vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


3ème Anteprima Montefalco Sagrantino 2017 – invitation au voyage viticole dans Umbria #reportage

 

La brume matinale sur les belles collines de Montefalco

C’est la 3ème année consécutive que Anteprima Montefalco Sagrantino est rentré dans le cercle « très fermé » de tous les autres Anteprime italiens.

Et j’avoue que ça lui va très bien, cette manifestation fort bien réussie, qui prends ses marques, permet à des nombreux professionnels ou des simples amateurs de se familiariser avec ce cépage incontournable de la région comme « Sagrantino », aussi de redécouvrir Ombrie (Umbria), une région viticole, gastronomique et culturel par excellence.

 

Le Consorzio Montefalco (Conseil Interprofessionnel de Vins Montefalco) a eu une très bonne idée de se lancer dans l’aventure qui s’avère déjà être très payante pour la notoriété de cette magnifique région viticole.

 

Grand Zoom

 

Umbria, le « coeur vert d’Italie »

Ombrie (Umbria) le « coeur vert de l’Italie » la région comprise entre les Marches à l’est, la Toscane à l’ouest et le Latium au Sud. En effet, on peut y admirer des collines, des forêts et des montagnes verdoyantes grâce à l’abondance des cours d’eau. Mais c’est aussi une des rares régions d’Italie à ne pas être baignées par la mer.

Ce n’est pas un hasard que la vigne et les oliviers s’y sont implantés avec succès, comme en Toscane, sa voisine, la région limitrophe à l’ouest.

Depuis l’époque de la civilisation étrusque l’influence de la Toscane dans le domaine viticole s’est fait rapidement sentir sur les terres de Umbria.

Le vignoble couvre aujourd’hui environ 17 000 hectares et sa production totale représente 25 % de la totalité des vins italiens (en AOC).

 

Les cépages les plus cultivés pour le vin rouge sont : le Sagrantino, le Sangiovese, et le Ciliegiolo.

Pour les vins blancs : le Grechetto, le Verdello, le Procanico, le Trebbiano Spoletino et la Malvasia.

 

 

Rappel historique pour comprendre Sagrantino, le cépage roi de la région de Montefalco.

 

 

les vieux pieds de Sagrantino en taille classique « Cordone Speronato » (Fattoria Colleallodole)

Le premier document officiel citant le nom du cépage Sagrantino remonte au XVI° siècle.

Le raisin était probablement récolté par les moines franciscains qui en obtenaient un breuvage destiné aux rites religieux dont serait issu le terme Sagrantino.

L’origine du cépage serait issue par la sélection de clones locaux ou d’importation par l’intermédiaire de moines byzantins.

À partir de la première moitié du XIV° siècle les statuts communaux de la région comportaient déjà des lois régissant le cépage et le vin. En 1540, une ordonnance communale établissait officiellement la date du début des vendanges. Cette date est commémorée chaque année par la Confraternita del Sagrantino qui au mois de septembre rassemble sur la place de Montefalco les vignerons, les habitants de la région sans oublier des nombreux touristes pour la cérémonie le banc de vendanges et pour la lecture de l’ordonnance originale, celle de 1540.

Bien que la qualité du vin issu de Sagrantino soit reconnue, le cépage disparaît petit à petit au cours de l’histoire.

C’est seulement dans les années 60 et c’est grâce à l’action de quelques vignerons passionnés de la région que le Sagrantino retrouva ses lettres de noblesse pour redevenir le cépage principal de Montefalco et de l’Ombrie.

En 1979 Montefalco Sagrantino obtient d’abord l’appellation DOC et ensuite DOCG en 1992.

Le Consorzio Vini di Montefalco a été crée en 1981, aujourd’hui il compte 59 domaines, dont 80% produisent Montefalco Sagrantino DOCG.

 

Bref rappel :

 

Montefalco avec ses collines, ses vignes et les oliviers

Les vins Montefalco Sagrantino DOCG secco sont produits uniquement dans la commune de Montefalco et partiellement dans celles de Bevagna, Gualdo Cattaneo, Castel Ritaldi et Giano dell’Umbria, dans la province de Pérouse.

Dans les dernières années, cette région a connu une véritable renaissance car sur les 15 dernières années elle a passé de 120 ha de Sagrantino DOCG à 650 ha aujourd’hui.

Les sols sont relativement argileux, mais dans certaines communes ils sont complétés par des sables qui semblent donner plus de finesse et de souplesse aux vins.

La vigne plantée entre 220 et 470 m, bénéficie essentiellement d’un climat méditerranéen avec les étés chauds et les hivers relativement froids avec une bonne pluviométrie.

Les rendements moyens tournent autour de 50 hl/ha, avec une limite fixée à 70hl/ha pour bénéficier de l’appellation DOCG.

En ce qui concerne l’élevage des vins, il est fixé à un minimum de 37 mois dont au moins 12 mois en fût.

