vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Anteprima Vernaccia di San Gimignano 2018 # reportage

13e Anteprima Vernacia di San Gimignano 2018

 

Le soleil se couche sur les larges collines toscanes près de San Gimignano

Pour casser la routine des dégustations Anteprime Toscane où nous sommes essentiellement confrontés  à des vins rouges, passage à San Gimignano nous fait du bien, réveille nos papilles pour la suite des dégustations avec ses jolis vins blancs francs, nets, minéraux et salins issus de Vernaccia, cépage roi de cette région.

 

San Gimignano, une petite bourgade médiévale sur une belle colline, qui est surtout connue par la beauté de son architecture médiévale, par ses murailles qui l’entourent, par ses tours, et bien évidemment par son Duomo, mais pas vraiment bien connue pour ses Vrenaccia, les vins blancs cristallins à une belle robe brillante avec sa fraîcheur vivace et sa minéralité…

Le soleil se lève sur les tourelles de San Gimignano

Verncacia di San Gimignano a été le premier vin italien à recevoir le 6 mai 1966 sa Dénomination d’Origine Contrôlée (DOC) et pour finir le 9 juillet 1993 il passe en Dénomination d’Origine Contrôlée et Garantie (DOCG).

 

San Gimignano en quelques chiffres :

 

Territoire di San Gimignano se trouve entre Florence et Sienne, dans la partie nord-ouest de la province de Sienne.

 

Les vignes sont plantées entre 200 et 400 m d’altitude.

Collines de San Gimignano avec ses vignes, ses cyprès et ses oliviers

1900 ha de vignes au totale, dont :

720 ha produisent Vernaccia di San Gimignano (DOCG)

1000 ha produisent Chianti, Chianti Colli Senesi et IGT Toscana

100 ha produisent San Gimignano DOC et San Gimignano Vin Santo DOC

Seulement 38 domaines sur la commune produisent le Vernaccia di San Gimignano (DOCG)

 

 

San Gimignano dans toute sa splendeur

A propos du Vernaccia di San Gimignano

 

La première mention sur le vin dans la commune a apparu dans les archives de San Gimignano dès 1276.

En raison des difficultés à cultiver le cépage Vernaccia, le vin est tombé petit à petit en disgrâce au cours des années.

Au début du 20ème siècle on a surtout cultivé dans cette région les cépages Trebbiano et Malvasia plus faciles et plus productifs pour la production du vin.

 

Dans les années 1960, Vernaccia di San Gimignano a connu une résurrection, considéré comme un cépage par excellence pour des assemblages entre Trebbiano et Malvasia.

 

A savoir, que le nom « Vernaccia » est connu dans d’autres régions, il est appliqué à plusieurs différents Vernaccia italiens comme Vernaccia di Oristano ou Vernaccia di Serrapetrona.

 

Les Ampélographes ont pu déterminer que la variété de Vernaccia di San Gimignano est différente des autres Vernaccias italiens et n’est probablement pas lié.

 

La variété toscane, Vernaccia di San Gimignano est considérée comme la plus ancienne variété de raisin, mais ses origines ne sont pas totalement claires pour les ampélographes qui sont souvent en désaccord si cette variété est effectivement originaire de l’Europe de l’Est, de la Grèce ou bien de la péninsule italienne ?

 

A San Gimignano, le Vernaccia produit des vins secs, minéraux avec une acidité vive et une finale légèrement amère.

 

Aujourd’hui les vignerons de San Giminiano introduisent plus en plus l’utilisation des barriques de chêne, souvent français pour les vinifications et du vieillissement afin d’ajouter au vin une couche de complexité, de rondeur et du gras.

Ce nouveau style du Vernaccia di San Gimignano, un peu éloigné de son style d’origine, prend ses marques, il est plus en plus apprécié par des nombreux consommateurs, en effet il est plus facile d’approche dans sa jeunesse.

 

Comme d’habitude, dans le cadre de dégustations de l’Anteprima Vernaccia di San Gimignano nous avons nous avons eu un panel des vins assez varié, nous avons pu navigué entre les classiques, sélections et riservas dans les millésimes 2017 2016 et 2015, à savoir les millésimes d’une grande qualité.

Dans ce type de l’événement nous avons aussi la possibilité de rencontrer les nombreux producteurs qui proposent souvent les millésimes plus anciens en guise de comparaison.

