vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


« Millésime en Languedoc » AOC Faugères – la magie des schistes…

Vignoble de Faugères

Il y a quelques jours, j’ai participé à une belle manifestation, très languedocienne et sudiste, intitulée « Millésime en Languedoc » et organisé par le CIVL et Sud de France. Il s’agit d’une réunion annuelle, de celles déjà inscrites dans les annales et qui ne se ratent en aucun cas.

Château les Carasses à quelques kilomètre de Béziers

Pour une dégustatrice comme moi, elle est très intéressante dans la mesure où elle donne la possibilité de pouvoir passer au crible les derniers millésimes languedociens en les mettant côte à côte, appellation par appellation. De plus, cette année, tout s’est déroulé dans le cadre idyllique du Château les Carasses à Quarante non loin de Béziers.

Nous avons surtout dégusté les millésimes 2009 et 2010, avec un aperçu de 2011 ainsi que quelques 2008 et même quelques 2007. Un très joli panel pour se donner une idée de la progression de ces quelques domaines.

C’est toujours une expérience extrêmement enrichissante car pendant les repas on peut rencontrer les vignerons des différentes appellations et échanger directement avec eux sur les dernières impressions sur les millésimes et la dégustation.   

Aujourd’hui, j’aimerais m’arrêter tout particulièrement sur une Appellation que je suis depuis de nombreuses années et à laquelle j’ai une  attache très personnelle. En plus, cette année, elle souffle ses 30 bougies. Oui, vous avez bien deviné, il s’agit de l’AOC Faugères (AOC depuis 1982).

L’AOC Faugères se situe au nord de Béziers et de Pézenas, à environ 300m d’altitude sur un terroir magique de schistes. Il est issu de plusieurs mouvements géologiques dont les premiers datent de l’ère primaire. Ce terroir de schistes est produit par la compression des argiles et des sables accumulés pendant des millions d’années au fond de la mer. Les schistes de Faugères sont très filtrants avec une capacité de bien drainer l’eau qui permet à la vigne de résister aux chaleurs estivales du climat méditerranéen. De plus ils sont peu fertiles et très acides. C’est une mosaïque de couleurs et de nuances allant de jaunes, ocres, orangés, bleus ou gris jusqu’à noir ou graffite. C’est peut être aujourd’hui le terroir le plus homogène de toute les appellations languedociennes.

la magie de schistes de Faugères

Grand Zoom sur AOC Faugères

Sept villages : Autignac, Cabrerolles, Caussiniojouls, Faugères, Fos, Laurens, Roquessels

1943ha

53 caves particulières

1 cave coopérative

70 000hl production annuelle

31hl/ha rendement

Cépages : Syrah, grenache, mourvèdre, carignan, cinsault (rouges et rosés)

Roussanne, grenache blc, marsanne, vermentino (blancs)

Voici mes coups de cœur :

Ch des Peyregrandes cuvée Marie-Laurence 2007 (grenache, syrah, mourvèdre)

Dom de l’Ancienne Mercerie cuvée Couture 2009 (carignan, grenache, syrah)

Dom de Cébène cuvée Felgaria 2009 (mourvèdre, syrah)

Dom de Cébène cuvée Felgaria 2010 (mourvedre, syrah)

Ch des Estanilles cuvée Inverso 2010 (mourvèdre, syrah, grenache)

Mas Gabinèle cuvée Mas Gabinèle Rarissime 2010 (syrah (90), grenache, mourvèdre)

Abbaye Sylva Plana cuvée Le songe de l’Abbé 2010 (syrah, grenache, carignan, mourvèdre)

Voyage presque complet dans AOC Faugères à apprécier sans modération… ICI…

Publicités
Commentaires fermés sur « Millésime en Languedoc » AOC Faugères – la magie des schistes…


Les vieux cépages ont la côte…

…Ce que nous a prouvé Patricia Boyer Domergue, vigneronne dans Minervois-La Livinière propriétaire de Clos Centeilles. Elle a introduit dans son domaine des cépages anciens et abandonnés pour en extraire l’authenticité des arômes d’hier. Cette passion de n’exalter que les saveurs perdues a donné occasion à Patricia de réveiller au Clos Centeilles de souvenirs d’autre fois.

