vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Umbria, la terre promise de Sagrantino, Anteprima Montefalco Sagrantino 2015 – millésime 5* # reportage

Dégustation de 45 Montefalco Sagrantino 2015

Anteprima Montefalco Sagrantino, ne se réduit pas à une simple dégustation du dernier millésime livrable de Sagrantino, cette année il s’agit du millésime exceptionnel 2015 classé cinq étoiles, mais on parle ici d’un véritable voyage viticole au cœur de la vigne à la rencontre de producteurs passionnés, c’est aussi un voyage gastronomique au cœur de Umbria.

 

C’est la 5ème année consécutive que Anteprima Montefalco Sagrantino est devenu une référence, une manifestation incontournable pour tous les professionnels du vin.

 

C’était une excellente idée du Consorzio Montefalco (Conseil Interprofessionnel de Vins de Montefalco) de se lancer dans l’aventure, bien évidemment avec la volonté de tous les membres producteurs, afin de prouver que le cépage Sagrantino possède une vraie identité territoriale et mérite une reconnaissance internationale.

 

Filippo Antonelli, président du Consorzio Vini Montefalco (au milieu) pendant la présentation de l’Anteprima

« Le Consortium se met au service des producteurs participants, qui sont et restent les véritables protagonistes de l’événement. Anteprima Sagrantino est un outil dédié à nos réalités économiques, c’est une opportunité très importante pour la promotion et la valorisation du territoire dans son ensemble, et du vin en particulier, car Montefalco et Umbria en général ne seraient pas la même sans nos vins, et vice versa.

De plus, cette année, nous célébrons le 40e anniversaire de notre reconnaissance d’appellation Montefalco DOC et Montefalco Sagrantino DOC créée en 1979 (…) »

Les propos de Filippo Antonelli, président du Consorzio Montefalco (propriétaire d’Antonelli San Marco à Montefalco)

 

Grace à cette manifestation tous le monde trouve son compte, car il s’agit d’une petite appellation de 760 ha qui produit Montefalco Sagrantino DOCG d’un cépage unique Sagrantino, qui donne des vins ultra tanniques qui ont vraiment besoin beaucoup de temps pour se bonifier et trouver sa place sur la table des amateurs à coté d’autres appellations à un fort potentiel comme les vins toscanes, son illustre voisin le plus proche.

Les collines de Montefalco

Mais aujourd’hui la constatation est simple, grâce à la qualité du travail de producteurs, les techniques de vinification en évolution permanente, de nombreuses recherches sur la façon de travailler la vigne, le cépage Sagrantino devient une petite star sur la table d’un amateur qui est à la recherche des vins plus intéressent et moins commerciaux.

 

Umbria viticole en bref :

Umbria le « coeur vert de l’Italie »

Umbria le « coeur vert de l’Italie » la région comprise entre les Marches à l’est, la Toscane à l’ouest et le Latium au Sud. En effet, on peut y admirer des collines, des forêts et des montagnes verdoyantes grâce à l’abondance des cours d’eau. Mais c’est aussi une des rares régions d’Italie à ne pas être baignées par la mer.

Ce n’est pas un hasard que la vigne et les oliviers s’y sont implantés avec succès, comme en Toscane, sa voisine, la région limitrophe à l’ouest.

Depuis l’époque de la civilisation étrusque l’influence de la Toscane dans le domaine viticole s’est fait rapidement sentir sur les terres de Umbria.

Le vignoble couvre aujourd’hui en totalité environ 17 000 hectares et sa production totale représente 25 % de la totalité des vins italiens (en DOC)).

 

Les cépages les plus cultivés pour le vin rouge sont : le Sagrantino, le Sangiovese, et le Ciliegiolo.

 

Pour les vins blancs : le Grechetto, le Verdello, le Procanico, le Trebbiano Spoletino et la Malvasia.

 

Rappel historique pour comprendre Sagrantino, le cépage roi de la région de Montefalco.

Les vignes de Sagrantino taillées en « Cordone speronato »

Le premier document officiel citant le nom du cépage Sagrantino remonte au XVI° siècle.

Le raisin était probablement récolté par les moines franciscains qui en obtenaient un breuvage destiné aux rites religieux dont serait issu le terme Sagrantino.

L’origine du cépage serait issue par la sélection de clones locaux ou d’importation par l’intermédiaire de moines byzantins.

