vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Anteprima Amarone50 – verticale exceptionnelle 50 ans d’Amarone # tasting

Dans le carde de l’Anteprima Amarone50 édition 2018 Consorzio dei Vini Valpolicella a organisé une rétrospective, une verticale exceptionnelle sur plusieurs décennies de 1950 à 2010 de vins d’Amarone

 

Voici les résultats :

Anteprima Amarone50 verticale

Le premier vin d’Amarone commercialisé c’était Bolla 1950, expérience gustative assez extraordinaire aujourd’hui pour ce vin qui a déjà traversé six décennies.

1950, une très bonne année parait-il !

Bolla 1950

Bolla 1950**

Belle robe ambrée, brillant, note de sous bois, champignons, cerise à l’eau de vie, joli note balsamique, tabac séché, épices avec une belle acidité, beaucoup d’expression, le vins qui est pas du tout au bout du souffle, il exprime encore beaucoup de vie.

 

Montresor 1969

Gacomo Montresor 1969**

Robe grenat foncé, note de sous bois, feuilles séchées, belle richesse, note chocolatée, cacao en poudre, fruits à l’eau de vie, réglisse, quelques épices, marmelade de fruits, belle complexité avec une note acidulée en finale.

 

Santa Sofia 1983

Sante Sofia 1983**

Robe grenat, note de fruits acidulés à l’eau de vie, noix frais, chocolat noir, cacao en poudre, confiture de fruits noirs, finale épicée avec une belle acidité et longueur.

 

Cecilia Beretta 1985

Cecilia Beretta 1985***

Robe foncée, cerise noire, note de cerise, quelques fruits noirs écrasés, sous-bois, pruneaux confiturés, note poivrée, paprika, réglisse, bois de cannelle, chocolat noir en poudre, tabac séché, belle complexité et richesse.

 

Roccolo Grassi 1997

Roccolo Grassi 1997***

Robe rubis, belle brillance, note se sous-bois, champignons, pruneaux, cerise à l’eau de vie, structure tannique élégante, poudreuse, en finale note chocolatée, légère note boisée, mentholée, vin très gourmande avec une belle apogée.

 

Romano dal Forno 2004

Romano dal Forno 2004**

Robe rubis foncé, note florale, vin souple, gras et fruité, herbes aromatiques, rose séché, note de pruneaux écrasée, cerise à l’eau de vie, finale poivrée avec une belle fraicheur et équilibre, complexité.

 

Cantina de Negrar, Mater 2008

Cantina de Negrar, Mater 2008***

Cette cuvée a été produite à 2866 bouteilles

Robe rubis profond, note de noisette, petits fruits noirs croquants, note mentholée, quelques herbes aromatiques, cerise noire fraiche, chocolat noire, cacao en poudre, vin complexe avec une structure tannique fine et élégante, en finale une très belle fraicheur et longueur, vin taillé pour un long vieillissement.

(élevé dans les barriques françaises d’Allier et Never neuve)

 

Novaia, Corte Vaona 2010

Novaia Cantina, Corte Vaona 2010**

Robe carmin fonce, brillant, note de fruits noirs frais croquants, discrète note florale, quelques feuilles séchées, épices douces, note vanillée, léger boisé, vins assez robuste, compacte avec des tannins racés, finale présente une certaine austérité, encore très jeune, vin bien structuré pour aller loin.

Vin élevé en barriques neuves de chêne français

 

Anteprima Amarone50, verticale

Adresses utiles :

http://www.consorziovalpolicella.it

http://www.bolla.it

http://www.vinimontresor.it

http://www.roccolograssi.it

http://www.santasofia.com

http://www.cantinanegrar.it

http://www.dalfornoromano.it

http://www.ceciliaberetta.it

http://www.novaia.it

 

Si vous souhaitez avoir les informations détaillées sur l’Amarone della Valpolicella merci de lire ma chronique précédente.

 

 

 

Publicités
Commentaires fermés sur Anteprima Amarone50 – verticale exceptionnelle 50 ans d’Amarone # tasting


Anteprima Amarone édition 2018 fête 50 ans de l’appellation # reportage

Cette année Anteprima Amarone à Vérone se déroulait dans une atmosphère tout à fait particulière.

