vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Bordeaux Primeurs 2013 – Episode 6 – Pessac et Sauternes…

Graves Rouges

« Les phénomènes de millerandage et coulure ont généré des écarts de maturité importants. De ce fait, une forte pression de botrytis au moment des vendanges a obligé à un suivi parcellaire minutieux, à tel point que des parcelles de Sauternes ont été ramassées en même temps que certaines parcelles de Graves rouges, ce qui est exceptionnel » Edouard Massie, œnologue

 

Pr Denis

Pr. Denis Dubourdieu en pleine explication des aléas climatiques

Blancs Sec

« A la récolte les raisins de Sauvignon présentaient un fruit éclatant avec des acidités plus élevées et des pH plus bas que ces dernières années. Les Sémillons furent également favorisés par la pluviométrie de l’été 2013. Ils donnent des raisins fruités avec une bonne acidité.

La qualité des vins blancs ne fait pas de doute. Les blancs secs possèdent un fruits intense et complexe et une acidité remarquable, qui les feront peut-être paraître plus septentrionaux qu’à l’accoutumée. » Pr. Denis Dubourdieu

Sauternes et Barsac

« Les grands Sauternes et Barsacs, étaient plus difficiles à vendanger car les fenêtres météo permettant la concentration du raisin étaient relativement courtes. Néanmoins, la fulgurance de Botrytis en cet automne 2013 chaud et humide favorisa une pourriture noble généralisée et très pure. Les vins sont aromatiques, moins liquoreux qu’en 2009 et 2011, ont la sève et la finesse des très bons millésimes » Pr. Denis Dubourdieu

 

Voici ma sélection de Pessac :

 

Dégustation UGCB des  Pessac 2013

Dégustation UGCB des Pessac 2013 au Ch Carbonnieux

Pessac Rouge

 

Carbonnieux

70% CS 25% M 5% CF

Fleurs, feuilles, réglisse, épices douces, franc, léger boisé, réglisse, floral, très bonne fraicheur

93

Millésime 2013 vu par Philibert Perrin, co-propriétaire de Carbonnieux…

 

Les Carmes Haut Brion

60% CF 20% CS 20% M (assemblage très atypique)

Discret, épices douces, fleurs, bois de rose, quelques fruits acidulés, tanins soyeux, enrobés, frais et élégant.

94

 

Dom de Chevalier

85% CS 15% M

Floral, fruits noirs frais, attaque soyeux, net et frais, panier de fruits rouges et noirs acidulés, tanins soyeux, finale fraiche, tout en longueur.

94+

 

Fieuzal

Réglisse, épices, petite note boisée, réglisse, jolis jus frais, noté acidulé, structure tannique toute en finesse, bonne fraicheur.

93+

 

Haut Bailly

64% CS 34% M 2% CF

Floral, très discret, bouche nette, note boisée, vanillée, tanins puissants, racés, note de réglisse bonne matière, vin assez massif, beaucoup de corps.

95

 

 

La Tour Martillac

Floral, feuilles fraîches, fin, soyeux, baies noirs acidulés, réglisse, tanins présents, fraicheur en finale.

93

 

Malartic-Lagravière

56% CS 38% M 4% CF 2% PV

Frais, réglisse, fleur, violette, soyeux, très joli jus fruité, bois de rose, fruits noirs acidulés, tanins soyeux, fraicheur.

93+

 

Pape Clément

Feuilles, fleurs, bouche fraiche, sucrosité sans sucre, fruits rouges et noirs acidulé, structure tannique bien travaillé tout en finesse, bonne fraicheur en finale, élégant.

95

 

 

Smith Haut Lafitte, colléction 2013

Smith Haut Lafitte, colléction 2013

Smith Haut Lafite

60% CS 35% M 4% CF 1% PV

Nez discret, frais, attaque soyeux, petite sucrosité sans sucre, note floral, violette, réglisse, excellente fraicheur, tanins nobles, bois de cannelle, finale épicé, mentholée, élégance.

95

 

Pessac Blanc

 

 

Les Pessac 2013

Les Pessac 2013, dégustation à Carbonnieux

Carbonnieux

65% S 35% Sem

Délicat, agrumes frais, bonbons acidulés, net, quelques fruits banc, zeste citron vert, note épicée et mentholée en finale.

93

 

Dom de Chevalier

Fruits blancs frais, épices douces, agrumes, note de pamplemousse, zestes citron vert, finale fraiche, acidulé, épices douces, poivre blanc, gourmand.

94+

 

La Tour Martillac

Discret, fruits blancs, épices douces, poivre blanc, agrumes frais, bonbons acidulés, bonne acidité en finale.

93

 

Malartic la Gravière

90% SB 10% Sem

Fruits blancs, attaque frais et nette, matière assez serrée, bonne fraicheur, finale toute en longueur, belle élégance.

94

 

Pape Clement

Franc, fruits blanc, fleurs blancs, belle matière, profondeur, fruits acidulés, fin et élégant, finale mentholé, gourmandise.

95

 

Smith Haut Lafite

90% SB 5% Sem 5% SG

Fruits blancs, note florale, agrumes frais, petites baies acidulées, grande finesse, note de buis, poivre blanc, vin complexe et profond, fraicheur en finale.

94+

Millésime 2013 vu par Daniel Cathiard, co-propriétaire de Smith Haut Lafitte…

 

 

Voici ma sélection de Sauternes :

 

 

Sauternes 2013, dégustation UGCB à Broustet

Sauternes 2013, dégustation UGCB à Broustet

Sauternes 2013, nuances

Sauternes 2013, nuances

De Malle

Nez puissant, fruits jaunes, attaque soyeux, frais, fruits jaunes, abricot, bonne concentration, note vanillée, finale acidulée, léger amertume, épicé et frais en finale.

94

 

Nairac

Nez discret, abricot frais, attaque franche, net, tranchant, zestes citron vert, fruits jaunes, note amandée, grillé, épices douces, ananas frais poilé, bonne fraicheur.

95

 

 

Broustet, chai à barriques

Broustet, chai à barriques

Broustet

Frais, abricot frais, fruits blancs, en bouche légère salinité, note boisée importante, en finale fruits jaunes, fraicheur.

