fruits frais, abricot, agrumes, petite note poivrée, caramel salé, grande finesse, vin très aérien sans perdre sa présence et ampleur en bouche, excellent équilibre acidité/sucre, grande fraîcheur, longueur sans fin…

19,5

Millésime 2011 à Yquem vu par Pierre Lurton , DG

Commentaires fermés sur Bordeaux Primeurs 2011 – Episode 6 Yquem 2011 un grand millésime…


Bordeaux Primeurs 2011 – Episode 5 Médoc – Premiers Grands Crus Classés…

Château Margaux

Vendanges dès 5 septembre

86% CS, 10% M, 2% PV, 2% CF

38% de la récolte dans le premier vin (même proportion qu’en 2010), rendement 29 hl/ha, la plus petite récolte depuis 20 ans. Différents opérations de triés étaient nécessaires pour un résultat vraiment exceptionnel.

Paul Pontallier, directeur, oenologue à Ch Margaux

Toucher taffetas, grande densité, profondeur, notes de fruits frais rouges, noires, quelques épices douces, note vanillé, réglisse, structure tannique noble, puissance élégante, très grande fraîcheur, longueur sans fin.

19,5

Château Latour

Stade phénolique :

Débourrement 26 mars

Mi-floraison 16 mai

Mi-véraison 23 juillet

Vendanges :

Merlot 12 – 19 sept, CS 16 – 26 sept, CF 21 sept, PV 24 sept.

Grand Vin 34% de la production

84,5% CS, 15% M, 0,5% PV

Nez floral, épicé, belle densité en bouche, toucher soyeux, fruits noirs et rouges croquants, frais, tanins racés, quelques épices douces, complexe, grande fraîcheur, longueur sans fin.

19,5 

Château Lafite

L’année d’une grande précocité à Pauillac avec 15 jours d’avance sur la floraison, 18 jours d’avance sur la véraison (la moyenne depuis 60 ans).

Vendanges : Merlot 5 au 13 sept, CS 3 et 13 au 21 sept, CF 17 au 19 sept, PV 19 au 20 sept.

Grand Vin 80% CS, 20% M

Nez d’épices, délicat, toucher soyeux, note florale, petits fruits rges acidulés, structure tannique bien travaillée, bonne fraîcheur en finale avec une note réglisée.

19

Château Mouton Rothchild

Année 2011 considérée comme l’une de plus sèches depuis quatre dernières décennies.

Vendanges 12 au 28 sept.

Grand Vin : 90% CS  7% M 3% CF

Nez avec une fine note florale, quelques petits fruits rges frais, bouche suave, toucher très fin, belle densité, note fruité, florale, tanins nobles, très long en finale avec une fraîcheur exceptionnelle, Grand Mouton…

19,5

Millésime 2011 à Mouton vu par Philippe Dhalluin (DG et Directeur Technique Châteaux)

et aussi… :

Château Haut Brion

Assemblage 2011 : 34,8% M, 18,9% CF, 46,3% CS

Elevage 72% en bois nef

Production 7600 caisse (de 12)

Nez discret avec une petite note poivrée, mentholée, toucher très fin, suave et très aérien, notes florale, petits baies noirs, tanins fins d’une grande noblesse, finale longue, minérale, légèrement mentholée, grande élégance d’ensemble.

19,5

Château Mission Haut Brion

Assemblage 2011 : 33,7% M, 11,3 CF, 55% CS

Elevage 72% bois neuf

Production 4700 caisses (de 12)

Nez discret, quelques épices douces, fruits noirs, toucher taffetas, structure fine, élégante, belle note fruitée, panier de fruits rouges et noirs mûres, en finale note réglissée, poivrée, tanins suaves, poudreux, finale fraîche sans fin.

19,5

Château Palmer

La plus petite récolte depuis 1961

Vendanges 7 au 29 sept.

Rendement 20,3 hl/ha

Assemblage 55% M, 45% CS

Production 4500 caisses (de 12)

Nez légèrement épicé, poivre blanc, en bouche attaque suave, aromatique, frais, petits baies rouges acidulés, note florale, épices douces, belle concentration sans lourdeur, finale longue, saline avec une très bonne fraîcheur, classicisme. 

19

Commentaires fermés sur Bordeaux Primeurs 2011 – Episode 5 Médoc – Premiers Grands Crus Classés…



%d blogueurs aiment cette page :