 

Differents Montefalco Sagrantino en 2013 et 2007

Dégustation :

Pour cette troisième édition de l’Anteprima Montefalco Sagrantino 2017 nous avons pu découvrir une quarantaine de cuvées du dernier millésime livrable, celui du 2013, qui est considéré comme un millésime excellent (4*).

Pour la plupart de vins, il sera disponible au cours de l’année, sachant que sur les grands millésimes les vins issus de Sagrantino ont besoin encore plusieurs années pour s’exprimer pleinement en donnant la meilleure expression du cépage, considéré comme le plus tannique de tous les cépages rouges.

En guise de comparaison, une bonne vingtaine des vignerons ont présenté le 2007, un excellent millésime noté également à 4*. Cette dégustation comparative a permis de voir l’évolution du cépage sur un millésime similaire après une dizaine années de vieillissement.

Voici la calcification des millésimes disponibles sur les 10 dernières années :

2013 4*

2012 4*

2011 5*

2010 4*

2009 4*

2008 5*

2007 4*

2006 4*

2005 5*

2004 4*

5* millésime exceptionnel

4* millésime excellent

 

 

Comprendre et apprivoisé le cépage Sagrantino :

Sa robe : Rouge carmin très intense avec des reflets violines tendant vers le grenat selon le vieillissement.

Son nez : parfum caractéristique et délicat avec des senteurs de mûres, fruits noir, épices, poivre, réglisse avec parfois une note vanillée dû aux élevages sous bois.

Sa bouche : sec, riche, chaleureux, tannique, robuste, puissant, harmonieux dans sa puissance, souvent serré, compact avec une bonne matière solide et une très bonne fraicheur.

 

 

Anteprima Montefalco Sagrantini 2013

Mes Coups de cœur Montefalco Sagrantino 2013 (dans l’ordre alphabétique)

 

Antonelli – Montefalco Sagrantino

Arnoldo Caprai – cuvée 25 Anni

Colpetrone – Montefalco Sagrantino

Di Filippo – cuvée Etnico

Fattoria Colleallodole – Milziade Antano – cuvée Colleallodole

Le Cimate – Montefalco Sagrantino

Montioni – Montefalco Sagrantino

Moretti Omero – Montefalco Sagrantino

Perticaia – Montefalco Sagrantino

Romanelli – Montefalco Sagrantino

Tabarrini – cuvée Colle alle Macchie

Tenuta Bellafonte – cuvée Collenottolo

Tenuta Castelbuono – Tenuta Lunelli – cuvée Carapace

 

 

Et maintenant allons dans les vignes

 

Très belle découverte :

 

Francesco Antano, propriétaire avec toute sa collection

Fattoria Colleallodole – Milziade Antano

 

Domaine de 20 ha de vignes dont 6 ha de Sagrantino dirigé de main de maître par Francesco Antano. Francesco en toute modestie est l’homme de la situation, de la vigne au vin en passant par le chai.

D’ici peu, son fils, étudiant en œnologie à la fac de Perugia va rejoindre le domaine familial, la transmission est assurée.

L’histoire du domaine commence à la fin des années soixante, domaine crée par Milziade Antano, l’une de figures clés de l’histoire de Sagrantino, qui grâce à quelques vignerons motivés comme lui retrouve ses lettres de noblesse.

Les vignes du domaine ont en moyenne 40-45 ans plantés sur quelques très belles parcelles comme le cru Colleallodole, la parcelle sur la zone historique de la production du vin et de l’huile dans cette zone. Le nom de la parcelle est inspiré par la migration des alouettes, très nombreuses à passer par cette colline dès mois d’octobre.

Position et l’exposition de vignes bénéficient d’un très bon ensoleillement, permettent une belle maturité des raisins et des tannins, même dans les millésimes un peu plus difficiles, offrant une élégance incomparable aux vins.

Si bien dans ses vignes que dans son chai, Franceco travail d’une manière traditionnelle, sans l’utilisation de produits chimiques.

Son travail au quotidien de la vigne au chai vise la création d’une production tout en respectant l’authenticité des traditions à l’image du « vin ombrien » sans oublier sa philosophie et la volonté de la production de cépages autochtones.

En ce qui concerne ses Montefalco Sagrantino, Francesco nous propose des vins racés, avec une pure expression de Sagrantino sans aucune agression tannique, dotés d’une fraicheur exceptionnelle.

 

Cave traditionnelle chez Francesco Antano (Fattoria Colleallodole

 

 

Changement d’ambiance :

 

Tenuta Castelbuono qui mérite un détour pour son chai qui « dénote » pas tant que ça…

Tenuta Castelbuono « Carapace »

Voilà une cave qui ne passe pas inaperçu, qui « dénote »  par son look du paysage viticole très paisible de Montefalco, il s’agit de Tenuta Castelbuono dit « Carapace » (la tortue).

Ce domaine racheté par la famille Lunelli (vins Ferrari), la famille connue surtout en Trentino pour ses vins effervescents.