Même si l’appellation Vernaccia di San Gimignano est assez homogène dû à son terroir calcaire, nous avons le panel des Vernaccias vraiment très divers en passant par la pure minéralité, vins floraux et fruité jusqu’à la richesse de fruits mûrs avec des boisés généralement très bien maîtrisé.

Le constat est très net, le cépage Vernaccia di San Gimignano est complexe, il donne des très larges possibilités aux vignerons pour le travailler sans oublier sa capacité de vieillissement.

 

Qui peut expliquer mieux le cépage Vernaccia di San Gimignano que Maria Elisabetta Fagiuoli, propriétaire du Domaine Montenidoli à San Gimignano.

Ces quelques propos ont été accueilli pendant les dégustations de la dernière Anteprima Vernaccia  au Musée d’Art Moderne à San Gimignano.

 

Maria Elisabetta est une véritable « locomotive » pour l’appellation et les producteurs de Vernaccia. Depuis plus que 50 ans elle œuvre pour l’appellation et les qualités de ces vins.

Elle a démontré que le cépage Vernaccia peut produire des vins très complexes avec une excellente capacité de vieillissement, la noblesse du cépage en toute simplicité.

Pour certaines de ses cuvées de Vernaccia, Maria Elisabetta n’hésite pas de pratiquer des longs élevages, les vinifications à la « bourguignonne » en barrique de chêne français, sur les lies fins avec des batonnages, afin de donner un peu plus de gras aux vins très minéraux.

 

Tasting Anteprima Vernaccia di San Gimignano

Millésimes présentés à la dégustation : 2017 2016 2015, avec quelques Riserva 2016 et 2015 ( trois excellents millésimes pour Vernaccia)

 

Coups de cœur Vernaccia 2017 2016 2015

 

Cantina Guidi

Riserva Aurea 2016*

 

Casale Falcchini

Riserva Vigna a Solatio 2015 **

 

Cesani

Vernaccia 2017 (Bio)*

Clamys 2016 (Bio)**

 

Fattoria San Donato

Angelica  2016*

 

Il Colombaio di Santa Chiara

Selvabianca 2017*

Campo della Pieve  2016**

Riserva l’Albereta 2015***

 

Il Palagione

Hydra 2017**

Riserva Ori 2016***

 

La Lastra

Riserva 2016**

 

Montenidoli

Tradizionale 2016**

Fiore 2015***

 

Panizzi

Riserva Vigna Santa Margherita 2016**

 

San Quirico

Vernaccia 2017 (Bio)*

 

Tenuta le Calcinaie

Vernaccia 2017 (Bio)** 

Riserva Vigna ai Sassi 2015 (Bio)***

 

 

Chaque année dans le cadre de l’Anteprima Vernaccia di San Gimignano Consorzio propose un « match » entre Vernaccia et d’autres cépages blancs venu d’ici et d’ailleurs.

Degustation comparative dans la Salle Dante di Palazzo Comunale

En faite, c’est un match sans gagnant ni perdant, c’est une dégustation dans un but bien précis, afin de montrer les différences et (ou) les similitudes entre les divers cépages. Comme ces dégustations se déroulent toujours  à « l’aveugle » cela permet d’autant plus de détecter les nuances en attribuant  à Vernaccia une place bien précise  parmi d’autres cépages blancs venus de terroirs très diverses ou similaires.

 

Cette année le thème « Le vin blanc et ses territoires » a mis à l’épreuve six Vernaccia di San Gimignano avec six d’autres cépages blancs venus de différentes régions viticoles italiens.

 

Le but de cette dégustation ne consiste surtout pas à prouver quel cépage, quel vin, quelle région est meilleure, mais présenter la diversité de chacun de ces vins en  essayant de trouver un fil conducteur qui pourrait le lier ou non, joli exercice de style pour les papilles.

 

Ce qu’il faut rappeler brièvement que le territoire de San Gimignano est caractérisée par un climat méditerranéen, son terroir est très ancien d’il y a 1,8 million d’années formé sur les sédiments marins, ce qui donne le goût particulier, minéral et salin aux vins blancs issus de Vernaccia.

 

Ces dégustations se déroulent toujours dans une atmosphère tout à fait particulière, dans la Salle du Conseil, la salle Dante du Palazzo Comunale au centre du village de San Gimignano. Cette salle abrite un chef-d’œuvre exceptionnel de la peinture italienne de Trecento, les fresques murales de peintres Azzo di Masetto et de Lippo Memmi,  à couper le souffle, cela donne une dimension encore plus magique à chacune de ces dégustations.

