vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Qu’est – ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – ils ? (12) Témoignage de Gérard Vié…

Je termine cette première série de témoignages et interviews sur le sujet de « vin et terroir mythique » avec celui de Gérard Vié qui n’est pas une personnalité du monde du vin, mais une Grande personnalité du monde de la Haute Gastronomie. En fait, le vin et la gastronomie sont toujours lié plus qu’à jamais… 

Gérard Vié, ancien chef étoilé (2* Michelin) de « Trois Marches » au Trianon à Versailles, aujourd’hui c’est un restaurent de Gordon Ramsay (2* Michelin). Gérard Vié reste toujours copropriétaire du Potager du Roi à Versailles et Consultant International. Il parle avec ses expériences personelles et anecdotes de la notion vin et terroir mythique…

Gérard Vié, ancien chef étoilé de "Trois Marches" au Trianon à Versailles

« Je vous fais une réponse singulière, pour moi un « vin mythique » est tout d’abord une expérience personnelle, je vous parlerai de Haut Marbuzet, Saint Estephe, pour moi il est mythique, parce que c’est un vin de ma famille, c’est un vin de mon enfance, c’est un vin de mes premiers émois… Quand nous nous sommes installés au Trianon à Versailles, on a toujours suivi ce vin. Evidemment, il n’est pas à la hauteur d’un Latour, ou d’un autre Premier Grand Cru Classé ! Mais, si vous voulez, pour moi, il est toujours un « mythique », parce que c’est un vin de mes souvenirs et je trouve ça extraordinaire… quand on aime quelque chose, on lui trouve toutes les vertus…

Si on parle de quelque chose plus Grand, je vous parlerai sûrement de Petrus et de la Romanée Conti. Petrus… J’ai un souvenir extraordinaire…! Je connaissais un restaurateur, ici à Versailles, qui avait sur sa carte les magnums de Petrus à de prix dérisoires, à l’époque un magnum coûtait 600 francs, c’était rien du tout, c’était extraordinaire ! En plus, il n’en vendait pas beaucoup, il en avait 60 dans sa cave. Un jour je lui ai demandé, s’il acceptait un deal. Il s’agissait de réserver une table tous le lundis soir avec mes amis et prendre un magnum de Petrus à table. Au bout de quelques mois on a commencé à sympathiser et il a peut-être compris que ces bouteilles il pouvait les vendre beaucoup plus cher. Un lundi soir il me dit : dites donc, vous m’avez pris pour un imbécile avec les Petrus ! Je garde tout ce qui reste… En fait il lui en restait encore 40. Je lui ai demandé une faveur, comme cette année là je fêtais mes 50 ans, donc j’ai invité chez lui 80  chefs, tous les copains, nous avons bu les 20 magnifiques magnums de Petrus à table, c’était un souvenir exceptionnel…!

Pour la Romanée Conti, j’ai un souvenir anecdotique, c’était dans les années 90. Un jour j’étais invité, je me souviens, avec Bernard Loiseau et d’autre copains chefs à une dégustation exclusive, à une petite verticale d’une dizaine de millésimes de la Romanée Conti. C’était le « Cadeau de Dieu »,  nous avons même gouté des vieux crus. C’était une chance exceptionnelle, ce sont les Vins de Dieu, inoubliables… »

Publicités
Commentaires fermés sur Qu’est – ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – ils ? (12) Témoignage de Gérard Vié…


Qu’est – ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – ils ? (11) Témoignage de Laurence Brun, Château Dassault STEGCC

Laurence Brun (Gérant et Directeur de Château Dassault Saint Emilion GCC) dévoile sa version intéressante et très personnelle  de la notion vin / terroir mythique…

Chateau Dassault Saint Emilion GCC

 

« La première catégorie, c’est le vin mythique qui est historiquement mythique. C’est-à-dire que ça n’est pas moi qui l’ai rendu mythique mais les gens qui par l’histoire, de génération en génération – donc un phénomène de durée automatiquement, un phénomène de rareté sûrement – ont placé ce vin dans une catégorie de quelque chose qui est difficile à acquérir, difficile à approcher et qui ne peut engendrer que du plaisir. On a l’impression que c’est obligé d’avoir du plaisir avec ces vins là. Parce que la rareté, et le terroir bien évidemment.