92+

 

Doisy-Védrines

Discret, agrumes, citron vert, attaque riche, bonne acidité, fruits jaunes mûrs, note amandée, finale zestée citron, orange, épices, note mentholée.

94

 

Doisy-Daëne

Nez délicat, agrumes frais, abricot sec, citron vert, belle richesse, note boisée, vanillée, légère amertume en finale, bonne acidité et longueur.

94+

 

 

Alexandre de Lur Saluces, propriétaire de De Fargues

Alexandre de Lur Saluces, propriétaire de De Fargues

de Fargues

Abricot frais, zestes, attaque frais, note amandée, zestes d’oranges amères, épices douces, poivre blanc, belle complexité, finale saline, frais, délicat, vin racé.

95+

 

Sigalas-Rabaud

Torréfié, abricot sec, agrumes frais, zestes orange amère, épices douces, bonne présence, finale fraiche, belle longueur.

94

 

Rieussec

Très discret, abricot sec, citron vert, zestes d’oranges amère, belle présence, profondeur, finale « presque tannique », note mentholé, poivrée.

94+

 

Guiraud

Citronnelle, agrumes, zestes d’orange, attaque franche, bonne acidité, note épicée, abricot sec, note mentholée, finale saline, très fraiche.

95

 

Coutet

Agrumes frais, citron vert frais, pomme très mûr, abricot, orange amère, épices, bonne acidité, gourmand

94+

 

Suduitaut

Frais, très discret, bouche riche, réglisse, note vanillée, zestes d’oranges amère, finale « presque tannique », garde une très bonne fraicheur.

93

Rayne Vigneau

Discret, pomme cuite, épices douces, bouche riche, abricot sec, zestes d’oranges amères, agrumes mûrs, bonne acidité, en finale petite amertume, coté épicé très prononcé, sucrosité avec la fraicheur.

94

 

Haut-Peyraguey

Abricot frais, riche, coté zesté, abricot très mûrs, zestes d’oranges, note boisée, réglisse, en finale amertume, riche en sucre, bonne longueur, garde sa fraicheur.

93+

 

 

 

Sylvio Denz, nouveau propriétaire de Lafaurie-Peyraguey

Sylvio Denz, nouveau propriétaire de Lafaurie-Peyraguey

Lafaurie-Peyraguey

93% Sem 6% S 1% Mus

Abricot frais, note épicée, bouche asses lisse, zestes d’oranges amères, fruits exotiques, poivre blanc, finale « tannique », boisé présent, matière riche, bonne longueur.

94

Chai Lafaurie-Peyraguey avec le petit pressoirs verticaux.

Chai Lafaurie-Peyraguey avec le petit pressoirs verticaux.

 

Tour Blanche

Délicat, frais, citron vert, fruits blancs et jaunes, attaque franc, note acidulé, zestes d’oranges amère, caramel, belle note acidulé, finale longue, épices, réglisse, note saline.

94

Sauternes 2013

Sauternes 2013, dégustation UGCB à Broustet

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
Commentaires fermés sur Bordeaux Primeurs 2013 – Episode 6 – Pessac et Sauternes…


Bordeaux primeurs 2013 – Episode 4 – les Premiers GCC…

 

Le printemps quelques part à Margaux...

Le printemps quelques part à Margaux…

Rappel :

Denis Dubourdieu« Les parcelles plus tardives, celles des Cabernets, furent moins touchées que des Merlot par la coulure et le millerandage. On observait fin juin un retard thermique de plus de 3 semaines par rapport à la moyenne des quinze dernières années et de plus d’une semaine par rapport à 2012.

L’alternance des nuits fraîches et des journées chaudes de fin d’été permit néanmoins une synthèse d’anthocyanes suffisante, donc il était possible d’élaborer des vins colorés et fruités avec des raisins très bien triés, des vendanges rapides et des vinifications précises.

Le millésime 2013 fût sans conteste, la récolte de rouge la plus difficile à mener à bon port des trente dernières années…! » Pr. Denis Dubourdieu

 

 

 

 

Les Premiers GCC :

 

Mouton Rothschild (Pauillac)

Vendanges : du 30 septembre au 9 octobre

Rendement : 30 hl/ha

Assemblage : 89% CS 7% M 4% PV

80% bois nef

Production : moins de 50 %

Le mois de septembre reste en déficit hydrique, favorise donc une maturité homogène des baies, les Cabernets sont prometteurs avec des taux de sucre satisfaisants et un bon potentiel d’acidité.

2013 laisse une production la plus faible depuis quarante dernières années !

 

Mouton et Petit Mouton 2013

Mouton et Petit Mouton 2013

Nez frais et fruité, petits fruits noirs bien mûrs, cerise, en bouche attaque nette, frais, bonne profondeur, note florale, quelques fruits noirs, extraction légère, structure tannique élégante, finale longue, belle construction d’ensemble.

96+

 

Petit Mouton

Assemblage : 93% CS 7% M

Production : 30%

94

 

Nouveau cuvier avec des

Nouveau cuvier mouton avec des cuves gravitaires aux duelles transparentes

2013 est un deuxième millésime vinifié dans le nouveau cuvier Mouton, dans des cuves gravitaires très innovantes aux duelles transparentes qui permettent aux équipes techniques de suivre les vinifications à la lettre.

Philippe Dhalluin, DG analyse les particularités du millésime 2013 à Mouton

 

Latour (Pauillac)

 

Vendanges : Merlot du 27 septembre au 2 octobre, Cabernet Sauvignon du 2 au 11 octobre, Cabernet Franc le 3 octobre, Petit Verdot le 10 octobre

Assemblage : 95,3% CS 4,3% M 0,4% PV

Rendement : 25 hl/ha

50% bois nef

Production : 31,5%

 

« Le caractère tardif du millésime dès le débourrement a entrainé le retard de développement finalement irréversible, tant sur la végétation que sur les baies. Malgré les faibles volumes prédictibles après nouaison, on peut se féliciter cependant de nos interventions d’éclaircissage, qui, ont permis de contenir l’explosion du botrytis. Il en a résulté des vendanges anticipées de 10 jours »

 

Ch Latour, collection

Ch Latour, collection

Nez frais de fruits noirs, toucher net sans agresser, petits baies noirs, très croquants et frais, structure tannique noble, poudreuse, finale fraiche, gourmand.