 

Voici les vins mis en « compétition »

 

 

1) Grillo 2016 Lalucci Baglio del Cristo di Campobello (Sicilia)

2) Vernaccia di San Gimignano Riserva 2015 La Lastra

3) Vernaccia di San Gimignano Riserva 2015 Teruzzi&Puthod

4) Soave Classico 2015 Calvarino Pieropan

5) Verdicchio di Matelica Riserva Mirum 2015 La Monacesca

6) Vernaccia di San Gimignano Risrva Sanice 2014 Cesani

7) Custoza Superiore Ca’ del Magro 2015 Monte del Fra

8) Vernaccia di San Gimignano Riserva Albereta 2014 Il Comombaio di Santa Chiara

9) Collio Friulano 2016 M Schiopetto

10) Vernaccia di San Gimignano Riserva Vigna a Solatio Casale 2010 Falchini

11) Vernaccia di San Gimignano Riserva 2008 Panizzi***

12) Greco di Tufo Vittorio 2007 Di Meo***

 

A l’issus de cette dégustation fort intéressante nous pouvions constater bien évidemment les différences entre chaque cépage mis par paire, mais ce n’était pas toujours bien évident de distinguer quel est le quel ?

Collection Vernaccia avec Grillo, Soave, Verdicchio, Custoza, Collio,Greco di Tufo

 

 

 

 

Adresse utiles :

www.vernacia.it

www.montenidoli.com

 

 

 

Publicités
Commentaires fermés sur Anteprima Vernaccia di San Gimignano 2018 # reportage


Benvenuto Brunello 2018 – Anteprima Brunello di Montalcino # reportage

Benvenuto Brunello, étape incontournable dans la tournée de tous les Anteprime Toscane !

Benvenuto Brunello 2018 à Montalcino

Comme chaque année, dans le cadre de l’Anteprima Benvenuto Brunello 2018 nous goutons les vins livrables soit :

Brunello 2013 (excellente année classée 4*)

Brunello Riserva 2012 (année exceptionnelle classée 5*)

Rosso di Montalcino 2016 (année exceptionnelle classée 5*)

 

En effet, cette année, nous avons eu de chance de pouvoir déguster les millésimes livrables d’une très grande qualité: 2012 2013 et 2016 pour Rosso.

 

Pour comprendre Brunello di Montalcino, bref rappel sur la region et l’appellation : 

 

L’histoire viticole à Montalcino est très ancienne et les découvertes archéologiques y remontent à l’époque étrusque (IV° siècle avant J.C).

 

En revanche la naissance de Brunello remonte seulement au XIX° siècle. Les agriculteurs de Montalcino commencent à produire le vin rouge à partir d’un cépage cultivé dans cette zone. Ce cépage appelé « Brunello » ou « Brunellino » sera identifié comme une variété de Sangiovese au milieu du XIXe siècle. Cépage très prisé, car il est capable de produire des vins d’une grande qualité au long vieillissement.

 

C’est seulement durant la deuxième moitié du XXe que Brunello est considéré comme un vin italien d’une grande qualité par une reconnaissance et obtention le 28 mars 1966 d’un DOC (AOC) et le 1 juillet 1980 d’une consécration en DOCG.

 

Depuis plus que 50 ans, le Consorzio (Conseil Interprofessionnel) met tout en œuvre pour protéger l’appellation, son territoire, la qualité et l’identité de ses vins.

 

Petite brume matinale sur les collines de Montalcino

Les collines de Montalcino sont recouvertes sur sa majeure partie par des forêts. Le territoire de la commune de Montalcino s’étale sur 24 000 ha dont 15% seulement soit 3500 ha sont occupés par la vigne dont 2100 ha précisément produisent le fameux Brunello. Les collines sont constituées de plusieurs zones pédologiques très complexes : la plus basses constituée par des terroirs assez souples d’époque quaternaire, puis en remontant, les terroirs s’enrichissent dans sa structure, la couche active se réduit, les sols deviennent calcaires avec des couches de marnes.

 

Le climat de cette zone de Montalcino est typiquement méditerranéen (la mer est à 100 km) à tendances sèches avec des connotations continentales. Les zones de collines moyennes sont rarement touchées par le brouillard, sont gelées ou givrées rarement du fait de la présence régulière du vent. Au sud domine Amiata, le mont de 1740 m qui protège le territoire de Brunello de divers phénomènes et aléas atmosphériques. Pendant la phase végétative de la vigne, le climat est généralement doux, ce qui assure une maturation équilibrée et complète des grappes.