Du millésime 2010, les vins sont vinifiés et élevé dans cette nouvelle espace ultra moderne qui ressemble à une tortue géante, imaginée par l’artiste-sculpteur Arnoldo Pomodoro. Elle a été conçu dans un respect total de son environnement en préservant totalement la biodiversité de l’endroit. Cette tortue avec son aspect très moderne et futuriste s’intègre à merveille dans son milieu, ici bien évidemment il s’agit de la vigne.

Luca, le jeune maître de chai et œnologue, fait beaucoup de recherches et d’expériences sur les vinifications et l’élevage de Sagrantino dans des divers contenants comme des amphores.

Luca expérimente des amphores pour élevage de quelques Sagrantino

Depuis deux ans il pratique les vinifications et élevages d’une partie de ses Sagrantino dans les amphores, ça donne des bonnes résultats organoleptiques dans les assemblages paraît t’il. Il faut avoir encore un peu de patience pour déguster et comparer les cuvés à la fin des élevages.

Les vignes de Tenuta Castelbuono sur la colline bénéficient d’un très bon ensoleillement

Collection Castelbuono des divers Sagrantiono

 

 

 

Sagrantino nel Piatto (Sagrantino dans le plat)

 

Dans le cadre de l’Anteprima Montefalco Sagrantino se déroulé la Finale Nationale du concours « Sagrantino nel Piatto » (Sagrantino dans le plat)

Le jury est composé des producteurs de Montefalco Sagrantino DOCG ainsi que des journalistes italiens et étrangers qui sont là pour savourer et juger les recettes des chefs qui sont arrivés à la finale afin de préparer les meilleurs plats en associant avec et au vin de Sagrantino. Les chefs ont eu beaucoup de liberté dans leur travail et les choix qu’ils pouvaient faire pour confectionner les divers plats.

Lors de l’évaluation et de la dégustation des divers plats en compétition, les juges pouvaient choisir les vins spécifiques, qu’ils souhaitaient, bien évidemment issus de Sagrantino en faisant les meilleurs accords mets et vins pour chaque un.

Pasqualino le chef lauréat ave son fidèle maître d’hôtel, Paolo (à droite)

J’étais vraiment très satisfaite d’apprendre que dans la catégorie « premier plat » le verdict d’un heureux gagnant est tombé sur Pasqualino, le chef du restaurent La Locanda del Teatro, ce restaurent est une véritable pépite. Il se trouve au Palazzo Bontadosi au cœur du village de Montefalco, bref au cœur de Sagrantino.

Le plat gagnant est un classique du restaurant, Ravioli triangulaires au Sagrantino, farci aux poires et ricotta di bufala avec une petite sauce au Sagrantino et foie gras. Tout un programme…

En effet, j’ai eu occasion de savourer plusieurs fois cette cuisine très variée de Pasqualino, qui mêle les traditions culinaires régionales avec une touche de modernité.

La Locanda del Teatro, restaurent avec son look ultra design

 

PORTFOLIO

Les visites de vignobles continuent…

Giusy Moretti (Azienda Moretti Omero) dans l’une de ses plus belles parcelles Vignalunga, en totalité Giusy travaille 13 ha de vignes

Chez Moretti Omero on travaille en famille, Giusy avec son père Giuseppe et la grande mère Quinta

Moretti Omero, collection de quelques diverses cuvées

Filippo Antonelli (propriétaire Azienda Antonelli de 50 ha de vignes en bio) échappe à la règle d’une longue tradition familiale d’avocats de père en fils, il est heureux de s’occupe de ses vignes…

Chez Antonelli on élève les Sagrantino dans les divers contenant de la barrique au foudre en passant par les amphores

Collection complète d’Antonelli (Grechetto, Trebbiano Spolentino, Montefalco Sagrantino…)

Rencontre avec Paolo Montioni (Cantina Montioni) propriétaire du domaine familiale de 7 ha dont 2,5 ha planté en Sagrantino, cépage roi de la région. La famille a également des activité oenotouristique.

Collection Montioni de blancs Grechetto au Montefalco Sagrantino

Cantina le Cimate avec son visage de modernité

Rencontre avec Paolo Bartoloni (Cantina le Cimate), visite de son chai avec quelques explication sur sa philosophie de vinifier le Sagrantino

Collection de Montefalco Sagrantino le Cimate, à savoir que le domaine produit 40% de vins blanc (Trebbiano Spolentino) qui est assez rare dans cette région, possède une collection exceptionnelle de ces grands vins blanc.

