vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Bordeaux : Primeurs 2016 #4 Pessac-Léognan, Sauternes

A la fin de vendanges 2016

Bref rappel de la météo

Dans l’appellation Pessac-Léognan le scenario était quasi similaire par rapport à d’autres appellations du Bordelais.

La pluviométrie pour le premier semestre était supérieure de plus de 50 % à la moyenne mensuelle calculée sur une période annuel.

A partir du mi-juin s’installe une période chaude et extrêmes sèche, ce qui a provoqué quelques difficultés dans la maturation, mais elle est heureusement débloquée grâce à deux épisodes de pluies fin juillet et début août.

Ensuite la sècheresse s’installe jusqu’à la mi-septembre avec un petit épisode pluvieux et de nouveau une précipitation début octobre.

Dans l’ensemble la maturation est ralentie par le manque d’eau, les raisins mettent du temps à mûrir, les vendanges sont plus tardives que la moyenne d’envieront d’une semaine.

Les vendanges débutent généralement dans la plus part des cas à la mi-septembre pour se poursuivre jusqu’à facilement la troisième semaine d’octobre sous le soleil dans la journée et le températures fraiches de la nuit, ce qui a permit d’avoir la fraicheur nette dans la plupart des vins.

Vu tous les difficultés rencontrés au cours de l’année : les pluies, floraison tardive, véraison irrégulière, sècheresse et j’en passe, il a fallu être très sélectif à la réception de la vendange et au chai.

 

Les premières dégustations primeurs sont très prometteuses et confirment la qualité des vins grâce aux exigences de chaque producteur. Les vins se goûtent bien, la fraicheur et l’acidité sont là, maintenant il faut attendre la fin d’élevage et la mise en bouteille pour la confirmation finale de la qualité du 2016.

 

 

Dégustation UGCB, quelques Pessac 2016

Sélection de Pessac-Léognan Rouges

 

 

Carbonnieux

Toucher net, jus serré, note de réglisse, fruits noirs, léger boisé, tanins racés, bonne fraicheur.

17/20

 

Carmes Haut-Brion

Fruits frais acidulés quelques épices douces, réglisse, très belle fraicheur, minéralité, finale poivre, gourmand, tannins soyeux, élégants, belle texture de l’ensemble, vin complexe, équilibré, réussite.

19,5/20

 

Domaine de Chevalier

Net, soyeux, fruits noirs frais, milieu serré, tannins racés, en final réglisse, note mentholée, belle fraicheur, tout est équilibré et élégant.

19/20

 

Fieuzal

Note de fruits noirs, réglisse, épices, léger boisé, milieu serré, bonne matière, finale tannique, fraicheur.

18/20

 

Haut Bailly 2016 avec son seconde

Haut Bailly

Toucher net, vin soyeux, racé, quelques fruits noirs, petite note boisée, joli texture, longueur et excellente fraicheur.

19/20

 

La Louvière

Fruits noirs, réglisse, note vanillé, boisée avec une texture granulée, en finale bonne fraicheur.

16,5/20

 

Larrivet Haut-Brion

Toucher net, fruits noirs acidulés, note boisé, fumée, torréfiée, réglisse, matière serrée, vin racé et frais.

17,5/20

 

Latour Martillac

Toucher net, frais, fruits noirs acidulés, épices, poivre noir, tanins racés, fraicheur, finale boisée.

17,5/20

 

Malartic Lagraviere

Toucher soyeux, fruits noirs, fruits rouges acidulés, réglisse, milieu très serré, compacte, belle densité, tanins racés, finale minéral.

18/20

 

Pape Clément

Toucher soyeux, fruits frais noirs et rouges acidulés, réglisse, boise bien maitrisé, note de réglisse, bonne présence, finale mentholée, gourmand et frais.

19/20

 

Smith Haut Lafitte

Toucher soyeux, frais, fruits noirs, rouges frais acidulés, tanins racés, structure granulée, finale mentholée, quelques épices douces, poivre sauvage, excellente fraicheur, équilibre, élégance.

19/20

 

Sélection de Sauternes

 

Analyse de lu millésime 2016 dans le Sauternes, tout particulièrement à Yquem par Pierre Lurton, DG d’Yquem  

Yquem

104 ha en production

75% Sémillon 25% Sauvignon

4 tries successifs

13/09-4/10 7-12/10 (20% du volume)

18-22/10 (50% du volume) 28/20-4/11

135 g sucre/l

L’or de Yquem 2016

Toucher net, soyeux, note d’abricot, réglisse, fruits jaunes mûrs, zeste de citron, orange, petite note vanillée, belle texture, vin frais, droit, précis, sans aucune massivité,  très « digeste » avec une excellente buvabilité.

19/20

 

De Fargues

17 ha

80% Sémillon 20% Sauvignon

de Fargues 2016

Bouche très nette, fraiche, note d’agrumes fraiches, zestes d’orange, fruits jaunes, belle persistance, profondeur, en finale zestes de citron, poivre blanc, très complexe, tout en équilibre acidité/sucre, gourmand, excellente réussite.

18/20

 

Climens

30 ha en biodynamie

100% Sémillon

Vendanges à partir de 14 septembre jusqu’au 22 octobre  en 2 tries et 12 différents lots.

Berenice Lurton dans le chai de Climens

Etant donné, que Berenice Lurton fait ses assemblages beaucoup plus tard, j’ai pu dégusté plusieurs lots en barriques, c’est très prometteur.

Les vins sont très purs, frais, homogène, avec des notes de citron, réglisse, épices douces, vanille, marmelade d’abricots, présentent une belle tension, matière, la puissance est modérée avec une belle structure de l’ensemble, tout se met en place petit à petit, se construit dans la longueur, avec un beau relief et la fraicheur.

18/20

 

Adresses utiles :

http://www.ugcb.net

 

 

Publicités
Commentaires fermés sur Bordeaux : Primeurs 2016 #4 Pessac-Léognan, Sauternes



%d blogueurs aiment cette page :