vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Châteauneuf-du-Pape, le roi de 13 cépages… mes derniers coups de coeur…

C’est devenu un RDV presque incontournable, celui avec la vingtaine de vignerons de Châteauneuf-du-Pape qui montent à Paris pour présenter leurs dernières productions. Le temps d’une journée, ils deviennent tous Parisiens et nous apportent quelques rayons du soleil avec les cuvées qu’ils proposent. C’est aussi l’occasion de confirmer (ou pas) les coups de cœur de la dégustation précédente.

Tout d’abord, un petit rappel s’impose :

Fameux terroir de galets roulés de Châteauneuf

Fameux terroir de galets roulés de Châteauneuf

Châteauneuf-du-Pape, ce vignoble sudiste entre Orange et Avignon, est connu pour la culture de la vigne depuis les Gaulois et les Romains (installés à Orange) qui ont largement développé la culture de la vigne, sans oublier de XIV° siècle de l’installation des 7 Papes successifs à Avignon qui a contribué et largement favorisé la production du vin et le développement du vignoble.

L’histoire de ce vignoble castelpapal est étroitement liée à celui du fleuve, le Rhône. L’aire d’appellation Châteauneuf correspond aujourd’hui à 3200 ha délimités entre 1924 et 1929, c’est une unité géographique (le plateau) plus que géologique possédant une grande variété des sols.

Terroir exceptionnel de Rayas

Terroir exceptionnel de Rayas

A l’époque des glaciations quaternaires, les eaux du Rhône ont entraîné les fameux cailloux roulés depuis les Alpes jusqu’aux terrasses les plus élevées du vignobles. Les mers intérieures des ères secondaires et tertiaires avaient auparavant déposé des couches successives de sédiments, qui composent aujourd’hui le sous-sol du vignoble.

Les action conjuguées du retrait maritime et de l’érosion du Rhône ont sculpté un relief de terrasses et de pentes jusqu’au lit actuel du fleuve. La dominante caillouteuse de son terroir confère à Châteauneuf une vocation viticole exceptionnelle.

En conclusion, on trouve les sols plus ou moins profonds, très caillouteux, ils sont constitués pour l’essentiel de gros quartz roulés mélanges à de l’argile rouge sableuse.

Les communes de Châteauneuf-du-Pape, Courthézon, Orange, Bédarrides et Sorgues pérennisent l’héritage viticole ainsi que culturel et historique laissé par les hommes qui ont fait l’histoire du vignoble.

Vieille vigne de grenache, taille en goblet

Vieille vigne de grenache, taille en gobelet

Châteauneuf-du-Pape, le roi de 13 cépages :

Ce qui caractéristique l’AOC Châteauneuf, c’est son poly-encépagement : 13 sont autorisés dans l’assemblage.

Le grenache, cépage majoritaire, façonne l’esprit des vins rouges de l’appellation. Les différents cépages sont vinifiés soit ensemble, soit séparément, comme la Syrah, le Mourvèdre et le Cinsault qui rentrent principalement dans la composition des rouges, sans oublier la counoise, le vaccarèse, le mascardin ou le terret noir comme les cépages secondaires.

Quant aux vins blancs, ils reposent pour l’essentiel sur la Clairette, le Grenache blanc, la Roussane, le Bourboulenc ou le Picpoul et le Picardan.

Mes derniers coups de cœur :

J’étais ravie de revoir Julien Barrot, Domaine la Barroche à Châteauneuf, toujours fidèle à la manifestation, il a ramené ses 3 cuvées :

Cuvées "Signature" 2011 et 2012 et cuvée "Pure" 2012

Cuvées : « Signature » 2011 et 2012 et « Pure » 2012

« Signature » 2011 et 2012, un assemblage avec une majorité de grenache, ainsi que la cuvée « Pure » 2012, composé à 100% de Grenache.

Domaine la Barroche existe depuis le 17e siècle, dont Julien représente la 13e génération de vignerons en succédant à son père Christian, et en continuant à partager sa passion du vin, du Châteauneuf et de son terroir riche et complexe.