 

Les règles de production de Brunello de Montalcino sont très strictes.

Le vin doit être issu exclusivement de Sangiovese (appelé ici « brunello » ), avec la mise en marché dès janvier de la cinquième année après la vendange.

Durant cette période, le vin passe minimum 2 ans sous bois avec au minimum de 4 à 6 mois d’affinage en bouteille en fonction de sa catégorie.

 

Montalcino en quelques chiffres :

 

Surface totale du territoire : 24 000 ha

Surface du vignoble : 3500 ha

Brunello di Montalcino DOCG : 2100 ha

Rosso di Montalcino DOC : 510 ha

Moscadello di Montalcino DOC : 50 ha

Sant’Antimo DOC : 480 ha

D’autres vins : 360 ha

 

Chaque année pour fêter la sortie de nouveaux millésimes mis en marché, on attribue également des étoiles à la dernière vendange, cette année c’est le millésime 2017 qui se fait attribué les 4* pour sa qualité d’une année excellente.

 

Les plaques de millésimes est une attraction majeur pour les passants de Montalcino

Depuis 27 ans déjà, pour immortaliser chaque vendange, sur la Piazza Garibaldi au centre du village de Montalcino, une petite plaque en céramique est posée. Chacune d’elle est réalisée par un ou des artistes pour célébrer la naissance du nouveau millésime de Brunello !

 

Trudie, Sting avec Patrizio Cencioni, président du Consorzio Brunello (à dr) présentent la plaque 2017

Cette année, pour pour célébrer excellente vendange 2017 avec ses 4*, la nouvelle plaque a été signée par le chanteur anglais Sting, egalement propriétaire  avec son épouse Trudie d’un beau domaine viticole Il Palagio sur les collines de Chianti à quelques pats de Florence.

Sting, en parrain d’exception des Anteprime Toscane 2018 a immortalisé ainsi avec sa plaque l’arrivée du millésime 2017.

La plaque 2017 signée Sting

 

Voici la liste des millésimes exceptionnels (5*) depuis 1945, plutôt rares, seulement 18 millésimes depuis 73 ans :

1945, 1955, 1961, 1964, 1970, 1975, 1985, 1988, 1990, 1995, 1997, 2004, 2006, 2007, 2010, 2012, 2015, 2016

 

Tasting Anteprima Brunello 2018 à Montalcino

Voici quelques de mes coups de cœur de la dernière dégustation Benvenuto Brunello pendant les Anteprima à Montalcino :

Anteprima 2013 et Riserva 2012

 

Brunello di Montalcino 2013 (excellent millésime 4*)

 

Barbi – Vigna del Fiore

Donatella Cinelli Colombini – Prime Donne

Fanti – Vallocchio

Carpineto

Castello Romitorio

Castellino Pacci

Col d’Orcia

Corte Pavone

Cupano

Donatella Cinelli Colombini – Selezione Prime Donne

Lisini

Le Chiuse

Le Ragnaie

Mastrojanni – Vigna Loreto

Podere Canapaccia

Podere le Ripi

Poggio di Sotto

Salvioni

San Giacomo

Santa Gulia

Solaria

Tenuta Le Potazzine

Villa Il Cipressi – Selezione Zebras

Uccelliera

 

Benvenuto Brunello 2018, toute la collection dans les mains des sommeliers

Riserva 2012 (millésime exceptionnel 5*)

 

En trois mots, le millésime 2012 est frais, élégant, équilibré et taillé pour l’avenir.

 

Agricola Centolani – Pietranera

Barbi

Bellaria – Assunto

Camigliano – Gualto

Capanna

Castello Romitorio

Casisano – Colombaiolo

Col d’Orcia – Nastagio

Collemattoni – Vigna Fontelontano

Fanti – Vigna le Macchiarelle

Il Poggiolo – Poggiolo

Il Poggione – Vigna Paganelli

La Lecciaia

La Poderina – Poggio Abate

La Rasina – Il Divasco

Lisini – Ugolaia

Maté

Mocali – Vigna delle Raunate

Pian delle Vigne – Vignaferrovia

Poggio di Sotto

Sesti – Phenomena

Tenute Silvio Nardi – Vigneto Poggio Doria

Val di Suga – Vigna Spuntali – Vigna del Lago – Poggio al Granchio

Uccelliera – Uccelliera

 

 

 

 

Tasting exceptionnel de Brunello à Col d’Orcia chez Conte Francesco Marone Cinzano

Conte Francesco Marone Cinzano à Col d’Orcia

 

Comme les années précédentes, dans le cadre de Benvenuto Brunello 2018, Conte Francesco Marone Cinzano, propriétaire de Col d’Orcia à Montalcino a proposé une dégustation exceptionnelle, une verticale de Brunello, de millésimes en « 8 », occasion de passer en revu les cinquante ans de Brunello di Montalcino Col d’Orcia.