À partir de la première moitié du XIV° siècle les statuts communaux de la région comportaient déjà des lois régissant le cépage et le vin. En 1540, une ordonnance communale établissait officiellement la date du début des vendanges. Cette date est commémorée chaque année par la Confraternita del Sagrantino qui au mois de septembre rassemble sur la place centrale de Montefalco les vignerons, les habitants de la région sans oublier des nombreux touristes pour la cérémonie le banc de vendanges et pour la lecture de l’ordonnance originale, celle de 1540.

Piazza del Comune, place centrale de Montefalco

Bien que la qualité du vin issu de Sagrantino soit reconnue, le cépage disparaît petit à petit au cours de l’histoire.

Et c’est seulement dans les années 60 grâce à l’action de quelques vignerons passionnés de la région, comme la famille Caprai (Azienda Arnoldo Caprai) que le Sagrantino retrouva sa place comme le cépage principal de Montefalco et de Umbria.

En 1979 Montefalco Sagrantino obtient d’abord l’appellation DOC et ensuite DOCG en 1992 avec seulement 66 ha planté, aujourd’hui on parle de 760 ha, en 26 ans une évolution sans précèdent.

Montefalco DOC couvre 450 ha de vignes.

Consorzio Vini Montefalco sur la Piazza del Comune

 

Le Consorzio Vini di Montefalco a été crée en 1981, aujourd’hui il compte une soixante de domaines, qui produisent presque en totalité Montefalco Sagrantino DOCG.

 

 

 

Bref rappel :

 

Les vins Montefalco Sagrantino DOCG secco sont produits uniquement dans la commune de Montefalco et partiellement dans celles de Bevagna, Gualdo Cattaneo, Castel Ritaldi et Giano dell’Umbria, dans la province de Pérouse.

Les sols sont relativement argileux, mais dans certaines communes ils sont complétés par des sables qui semblent donner plus de finesse et de souplesse aux vins.

La vigne plantée entre 220 et 470 m, bénéficie essentiellement d’un climat méditerranéen avec les étés chauds et les hivers relativement froids avec une bonne pluviométrie.

Les rendements moyens tournent autour de 50 hl/ha, avec une limite fixée à 70hl/ha pour bénéficier de l’appellation DOCG.

L’élevage des vins, il est fixé à un minimum de 37 mois dont au moins 12 mois en fût, ce qui est ce qui est peu pour certains millésimes.

A savoir que les vins issus de Sagrantino ont besoin minimum 5 ans pour commencer à s’exprimer et même 10 ans pour certains millésimes, c’est un cépage qui a besoin beaucoup de patience, au finale dans beaucoup de cas les résultats sont spectaculaires.

 

Point économique 

1 621 525 de bouteilles de Montefalco Sagrantino DOCG produit en 2018

Tous les vins de Montefalco représentent 16,7% de la production viticole d’Umbria.

45% de vins partent à l’export (le plus gros marché reste toujours USA avec 14%)

Millésime 2015 qui faisait l’objet de dégustations Anteprima a produit 2 437 600 bouteilles (sur 5 derniers années c’est la plus impotente production en volume).

 

La cotation de la qualité des millésimes sur les 10 dernières années :

 

2015 5*

2014 3*

2013 4*

2012 4*

2011 5*

2010 4*

2009 4*

2008 5*

2007 4*

2006 4*

 

5* Exceptionnel

4* Grand

3* Bon

 

 

 

 

Analyse sensorielle de Sagrantino :

 

Sa robe : Rouge carmin très intense avec des reflets violines allant vers le grenat foncé selon le mode de vinifications et le vieillissement.

Son nez : parfum caractéristique de mûres, myrtille, fruits noir, épices, poivre, réglisse avec parfois une note vanillée dû aux élevages sous bois.

Sa bouche : attaque riche, chaleureux, note de fruits noirs croquants, vin tannique, robuste, puissant, harmonieux dans sa puissance et structure, persistant, souvent serré, compact avec une bonne matière solide et une très bonne fraicheur en finale.

Dans son ensemble possède une très bonne capacité de vieillissement.

 

Millésime 2015 classé 5*

 

Millésime 2015 considéré comme exceptionnelle, classée cinq sur cinq par le Consorzio Tutela Vini Montefalco (Conseil Professionnel des vins de Montefalco).