95+

 

Fort de Latour

Assemblage : 62,7% CS 4,3% M 2,2% PV

Production : 44,5%

94

 

C’est la deuxième année consécutive que Ch Latour ne vend plus ces vins en primeurs, les vins proposés à la vente ce sont les vins en bouteille et livrable sur les millésimes intérieurs comme :

Ch Latour 2004 (90%CS 10%M)

Forts de Latour 2006 (62%CS 38%M)

Pauillac 2008 (45%CS 55%M)

Ch Latour, parcelle de cabernet sauvignon, en ce début avril la taille et labour sont finis

Ch Latour, parcelle de cabernet sauvignon, en ce début d’avril la taille et labour sont finis

 

 

 

Lafite Rothschild (Pauillac)

 

Vendanges : Merlot du 30 septembre au 7 octobre, Cabernet Sauvignon du 3 au 12 octobre, Cabernet Franc le 3 octobre, Petit Verdot le 12 octobre

Assemblage : 98% CS 2% M

Production : 1/3 de Grand Vin

 

Collection Lafite 2013

Collection Lafite 2013

Nez florale, rose séchée, attaque très soyeux, fin, petits baies croquants avec des épices, bois de cannelle, tanins nobles, belle acidité en finale.

96

 

Charles Chevallier« La situation devient « sportive » à partir du 15 septembre : de la pluie, du soleil, de la maturité longue à obtenir bien qu’une partie du retard ait été rattrapé, puis plus délicate et plus risquée lorsqu’on constate fin septembre, le développement « explosif » du botrytis ! C’est donc la cours sans galop d’essais, et la chasse aux vendangeurs pour aller le plus vite possible. Heureusement, les équipes de trie sont très efficaces malgré la difficulté de la récolte…

C’est le millésime qui fait apprendre la précision. » Charles Chevallier

 

Carruades de Lafite

Assemblage : 64% CS 29% M 4% CF 3% PV

Production : 48%

94

 

Ch Margaux (Margaux)

 

Paul Pontalier explique l'assemblage particulier de 2013

Paul Pontalier explique l’assemblage inhabituel de  Margaux 2013

Vendanges du 30 septembre au 11 octobre

 

« … l’assemblage du Ch Margaux a été en faite facile à décider, il représente 38% de la récolte, un chiffre très classique.Par contre la proportion des cépages est inhabituelle : 94% de Cabernet Sauvignon, soit la plus importante part jamais atteinte, 5% de Cabernet Franc, 1% de Petit Verdot et… pas du tout de Merlot ! Même notre meilleure parcelle, que nous avons pourtant vendangée avec un luxe de précaution, s’est avéré décevante » Paul Pontallier

 

Ch Margaux et Pavillon Rouge 2013

Ch Margaux et Pavillon Rouge 2013

Nez frais floral, épices douces, toucher soyeux, extraction légère, note florale, violette, réglisse, poivre blanc, fruits rouges acidulés, tanins enrobés, finale fraiche.

95+

 

Pavillon Rouge

Assemblage : 82% CS 10% M 4% PV 2% CF

Production : 21% (la plus faible quantité jamais produite !)

94

 

 

Haut-Brion (Pessac-Léognan)

 

Vendanges : 24 septembre au 11 octobre

Assemblage : 50% M 45,5% CS 4,5% CF

Rendement : 26 hl/ha

67% bois nef

 

Collection Haut-Brion 2013

Collection Haut-Brion 2013

Nez délicat, petits baies noirs, bouche franche, belle profondeur, petits fruits noirs écrasés, acidulés, note épicée et mentholée, tannins enrobés, tout est précis, finale fraiche.

96

 

Le Clarence de Haut-Brion

Assemblage : 57% M 27% CS 16% CF

94

 

 

Haut-Brion, chai à barriques, le moment de soutirages

Haut-Brion, chai à barriques, au moment de soutirages

Rappel :

 

« Les grands Sauternes et Barsacs, étaient plus difficiles à vendanger car les fenêtres météo permettant la concentration du raisin étaient relativement courtes. Néanmoins, la fulgurance de Botrytis en cet automne 2013 chaud et humide favorisa une pourriture noble généralisée et très pure. Les vins sont aromatiques, moins liquoreux qu’en 2009 et 2011, ont la sève et la finesse des très bons millésimes » Pr. Denis Dubourdieu

 

 

 

l'or de Yquem 2013

L’or de Yquem 2013

Yquem (Sauternes)

 

Vendanges en 4 tries successifs :

1)    du 25 septembre au 2 octobre

2)    du 1 au 3 octobre et du 5 au 11 octobre

3)    du 12 au 21 octobre

4)    du 21 au 24 octobre

Assemblage : 70% Semillon 30% Sauvignon

Sucres résiduels : 140 gr/l

« La bonne étoile qui accompagne le 2013 pendant toutes les vendanges offre à la pourriture noble les meilleurs conditions pour concrétiser tout le potentiel de la récolte. Au final le 2013 est à coup sûr un très bon millésime avec un vin très « botrytis » au confit « séveux », typique d’Yquem »

 

Belle robe dorée, très brillant, nez florale, fleurs blanches, bouche nette, belle tension, note de fruits blancs, pêche blanche, épices douces, zestes d’agrumes confits, belle ampleur, profondeur, équilibre acidité/sucre, fraicheur exquis, très grand Yquem !

97+

Pierre Lurton, DG de Ch Cheval Blanc et Ch d’Yquem avec son humour habituel analyse les aléas climatiques dans ces deux propriétés…

 

Sans oublier…

 

La Mission Haut-Brion (Pessac-Léognan)

Vendanges : 24 septembre au 11 octobre

Assemblage : 65% M 32% CS 3% CF 

Rendement : 32 hl/ha

 

Nez fin, épicé, floral, toucher soyeux, belle finesse, quelques fruits rouges et noirs acidulés, vin bien structuré avec précision, tanins fins, poudreux, grande élégance.