La deuxième chose du vin mythique pour moi c’est quel est le vin qui pour moi… Quel est le vin que j’ai préféré dans ma vie et qui m’a donné la chair de poule, qui a fait que dans ma vie je me souviendrais de ce vin plutôt qu’un autre. Pour moi, c’était une expérience avec papa, avec du Cheval Blanc 47, j’ai eu de la chance de boire ça !  C’est une expérience personnelle que peut-être je ne retrouverai plus, c’est lié à moi, à ma personne, à un moment dans ma vie et c’est un souvenir qui est dans ma tête et restera à jamais… Mais après si on parle de vin mythique, c’est quelque chose qui doit rester dans une dimension générale pour tout le monde. C’est donc le terroir, c’est la puissance et l’émotion qu’un terroir peut donner. C’est cette émotion donnée par un côté un peu unique qu’on ne trouve pas dans un autre vin.

Le facteur humain est très importent aussi, bien sûr. Est-ce que le terroir suffit ? Est-ce le terroir plus le facteur humain ? Est-ce que si on parle de Petrus, comment Petrus existe ? S’il n’y avait pas eu les hommes pour le mettre en avant et faire valoir ce terroir, est-ce que Petrus serait ce qu’il est aujourd’hui, avec toute la notoriété et le fait qu’il soit demandé dans le monde entier ? A un moment donné, il y a donc le facteur humain, de gens qui ont travaillé dans la propriété et qui ont su mettre en avant le terroir à ce moment là. Mais s’il y a un facteur humain et qu’il n’y a pas le terroir… Il faut vraiment les deux, sinon tu ne peux pas avoir un vin mythique… Il y a un tas de propriétés qui ont des gens qui font un super beau boulot, mais s’il n’y a pas le terroir… ça va être de l’émotion, bien sûr, çà va être bien fait, mais… il n’y aura pas le petit plus qui fait que tout d’un coup… Tu sais quand tu as le vin en bouche, l’amplitude et la longueur… C’est ça aussi. Et la dimension humaine est importante mais elle ne fait pas tout, il faut vraiment les deux. Et le terroir, c’est pareil, s’il est là, tout-seul, et qu’à un moment donné il n’y a personne qui a su le mettre en avant… Il peut passer à côté… »

Commentaires fermés sur Qu’est – ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – ils ? (11) Témoignage de Laurence Brun, Château Dassault STEGCC


Qu’est – ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – ils ? (10) Témoignage de Nadine Gublin, oenologue…

Au cours de mon long entretien avec Nadine Gublin (oenologue et directrice technique du Domaine Jacques Prieur en Bourgogne), elle m’a présenté sa vision très intéressante de la notion vin / terroir mythique…

Nadine Gublin, oenologue

« Pour moi un vin mythique, c’est un vin dont on a énormément parlé, il y a une histoire derrière un vin mythique. C’est un vin qui s’est positionné de façon institutionnelle, qui a vraiment pris une place importante et qui est mondialement connu, mais dans les terroirs où il y a de l’histoire. J’ai du mal personnellement à prendre comme « vin mythique » des vignobles du nouveau monde, voir même de Californie, car il n’y a pas d’histoire derrière.

–      Quel vin peux-tu citer en France par exemple ?

La Romanée Conti, c’est évident. Pour moi c’est un vin mythique.

–      Sur les bordelais ?

Mouton, Margaux, Pétrus, Yquem, les quatre. Là je ne t’ai cité que des vins issus de vignes particulières. Après, si on parle de terroir, j’ai envie de te parler de terroir mythique. Meursault c’est un terroir mythique, Montrachet c’est un terroir mythique, parce que derrière il y a une histoire qui a prouvé que de ces terroirs là, tu sors des vins d’exceptions, qui sont « outstanding », qui sont au dessus de tout… Richebourg, Romanée Conti, Montrachet, Chambertin… On est sur des terroirs mythiques qui doivent théoriquement produire des vins mythiques. Mais je pense quand même que le vin mythique est lié à la propriété. Dans l’esprit du consommateur, je pense qu’un vin mythique est lié quand même à un nom, pas qu’à un terroir. C’est pour ça que je te cite Romanée Conti, Margaux, Mouton, Petrus, Yquem. Et encore, je te dirai peut-être que 3 aujourd’hui : Petrus, Yquem et Romanée Conti. Point. Parce que c’est lié à un grand terroir, à une histoire, à des vins qui ont été sublimés par les gens qui les travaillent et qui en ont fait des vins sublimes avec quelque chose d’exceptionnel qui est lié à un niveau de prix, aussi.