L’hiver pluvieux, le printemps ensoleillé et venteux et l’été sec, chaud et ensoleillé. C’était une condition climatique idéale pour la croissance de la vigne avec juste assez d’averses lors de la dernière phase de maturation ce qui a permis d’obtenir des raisins équilibrés et parfaitement mûrs.

Les raisins sains ayant atteint une maturité phénolique optimale et une excellente concentration en sucres.

Les vins ont montré leur meilleur niveau aromatique, d’équilibre acidité/tanin/sucre, bien structurés et complexes.

Il est également bon de savoir que Sagrantino est l’un des cépages qui contient l’un des taux les plus élevés de polyphénols.

 

 

Le millésime 2015 est une belle représentation des caractéristiques territoriales de Montefalco, ainsi que des conditions climatiques qui ont contribué à la maturation parfaite des raisins.

Au chai, chaque vigneron marque son vin en lui donnant son empreinte personnelle par sa façon de travailler en respectant son terroir d’origine.

Salle du Conseil de la Mairie de Montefalco

 

En effet, 45 cuvés différentes proposées à la dégustation de Anteprima Sagrantino 2015 ont prouvées tout d’abord une grande homogénéité de la qualité, les vins sont puissants, riches, racés, avec beaucoup de caractère et personnalité, gardant la fraicheur et surtout ont une capacité de vieillissement extraordinaire, oui, c’est un millésime qui va demander beaucoup de patience aux consommateurs, mais ça vaut le coup.

 

Sagrantino 2015

Voici mes coups de cœur de Montefalco Sagrantino 2015 parmi 45 cuvées dégustées :

 

Top 20

Antonelli – Montefalco Sagrantino 2015

Arnoldo Caprai – 25 Anni 2015

Bocale – Montefalco Sagrantino 2015

Terre de la Coustodia – Montefalco Sagrantino 2015

Briziarelli – Montefalco Sagrantino 2015

Tenuta Bellafonte – Collenottolo 2015

Pardi – Sacramentino 2015

Moretti Omero – Montefalco Sagrantino 2015

Perticaia – Montefalco Sagrantino 2015

Di Filippo – Etnico 2015

Lungarotti – Montefalco Sagrantino 2015

Le Cimate – Donna Gulia 2015

Romanelli – Medeo 2015

Montioni – Montefalco Sagrantino 2015

Scacciadiavoli – Montefalco Sagrantino 2015

Fattoria Colleallodole Milziade Antano – Colleallodole 2015

Tenuta Lunelli Castelbuono – Carapace 2015

Dionigi – Montefalco Sagrantino 2015

Tabarrini – Colle alle Macchie 2015

Fattoria Colsanto – Montefalco Sagrantino 2015

 

 

SUR LES ROUTES DE SAGRANTINO

 

Rencontre avec Roberto Dionigi (Cantina Dionigi)

 

 

Roberto Dionigi

 

Cette année c’est sa première participation de la Cantina Dionigi à Anteprima Montefalco Sagrantino.

 

Cantina Dionigi, ici le Sagrantino se bonifie pendant des longues années

La famille Dionigi cultive la vigne depuis plusieurs générations, depuis 1896 à Bavegna.

Roberto représente la quatrième génération de vignerons qui sont installés aujourd’hui sur 17 ha de vignes dont 5 ha de Sagrantino pour une production totale d’environ de 60 000 bouteilles.

Toute la surface du vignoble est travaillée en agriculture biologique sur le terroir essentiellement argilo-calcaire.

Roberto travaille plutôt à la cava, tandis que son père octogénaire est toujours actif dans ses vignes pour chaque étape de travail.

Le père de Roberto avec ses 80 printemps passés toujours présent pour toutes les taches à la vigne

 

Collection Dionigi

La collection des vins est très variée, entre la gamme très riche de vins blancs issus de Grechetto, Moscato, du rosé issu de Sagrantino, ainsi que plusieurs cuvées de rouges :

Montefalco Sagrantino, Montefalco Rosso, Montefalco Rosso Riserva issus de Sagrantino, Merlot et Sangiovese, cuvée Gabrino 100 % Merlot, la cuvée Rosso de la Pia issu de Merlot et Sagrantino.

Aussi une petite passion de Roberto c’est la production très, très confidentielle de Passito (les vins de désert à la base de raisins passeriées)

Passo Greco, issu de Grechetto, Scialo, issu de Moscato et classique Montefalco Sagrantino Passito.