Pour sa cuvée C de Centeilles en blanc (VDP Côtes du Brian) le cheminement a été très long. Le temps d’arracher une parcelle, de laisser reposer la terre, faire une rotation de cultures pour rééquilibrer le sol, retrouver et multiplier les anciennes variétés de cépages en péril comme Araignan Blanc, Riveirenc Blanc et Gris, enfin planter et conduire la vigne (ici « en lyre ») pour un résultat exceptionnel, le premier millésime en 2007. Le vin qui ne ressemble à aucun autre de la région, qui garde sa fraîcheur sans pareil pour une région sudiste.

Commentaires fermés sur Les vieux cépages ont la côte…


« La vie de château » à Pennautier (Cabardès)

 

Château de Pennautier (construit en 1620) dans toute sa splendeur

Lors d’une récente dégustations « Millésime en Languedoc », j’ai pu découvrir un lieu exceptionnel, havre de paix et du bonheur partagé entre la vigne, la Montagne Noire et les Pyrénées non loin. Nous sommes au Château de Pennautier, à l’entrée d’un petit village du même nom, la Cité de Carcassonne est juste à 6 km. Cet imposant château doté d’une grande élégance classique construit en 1620 par Bernard de Rech de Pannautier , Trésorier des Etats du Languedoc, sous une forme d’un château Louis XIII, aux grandes fenêtres ouvertes sur une cours au Sud et au Nord, très novateur pour l’époque. Le 14 juillet 1622 déjà, le jeune Roi Louis XIII en route pour Perpignan s’arrête au château et en partant, offre au propriétaire son mobilier de voyage. Au cour d’histoire le château connait de divers événements et de grands travaux d’extension effectués par Le Vau, architecte de Versailles et le paysagiste Le Nôtre. Le Château porte aussi très dignement le nom « Versailles du Sud ». Aujourd’hui c’est Nicolas de Lorgeril, l’héritier direct de Bernard de Pennautier avec son épouse ont pris la responsabilité du Château depuis plus que 10 ans. Ce site exceptionnel situé au coeur de l’appellation Cabardès est doté aussi d’un vignoble exceptionnel. La famille possède également d’autres vignobles : dans le Minervois, Saint Chinian, Faugères et dans le Roussillon sans oublier quelques vins de pays. Tous ces terroirs d’altitude très propice à la vigne, conjugue les vertus de l’ensoleillement avec une bonne fraîcheur donnant aux vins son élégance naturelle. Les meilleurs vins naissent dans les zones de piémont en conjuguant les terroirs de calcaires, de schistes ocres, grises, noirs et de gneiss avec la chaleur méditerranéenne et la fraîcheur de montagnes durant les nuits offrant une maturation de raisins plus lente, plus douce, plus maîtrisée.

Aujourd’hui je m’intéresserais surtout sur l’appellation Cabardès dans laquelle se trouve le Château de Pennautier.

Château de Pennautier une partie de la vigne, celle à coté du château

Grand Zoom sur le vignoble du Château dans le Cabardès :

Pennautier possède 145 ha en AOC et 80 ha en VDP

Cabardès, le vignoble le plus occidental du Languedoc et le plus oriental du Sud-ouest. C’est la seule appellation à proposer de cépages atlantiques comme Merlot, Cabernet et Côt en assemblage avec des cépages méditerranéennes comme Syrah et Grenache. C’est une particularité grâce à la double influence climatique du vignoble soit : ensoleillement du Sud-est méditerranéen, hydrométrie et nuits fraîches du Sud-ouest aquitain.

 

Château de Pennautier, Cabardès

L’altitude jusqu’à 320 m, terroir de calcaires et d’argiles, chaleur méditerranéenne et fraicheur montagnarde favorisent la maturation optimale pour de cépages aquitains plus sensibles à la sécheresse.