Rencontre avec Peter Heilbron dans sa toute nouvelle cave Tenuta Bellafonte, Peter travaille sur 7 ha de Sagrantino et sur 4 ha de Trebbiano Spolentino

Chez Peter, Tenuta Bellafonte le Sagrantino est vinifié de manière très classique dans des tonneaux

Aujourd’hui Tenuta Bellafonte produit uniquement deux cuvées, une Montefalco Sagrantino et une en blanc Trebbiano Spolentino

Rencontre avec Marco Caprai (Arnoldo-Caprai) le temps d’une dégustation de sa gamme, aujourd’hui de millésime 2015 Marco travaille avec Michel Rolland Consultants

Marco Caprai fait beaucoup d’expérimentations avec l’appuie de l’Université de Milan sur l’impact de diverses tailles sur le cépage Sagrantino, ici c’est la lyre, il pratique également le cordon du royat, guyot simple et goblet

Marco Caprai vinifie dans les cuves inox spécialement conçues pour ses Sagrantino

Marco Caprai pratique élevage de ses vins dans la barrique bordelaise

Les toits de Montefalco

Piazza del Comune, le centre de Montefalco

Specialité incontournable de la région, Gnocchi Freschi al Sagrantino servi toujours chez Tenuta Romanelli accompagné de ses Sagrantino

Collection Sagrantino Romanelli (Bio)

Chez Romanelli on recycle les barriques en objets insolites…

Adresse Utiles :

http://www.consorziomontefalco.it

http://www.hotelbontadosi.it

http://www.antonellisanmarco.it

http://www.arnoldocaprai.it

http://www.fattoriacolleallodole.it

http://www.lecimate.it

http://www.gabrielemontioni.it

http://www.morettiomero.it

http://www.romanelli.se

http://www.tenutabellafonte.it

http://www.tenutacastelbuono.it

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
Commentaires fermés sur 3ème Anteprima Montefalco Sagrantino 2017 – invitation au voyage viticole dans Umbria #reportage


Anteprime di Toscana – Anteprima Vino Nobile di Montepulciano 2017 #reportage Degustation exceptionnelle 50 ans du Vino Nobile #tasting

La tournée de l’Anteprime di Toscana 2017 continue avec le Vino Nobile di Montepulciano.

 

Son aire de l’appellation avec sa « capitale » du Vino Nobile, Montepulciano, se situe environ à une centaine de km au sud de Florence.

 

Fortezza di Montepulciano « QG » d’Anteprima Vino Nobile 2017

Les dégustations de Anteprima 2017 se déroulent à la Fortezza di Montepulciano son « QG » habituel situé au centre du village.

 

Cette année, comme à l’accoutumée plusieurs millésimes sont proposés à la dégustation selon la catégorie de vins présentés.

 

Au programme :

 

Vino Nobile 2014 (Anteprima) millésime dit classique 3*

Riserva 2013 (Anteprima) millésime excellent 4*

 

Ainsi, quelques domaines proposent quelques millésimes plus anciens comme 2013, 2012, 2010 et 2009.

 

Top chrono – Anteprima Vino Nobile 2017, la brigade de sommeliers prête pour la « bataille »

La performance des sommeliers est remarquable !

En parallèle de la dégustation assise avec le service des sommeliers, c’est une occasion de rencontrer les producteurs, déguster d’autres millésimes et d’autres vins.

 

Bien évidemment, tous les crus ne sont pas représentés dans chaque millésime, malgré tout c’est une excellente occasion de comparer quelques cuvées en parallèle.

 

Un bref rappel :

 

Vino Nobile de Montepulciano est une petite appellation de 1300 ha de vignes avec 389 ha qui produisent Rosso di Montepulciano. L’air de production est divisés entre 78 producteurs sur 20 communes qui entourent le village médiéval de Montepulciano du nord-est au sud.

 

12 juillet 1966 Vino Nobile de Montepulciano obtient son DOC (AOC) et dès 1 juillet 1980 passe en DOCG.

En ce qui concerne la règle de l’appellation Vino Nobile di Montepulciano, elle est très stricte pour l’encépagement : un minimum de 70% de Sangiovese (« Prugnolo Gentile » comme on l’appelle ici) assemblé avec 30% maximum d’autres cépages toscans.

 

Les vins Vino Nobile peuvent être mis sur le marché dès mois de janvier après deux ans d’élevage. En revanche, pour Riserva, après trois ans, dont 6 mois de maturation en bouteille.

La cotation de dix derniers millésimes :

 

2016 4*

2015 5*

2014 3*

2013 4*

2012 5*

2011 4*

2010 4*

2009 4*

2008 4*

2007 5*

 

5* millésime exceptionnel

4* millésime excellent

3* millésime dit classique

 

Sachant que depuis une quarantaine d’années les millésimes exceptionnels (5*) ne sont pas si fréquents :

1985, 1988, 1990, 1995, 1997, 1999, 2006, 2007, 2012, 2015

 

Top 20 Vino Nobile 2014 (Anteprima)

 

Avignonesi

Bindella

Dei

Contucci

Fattoria della Talosa

Fanetti

Poliziano

Tiberini « Podere le Caggiole »

Fattoria la Braccesca

Il Macchione

Montemercurio « Messaggero »