95+

 

La Chapelle de la Mission Haut-Brion

Assemblage : 52% M 53,5%CS 12,5 CF

94

Mission

Mission et Chapelle (Haut-Brion)

 

 

Commentaires fermés sur Bordeaux primeurs 2013 – Episode 4 – les Premiers GCC…


Bordeaux primeurs 2013 – Episode 3 – Les Pomerols…

 

 

Futur gorget de la Conseillante

Merlot, futur gorget de la Conseillante…

Pomerols – la terre de Merlot…

Coulure et millerandage (surtout sur les merlots), grêle dévastatrice sur une partie du vignoble laissent les propriétaires dans un grand désarroi, attaques cryptogamiques nécessitent une franche sélection et peu de compromis…

 

 

Petrus après la renovation, tout dans la sobriété

Petrus après la renovation, tout dans la simplicité et sobriété

Petrus

10 ha

Sol argileux avec une proportion des fameuses argiles dites « gonflantes » tout à fait unique, qui s’avère un extraordinaire régulateur d’alimentation d’eau de la vigne.

Vendanges : 2-3-4 octobre

Rendement : 25 hl/ha (rendement dans une année classique est d’environ 35 hl/ha)

Assemblage 100% M

 

dans la vigne de Petrus

parcelle de Merlot à Petrus

Nez frais, floral, violette, attaque nette, toucher soyeux, milieu fruité, panier de petits baies rouges et noirs acidulés, belle persistance, tanins travaillés en douceur, élégant, tout en longueur avec une bonne fraicheur.

96+

Olivier Berrouet, directeur technique et oenoloque à petrus explique en quelques mots les caractéristiques du millésime 2013…

 

 

Plateau, l'Evangile et son voisin la Conseillante (à gauche)

Plateau, l’Evangile (bâtiment rouge à droite) et son voisin la Conseillante (à gauche)

L’Evangile

22 ha

Vendanges : Merlot du 27 septembre au 2 octobre, Cabernet Franc le 5 octobre

Rendement : 27 hl/ha

Assemblage : 87% M, 13% CF

70% de la récolte dans le 1er vin

 

l'Evangile 2013

l’Evangile 2013

Nez de fruits frais, bouche d’une grande élégance et finesse, note de fruits rouges avec quelques baies noirs frais, acidulé, note florale, tanins travaillés en douceur sans trop d’extraction, tout est dans la mesure, finale longue, grande fraicheur, vin racé.

96

 

L’Eglise Clinet

4,5 ha

Sol argilo-graveleux

Assemblage : 85% M 15% CF

 

l'Eglise Clinet 2013

l’Eglise Clinet 2013

Nez mélange de petits baies et bois de cannelle, bouche nette, soyeuse, fine, panier de fruits noirs, petite note vanillé, tanins enrobés, grande élégance avec une excellente fraicheur en finale.

95+

 

 

Nouveau cuvier circulaire, cuves béton mise en service pour accueillir le millésime 2012

Nouveau cuvier circulaire, cuves béton par gravité, mise en service pour accueillir le millésime 2012

La Conseillante

12 ha

Vendanges : Merlot du 25 septembre au 5 octobre, Cabernet Franc 5 et 7 octobre (15 jours de retard par rapport à une année normale)

Rendement : 30 hl/ha

Assemblage : 82% M, 18% CF

65% bois nef

88% de la récolte dans le 1er vin,

 

la Conseillante et Duo 2013

la Conseillante et Duo 2013

Nez discret, léger fruité, attaque soyeux, panier de fruits rouges acidulés, léger boisé, bois de réglisse et de cannelle, belle profondeur, finale assez compacte, tanins racés, excellente fraicheur.

94+

 

Gazin

24 ha

Nez fruits frais, léger vanillé, toucher soyeux, élégant, fruits rouges acidulés, structure tannique noble, joli finale acidulé.

93+

 

Petit Village

10,5 ha

Rendement : 30hl/ha

 

Nez florale, attaque franche, panier de fruits frais, boisé léger, tanins poudreux, finale acidulée, bonne longueur.

93+

 

Beauregard

17,5 ha

 

Nez délicat, poivré, attaque soyeux, légère note fruité, structure tannique assez fine avec une bonne acidité.

91+

 

Bon Pasteur

7 ha

Sol argilo-graveleux, gravelo-sableux avec le sous-sol de molasse sableuse puis argileuse

Vendanges : du 2 au 8 et du 11 au 15 octobre

Assemblage : 80% M 20% CF

 

« En vinification il fallait une extraction maitrisée afin de garder la souplesse des tannins, préserver leur soyeux, le fruit et l’appétence dans une forme d’élégance avec un élevage sur mesure et en finesse » Dany Rolland

 

Nez épicé, vanillé, attaque franche, note de réglisse, léger boisé, quelques petits fruits écrasés, tanins soyeux, puissance métrisée, bonne acidité en finale.

92

 

La Cabanne

10 ha

 

Nez léger, discret, bouche nette, quelques fruits frais, léger boisé, vanillé, bonne fraicheur, note florale, tanin poudreux avec une bonne acidité.

90+

 

Clinet

11,27 ha

 

Nez boisé léger, bouche fraiche, assez fine, florale, note réglisse, bois de cannelle, petite note de baies noir fraiches, tannins accrochent un peu, garde la fraicheur.

91+

 

Il faut citer également :

Bourgneuf (90)

Bonalgue (90)

la Clémence (90)

la Fleur de Gay (90)

Fayat (90)

Montviel (90+)

Rouget (90+)

Vray Croix de Gay (90+)

UGCB dégustation de Pomerols 2013

UGCB dégustation de Pomerols 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires fermés sur Bordeaux primeurs 2013 – Episode 3 – Les Pomerols…


Bordeaux primeurs 2013 – Episode 2 – les Saint Emilion…
Plateau calcaire de Saint-Emilion

Plateau calcaire de Saint-Emilion (sol argilo-calcaire et calcaires à astéries)

Rappel de la météo :

Du 17 au 29 juin, en pleine période de floraison, le mercure reste systématiquement en dessous de la norme. La mi- floraison fut atteinte en moyenne le 18 juin, avec 15 jours de retard par rapport à la moyenne des 10 dernières années. Les fleurs de parcelles le plus précoces et notamment les Merlots, s’épanouirent dans les conditions les plus défavorables à cause de fortes pluies et le temps frais, induisant une coulure et un millerandage rarement observé.

En vinification, il fallait une extraction maitrisée afin de garder la souplesse des tannins, préserver leur soyeux, le fruits, l’appétence dans une forme d’élégance, avec un élevage sur mesure et en finesse.