En principe les plantation dans appellation se font entre 4 à 6 000 pieds/ha

Encépagement du domaine en AOC :

syrah (44,5ha), merlot (40ha), CS (28ha), grenache (12ha), cinsault (14ha), côt (6,5ha)

Encépagement du domaine e VDP :

chardonnay (27ha), merlot (22ha), CS (10ha), carignan (6ha), alicante (4ha), cinsault (4ha), grenache (3ha), sauvignon (2ha), viognier (1ha), terret (1ha)

Rappel sur d’autres vins de la famille Lorgeril:

Domaine de la Borie Blanche : 27 ha en Minervois et Minervois La Livinière

Le Château et Moulin de Ciffre : 35 ha en Saint-Chinian, Faugères et Coteaux du Languedoc

Le Mas de Montagnes : 34 ha en Côtes du Roussillon et Côtes du Roussillon Village Caramany

La visite continue ici en un seul clic…

Commentaires fermés sur « La vie de château » à Pennautier (Cabardès)


Primeurs de Languedoc – Episode 1
16 mars 2010, 19:58
Filed under: AOC Languedoc, Languedoc, Roussillon | Mots-clefs:

Vignoble de L'Hospitalet (La Clape) sous le manteau neigeux, paysage rarissime en mars.

L’AOC Languedoc

Les chiffres et Les règles :

C’est une aire de production qui s’étend de Nîmes à Perpignan, qui comprend l’ensemble des aires des AOC du Languedoc et du Roussillon.

L’histoire de la vigne est très ancienne dans cette région, elle doit son existence aux Grecs et Etrusques, qui déjà au VI siècle avant JC plantent la vigne. Le climat et le terroir s’avèrent très propice pour la culture viticole. Plus tard les Romains qui dominent la région poursuivent et développent cette culture. La région Narbonnaise devient pour Rome le fournisseur principal en vin.

Aujourd’hui :

38 000 ha déclaré en AOC

496 communes qui composent l’appellation

6 000 vignerons qui produisent de l’AOC

4 départements sur lesquels s’étend l’AOC Languedoc (l’Hérault, le Gard, l’Aude, les Pyrénées-Orientales)

78 % la production de vins rouges

10 % la production de vins blancs

12 % la production de vins rosés

60 % des volumes mise en bouteilles à la propriété et vendus par les caves et les domaines

37 AOC et dénominations à l’intérieur de l’AOC Languedoc

(Collioure, Côtes du Roussillon Village, Côtes du Roussillon, Fitou, Corbières, Corbières-Boutenac, Cabardès, Limoux rouge, Minervois, Minervois-la Livinière, Saint Chinian, Saint Chinian Berlou, Saint Chinian Roquebrun, Faugères, Clairette du Languedoc, La Clape, Pézenas, Picpoul de Pinet, Grès de Montpellier, Terrasses du Larzac, Pic Saint Loup, Sommières, Quatourze, Cabrières, Saint- Saturnin, Montpeyroux, Saint-Georges-d’Orques, La Méjanelle, Saint Drézéry, Saint-Christol).

Le choix de cépages est conditionné par la climatologie et la nature de sols.

Pour le vins rouges et rosés : grenache noir, syrah et mourvedre (50% minimum), cinsault, carignan noir.

Pour le vins blanc : grenache blanc, clairette blanche, bourboulenc, piquepoul blanc, roussanne, marsanne, rolle, tourbat (70 % au minimum pour l’ensemble de huit cépages), carignon blanc, terret blanc, l’ugni blanc, maccabeu et 10 % maximum de viognier.

50 hl/ha rendement maximum pour les rouges

60 hl/hl rendement maximum pour les blancs

4000 souches/ha densité minimum (la plupart plante plus que 5000 pieds)

Les vins de l’AOC Languedoc se caractérisent par de terroirs méditerranéens, les Rouges par une belle structure tannique, de notes de garrigue, d’épicés et de fruits rouges, les Rosés sont très fruité, avec de robes très coloré, les Blancs avec des arômes de fleurs blanches et des agrumes. Tous ces vins accompagnent parfaitement une riche cuisine languedocienne et méditerranéenne.