Tout d’abord l’appellation Amarone fête cette année ses 50 ans de la dénomination DOC (obtenu en 1968) et cela coïncide avec la sorti du millésime 2014, celui qui a fait l’objet de dégustations Anteprima.

Vallée de la Valpolicella avec ses diverses terroirs

Oui, 2014 était un millésime extrêmement difficile pour tous les producteurs d’Amarone, qui les a mis tous sans exception à une rude épreuve dans leurs vignobles.

Comment peut-on agir avec trois mois consécutifs de pluie de juin à août (850 mm) pendant une période la plus impotente du cycle végétatif, le développement, la croissance et la maturation de baies ?

Garder des quantités conformes au cahier des charges de l’appellation a été très difficile et dans certains cas impossible de décider par de producteurs de produire ou tout simplement de ne pas produire d’Amarone avec la récolte 2014. Le Consorzio a pris une sage décision de réduire à moitié la production d’Amarone 2014.

En vu de tous ces aspects, c’était tout à fait compréhensif que le nombre d’échantillons présent à la dégustation Anteprima Amarone 2014 a été beaucoup moins importent qu’à l’accoutumée, seulement 43 vins, la moitié si on compare à l’année dernière, où nous avons pu déguster plus que 80 échantillons d’Amarone 2013.

43 échantillon d’Amarone 2014 présentés à la dégustation d’Anteprima

Il faut signalé que la diversité des vallées de la Valpolicella avec ses terroirs et ses paysages très différents a permis quand même une production minimale d’Amarone (35%) en 2014, avec des bons résultats quand même sans parler d’exceptionnels pour ceux qui ont pu le produire.

A la dégustation les vins sont plus légers, avec moins d’alcool, moins sucrés, ce qui au final est plutôt positif, vins plus faciles, dans sa globalité avec moins de structure, mais beaucoup plus digestes.

En bref, avec ce profil organoleptique, les vins Amarone 2014 ressemblent un peu à son petit frère Ripasso.

Il est très importent à signaler que le consommateur trouvera sûrement son comte et pourrait se faire vraiment plaisir avec ce style des vins, le consommer beaucoup plus facilement que d’habitude, même dans sa jeunesse, certains diront que c’est un millésime de restauration par excellence.

Anteprima Amarone 2014
Dégustation assis avec le service impeccable de la sommellerie italienne

Pendant la dernière l’Anteprima Amarone, 71 producteurs du Consorzioo jouaient le franc jeu pour venir et présenter les divers Amarone, pas forcement Anteprima 2014, mais aussi plusieurs d’autres millésimes déjà commercialisé : 2008 2009 2010 2011 2012 et 2013. Très joli panel qui a permi de voir une très grande diversité de ce cru exceptionnel et unique.

 

 

Voici les résultats de ma dégustation Amarone 2014

Top 20

Accordini Stefano – 17,5/20

Bennati – 17,5/20

Ca’Rugate – 17,5/20

Cesari – 16,5/20

Collis-Riondo (Calesan) – 16,5/20

Corte Archi – 16,5/20

Corte Sant’Alda – 16/20

I Tomasotti – 16/20

Ilatium – 16,5/20

Le Guaite di Noemi – 16,5/20

Massimago – 17/20

Montezovo – 16,5/20

San Cassiano – 17,5/20

Santa Sofia – 16/20

Scriani – 16/20

Secondo Marco – 17/20

Tenuta Faleze – 17/20

Vigneti di Ettore – 16,5/20

Villa Canestrari – 17,5/20

Zonin – 17,5/20

 

Focus économique

Vallée de Fumane, zone classique de la Valpolicella

La surface viticole est en croissance et le potentiel de production augmente. Au cours des 20 dernières années, le vignoble a doublé dans la Valpolicella pour atteindre 7 844 hectares (chiffres 2016).

Près de 60 millions de bouteilles de Valpolicella (Valpolicella, Amarone, Recioto et Ripasso) ont été produites en 2016.

Aujourd’hui l’Amarone célèbre 50 ans de dénomination avec son model économique qui fonction bien, une hausse de 10% à l’exportation et une hausse de 20% sur le marché intérieur.

Amarone vole sur les marché internationaux avec 68% de la production destinée à l’exportation; les principaux marchés : l’Allemagne (18%), les États-Unis (11%) et la Suisse (11%) sont en tête de liste qui absorbent environ 40% de bouteilles (chiffres 2017).