Le Domaine la Barroche s’étend sur 12 ha de vignes au Nord et Nord-Est de l’appellation Châteauneuf. La différence des sols est bien présente avec les sables fins du quartier du « Grand Pierre » qui apportent élégance aux grenaches centenaires, plantées ici dans les années 1900, tandis que les galets roulés du quartier, « Les Cerises » donnent la force et la puissance aux Cinsaults.

« Signature » et 2012

Assemblage de Grenache centenaire, de Mourvèdre, de Cinsault et de syrah issus des meilleurs terroirs du cru : « Palestor », « Cabrières » et « Grand Pierre ». C’est un illustre représentant de l’appellation avec sa complexité, sa puissance et son caractère.

« Pure » 2012

Comme son nom l’évoque elle met en avant le cépage roi de l’appellation, le Grenache. Elle est composée de 100% Grenache d’une unique parcelle du quartier du « Grand Pierre », de cette vigne centenaire sur un sol sablonneux de couleur ocre. C’est une cuvée racée d’une grande élégance.

Domaine de la Janasse à Courthézon

Aujourd’hui 90 ha en Châteauneuf et Côtes du Rhône géré par la famille Sabon qui travaille ensemble sur le Domaine.

Le Domaine par sa structure éclaté de soixante parcelles permet de rechercher la bonne adéquation entre le sol et son microclimat : les cépages blancs et les syrah sont plantés de préférence sur des sols sablo-calcaires et exposés nord-est afin de préserver plus de fraîcheur, d’acidité et de finesse dans les vins.

En revanche, les mourvèdres sont plantés sur des sols argilo-calcaires recouverts de galets roulés afin d’obtenir un bon niveau de maturité.

Le grenache qui compose la cuvée « Chaupin » est planté sur le terroir froid et tardif car il ne peut obtenir un équilibre parfait que sur ce type de terroir.

Collection de la Janasse...

Collection de la Janasse…

« Vieille Vigne » 2012 (80% Grenache, 15% Mourvedre, 3% Syrah)

Issue de quartes parcelles sur des terroirs différents :

Un terroir « sudiste » composé de galets roulés qui apporte le gras et la puissance, un terroir situé sur le même lieu que « Chaupin » pour la fraicheur et l’acidité, un terroir d’argiles rouges recouvertes de galets roulés, très tardif car situé au nord de l’appellation, qui amène de la structure et du corps et enfin un coteau sablo-calcaire qui donne de la finesse.

Cuvée « Chaupin » 2012 (100% Grenache)

Sur le terroir froid et tardif de Chapouin, nom de lieu-dit, la partie la plus âgée plantée en 1912. 

Vin minéral, vif avec une touche de violette et de fruits noirs, grande concentration.

Domaine de la Charbonnière à Châteauneuf

Depuis 1912 le vignoble est transmis de génération en génération par la famille Maret. Aujourd’hui Caroline et Véronique, la jeune génération gère le 19 ha de vignes à Châteauneuf.

Véronique, la nouvelle génération de la famille Maret

Véronique, la nouvelle génération de la famille Maret

Cuvée « l’Envol » 2009

Crée pour symboliser l’arrivée de la nouvelle génération des « Filles » sur le domaine, elle est à leur image : délicate, élégante, moderne, avec du caractère, issus du Grenache et du Mourvèdre.

Domaine Pierre Usseglio à Châteauneuf

24 ha repartis en 17 parcelles de vieilles vignes (entre 30 et 60 ans), aujourd’hui exploités par Jean-Pierre et Thierry, la 3ème génération de propriétaires.

Thierry Usseglio

Thierry Usseglio

Cuvée de Mon Aïeul 2012 issu de 100% Grenache

Epicée, puissante, fraîche avec du caractère, toute en équilibre parfait.

http://www.chateauneuf.com

Châteauneuf

Châteauneuf  avec son terroir caillouteux

Publicités
Commentaires fermés sur Châteauneuf-du-Pape, le roi de 13 cépages… mes derniers coups de coeur…


Châteauneuf-du-Pape, Domaine la Barroche à découvrir…
6 décembre 2012, 18:24
Filed under: Châteauneuf-du-Pape, Vins du Rhône | Mots-clefs: , ,
Julien Barrot avec sa cuvée "Signature" et "Pure"

Julien Barrot avec sa cuvée « Signature » et « Pure »

Lors d’une récente dégustation d’une vingtaine de domaines de Châteauneuf du Pape, orchestrée par l’agence Clair de Lune, il ne m’aura fallu qu’une traversée des jardins du Palais Royal pour m’imprégner de l’atmosphère sudiste et très chaleureuse de la dégustation. Et ce même s’il est vrai que pour l’occasion, ce voyage dans le Rhône du Sud n’était pas bien long.