Fattoria del Cerro

Le Bertille

Icario

Le Bèrne

Bindella

Boscarelli

Tenuta Gracciano della Seta

Cantina del Giusto « San Claudio II »

Casalle Daviddi

Nottola

Lombardo

Fassati

 

Top Vino Nobile Riserva 2013

 

Carpineto

Contucci

Fattoria la Braccesca « Santa Pia »

Bindella « Vallocaia »

Casale Daviddi

Fattoria della Talosa

Fanetti

Icario « Vitaroccia »

Lunadoro « Quercione »

Nottola « Il Fattore »

Le Bèrne

Talosa

Tenutta Gracciano della Seta

Tenutta Valdipiatta

 

 

Coups de cœur millésimes précédents :

 

Boscarelli Riserva 2012

Dei Riserva 2012 « Bossona »

Tiberini Riserva 2012 « Vigneto Campaccio »

Montemercurio « Messaggiero » 2010

Carpineto Selezione « Sant’Ercolano » 2009

 

Dans le cadre de l’Anteprima, le Consorzio a sorti un grand jeu en proposant une dégustation exceptionnelle à l’occasion du cinquantenaire de l’Appellation (en 1966 Vino Nobile obtient ses lettres de noblesse en devenant DOC) : 50 ans du Vino Nobile DOC.

En effet nous avons pu déguster une sélection des divers Vino Nobile sur la période de 50 ans de l’Appellation.

 

Dégustation exceptionnelle de 50 ans de Vino Nobile DOC

Voici la dégustation :

 

Les veterans de la dégustation… Contucci 67 et Fanetti 75

Contucci 1967 (millésime 4*)

 

Robe ambrée, brillante, nez tabac fumé, caramel, torréfié, cacaoté, en bouche toucher soyeux, note de caramel, épices douces, zeste d’oranges amères, petits fruits à l’eau de vie, garde certaine vivacité, a su garder sa fraicheur, étonnant.    

 

Fanetti Riserva 1975 

 

Robe ambrée, reflets orangés, brillant, nez d’olives vertes, mentholé, quelques épices douces, note de tabac sec, en finale note poudrée, structure tannique lisse, une bonne fraicheur, longueur.

 

Boscarelli Riserva 1982 Magnum (millésime 4*)

 

Robe rubis brillant, nez net, note tertiaire, sous bois, champignons, en bouche net, épices douces, poivre sauvage écrasé, note poudrée, cacaotée, torréfiée, tanins granulés, vin racé et frais.

 

Avignonesi 1988 (millésime 5* exceptionnel)

 

Robe rubis foncée, brillant, nez floral, fleurs séchées, feuilles mortes, torréfié, complexe, en bouche toucher fin, soyeux, note cacaotée, café, épics douces, caramel, structures poudreuse, longueur, élégance et fraicheur.

 

Poliziano « Vigneto Le Caggiole » Riserva 1988 (millésime 5* exceptionnel)

 

Robe rouge grenat, brillant, nez tertiaire, champignons frais, feuilles séchées, bouche nette, toucher frais, thé noir, épices douces, finale cacaoté, poudreuse, vin racé, garde une bonne fraicheur.

 

Carpineto Riserva 1988 (millésime 5* exceptionnel)

 

Robe rubis foncé, reflets grenats, nez champignons frais, épices douces, feuilles mortes, en bouche bien structuré, note poivré, bois de cannelle, quelques petits fruits à l’eau de vie, au milieu note poudreuse, cacaotée, tabac mouillé, la finale est nette et fraiche.

 

Tenuta di Gracciano della Seta 1995 (millésime 5* exceptionnel)

 

Robe grenat brillant, nez délicat, fève tonka, fleurs séchées, en bouche toucher fin, soyeux, délicat, petite note épicée, poivre sauvage, sous bois, cacao en poudre, tabac séchée, finale torréfiée avec une bonne fraicheur.

 

Salcheto 1995 (millésime 5* exceptionnel)

 

Robe rubis foncé, reflets grenat, nez délicat, réglisse, poivre blanc, en bouche toucher soyeux, note de caramel, réglisse, poivre noir moulu, note poudreuse, tabac séchée, rose séchée, structure tannique poudreuse, finale poivrée, léger menthol, frais.

 

Bindella 1999 (millésime 5* exceptionnel)

 

Robe rouge grenat brillant, nez torréfié, épicée, poivre sauvage, en bouche soyeux, note poudreuse, structure tannique ronde, bien enrobés, en finale note caramel, beurre salée, gourmand.

 

Tenuta Valdipiatta Vigna d’Alfiero 1999 (millésime 5* exceptionnel)

 

Robe grenat foncé, belle brillance, nez torréfiée, café, automnale, bouche nette, note de réglisse, rose séchée, cerise noire à l’eau de vie, belle structure tannique, fine, poudreuse et élégante, finale gourmande, mentholé, réglisse avec une très bonne fraicheur.