 

La directrice du Consorzio Olga Bussinello a déclaré avec beaucoup d’enthousiasme :

« Dans une année pas facile pour le segment des vins rouges italiens, Amarone confirme son fort attrait sur les marchés internationaux, d’une part la reprise économique, d’autre part, une plus grande force commerciale de notre modèle entrepreneurial et de notre marque, une bonne nouvelle, qui nous permet de célébrer, cette année, le mariage d’or de la dénomination dans la conscience d’avoir pris le bon chemin « .

 

Actif depuis plus de 80 ans, le Consorzio dei Vini Valpolicella représente aujourd’hui :

286 entreprises qui embouteillent ou produisent des vins DOP Veronese

7 caves coopératives

2 286 viticulteurs

Il est garant de la sauvegarde de l’appellation et responsable de la promotion de vins de :

Valpolicella

Amarone della Valpolicella

Recioto della Valpolicella

Valpolicella Ripasso

 

Zone de production

 

Le paysage de Valpolicella est extrêmement riche grâce à son territoire morphologiquement varié qui se déploie dans plusieurs vallées séparées de Vérone.

 

Ce vaste zone de production de vins de déverses appellations de Valpolicella comprend la bande de piémont de la municipalité de Vérone, elle est divisée selon les règles de production en trois zones distinctes :

 

La zone classique formée par cinq zones géographiques englobant les zones de Sant’Ambrogio di Valpolicella, San Pietro in Cariano, les vallées de Fumane, Marano et Negrar.

La région de Valpantena, y compris la vallée du même nom

La zone DOC Valpolicella, avec les districts de la municipalité de Vérone et les vallées d’Illasi, Tramigna et Mezzane.

Les variétés de raisin comme Corvina, Corvinone, Rondinella (représentent ensemble 90% d’encépagement) et en moindre quantité Molinara, l’Oseleta ou encore Negrara et Croatina se trouvent aussi sur cette zone de production.

 

Focus sur Amarone

Ce vin unique et inimitable, connu depuis l’Antiquité romaine est produit dans la province de Vérone.

Les vignes sont plantées à de diverses altitudes jusqu’à 650 m. surtout en pergola à 80%. Certes, avec des grappes à 1,70-1,80 cm du sol facilite le travail manuel, sans oublier que la pergola favorise aussi de gros rendements.

Vignes sur fils en taille guyot

Aujourd‘hui la mode de culture change petit à petit, plus en plus de vignerons privilégient la culture sur fil en taille guyot, plus qualitatif avec moins de rondement avec la possibilité de mécaniser certains taches.

Les raisins vendangés tardivement, puis passerillés partiellement (l’appasimento), ce procédé simple qui consiste à laisser sécher les grappes dans des cagettes en plastiques à l’air, dans des hangars secs et ventilés durant deux à trois mois, afin de concentrer les sucres dans les baies avant de les mettre en cuvage.

Corvina dans son processus d’appasimento dans les cagettes en plastiques

La fermentation est très lente à base température pour parvenir à transformer en douceur un maximum de sucre en alcool, le plus souvent les vins titre entre 16% – 17%, au finale après la fermentation il reste encore le sucre à hauteur de 5 à 15 grammes. Le rapport alcool-sucres-acidité est un paramètre essentiel pour assurer son équilibre, ce qui garanti la qualité organoleptique du vin.

En ce qui concerne l’élevage des vins, il se fait dans des différents futailles : comme des grands tonneaux souvent en chêne de Slavonie, ou plus en plus des barriques traditionnelles en chêne français ou américain sont utilisés, plus ou moins neufs, pour un vieillissement d’environ de 24 mois ou plus, avant le repos obligatoire en bouteille.

 

Recioto della Valpolicella

Pour ce vin rouge et doux, les raisins sont passerillés plus longtemps et comme le sucre de ce grand vin de dessert est recherché (minimum 80 g/l), donc l’alcool est forcement plus faible (13% à 14%).

Ces vins se dégustent parfaitement avec les desserts au chocolat. La vente de Recioto est surtout locale.

 

Valpolicella Ripasso

C’est un Valpolicella Classico qui fermente une première fois, puis une seconde fois, sur les peaux de raisins de l’Amarone, processus se passe en principe en février, une fois que ce dernier a achevé son propre cycle de fermentation (FA et FML).