–      Le facteur humain

Oui, c’est lié. C’est pour ça que je te parle de Montrachet comme terroir mythique, Richebourg etc. Mais à l’intérieur de ce terroir mythique, tu as quand même plusieurs intervenants  qui ne vont pas faire forcément des vins mythiques. Mythique pour moi c’est le côté « icône ». Donc je te dis Petrus, Yquem et la Romanée Conti en France. Ces 3 vins mythiques. Et il y a le prix qui est lié, c’est quelque chose de difficilement accessible.

–      Terroir mythique = vin mythique ?

Non justement, c’est pour ça que je te dis Richebourg, Montrachet, la Romanée Conti... Ce sont des terroirs mythiques car on sait que dans ces terroirs là, on va avoir des vins d’exceptions, mais encore faut-il que la personne qui s’occupe de cette vigne et de ce terroir soit capable de comprendre que ce terroir est mythique et qu’elle doit sublimer le vin qui en sort, et en faire un vin mythique. Un terroir mythique ne fait pas forcément un vin mythique. Car c’est lié à l’humain. C’est pour ça que Petrus = un terroir = une personne. Romanée Conti = un terroir = une personne, Yquem = un terroir = une personne.

–      Un vin mythique sort forcément d’un terroir mythique ?

Oui. Pour moi oui. Mais peut-être que tout le monde n’est pas d’accord là dessus. Peut-être qu’il y a des vins mythiques en Californie pour certaines personnes parce que un jour… Peut-être qu‘Opus One pour certaines personnes est un vin mythique, car ça a toujours été un vin californien, qui s’est vendu très cher. Mais je ne suis pas sûre que le terroir soit mythique. Mais le prix peut rendre le vin mythique, parce que le vin est inaccessible… ».

Commentaires fermés sur Qu’est – ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – ils ? (10) Témoignage de Nadine Gublin, oenologue…


Qu’est – ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – ils ? (9) Témoignage de Stéphane Derenoncourt…

Stéphane Derenoncourt (consultant international et vigneron, propriétaire de Dom. de L’A en Côtes de Castillon) dévoile sa version bien personnelle sur la notion de vin / terroir mythique…

Stéphane Derenoncourt

« La notion d’un terroir mythique, c’est une quête qui doit être permanente chez de gens qui font du vin, les vignerons comme les vinificateurs, parce que le terroir c’est un concept très, très large qui finalement a un goût et c’est un goût inimitable, qui appartient à un lieu. Le travail d’un vigneron ou d’un vinificateur doit être avant tout l’expression de ce lieu. Ensuite, il y a différentes interprétations possibles. Il y a des gens qui peuvent « imprimer » une signature ou un style de vinification. Mais la réussite, pour que le terroir devienne mythique, c’est quand on a compris quels sont les éléments du sol qu’on peut interpréter et retranscrire dans le vin. C’est à ce moment là qu’on peut faire d’un vin quelque chose de très singulier, très personnel et reconnaissable par toutes ses qualités.

–      Le vin mythique provient-il forcement d’un terroir  mythique ?

Je pense, que des terroirs mythiques il y en a plus qu’on croît. Les vins mythiques, c’est plus compliqué que ça. Un vin mythique provient forcément d’un Grand terroir. Il faut d’abord que le terroir soit compris et bien interprété, ce qui n’est pas une chose facile ! Et en plus, pour que le vin devienne mythique il faut tout ce qu’il y a autour, c’est à dire une distribution intelligente et mondiale, la notion de prix aussi le rend mythique. Les vins mythiques sont très chers. Le vin mythique, n’est pas forcément toujours un terroir mythique, en revanche, le terroir mythique c’est la quête quotidienne de chaque vigneron. Chaque vigneron devrait travailler et espérer qu’un jour il arrivera à rendre son terroir mythique.

