vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


La Maison Ackerman à Saumur rime avec l’Art…
Les caves troglodytiques de la Maison Ackerman

Les caves troglodytiques de la Maison Ackerman à Saint Hilaire près de Saumur

Si vous êtes dans la Loire, il n’y a pas que des Châteaux à visiter (même si c’est la fierté de cette région), c’est aussi une très belle région viticole où la douceur de vivre prime.

Je vous invite dans les caves troglodytiques de la Maison Ackerman à Saumur. Mais soyez rassurés, c’est une visite qui vaut le détour.

les caves troglodytiques Ackerman, les plus hautes de la region

Les caves troglodytiques Ackerman, les plus hautes de la région 

Pour commencer un peu d’histoire…

En 1811, au terme de ses nombreux voyages, Jean-Baptiste Ackerman, âgé tout juste de 21 ans, s’installe à Saumur. Ce fils de modestes Bruxellois deviendra rapidement un talentueux entrepreneur. En quelques années, il développe un fructueux commerce de négoce de vins pour lequel il s’investit de ténacité. Ainsi, pendant près de vingt ans, il expérimente l’application d’une méthode qui utilise la capacité des vins de Saumur à devenir effervescents. Ses recherches sont alors au point en 1836, date à laquelle il présente ses vins à l’académie d’Angers, en mettant en avant la possibilité de faire à Saumur des vins égalant les champagnes, et en souhaitant que d’autres négociants suivent la même voie. La reconnaissance arrive alors en 1838 par la Commission de Dégustation de L’Exposition d’Angers.

cave Ackerman à Saint Hilaire

cave Ackerman à Saint Hilaire

Dès 1840 Jean-Baptiste lance une production à grande échelle dans ses nouvelles caves à Saint Hilaire près de Saumur. En 1876, sa production attend déjà 1 500 000 bouteilles (en 1838, la production était alors de seulement de 50 000 bouteilles). Son coté visionnaire ne s’arrête pas là. Trois ans avant sa mort, en 1863, il dépose auprès du greffe du tribunal de Saumur le bouchon de liège sur lequel il a eu l’idée d’apposer le nom de sa maison Ackerman.

L’expansion de la Maison continue avec le fils de Jean-Baptiste, Louis Ferdinand. Dans les années 1870/1880, la production Ackerman représente environ 30% de la production totale des vins à fines bulles de Saumur, et ce jusqu’en 1904. Avec la crise de phylloxéra fin XIX, la production baisse jusqu’à 1914 pour rebondir finalement dans les années 50.

Collection fines bulles Ackerman

Collection fines bulles Ackerman

Aujourd’hui, la Maison Ackerman continue son développement avec beaucoup de dynamisme, et reste pionnière de fines bulles de Loire, production de vins effervescents majoritaire, mais où la production de vins tranquilles a trouvé également sa place (35%).

Comme l’épicurisme et l’Art de Vivre sont des composantes essentielles de la civilisation ligérienne depuis le Moyen-Age, c’était tout à fait naturel que la Maison Ackerman ouvre les portes de ses caves troglodytes, les plus hautes de la région, à des artistes plasticiens tels que Alex Taaz et Yorga pour une exposition majestueuse. Elle consiste à créer une œuvre monumentale féérique qui vous propulse dans un monde onirique et fascinant, véritable osmose entre la création artistique et les parois vertigineuses de ce patrimoine si singulier, l’un sublimant l’autre : un « Voyage au Centre de la Bulle »… Une exposition magique qui mêle l’Art expérientiel et immersif, le vin et les troglodytes.

Yorga, artiste plasticien

Yorga, artiste plasticien

Yorga, son monde onirique et fascinant...

Yorga, son monde onirique et fascinant…

Yorga, Voyage au Centre de la Bulle...

Yorga, Voyage au Centre de la Bulle…

"Voyage au Centre de la Bulle"

« Voyage au Centre de la Bulle »

Un voyage à déguster sans modération…!

http://www.ackerman.fr

http://www.voyagecentrebulle.fr

Publicités
Commentaires fermés sur La Maison Ackerman à Saumur rime avec l’Art…



%d blogueurs aiment cette page :