 

Cette dégustation a prouvé encore une fois que Vino Nobile sont des vins complexes, bien dans « sa peau » et que « Prugnolo Gentile » (Sangiovese) à Montepulciano a un vrai potentiel de vieillissement.

 

Adresses Utiles :

http://www.consoreiovinonobile.it

 

PORTFOLIO

« Gardien » de Vino Nobile

Les sommeliers toujours chics

Anteprima Vino Nobile, collection Boscarelli

Anteprima Vino Nobile, collection Dei

Chai à barriques chez Dei, un vrai chef d’oeuvre architectural

Anteprima Vino Nobile, collection Montemercurio

Mini verticale du Vino Nobile (2011 4*, 2010 4*, 2007 5*, 1995 5*,1989 3*) chez Carpineto, on se regale !

Chai à barriques chez Carpineto

un petit clin d’oeil aux sommelier, vos paniers vous attendent !

 

 

 

 

 

 

Commentaires fermés sur Anteprime di Toscana – Anteprima Vino Nobile di Montepulciano 2017 #reportage Degustation exceptionnelle 50 ans du Vino Nobile #tasting


Amarone della Valpolicella, perle noire de la Vénétie… Anteprima Amarone 2012, édition janvier 2016…
Colline de Sant'Ambrogion di Valpolicella (Amarone Classico)

Colline de Sant’Ambrogio di Valpolicella (Amarone Classico)

Amarone, bref rappel :  

Ce vin unique et inimitable, connu depuis l’Antiquité romaine, produit dans la province de Vérone dans la partie septentrionale sur le territoire de 19 communes dont Vérone, en Vénétie.

La mention « classico » est réservé aux vins produits dans la zone la plus ancienne, sur les terroirs de communes : Fumane, Marano, Negrar, Sant’Ambrogio et celle de San Pietro in Cariano.

passerillage (l'appassimento) de corvina dans des cagettes en plastique

passerillage (l’appassimento) de corvina dans des cagettes en plastique

Les raisins vendangés tardivement, puis passerillés partiellement (l’appassimento en italien), procédé simple qui consiste à laisser sécher les grappes, aujourd’hui dans des cagettes en plastiques à l’air, dans des endroits secs et ventilés durant deux à trois semaines, afin de concentrer les sucres avant de les mettre en cuvage.

Colléction de vieux flacons chez Farina

Colléction de vieux flacons chez Farina

Durant des siècles, les vins « Amarone » sont produits, mais il a fallu attendre la fin des années 1960, exactement en 1968 pour voir apparaître la reconnaissance de l’Amarone en DOC (Dénomination d’origine contrôlée). Puis la suprématie totale, avec le millésime 2010 l’Amarone accède à la DOCG (Dénomination d’origine contrôlée et garantie). Enfin ce vin si particulier et unique obtient ses lettres de noblesse.

La corvina Veronese et son cousin, le corvinone, représentent aujourd’hui 70% des vignes, rondinella 23%, pour compléter avec la molinara et l’oseleta ou bien encore negrara ou croatina.

Il faut rappeler au passage que les cépages autochtones en Valpolicella représentent 97% !

De la vigne au vin en passant par la cave…

Avec le réchauffement climatique, on replante plus en plus haut jusqu’à 650 m. d’altitude vuis, le mode de culture, en pergola à 80%. Certes, avec des grappes à 1,70-1,80 cm du sol facilite le travail manuel, sans oublier que la pergola favorise aussi de gros rendements. Mais, aujourd‘hui plus en plus de vignerons privilégient la culture sur fil en taille guyot, plus qualitatif avec moins de rondement, et au même temps la possibilité de mécaniser certains taches.

Pergola véronese

Pergola véronese

vignes en guyot simple

vignes en guyot simple

La fermentation de vins de l’Amarone est très lente, pour parvenir à transformer un maximum de sucre en alcool, le plus souvent entre 16% et 17%, au-delà, aucune levure ne parvient à «manger» le sucre, qui reste à hauteur de 5 à 15 grammes. Le rapport alcool-sucres-acidité est un paramètre essentiel pour assurer son équilibre.

Certes, quand on déguste des vins d’Amarone on voit comment cette équilibre peut être essentiel, on peut estimer des différences de qualité juste avec ce paramètre.

Le processus de passerillage (l’appasimento) se passe dans des hangars ventilés plus ou moins fermés aux aléas de l’extérieur.

En ce qui concerne l’élevage des vins, il se fait dans des différents futailles : comme des grands tonneaux souvent en chêne de Slavonie, ou des barriques traditionnelles en chêne français ou américain, plus ou moins neufs, pour un vieillissement d’environ de 24 mois, avant le repos en bouteille.

élevage dans la barrique traditionnelle chez Pasqua

Elevage dans la barrique traditionnelle chez Pasqua

 

élevage dans différentes foutaille chez Giovanni Ederle

Elevage dans différentes foutaille chez Giovanni Ederle

Recioto

Pour ce vin rouge et doux, Recioto, les raisins sont passerillés plus longtemps et comme le sucre de ce grand vin de dessert est recherché (minimum 80 g/l), donc l’alcool est forcement plus faible (13% à 14%).