Non pas que les autres ne montrent pas d’intérêt, bien au contraire, je souhaite m’arrêter plus particulièrement sur le Domaine la Barroche, qui fût  mon coup de cœur de la journée, une bien belle découverte.

En effet, Julien Barrot, le propriétaire, m’a fait déguster plusieurs vins, sa cuvée « Signature » de 2008, 2009 et 2010 ainsi que la cuvée « Pure » 2010 composée à 100% de grenache.

Il m’a expliqué l’histoire de ce Domaine qui existe depuis le 17e siècle et dont il représente la 13e génération de vignerons en continuant à partager sa passion du vin, du Chateauneuf et de son terroir riche de 13 cépages.

Aujourd’hui, Julien, un jeune homme d’une trentaine d’années, succède à son père Christian. Avec son diplôme d’œnologie en poche et plusieurs stages dans des vignobles en France et à l’étranger, il met en pratique ses acquis et surtout sa passion pour le terroir et son identité.

Son leitmotiv: «  Il ne saurait être de grand vin sans grand terroir, ni de grand terroir sans amour de la vigne »

Le Domaine la Barroche s’étend sur 12 ha de vignes au Nord et Nord-Est de l’appellation Chateauneuf. La différence des sols est bien présente avec les sables fins du quartier du « Grand Pierre » qui apportent élégance aux Grenaches centenaires, plantées ici dans les années 1900, tandis que les galets roulés du quartier, « Les Cerises » donnent la force et la puissance aux Cinsaults.

Les vins sont vinifiés en respectant l’identité de chaque parcelle et de chaque cépage, des extractions douces et des élevages longs sont pratiqués pour préserver au maximum le caractère unique de chaque millésime et de chaque vin.

La gamme de vins du Domaine La Barroche

La gamme de vins du Domaine La Barroche

Les mots du vin :

Cuvée « Signature »

Assemblage de Grenache centenaire, de Mourvèdre, de Cinsault et de Syrah issus des meilleurs terroirs du cru : « Palestor », « Cabrières » et « Grand Pierre ». C’est un illustre représentant de l’appellation avec sa complexité, sa puissance et son caractère.

Cuvée « Pure »

Comme son nom l’évoque elle met en avant le cépage roi de l’appellation, le Grenache. Elle est  composée de 100% Grenache d’une unique parcelle du quartier du « Grand Pierre », de cette vigne centenaire sur un sol sablonneux de couleur ocre. C’est une cuvée racée d’une grande élégance.

Grand Zoom sur Appellation :

Entre Avignon et Orange, les 3200 hectares du vignoble de Châteauneuf-du-Pape s’étendent sur cinq communes, celle du Châteauneuf, de Bédarrides, de Courthézon, Orange et Sorgues dominent la plaine du Comtat. Au-delà de la diversité de ses 13 cépages avec le Grenache en majorité (pour les rouges), appellation est caractérisée par l’homogénéité de ses sols. Son terroir calcaire produit d’amples blancs aromatiques et dotés d’une belle fraicheur. Les argiles à galets roulés, au sud, s’expriment quant à eux dans les rouges généreux, ronds et structurés qui illustrent le style classique de l’appellation. Au Nord enfin, les terroirs sablonneux produisent des rouges plus légers mais très fins et épicés.

Production totale environ 85 000 hl avec le rondement de 27 hl/ha (en 2011)

Les galets roulés, l'un de sol typique de Châteauneuf

Les galets roulés, l’un de sol typique de Châteauneuf

Les galets roulés

Les galets roulés

Vieux grenache

Vieux grenache sur le sol sablonneux avec des argiles

Commentaires fermés sur Châteauneuf-du-Pape, Domaine la Barroche à découvrir…



%d blogueurs aiment cette page :