Commentaires fermés sur Primeurs de Languedoc – Episode 1


VINISUD 2010 – Épisode 2 – les dégustations
4 mars 2010, 17:39
Filed under: Faugères, Languedoc, Salon Vinisud | Mots-clefs: , ,

 

 

Dégustation Rhône Vignobles - le succès garanti.

 

Certes, avec 1631 exposants exactement, il y a largement de quoi faire pour trouver son bonheur, surtout celui de nos papilles. C’est un vrai parcours de combattants, car on a tous le temps l’impression d’avoir raté quelques chose, et c’est assez frustrant.

Bien évidemment, il faut faire son choix, ici je m’arrêterai seulement sur quelques de mes coups de coeur.

 

Ma très belle découverte porte sur le Château des Estanilles, Faugères

Faugerès c’est une petite appellation de 2000 ha avec un terroir très particulier connu pour sa forte densité en schistes gréseux, gris, bleus, jaunes ou ocres qui se sont formés à partir d’argile de dépôts marins il y a tout juste… 500 millions d’années ! En effet, le Château des Estanilles bénéficie de ces sols.

Ce domaine de 35 ha à 300 m d’altitude installé dans la commune de Cabrerolles, l’un de sept village de l’AOC Faugerès, est fier de son terroir et de son parcours, précurseur de la viticulture raisonnée et depuis 2008 en certification bio.

Le travail dans le vignoble s’effectue avec un parfait respect du sol, on pratique ici des labours traditionnels, pas de désherbant ni d’engrains chimiques. Tout est fait pour respecter de la matière première, car c’est de bons raisins qui font le bon vin. Le rondement est limité à 35 hl/ha, afin de favoriser la concentration des arômes, tandis que la forte présence du schiste donne la fraicheur et meilleur potentiel de garde à chaque cuvée.

Les cépages plantés sur le domaine sont : la Syrah, le Mourvèdre, le Grenache, le Cinsault et le Carignan.

Les vins dégustés de la Grande Cuvée du Château des Estanilles ont été élaborés par Michel Louison et sa fille Sophie, des anciens propriétaires.

En 2009 Julien Seydoux, un jeune vigneron passionné, a repris le domaine et poursuit le travail dans la même philosophie du respect de la nature pour préserver ce terroir exceptionnel des Estanilles.

Sophie avec sa grande passion et son amour pour le terroir de Faugères m’a fait découvrir ses cuvées.

Voici une verticale de la Grande Cuvée du Château des Estanilles :

Chaque millésime de cette cuvée a été élaboré à partir du 100% Syrah, avec une cuvaison longue de 40 jours. Elevage de 13 mois en barriques de chêne (30% bois nef), pas de collage,ni de filtration. La production est d’environs 10 000 bouteilles. Le vin avec un très bon potentiel de garde, et selon le millésime, chaque cuvée se garde facilement 10 ans ou plus.

 

Sophie Louison avec sa Grande Cuvée des Estanilles

 

2000

minérale, parfaitement équilibré, avec un petit côté réglissé.

2001

Sophie l’appelle « inoxydable », en effet son coté frais est persistant avec une grande élégance de tannins, très soyeux, grand vin !

2002

léger, frais et et fluide avec une note de cerise en finale.

2003

puissant avec quelques tannins sec, finale minérale.

2004

c’est le millésime préféré de Sophie, vin aux notes de fruits avec une très bonne minéralité.

2005

notes poivrés et réglissé avec de fruits noirs très mûrs.

2006

encore très fermé et austère avec de tannins encore très forts.

2007

fruits noirs bien présents, avec une belle rondeur et soyeux, tannins forts mais très élégants, vin avec beaucoup de caractère.

Pour les curieux le Salon et les dégustations continuent ici :

Commentaires fermés sur VINISUD 2010 – Épisode 2 – les dégustations


Corbières et son Art de Vivre en roman de photos

A APPRÉCIER SANS MODERATION  : 

Le paysage


La gastronomie … tapas à la catalane …

 

Les vignerons


Commentaires fermés sur Corbières et son Art de Vivre en roman de photos



%d blogueurs aiment cette page :