Le vins parfait avec les desserts au chocolat.

Ripasso

C’est un Valpolicella Classico qui fermente une première fois, puis une seconde fois, sur les peaux de l’Amarone, processus se passe en principe en février, une fois que ce dernier a achevé son propre cycle de fermentation.

Ripasso est moins charge en alcool et en sucre que l’Amarone, bref on peut dire qu’il est un peu plus digeste, en faite nous sommes sur un vin complètement diffèrent avec un potentiel de vieillissement exceptionnel.

Depuis les débuts des années 2000 à aujourd’hui le vignoble de la Valpolicella s’est fortement agrandi, de plus de 2000 ha. Aujourd’hui le vignoble de la Valpolicella compte exactement 7596 ha de vigne (au dernier recensement).

vignoble della Valpolicella

vignoble della Valpolicella

En 2010, le Consorzio dei vini Valpolicella a décidé de bloquer ce développement, on peut juste signaler quelques 50 hectares qui ont été plantés dans les dernières années. Aujourd’hui la production d’Amarone est stable, elle s’élève en moyenne à 13 millions de bouteilles sur les cinq dernières années! A savoir, la production totale de vins de Valpolicella, Amarone, Recioto et Ripasso s’élève à 60 millions de bouteilles en 2015, belle performance !

Anteprima Amarone 2012

Palazzo della Gran Guardia à Vérone, QG d'Anteprima Amarone

Palazzo della Gran Guardia à Vérone, « QG » d’Anteprima Amarone

Chaque année, et ça dure depuis déjà 13 ans Amarone présente son nouveau né, le vin qui est prêt à être mise en marché. Pour certains vignerons les vins sont déjà embouteillés, pour d’autres ils finissent encore leurs élevages.

La présentation de ce a lieu en début de l’année, fin janvier au centre de Vérone au Palazzo della Gran Guardia, dans la ville de Roméo et Julietta, dans la « capitale » d’Amarone.

Cette année c’est la sortie du 2012, le millésime qui a obtenu 4 étoiles (5 étoiles la distinction la plus haute). 78 vins exactement ont été mis à la dégustation, certes il y avait de quoi choisir. La plus part des vins, les classico, donc demandant un élevage supplémentaire (souvent echantillon barrique).

Rappel :

10 dernières années en étoiles :

2002 2* –  2003 3* – 2004 5* – 2005 4* – 2006 3* – 2007 5* – 2008 4* – 2009 5* – 2010 4* – 2011 5* 2012 4* (Anteprima) 

Bref résumé de la météo 2012

Un millésime qu’on peut clairement distinguer en trois phases :

  • Le printemps humide
  • L’été exceptionnellement chaud et sec
  • Fin de l’été avec les températures parfaitement dans les normes sans excès

La vigne

La pergola a montré sa grande efficacité à protéger les raisins de fort rayonnement solaire, tandis qu’avec le guyot c’était plus problématique afin d’offrir aux grappes cette protection.

La plupart des vignobles a subit le millerandage, les grappes étaient plus petites, plus compacte, ce quoi a provoqué une baisse de production environ 10-15%.

Les raisins

La teneur en sucre était supérieure à la période précédente (sur trois ans). La maturité phénolique (extractibilités d’anthocyanes et maturité des tanins) était presque parfaite.

Passérillage (l’appasimrnto)

La taille des baies a accéléré le processus de séchage sans le rendre aussi rapide qu’en 2011.

L’effet vintage

La récolte a eu lieu à la mi-Septembre dans une période de chaleur (sans excès)

– Maturité phénolique parfaite et la richesse en sucres

– Tanins non agressifs donc les vins plus douces et élégants

– Notes évidentes de fruits mûrs

Et maintenant allons dans les vignes… une visite s’impose…

Coups cœur :

Azienda Agricola Boscaini Carlo à Saint’Ambrogio

Sant’Ambrogion di Valpolicella fait partie de la zone la plus ancienne où on produit Amarone classico.

une des parcelles de Carlo, ici en taille guyot

une des parcelles de Carlo, ici en taille guyot

Ce petit domaine de 14 ha crée en 1948 par Carlo, le père, aujourd’hui c’est Carlo, le filston qui s’on occupe. Sa position géographique très privilégiée sur la colline bénéficiant d’un microclimat de Saint’Ambrogio et S.Giorgio.

Les vignes, comme le plus part de la région sont cultivées soit en pergola véronèse, soit en guyot, sans oublier quelques oliviers du domaine pour une petite production de l’huile extra vierge, quelques 700 bouteilles qui complètent la gamme des vins avec même la grappa. La collection est maintenant complète.