 

Collines de Bevagna

Palazzo Bontadosi sur la Piazza del Comune avec son restaurent gastronomique Locanda del Teatro, l’un de meilleur de la région

 

Adresses utiles :

http://www.consorziomontefalco.it

http://www.hotelbontadosi.it

http://www.locandamontefalco.it

http://www.cantinadionigi.it

http://www.antonellisanmarco.it

 

PORTFOLIO

Giampaolo Tabarrini dans son cuvier

chai de Cantina Briziarelli

Canrina Briziarelli

Cantina Perticaia

Fatoria Colsanto

Chai de Colsanto

Montefalco, Piazza del Comune

Colsanto

Montefalco, Piazza del Comune

Gnocchi au Sagrantino, specialité de Locanda del Teatro à Montefalco

Pasqualino, Chef de Locanda del Teatro  avec Paolo son fidèle Maître d’hôtel (à Gauche)

Verticale de Rosso di Montefalco, il mérite aussi ses lettres de noblesse

Rosso di Montefalco montre sa couleur

 

 

 

 

Commentaires fermés sur Umbria, la terre promise de Sagrantino, Anteprima Montefalco Sagrantino 2015 – millésime 5* # reportage


3ème Anteprima Montefalco Sagrantino 2017 – invitation au voyage viticole dans Umbria #reportage

 

La brume matinale sur les belles collines de Montefalco

C’est la 3ème année consécutive que Anteprima Montefalco Sagrantino est rentré dans le cercle « très fermé » de tous les autres Anteprime italiens.

Et j’avoue que ça lui va très bien, cette manifestation fort bien réussie, qui prends ses marques, permet à des nombreux professionnels ou des simples amateurs de se familiariser avec ce cépage incontournable de la région comme « Sagrantino », aussi de redécouvrir Ombrie (Umbria), une région viticole, gastronomique et culturel par excellence.

 

Le Consorzio Montefalco (Conseil Interprofessionnel de Vins Montefalco) a eu une très bonne idée de se lancer dans l’aventure qui s’avère déjà être très payante pour la notoriété de cette magnifique région viticole.

 

Grand Zoom

 

Umbria, le « coeur vert d’Italie »

Ombrie (Umbria) le « coeur vert de l’Italie » la région comprise entre les Marches à l’est, la Toscane à l’ouest et le Latium au Sud. En effet, on peut y admirer des collines, des forêts et des montagnes verdoyantes grâce à l’abondance des cours d’eau. Mais c’est aussi une des rares régions d’Italie à ne pas être baignées par la mer.

Ce n’est pas un hasard que la vigne et les oliviers s’y sont implantés avec succès, comme en Toscane, sa voisine, la région limitrophe à l’ouest.

Depuis l’époque de la civilisation étrusque l’influence de la Toscane dans le domaine viticole s’est fait rapidement sentir sur les terres de Umbria.

Le vignoble couvre aujourd’hui environ 17 000 hectares et sa production totale représente 25 % de la totalité des vins italiens (en AOC).

 

Les cépages les plus cultivés pour le vin rouge sont : le Sagrantino, le Sangiovese, et le Ciliegiolo.

Pour les vins blancs : le Grechetto, le Verdello, le Procanico, le Trebbiano Spoletino et la Malvasia.

 

 

Rappel historique pour comprendre Sagrantino, le cépage roi de la région de Montefalco.

 

 

les vieux pieds de Sagrantino en taille classique « Cordone Speronato » (Fattoria Colleallodole)

Le premier document officiel citant le nom du cépage Sagrantino remonte au XVI° siècle.

Le raisin était probablement récolté par les moines franciscains qui en obtenaient un breuvage destiné aux rites religieux dont serait issu le terme Sagrantino.

L’origine du cépage serait issue par la sélection de clones locaux ou d’importation par l’intermédiaire de moines byzantins.

À partir de la première moitié du XIV° siècle les statuts communaux de la région comportaient déjà des lois régissant le cépage et le vin. En 1540, une ordonnance communale établissait officiellement la date du début des vendanges. Cette date est commémorée chaque année par la Confraternita del Sagrantino qui au mois de septembre rassemble sur la place de Montefalco les vignerons, les habitants de la région sans oublier des nombreux touristes pour la cérémonie le banc de vendanges et pour la lecture de l’ordonnance originale, celle de 1540.

Bien que la qualité du vin issu de Sagrantino soit reconnue, le cépage disparaît petit à petit au cours de l’histoire.