2013 est une année de challenges et d’exigences, un millésime de vignerons, une année plus que jamais hétérogène avec des très belles surprises à l’arrivée…

 

Voici ma sélection des Saint-Emilion :

Entrée des chais Ausone

Entrée des chais Ausone

 

Le chai troglodyte du Château Ausone

Les chais troglodytes du Château Ausone

Ausone

7 ha

Sol argilo-calcaire et calcaire à astéries

Vendanges : Merlot 2 et 3 octobre, Cabernet Franc 5 et 6 octobre

Rendement : 22 hl/ha (habituellement env. 30 hl/ha)

Assemblage : 55% CF, 45% M

80% bois nef

Production : 9000 bouteilles (ça correspond à 50% du volume par rapport à une année classique !)

 

Ausone 2013

Ausone 2013

Nez épicé, léger fruité, toucher délicat, petites baies noires croquantes mélangées aux épices, note de réglisse, léger boisé, belle acidité, structure tannique nobles et poudreuse, finale soyeuse et fraiche.

96+

Chapelle d’Ausone

Assemblage : 60% CF, 25% M, 15% CS (vendangé le 8 octobre)

Production : 4500 bouteilles

Nez délicat, frais, bouche soyeuse, taffetas, fruits noirs acidulés, structure tannique élégante, belle fraîcheur en finale.

94+

Pauline Vauthier explique les particularités du 2013 à Ausone…

 

Cheval Blanc

Sol graveleux et argileux

Vendanges : du 30 septembre au 15 octobre (la véraison la plus tardif depuis 25 ans !)

Rendement : 18 hl/ha

Assemblage : 53% CF, 47% M

60% de la récolte

Cheval Blanc 2013

Cheval Blanc 2013

Nez expressif de fruits rouges et noirs, attaque soyeux, note florale, rose, quelques baies noires, réglisse, jolis tannins enrobés, garde bonne fraîcheur en finale.

95+

 

Petit Cheval

Assemblage : 79% M, 21% CF

15% de la récolte

Nez délicat, fruité, bouche fraîche, petits fruits rouges acidulés, note florale, violette, structure tannique racée, finale mentholée, garde la fraîcheur.

93+

Pierre Lurton explique les particularités du millésime 2013 à Cheval Blanc et Yquem

 

 

 

cuvier de Pavie

Cuvier Pavie

Pavie

37 ha

Sol argilo-calcaire et calcaire à astéries avec le sol brun argilo-calcaire à texture fine

Vendanges : du 3 au 8 octobre

Rendement : 26 hl/ha

Assemblage : 65% M, 25% CF, 10% CS

80% bois nef

« 2013, un millésime de vigneron. Les maîtres mots de mon équipe : passion, obstination, patience. Le résultat : des jolis vins sur le fruits » Gérald Perse

 

robe pourpre de Pavie 2013

Robe pourpre de Pavie 2013

Nez fin de fruits frais, bouche nette, fruits noirs mélangés aux épices douces, léger boisé, structure tannique travaillée finement, en finale réglisse.

94,5

 

 

Carillon de l'Angélus

Carillon de l’Angélus

 

 

nouveau chai de l'Angélus

Nouveau chai de l’Angélus avec son plafond ondulé

Angélus

39 ha

Sol argilo-calcaire et argilo-sablo-calcaire

Vendanges : du 28 septembre au 18 octobre

Assemblage : 62% M, 38% CF

« Le vigneron prend toujours des précautions avant d’affirmer de façon péremptoire la qualité d’un millésime. C’est parce qu’on est justement vigneron que l’on sait que bien souvent, le vin se révèle jour après jour, et que les efforts, le temps passé, dans les vignes et dans le chai permettent de révéler le meilleur de ce que la nature nous donne. » Hubert de Boüard

 

Ch Angélus 2013

Ch Angélus 2013

Nez discret, épicé, attaque nette, serré, noté de réglisse, bouquet de fruits noirs frais, tannins travaillés, garde une bonne fraicheur.

94+

 

 

Collection Vallandraud 2013

Collection Valandraud 2013

Valandraud

10 ha

Assemblage : 100% M

100% bois nef

 

Nez fin, discret, épices douces, toucher net, bouche fraiche, note d’épices, torréfié, baies noirs croquants, finale tannique, poivré.

94

 

Tertre Roteboeuf, le temps de dégustation 2013 est arrivé avec François Mitjaville

Tertre Roteboeuf, le temps d’une dégustation 2013 sur fût est arrivé avec François Mitjavile

Tertre Roteboeuf

6 ha

Rendement : 30 hl/ha

Assemblage : 80% M, 20% CF

 

Nez de fruits noirs et petits baies rouges, bouche soyeuse, panier de petits fruits acidulés, note de poivre blanc, grande finesse, tannins très élégants, structure poudreuse, belle acidité en finale.

94+

 

Figeac

40 ha

Vendanges : Merlot du 1 au 8 octobre, CF du 8 au 15 octobre, CS du 9 au 15 octobre

Rendement : 36 hl/ha

Assemblage : 30% M, 20% CF, 50% CS

35% bois nef

« C’était un millésime difficile pour commencer, finalement, il confirme tout le bien que je pense de cette propriété qu’est Figeac. Avec un assemblage atypique du Libournais, le terroir a parlé ! Son 50% de Cabernet Sauvignon donne au 2013 une texture superbe » Michel Rolland

 

Figeac 2013

Figeac 2013

Frais, fruits noirs, toucher soyeux, épicé douces, quelques fruits noirs, note vanillée, léger boisé, matière importante, finale serrée et fraiche.

93+

 

Pavie-Macquin

15 ha

Assemblage : 85% M, 13% CF, 2% CS

 

Pavie Macquin 2013

Pavie-Macquin 2013

Frais, fruits rouges écrasé, toucher soyeux, épices douces quelques fruits rouges, tanins bien travaillés, excellente fraicheur.

94

 

Larcis-Ducasse

11 ha

Assemblage : 84% M, 16% CF

 

Larcis Ducasse 2013

Larcis Ducasse 2013

Frais, fruits rouges frais, bouche fine, fruits croquants, structure tannique élégante, finale légère, frais, digeste.