Carlo Boscaini dans ses vignes

Carlo Boscaini dans ses vignes, explique sa façon de travailler, sa philosophie de percevoir la nature…

Carlo, en bon vigneron montre ses vignes, son terroir, explique sa philosophie, sa façon de travailler, ouvre sa cave. Tout est fait simplement dans le respect de la nature, sans la briser, sans la bousculer. Il ne recherche aucune certification, ni bio ou une autre, il cherche tout simplement bien faire et ça se voit dans ses vins !

Encépagement très classique : corvina, corvinone et rondinella, un peu de molinara et de garganega véronèse, vieux cépage autochtone assez aromatique pour la production de vins blancs.

chai de l'appassimento (passerillage) plusieurs centaine de cagettes

chai de l’appassimento (passerillage), plusieurs centaine de cagettes, avec la plupart rempli de corvina

Carlo produit environs 60 000 bouteilles, la moitié est vendue directement chez lui au domaine, certes la porte de sa cave est souvent ouverte pour accueillir des visiteurs curieux, ainsi que des habitués.

Il fait des vins sans chichi tout simplement bon et authentique…

Voici sa collection :

Boscaini Carlo, la gamme

Boscaini Carlo, la gamme

 

Mini verticale d'Amarone

Mini verticale d’Amarone : 2007, 2011 et échantillon 2012, pour rappel 2007 et 2011 deux grands millésimes !

Les visites continuent :

Un vigneron ou une vigneronne avec sa collection de flacons… :

Azienda Agricola la Dama

12 ha de vignes

3 ha d’oliviers

Gabriele Dalcanale, proprietaire de la Dama avec son épouse

Gabriele Dalcanale, proprietaire de la Dama avec son épouse

 

selection Amarone et Recioto

mini verticale d’Amarone : 2011, 2010*, 2008

Azienda Agricola Secondo Marco

15 ha de vignes

 

Benedetto Speri, le patriarche

Benedetto Speri, le patriarche

 

Marco Speri, filston, aujourd'hui c'est lui qui tient les rennes du domaine...

Marco Speri, filston, aujourd’hui c’est lui qui tient les rennes du domaine…

 

Secondo Marco, collection

Secondo Marco, collection

Pasqua Vigneti e Contine (Maison fondé en 1925)

90 ha

 

Carlotta (à droite) er Cecilia Pasqua, quatrième génération de la famille

Carlotta (à droite) et Cecilia Pasqua, quatrième génération de la famille avec la collection de la Maison…

 

mini verticale cuvée Terre di Cariano : 1985 1999 2001 2010* 2012

mini verticale cuvée Terre di Cariano : 1985 1999 2001 2010* 2012

 

Azienda Agricola Govanni Ederle  (oenotourisme avec un petit restaurent gastronomique et les chambres d’hôtes) 

4 ha de vignes (Bio)

6 ha d’oliviers

 

Giovanni Ederle dans sa petite cave de vinification

Giovanni Ederle dans sa petite cave de vinification

 

Giovanni Ederle, Amarone

Giovanni Ederle, Amarone 2009 et Anteprima 2012*

 

Azienda Agricola Tezza (Valpantena)

27 ha de vignes

 

Vanio Tezza dans son chai d'élevage

Vanio Tezza dans son chai, pour les élevages, selon les qualités, il utilise des différentes types de contenants

 

Tezza, collection complète

Tezza, collection complète

 

Azienda Agricola La Giuva

5 ha de vignes

Alberto Malesani, ancien coach de foot réalise son rêve en devenant vigneron… Il gère ce petit domaine viticole avec ses deux filles Valentina et Gulia

 

Alberto dans son chai, sa deuxième passion c'est du vélo et ça se voit...

Alberto dans son chai, sa deuxième passion c’est du vélo et ça se voit…

 

Joyeuse équipe de La Giuva, Alberto, Valentina et winemaker Lorenzo Caramazza

Joyeuse équipe de La Giuva, Alberto, Valentina et winemaker Lorenzo Caramazza

 

La Giuva, collection

La Giuva, collection, Anteprima Amarone 2012 est le 1er millésime du domaine, 2011 le 1er de la Valpolicelle

 

Anteprima Amarone 2012 Tasting

 

Tasting Anteprima Amarone 2012 avec le service exceptionnel de la sommellerie italienne

Tasting Anteprima Amarone 2012 avec le service exceptionnel de la sommellerie italienne

 

TOP TEN Anteprima Amarone 2012 :

 

Bertani

F.lli Degani

Falezze

Farina

Fasoli

Gino Roccolo

Grassi San Cassino

Santa Sofia

Tenuta Santa Maria Valverde

Zymé

 

 

Amarone della Valpolicella, collections

Amarone della Valpolicella, collections

 

Adresses utiles :

http://www.consorziovalpolicella.it

http://www.anteprimaamarone.it    

Commentaires fermés sur Amarone della Valpolicella, perle noire de la Vénétie… Anteprima Amarone 2012, édition janvier 2016…



%d blogueurs aiment cette page :