C’est seulement dans les années 60 et c’est grâce à l’action de quelques vignerons passionnés de la région que le Sagrantino retrouva ses lettres de noblesse pour redevenir le cépage principal de Montefalco et de l’Ombrie.

En 1979 Montefalco Sagrantino obtient d’abord l’appellation DOC et ensuite DOCG en 1992.

Le Consorzio Vini di Montefalco a été crée en 1981, aujourd’hui il compte 59 domaines, dont 80% produisent Montefalco Sagrantino DOCG.

 

Bref rappel :

 

Montefalco avec ses collines, ses vignes et les oliviers

Les vins Montefalco Sagrantino DOCG secco sont produits uniquement dans la commune de Montefalco et partiellement dans celles de Bevagna, Gualdo Cattaneo, Castel Ritaldi et Giano dell’Umbria, dans la province de Pérouse.

Dans les dernières années, cette région a connu une véritable renaissance car sur les 15 dernières années elle a passé de 120 ha de Sagrantino DOCG à 650 ha aujourd’hui.

Les sols sont relativement argileux, mais dans certaines communes ils sont complétés par des sables qui semblent donner plus de finesse et de souplesse aux vins.

La vigne plantée entre 220 et 470 m, bénéficie essentiellement d’un climat méditerranéen avec les étés chauds et les hivers relativement froids avec une bonne pluviométrie.

Les rendements moyens tournent autour de 50 hl/ha, avec une limite fixée à 70hl/ha pour bénéficier de l’appellation DOCG.

En ce qui concerne l’élevage des vins, il est fixé à un minimum de 37 mois dont au moins 12 mois en fût.

 

Differents Montefalco Sagrantino en 2013 et 2007

Dégustation :

Pour cette troisième édition de l’Anteprima Montefalco Sagrantino 2017 nous avons pu découvrir une quarantaine de cuvées du dernier millésime livrable, celui du 2013, qui est considéré comme un millésime excellent (4*).

Pour la plupart de vins, il sera disponible au cours de l’année, sachant que sur les grands millésimes les vins issus de Sagrantino ont besoin encore plusieurs années pour s’exprimer pleinement en donnant la meilleure expression du cépage, considéré comme le plus tannique de tous les cépages rouges.

En guise de comparaison, une bonne vingtaine des vignerons ont présenté le 2007, un excellent millésime noté également à 4*. Cette dégustation comparative a permis de voir l’évolution du cépage sur un millésime similaire après une dizaine années de vieillissement.

Voici la calcification des millésimes disponibles sur les 10 dernières années :

2013 4*

2012 4*

2011 5*

2010 4*

2009 4*

2008 5*

2007 4*

2006 4*

2005 5*

2004 4*

5* millésime exceptionnel

4* millésime excellent

 

 

Comprendre et apprivoisé le cépage Sagrantino :

Sa robe : Rouge carmin très intense avec des reflets violines tendant vers le grenat selon le vieillissement.

Son nez : parfum caractéristique et délicat avec des senteurs de mûres, fruits noir, épices, poivre, réglisse avec parfois une note vanillée dû aux élevages sous bois.

Sa bouche : sec, riche, chaleureux, tannique, robuste, puissant, harmonieux dans sa puissance, souvent serré, compact avec une bonne matière solide et une très bonne fraicheur.

 

 

Anteprima Montefalco Sagrantini 2013

Mes Coups de cœur Montefalco Sagrantino 2013 (dans l’ordre alphabétique)

 

Antonelli – Montefalco Sagrantino

Arnoldo Caprai – cuvée 25 Anni

Colpetrone – Montefalco Sagrantino

Di Filippo – cuvée Etnico

Fattoria Colleallodole – Milziade Antano – cuvée Colleallodole

Le Cimate – Montefalco Sagrantino

Montioni – Montefalco Sagrantino

Moretti Omero – Montefalco Sagrantino

Perticaia – Montefalco Sagrantino

Romanelli – Montefalco Sagrantino

Tabarrini – cuvée Colle alle Macchie

Tenuta Bellafonte – cuvée Collenottolo

Tenuta Castelbuono – Tenuta Lunelli – cuvée Carapace

 

 

Et maintenant allons dans les vignes

 

Très belle découverte :

 

Francesco Antano, propriétaire avec toute sa collection

Fattoria Colleallodole – Milziade Antano

 

Domaine de 20 ha de vignes dont 6 ha de Sagrantino dirigé de main de maître par Francesco Antano. Francesco en toute modestie est l’homme de la situation, de la vigne au vin en passant par le chai.