–      Pour toi, deux ou trois vins français « mythiques »

Forcément, le premier qui me vient à l’esprit c’est la Romanée Conti, pour des raisons évidentes et historiques aussi. Mais plus récemment il y a un domaine en Bourgogne comme Rousseau, comme Henri Jayer, qui a su rendre en très peu de temps son vin mythique. A Bordeaux avec les Premiers Grands Crus Classés, avec Yquem, Petrus et Le Pin plus récemment. Voilà, c’est ça les vins mythiques pour moi ! Les vins mythiques sont extrêmement recherchés, difficiles à trouver et spéculatifs…

–      Est-ce que c’est bien qu’ils soient spéculatifs ?

S’ils n’étaient pas spéculatifs, ils ne seraient pas mythiques, ça fait partie du « mythe ». Parce qu’ils sont mythiques, ils sont spéculatifs… ».

La robe ambrée, très brillante de mythique Yquem 86

Commentaires fermés sur Qu’est – ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – ils ? (9) Témoignage de Stéphane Derenoncourt…


Qu’est – ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – ils ? (8) Témoignage de Jacques Thienpont…

Jacques Thienpont propriétaire de Le Pin à Pomerol, considéré comme un vin mythe, nous dévoile en toute modestie et simplicité sa version sur la notion de vin et terroir mythique…

Jacques Thienpont propriétaire de le Pin (Pomerol)

« Un vin mythique pour moi, c’est un vin qui est rare, un vin qui est très recherché…  Etre parmi les vins mythiques, moi personnellement… Nous ne le cherchons pas…

C’est le consommateur, celui qui est amoureux du vin, c’est celui qui dira est-ce que pour lui il est mythique ou pas, est-ce qu’il correspond à quelque chose d’exceptionnel, à quelque chose qui sort de l’ordinaire. Oui, la qualité et la rareté, c’est comme ça que je définirai un vin mythique ! Le facteur humain, oui, il est important, mais le trésor se trouve dans la vigne, tous se passe dans la vigne. Le travail dans la vigne est pour moi, le plus important. Une fois que les raisins sont rentrés, c’est la nature qui continue à travailler, il faut juste conduire cette nature et garder les choses simples, surtout pas les compliquer… ».

La robe de Le Pin 2010

Commentaires fermés sur Qu’est – ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – ils ? (8) Témoignage de Jacques Thienpont…


Qu’est – ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – ils ? (7) Témoignage de Denis Dubordieu…

Denis Dubordieu, professeur d’oenologie de l’Université de Bordeaux et vigneron (Ch Reynon Cotes de Bordeaux, Clos Floridène Graves, Ch Doisy-Daëne Barsac) donne son avis très personnel sur la notion de vin et terroir mythique

« Vin mythique », il est exceptionnel pour moi, mais je ne peux pas dire qu’il le soit pour le monde entier…

C’est un vin qui me touche, qui est pour moi une représentation, qui comble et qui satisfait ma représentation de la beauté. C’est un exemple d’harmonie. C’est précisément la difficulté de décrire ce que l’on ressent si fortement. Fatalement, que ça vient d’un lieu ! ça n’est pas surnaturel, c’est dans la nature, c’est un lieu qui l’a produit, c’est un goût que l’on ne trouve que là, mais il ne s’y trouve pas tout seul, il faut que l’homme l’ai caressé, l’ai rêvé pour le révéler, donc le facteur humain est très important ».