94

 

Canon La Gaffelière

19,5 ha

Canon-la-Gaffelière 2013

Canon-la-Gaffelière 2013

Fruits rouges frais, épices, toucher soyeux, épices douces, fruits noirs, réglisse, tanins poudreux, belle finale longue.

94

 

Canon

32 ha

Canon 2013

Canon 2013

Frais, épicé, fruits rouges acidulés, note réglisse, bois de cannelle, tanins poudreux, finale légère et fine

93+

 

Clos Fourtet

20 ha

Assemblage : 85% M, 10% CS, 5% CF

 

Clos Fourtet 2013

Clos Fourtet 2013

Fruits frais, épices douces, toucher frais, belle puissance, fruits noirs croquants, réglisse, tanins racés, frais, gourmand.

93+

 

La Gaffelière

22 ha

Assemblage : 80% M, 20% CF

 

La Gaffelière 2013

La Gaffelière 2013

Nez discret, poivre blanc, bouche soyeuse, droit, note de réglisse, vanille, petits baies noirs, cassis, trame tannique élégante, bonne fraicheur.

93

 

Troplong-Mondot

33 ha

Fumé, grillé, torréfié, soyeux et fin, petite salinité, note florale, épices douces, tanins poudreux, en final quelques épices, note acidulée.

94

 

Beau-Séjour Bécot

19 ha

Beau-Séjour Bécot 2013

Beau-Séjour Bécot 2013

Fumé, léger grillé, soyeux, note torréfiée, milieu fin, petite salinité, note florale, épices douces, tanins poudreux, finale épicée, jolie acidité.

93+

 

Trotte Vieille

11 ha

Epices douces, fruits noirs, bouche ample, panier de fruits noirs, note florale, soyeux avec des tanins nobles, belle longueur avec une petite note acidulée en final, belle réussite.

94

 

La Tour Figeac

14,5 ha

Assemblage : 70% M, 30% CF

Nez discret, petite note fruité, attaque net et soyeux, quelques fruits noirs écrasés, réglisse, petite note boise, tanins fins, frais.

92+

 

Fleur Cardinale

24 ha

Nez fruits noirs, baies rouges, attaque nette et frais, milieu quelques épices, note florale, tannins enrobés, finale mentholée

91+

 

La Couspaude

7 ha

Délicat, léger épices, note grillée, torréfiée, léger fruité, épices douces, poivre blanc, en finale tanins poudreux.

90

 

 

Château Dasseau

Château Dassault

Dassault

29 ha

Délicat, note florale, attaque frais, milieu épicé avec note de fruits rouges, note boisé, finale fraiche, acidulé.

90

 

 

Nouveau chai de Ch la Dominique par architecte Jean Nouvel

Nouveau chai de Ch la Dominique par architecte Jean Nouvel

« Le chai de la Dominique capte le paysage, joue avec le terroir, crée une émotion » Jean Nouvel

chai circulaire à barriques   avec son système OXO

Chai circulaire à barriques avec son système OXO

La Dominique

30 ha

Vendanges du 3 au 17 octobre

Rendement 31 hl/ha

 

Nez frais, fin, bouche soyeuse, réglisse, léger épicé, texture fine, structure tannique légère, garde sa fraicheur.

90+

 

Fraync Mayne

7 ha

Nez discret, léger, poivré, attaque nette, texture légère, milieu réglisse, note boisé, finale moyenne, frais.

90

 

 

Nouveau cuvier par gravité

Villemaurine avec son nouveau cuvier par gravité

Villemaurine

7 ha

Sol argilo-calcaire et calcaire à astéries

Assemblage : 80% M, 20% CF

 

Fruits frais, agrumes cuits, toucher léger, grillé, réglisse, mangue du milieu, tanins assez bien travaillé, épices

91

sans oublier quelques d’autres qui méritent être cités :

Bellefont-Belcier (90)

Fonroque (90+)

Grand Corbin-Despagne (90)

Péby Faugères… (90+)

 

"bébé Merlot"

« bébé Merlot »

Saint Emilion

Saint Emilion avec son plateau calcaire

 

 

 

Commentaires fermés sur Bordeaux primeurs 2013 – Episode 2 – les Saint Emilion…


Bordeaux primeurs 2013 – Episode 1 – la météo…
échantillons primeurs 2013 prêts à être déguster...

échantillons primeurs 2013 prêts à être déguster…

tous le monde très concentré

Dégustation UGCB à Cos Labory, tous très concentré…

Les années passent, mais ils ne se ressemblent pas, quoi que…

C’est avec l’UGCB (Union des Grands Crus de Bordeaux*) que je participe aux dégustations primeurs à Bordeaux et ce depuis quelques belles années déjà. C’est toujours le même rituel, l’adrénaline qui monte avant de découvrir ce nouveau né qui est bien évidemment très différent chaque année et disons-le : heureusement ! Sinon ça serait trop banal…

2013 millésime tardif

2013 millésime tardif

Il y a des années où la nature est généreuse, tout se passe facilement, sans aucun incident (c’est quand même plutôt rare), mais il y a aussi des années comme 2013 où la nature se montrait très capricieuse, où il fallait toujours être là, au bon moment et savoir anticiper pour prendre les décisions, les bonnes, concernant tous les travaux à la vigne et au chai.

La décennie 2000-2010 a vraiment gratifié Bordeaux d’une collection de quelques grands millésimes, tandis que le début de la décennie suivante avec les 2011, 2012 et enfin 2013 laisse beaucoup à désirer…

Comme à l’accoutumée, j’assiste chaque année à la conférence sur le millésime en question en présence du Pr. Denis Dubordieu qui décortique les aléas climatiques avec son humeur bien à lui, sans perdre la notion du réel.

Pr. Denis Dubourdieu rappel les fondamentaux du millésime 2013

Pr. Denis Dubourdieu rappel les fondamentaux du millésime 2013

Avant de décortiquer en détails chaque étape du cycle de la vigne, il nous rappelle les 5 conditions nécessaires pour faire un Grand Millésime de vin rouge à Bordeaux, soit :

1) Une floraison précoce et rapide, propice à une bonne fécondation, assurant des rendements satisfaisants et laissant espérer une maturité homogène.

2) Un début de contrainte hydrique à la nouaison limitant le grossissement des jeunes baies et déterminant leur richesse tannique future.