Et comme à Col d’Orcia Conte Francesco Marone Cinzano ne fait pas des choses à moitié, cette dégustation nous a été proposée autour d’un dîner concocté avec beaucoup de soins par le chef étoilé Roberto Rossi de restaurant « Il Silene » à Sienne.

 

Chef Roberto Rossi avec Conte Marone Cinzano

Nous avons gouté Brunello Riserva 1968 (millésime 3*), Brunello Riserva 1978 (millésime 4*), Brunello 1988 en double magnum (millésime 5*), Brunello 1998 en double magnum (millésime 4*), Brunello Riserva Poggio al Vento 2008 en magnum (millésime 4*).

On ajoute a cette dégustation d’exception Rosso di Montalcino en impériale 2010 (millésime 5*).

 

Ce genre de dégustations démontre facilement que Brunello est un vin au potentiel de vieillissement extra ordinaire, c’est un bel hommage à cinq décennies de l’appellation.

 

Dans les caves obscures de Col d’Orcia reposent en toute tranquillité plus que 50 000 bouteilles de vieux millésimes de Brunello, un patrimoine unique et inestimable, une leçon d’histoire qui prouve immensité de cette appellation, une histoire vivante de Brunello.

 

Tasting

Collection Brunello : 2008 1998 1988 1978 1968

Brunello Riserva 1968 (3*)

Robe ambrée, en bouche note fumée, chocolat, cacao en poudre, café moka, vin très étonnant qui s’ouvre petite à petit dans le verre, note torréfiée, encore très frais avec une bonne structure, finale épicée, mentholée, bel apogée**

 

Brunello Riserva 1978 (4*)

Robe ambrée, foncée, brillant, toucher net, précis, belle vivacité, petite note fumée, thé de chine, épices, quelques fruits à l’eau de vie, garde encore sa fraicheur, sa structure tannique est noble et racée, belle longueur en finale, n’a pas encore dit son dernier mot, à suivre***

 

Brunello 1988, Double Magnum (5*)

Robe grenat, brillante, en bouche toucher net, frais, avec une note minéral, fruits rouges acidulés, épices, réglisse, note torréfiée, poivre sauvage, feuilles séchées, vin complexe, bien structuré avec des tannins mûrs, finale fraiche**

 

Brunello 1998 Double Magnum (4*)

Robe rubis foncé, brillant, toucher net, fruits noirs acidulés mélangé aux épices, note florale, tabac séché, tannins racés, finale fraiche, gourmande avec une note minérale**

 

Brunello Riserva Poggio al Vento 2008 Magnum (4*)

Ce cru unique, parcellaire produit seulement dans les meilleurs millésimes (1er millésime 1982).

Robe rubis éclatante, en bouche très net et frais, croquant de fruits noirs, cerise noire fraiche, floral, quelques épices douces, poivre sauvage, poivre blanc, structure tannique élégante, poudreuse, vin très dynamique avec sa fraicheur exceptionnelle et sa belle note calcaire, vin complexe avec un grand potentiel***

 

Col d’Orcia en bref :

 

Sur les grandes collines au sud de Montalcino face au Mont Amiata sont plantés 100 ha de vignes de Sangiovese qui produisent Brunello et Rosso di Montalcino de Col d’Orcia. Tout le vignoble est certifié en bio, tout le travail s’effectue dans le respect total de l’environnement. Depuis déjà de nombreuses années les vins de Col d’Orcia ont su préserver le style unique, son style inimitable.

RDV  l’année prochaine pour les millésimes en « 9 »  ???

 

 

Adresses utiles :

 

www.consorziobrunellodimontalcino.it

www.coldorcia.it

 

 

 

 

 

Commentaires fermés sur Benvenuto Brunello 2018 – Anteprima Brunello di Montalcino # reportage



%d blogueurs aiment cette page :