Commentaires fermés sur Qu’est – ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – ils ? (7) Témoignage de Denis Dubordieu…


Qu’est ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – Ils ? (6) Témoignage de Marquis Piero Antinori…

Marquis Piero Antinori (26ème génération de vignerons-propriétaires en Toscane et d’autres régions viticoles italiennes, Président de la société familiale Marchesi Antinori SRL à Florence) nous révèle ses propos avec une aisance et la grâce naturelle sur le vin et terroir mythique…

Marquis Piero Antinori

« Moi, je pense que quand quelqu’un boit un grand vin, il doit commencer à rêver aussi, à ce qu’il y a derrière la bouteille. Le vin doit évoquer tout un monde, qui est la beauté du paysage, l’histoire, la culture, la gastronomie… Et je pense qu’un grand vin doit être capable d’évoquer tout ce monde merveilleux, car au fond tous les grands vins sont produits dans des paysages incroyables. Je ne sais pas pourquoi… Peut-être des coïncidences. Mais quand je voyage, je visite les grands vignobles du monde, ils sont tous situés dans des endroits merveilleux. Et alors je pense que quand on boit un grand vin, quand on déguste un grand vin, si c’est vraiment un grand vin, il doit être capable d’évoquer la beauté du paysage, l’histoire, le côté humain, les personnes qui travaillent dans les vignes, dans les caves depuis des générations et des générations, de père en fils, quelque fois pour des siècles… Et donc, je pense qu’un grand vin devrait être capable de donner à qui le déguste une sensation agréable du point de vue « hédonistique », esthétique, le goût, mais aussi un peu intellectuelle : savoir comment ce vin a été fait, qui l’a fait, les personnes, l’histoire de l’endroit où on l’a fait, les différences climatiques… L’amplitude… »

–      Que pensez vous du facteur humain ?

« Je pense qu’un grand vin, pour être grand, doit avant tout avoir de la personnalité. Pas seulement la personnalité donnée du terroir (de la terre, du climat) mais aussi du producteur. Un grand vin devrait représenter aussi la personnalité du producteur. Donc c’est vrai, le facteur humain a une importance fondamentale.»

–      Les plus grands vins pour vous ?

« Je suis un « traditionaliste » donc, j’aime naturellement beaucoup les grands vins de Toscane, ça va sans dire. J’ai toujours été habitué à les boire depuis que j’étais enfant. Mais j’aime aussi beaucoup de vins d’autres régions et d’autres pays. Je suis un grand admirateur des grands vins de Bordeaux. Tous les grands crus… comme Mouton Rothschild... mais il y en a un, que  j’aime beaucoup, parce que j’ai dégusté des millésimes extraordinaires qui m’ont émus, c’est la Mission Haut Brion, j’aime beaucoup son style.

 En Bourgogne, j’aime avant tous les blancs. Ce sont les plus grands vins blancs du monde, sans discussion ! Mais aussi les grands Bourgogne rouge, je dois dire que j’aime beaucoup, surtout quand ils sont vieux. Parce que, une chose étrange, les grands Bourgogne rouge vieux prennent un caractère qui est très, très proche du caractère des vins de Chianti Classico très vieux. Quand c’est très vieux, 20 ans, 25 ans… Mais c’est étrange, quand ils sont jeunes ils sont très différents, oui, quand ils sont vieux, pinot noir et sangiovese, se ressemblent. »

–      Avez vous eu l’occasion de goûter les très, très grands Bourgogne ?

« Oui, de la Romanée Conti. C’est mythique, c’est unique. J’ai eu l’occasion de déguster des vins extraordinaires de la Romanée Conti, mais aussi d’autres vins, mais ça, c’est le top. J’aime les Bourgogne ! La Romanée Conti, est un vin exceptionnel qui a gardé la qualité, la réputation, ce n’est pas la question d’une année, d’un millésime, c’est millésime après millésime. C’est là où on voit la qualité, la constance, c’est là où ça fait vraiment la différence. Il y a beaucoup de vins qui dans une année, d’un millésime particulier sont extraordinaires, mais c’est une exception. Tandis que pour la Romanée Conti, pour le domaine en général, il y a une grande qualité de terroir, terroir exceptionnel… »

–      Mais aussi le facteur humain…

« Mais quand je dis terroir, pour moi ça veut dire la terre, le climat, le cépage, mais aussi le facteur humain. Ça fait partie du terroir dans son ensemble. C’est pour ça que le nom terroir on ne peut pas le traduire dans sa signification complète, c’est un tout. »

L'automne en Toscane dans le vignoble de Chianti Rufina

Commentaires fermés sur Qu’est ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – Ils ? (6) Témoignage de Marquis Piero Antinori…



%d blogueurs aiment cette page :