3) L’arrêt franc de la croissance de la vigne avant la véraison, imposé par une forte contrainte hydrique.

4) Une maturation complète des raisins assurée par un fonctionnement optimal du feuillage jusqu’aux vendanges, sans reprise notable de la croissance végétative.

5) Un temps clément pendant les vendanges permettant d’attendre, sans crainte de dilution ou de pourriture, la maturité des parcelles et des cépages tardifs.

Pour le millésime 2013, en ce qui concerne les vins rouges, aucune de ces 5 conditions n’a été pleinement satisfaite!

Avec son printemps humide provoquant une floraison tardive et une coulure généralisée ainsi que le millerandage exceptionnellement important sur les Merlots, il laissait présager des rendements très faibles. Avec les orages violents et parfois destructeurs de fin juillet / début août empêchant l’arrêt de la croissance de la vigne avant la véraison, son climat humide et doux de septembre et octobre éminemment propice à pourriture grise avant et pendant les vendanges, 2013 achoppe au final sur ces cinq facteurs d’un grand millésime de rouge.

Néanmoins, sous un tel climat, on pouvait produire sur certains terroirs des petites quantités (dues au rendement extrêmement faible et un tri draconien) de vins rouges très plaisants, d’une belle et même de très belle qualité dans certains cas. A nouveau, les grands terroirs ont parlé, sans nier le bon sens, l’intelligence et l’expertise de son vinificateur.

Le constat à la dégustation était net avec quelques excellentes surprises…

Comme les exigences climatiques de la vigne blanche pour faire des raisins de qualité diffèrent de celles de la vigne rouge, 2013, avec ses beaux mois de juillet et août, sans sécheresse excessive, remplit les conditions d’un bon, et dans certains cas très bon, millésime de blanc sec.

2013 est aussi un bon, pour ne pas dire très bon, millésime de grands vins de pourriture noble (botrytis cinerea) car son automne doux et humide fut très favorable à un développement précoce et généralisé de botrytis cinerea.

Michel Rolland

Michel Rolland

Voici quelques propos des œnologues, consultants, ceux qui sont au cœur des vignes, au cœur des chais, bref de ceux qui font du vin avec la matière que la nature leurs donne…

Michel Rolland, œnologue, consultant de 250 propriétés dans le monde :

« Dans l’esprit des gens : quand on a une mauvaise climatologie, ça fait un mauvais millésime, mais on est en train de faire la preuve que non. C’est un millésime pour lequel la nature ne nous a absolument pas aidé et pour lequel on a trouvé des réponses, des réponses viticoles par des effeuillages, les éclaircissages, par le tri (…) Le piège de cette année, c’était absence de maturité car on était sur un process tardif, (…). Le piège, c’était qu’il ne fallait pas trop extraire, il fallait être assez gentil pour faire des vins de plaisir où l’on trouve des fruits… 2013 c’est un millésime hétérogène, certes, mail il y a des très bonnes choses dans ce millésime »

 

Millésime 2013 vu par Stéphane Derenoncourt, consultant (Derenoncourt Consultants)

 

Millésime 2013 vu par Stéphane Toutoundji, œnologue (Laboratoire OenoTeam)

Quelques mots « rationnels » de Dany Rolland (Rolland Collection) sur 2013 un millésime qui ne pas « rationnel » du tout…

Dany Rolland présente Rolland Collection 2013 à Bon Pasteur

Dany Rolland présente Rolland Collection 2013 à Bon Pasteur

« Que dire de rationnel sur ce millésime 2013, si ce n’est parler de la formidable volonté et ténacité des viticulteurs à lutter contre une climatologie hostile et une nature qui peut être parfois, si peu généreuse, rappelant les relations homme/terre comme des « Vieux Amants ».

Les évolutions de la viticulture et de l’oenologie ont permis d’appréhender, d’interpréter, de maîtriser bien des tourments de la climatologie avec une meilleure connaissance des sols, du végétal, avec des méthodes de conduite du vignoble et de contrôle de charge adaptées, une sélection qui peut être draconienne , des vinifications à la parcelle, au pied, à la carte, le jour j…

Il y auras plus que jamais, une hétérogénéité de styles et de résultats entre les régions, les appellations, et même dans chaque cru, conséquences des caprices de la nature en terme de pluie, vent, fragilité des cépages, âge des ceps, nature des sols…

2013 sera à boire jeune, sur le fruit et la fraîcheur, il devrait être un vin de plaisir, sans tanins puissants, juste enveloppés, sans verdeur… »

 

À-propos :

Olivier Bernard, Président d'UGCB

Olivier Bernard, Président d’UGCB

*Union des Grands Crus de Bordeaux présidé par Olivier Bernard (Domaine de Chevalier)

Association crée en 1973 qui regroupe aujourd’hui 133 Grand Crus provenant des appellations les plus nobles de la Gironde : Médoc, Haut-Médoc, Saint-Estèphe, Pauillac, Saint-Julien, Margaux, Moulis, Listrac, Graves, Pessac-Léognan, Sauternes, Barsac, Saint-Emilion et Pomerol, ayant en commun une même exigence qualitative.

des "kilomètres" des flacons 2013 à déguster

des « kilomètres » des flacons 2013 à déguster…

Commentaires fermés sur Bordeaux primeurs 2013 – Episode 1 – la météo…


Château Montrose (Saint-Estèphe) dévoile son nouveau visage…
Nouveau chai Montrose, aujourd'hui accueille 750 barriques avec une capacité de 900

Nouveau chai Montrose, cette « cathédrale » qui accueille aujourd’hui 750 barriques de son première millésime 2013, la capacité du chai est de 900-950 barriques

La dernière campagne de dégustations primeurs 2013 à Bordeaux a donné à certains propriétaires l’occasion de présenter de nouvelles installations, de nouveaux chais ou d’autres nouveautés dans leurs vignobles.

C’était le cas du Château Montrose qui dévoilait son tout nouveau visage après sept longues années d’un chantier de rénovation exceptionnel, inscrit parfaitement dans le développement durable, unique en bordelais.

Montrose, ce cru exceptionnel de Saint-Estèphe (Second crue de Médoc classé en 1855), propriété de la famille Charmolüe durant 110 ans (de 1896 à 2006) va bâtir sa réputation et rester toujours à son meilleur niveau et ce, grâce à Jean-Louis Charmolüe qui replante le vignoble et modernise les installations dès 1960.