D’ici peu, son fils, étudiant en œnologie à la fac de Perugia va rejoindre le domaine familial, la transmission est assurée.

L’histoire du domaine commence à la fin des années soixante, domaine crée par Milziade Antano, l’une de figures clés de l’histoire de Sagrantino, qui grâce à quelques vignerons motivés comme lui retrouve ses lettres de noblesse.

Les vignes du domaine ont en moyenne 40-45 ans plantés sur quelques très belles parcelles comme le cru Colleallodole, la parcelle sur la zone historique de la production du vin et de l’huile dans cette zone. Le nom de la parcelle est inspiré par la migration des alouettes, très nombreuses à passer par cette colline dès mois d’octobre.

Position et l’exposition de vignes bénéficient d’un très bon ensoleillement, permettent une belle maturité des raisins et des tannins, même dans les millésimes un peu plus difficiles, offrant une élégance incomparable aux vins.

Si bien dans ses vignes que dans son chai, Franceco travail d’une manière traditionnelle, sans l’utilisation de produits chimiques.

Son travail au quotidien de la vigne au chai vise la création d’une production tout en respectant l’authenticité des traditions à l’image du « vin ombrien » sans oublier sa philosophie et la volonté de la production de cépages autochtones.

En ce qui concerne ses Montefalco Sagrantino, Francesco nous propose des vins racés, avec une pure expression de Sagrantino sans aucune agression tannique, dotés d’une fraicheur exceptionnelle.

 

Cave traditionnelle chez Francesco Antano (Fattoria Colleallodole

 

 

Changement d’ambiance :

 

Tenuta Castelbuono qui mérite un détour pour son chai qui « dénote » pas tant que ça…

Tenuta Castelbuono « Carapace »

Voilà une cave qui ne passe pas inaperçu, qui « dénote »  par son look du paysage viticole très paisible de Montefalco, il s’agit de Tenuta Castelbuono dit « Carapace » (la tortue).

Ce domaine racheté par la famille Lunelli (vins Ferrari), la famille connue surtout en Trentino pour ses vins effervescents.

Du millésime 2010, les vins sont vinifiés et élevé dans cette nouvelle espace ultra moderne qui ressemble à une tortue géante, imaginée par l’artiste-sculpteur Arnoldo Pomodoro. Elle a été conçu dans un respect total de son environnement en préservant totalement la biodiversité de l’endroit. Cette tortue avec son aspect très moderne et futuriste s’intègre à merveille dans son milieu, ici bien évidemment il s’agit de la vigne.

Luca, le jeune maître de chai et œnologue, fait beaucoup de recherches et d’expériences sur les vinifications et l’élevage de Sagrantino dans des divers contenants comme des amphores.

Luca expérimente des amphores pour élevage de quelques Sagrantino

Depuis deux ans il pratique les vinifications et élevages d’une partie de ses Sagrantino dans les amphores, ça donne des bonnes résultats organoleptiques dans les assemblages paraît t’il. Il faut avoir encore un peu de patience pour déguster et comparer les cuvés à la fin des élevages.

Les vignes de Tenuta Castelbuono sur la colline bénéficient d’un très bon ensoleillement

Collection Castelbuono des divers Sagrantiono

 

 

 

Sagrantino nel Piatto (Sagrantino dans le plat)

 

Dans le cadre de l’Anteprima Montefalco Sagrantino se déroulé la Finale Nationale du concours « Sagrantino nel Piatto » (Sagrantino dans le plat)

Le jury est composé des producteurs de Montefalco Sagrantino DOCG ainsi que des journalistes italiens et étrangers qui sont là pour savourer et juger les recettes des chefs qui sont arrivés à la finale afin de préparer les meilleurs plats en associant avec et au vin de Sagrantino. Les chefs ont eu beaucoup de liberté dans leur travail et les choix qu’ils pouvaient faire pour confectionner les divers plats.

Lors de l’évaluation et de la dégustation des divers plats en compétition, les juges pouvaient choisir les vins spécifiques, qu’ils souhaitaient, bien évidemment issus de Sagrantino en faisant les meilleurs accords mets et vins pour chaque un.