Martin Bouygues et son épouse Mélissa, présidente de Montrose dans le petit salon de dégustation

Martin Bouygues avec son épouse Mélissa, présidente de Montrose dans le petit salon de dégustation

Succédant à la famille Charmolüe, Martin et Olivier Bouygues deviennent les propriétaires de Montrose en 2006 et ce n’était pas du tout un hasard, car tous les deux, amoureux de ce cru à la dégustation initiés par Francis, leur père, connaissent parfaitement la richesse et le potentiel de son terroir unique.

Collection Montrose

Collection Montrose

A 5 km au nord de Pauillac, sur l’appellation Saint-Estèphe, les 95 ha du vignoble de Montrose d’un seul tenant sont situés sur une croupe graveleuse, très bien drainée et idéalement exposée, dominant l’estuaire de la Gironde sur plus d’un kilomètre.

le grand plateau de Montrose

Le grand plateau de Montrose domine l’estuaire de la Gironde

La proximité de cette immense étendue d’eau fait office de climatiseur naturel, ainsi que la pente du terrain plongeant vers l’estuaire qui offre au vignoble un drainage naturel très efficace. La nature géologique du sol présente de fortes similitudes avec le Château Latour à Pauillac. Constitué essentiellement de graves d’origine pyrénéenne et du Massif Central, mélangées à du sable en surface, son sous-sol, plus riche en argile, permet la formation d’une réserve naturelle dans laquelle la vigne va puiser en profondeur l’eau dont elle a besoin.

Son placement, son microclimat, son terroir fabuleux lui valent le surnom de « Latour de Saint-Estèphe »

Les Cabernets Sauvignons du grande plateau dominant l'estuaire de la Gironde

Les Cabernets Sauvignons du grande plateau dominant l’estuaire de la Gironde

L’encépagement à forte dominante de Cabernet Sauvignon (60%), typique pour l’appellation, ainsi que des parcelles à grande variétés de sols avec 32% de Merlot, 6% de Cabernet Franc et 2% de Petit Verdot, permettent d’amener à maturité tous ces cépages et de produire des vins très complexes et représentatifs du terroir.

Afin de valoriser au mieux ce fabuleux cru, Martin et Olivier Bouygues décident d’entamer un vaste chantier de rénovation et de modernisation qui va durer sept ans, de 2007 à 2013.

une partie de Château Montrose qui garde bien son style d'origine

Une partie de Château Montrose qui garde bien son style d’origine

Le chantier est confié à Bouygues Rénovation Privée, expert dans les rénovations de très haute gamme, sous la direction de l’architecte des Bâtiments de France, Yves Grémont, ainsi qu’à l’Atelier Bernard Mazière à Bordeaux, spécialiste des rénovations viticoles. En revanche, toutes les décorations intérieures dans une pureté absolue de style ont été pilotées par Mélissa Bouygues, présidente de Montrose, accompagnée par la décoratrice Corine Servonnat-Baudron.

Ultra moderne centrale geothermique

Ultra moderne centrale géothermique

panneaux photovoltaiques sur le toiture

Panneaux photovoltaïques sur la toiture

L’objectif de cette rénovation est de donner à Montrose les meilleurs équipements viti-vinicoles, dont un nouveau chai de 1000 m2 et 11 m de hauteur, et de mettre en œuvre toutes les opportunités d’économie et de production d’énergie par le recours à la géothermie avec la mise en place de 3000 m2 de panneaux photovoltaïques sur la toiture des bâtiments. Tout ça dans le but de réduire de façon significative l’empreinte carbone du domaine. Et, bien évidemment, garder intact, ne pas modifier et surtout maintenir le style XVIIIème typique de la région bordelaise de Château Montrose. Ce qui a été parfaitement réussi.

Hervé Berland avec Mélissa et Martin Bouygues

Hervé Berland avec Mélissa et Martin Bouygues

Jean-Bernard Delmas en train de déguster Montrose 2013

Jean-Bernard Delmas en train de déguster Montrose 2013

Aujourd’hui, et ce depuis avril 2012 (succédant à Jean-Bernard Delmas), la famille Bouygues a confié la direction du Château à Hervé Berland qui apporte son expérience de 35 années passées dans le vin et la vigne, notamment à la Direction Générale d’un Premier Grand Crus Classé.

Je vous invite à continuer la visite de Château Montrose :

La vue depuis le grand plateau

La vue depuis le grand plateau

Chai et les bâtiments techniques

Chai et les bâtiments techniques

Bâtiments techniques

Bâtiments techniques

Nouveau chai de 1000m2 et 11 m de hauteur

Nouveau chai de 1000m2 et 11 m de hauteur

chai Montrose, vue generale

chai Montrose, vue générale

Dans cette atmosphère quasi monacale avec une acoustique parfaite on a prouvé que le vin et la musique sont inséparables, ça va si bien ensemble…

 

Nouveau chai Montrose, on ne se laisse toujours pas...

Nouveau chai Montrose, on ne se laisse toujours pas…

Commentaires fermés sur Château Montrose (Saint-Estèphe) dévoile son nouveau visage…


Voici quelques avis sur Bordeaux 2013…

Avant la « Grande Messe » de dégustations bordeaux primeurs 2013, voici quelques avis de ceux qui sont au coeur des vignes et au coeur du chai…

Millésime difficile, compliqué, très hétérogène et j’en passe… mais la vérité se trouve toujours dans le verre, le temps de dégustations va commencer...

Millésime 2013 vu par Stéphane Toutoundji, oenologue-conseil :

Millésime 2013 vu par Caroline Perromat, propriétaire de Château de Cérons (Cérons, Graves) :

Millésime 2013 vu par Daniel Cathiard, propriétaire de Chateau Smith Haut Lafitte (Pessac-Léognan) :

Millésime 2013 vu par Philibert Perrin, propriétaire de Château Carbonnieux (Pessac-Léognan) :

Au fil de jours vous aurez d’autres avis et d’autres interviews…  à très vite…

L1410485

 

 

 

 

Commentaires fermés sur Voici quelques avis sur Bordeaux 2013…



%d blogueurs aiment cette page :