Pasqualino le chef lauréat ave son fidèle maître d’hôtel, Paolo (à droite)

J’étais vraiment très satisfaite d’apprendre que dans la catégorie « premier plat » le verdict d’un heureux gagnant est tombé sur Pasqualino, le chef du restaurent La Locanda del Teatro, ce restaurent est une véritable pépite. Il se trouve au Palazzo Bontadosi au cœur du village de Montefalco, bref au cœur de Sagrantino.

Le plat gagnant est un classique du restaurant, Ravioli triangulaires au Sagrantino, farci aux poires et ricotta di bufala avec une petite sauce au Sagrantino et foie gras. Tout un programme…

En effet, j’ai eu occasion de savourer plusieurs fois cette cuisine très variée de Pasqualino, qui mêle les traditions culinaires régionales avec une touche de modernité.

La Locanda del Teatro, restaurent avec son look ultra design

 

PORTFOLIO

Les visites de vignobles continuent…

Giusy Moretti (Azienda Moretti Omero) dans l’une de ses plus belles parcelles Vignalunga, en totalité Giusy travaille 13 ha de vignes

Chez Moretti Omero on travaille en famille, Giusy avec son père Giuseppe et la grande mère Quinta

Moretti Omero, collection de quelques diverses cuvées

Filippo Antonelli (propriétaire Azienda Antonelli de 50 ha de vignes en bio) échappe à la règle d’une longue tradition familiale d’avocats de père en fils, il est heureux de s’occupe de ses vignes…

Chez Antonelli on élève les Sagrantino dans les divers contenant de la barrique au foudre en passant par les amphores

Collection complète d’Antonelli (Grechetto, Trebbiano Spolentino, Montefalco Sagrantino…)

Rencontre avec Paolo Montioni (Cantina Montioni) propriétaire du domaine familiale de 7 ha dont 2,5 ha planté en Sagrantino, cépage roi de la région. La famille a également des activité oenotouristique.

Collection Montioni de blancs Grechetto au Montefalco Sagrantino

Cantina le Cimate avec son visage de modernité

Rencontre avec Paolo Bartoloni (Cantina le Cimate), visite de son chai avec quelques explication sur sa philosophie de vinifier le Sagrantino

Collection de Montefalco Sagrantino le Cimate, à savoir que le domaine produit 40% de vins blanc (Trebbiano Spolentino) qui est assez rare dans cette région, possède une collection exceptionnelle de ces grands vins blanc.

Rencontre avec Peter Heilbron dans sa toute nouvelle cave Tenuta Bellafonte, Peter travaille sur 7 ha de Sagrantino et sur 4 ha de Trebbiano Spolentino

Chez Peter, Tenuta Bellafonte le Sagrantino est vinifié de manière très classique dans des tonneaux

Aujourd’hui Tenuta Bellafonte produit uniquement deux cuvées, une Montefalco Sagrantino et une en blanc Trebbiano Spolentino

Rencontre avec Marco Caprai (Arnoldo-Caprai) le temps d’une dégustation de sa gamme, aujourd’hui de millésime 2015 Marco travaille avec Michel Rolland Consultants

Marco Caprai fait beaucoup d’expérimentations avec l’appuie de l’Université de Milan sur l’impact de diverses tailles sur le cépage Sagrantino, ici c’est la lyre, il pratique également le cordon du royat, guyot simple et goblet

Marco Caprai vinifie dans les cuves inox spécialement conçues pour ses Sagrantino

Marco Caprai pratique élevage de ses vins dans la barrique bordelaise

Les toits de Montefalco

Piazza del Comune, le centre de Montefalco

Specialité incontournable de la région, Gnocchi Freschi al Sagrantino servi toujours chez Tenuta Romanelli accompagné de ses Sagrantino

Collection Sagrantino Romanelli (Bio)

Chez Romanelli on recycle les barriques en objets insolites…

Adresse Utiles :

http://www.consorziomontefalco.it

http://www.hotelbontadosi.it

http://www.antonellisanmarco.it

http://www.arnoldocaprai.it

http://www.fattoriacolleallodole.it

http://www.lecimate.it

http://www.gabrielemontioni.it

http://www.morettiomero.it

http://www.romanelli.se

http://www.tenutabellafonte.it

http://www.tenutacastelbuono.it

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires fermés sur 3ème Anteprima Montefalco Sagrantino 2017 – invitation au voyage viticole dans Umbria #reportage



%d blogueurs aiment cette page :