Ripasso est moins charge en alcool et en sucre que l’Amarone, il est plus frais, plus digeste, plus faciles à consommer, selon les millésimes il a un potentiel de vieillissement exceptionnel.

 

Adresses utiles :

http://www.consorziovalpolicella.it

http://www.valpolicellarrr.com

 

 

Commentaires fermés sur Anteprima Amarone édition 2018 fête 50 ans de l’appellation # reportage


Anteprima Amarone della Valpolicella 2013, édition janvier 2017 #reportage

 

83 vins ont été mis à la dégustation pour Anteprima Amarone 2013 au Palazzo Gran Guardia

83 vins ont été mis à la dégustation pour Anteprima Amarone 2013 au Palazzo Gran Guardia à Vérone

Chaque fin janvier, Vérone, la ville de Romeo et Julietta devient le temps d’un week-end une ville où tous le monde « respire » Amarone.

Amarone della Valpolicella investie son QG habituel, le somptueux palais Palazzo della Gran Guardia au cœur de la ville. C’est ici qu’à lieu la présentation du nouveau millésime qui arrive au bout de son élevage, prêt à être commercialisé.

Palazzo Gran Guardia à Vérone "QG" d'Anteprima Amarone 2013

Palazzo Gran Guardia à Vérone « QG » d’Anteprima Amarone 2013

Cette année c’est le 2013 qui a été dévoilé aux professionnels et aux amateurs, qui sont là toujours très nombreux pour apprécier toutes les qualités de ce nouveau né.

Anteprima Amarone ouvre chaque année la danse de tous les Anteprime italiens qui suivent, comme celles de Toscane avec toutes les appellations, d’Umbria avec Sagrantino Montefalco en passant par le Piémont pour Nebbiolo, par la Sicile ou par la Vénétie pour son Soave et j’en passe… elles sont vraiment très nombreuses.

En faite, les Anteprime on peut comparer, mais sans vraiment trouver une équivalence exacte avec les primeurs à Bordeaux.

A Bordeaux on déguste les vins de la dernière récolte, les vins qui sont tout juste au début de son élevage, ceux qui serons commercialisés d’ici deux ans ou plus.

En revanche les Anteprime en Italie, consiste à déguster les vins qui, pour la plus part sont en bouteille, livrables bref commercialisable toute de suite. Il arrive parfois de déguster quelques échantillons barriques, pour les vins que son producteur a décidé le garder plus longtemps en élevage.

Donc, pour ces dégustations les millésimes varient selon les appellations (DOC, DOCG) et selon chaque catégorie des vins (Classico, Riserva etc). Ce type de dégustations s’avère très excitants car à chaque fois nous sommes confrontés avec deux, trois ou mêmes quelques fois plus des millésimes à déguster.

Bref rappel :

Amarone della Valpolicella est un vin unique et inimitable, connu depuis l’Antiquité romaine, produit dans la province de Vérone dans la partie septentrionale sur le territoire de 19 communes dont Vérone, en Vénétie.

Les collines de San'Ambrogio qui produisent Amarone Classico

Les collines de San’Ambrogio qui produisent Amarone Classico

La mention « classico » est réservé aux vins produits dans la zone la plus ancienne, sur les terroirs de communes : Fumane, Marano, Negrar, Sant’Ambrogio et celle de San Pietro in Cariano

Les raisins vendangés tardivement, puis passerillés partiellement (l’appasimento en italien), procédé simple qui consiste à laisser sécher les grappes, aujourd’hui le plus souvent dans des cagettes en plastiques (autre fois dans des cagettes en bois) à l’air, dans des endroits secs et ventilés durant un mois environ, afin de concentrer les sucres avant de les mettre en cuvage.

Durant des siècles, les vins « Amarone » sont produits, mais il a fallu attendre la fin des années 1960, exactement en 1968 pour voir apparaître la reconnaissance en DOC (Dénomination d’origine contrôlée) et seulement qu’avec le millésime 2010 l’Amarone accède à la suprématie à la DOCG (Dénomination d’origine contrôlée et garantie). Enfin ce vin si particulier et unique obtient ses lettres de noblesse.

Corvina Véronaise partiellement passeriée

Corvina Veronese partiellement passerillée

La corvina Veronese et son cousin, le corvinone, représentent aujourd’hui 70% des vignobles, rondinella 23%, pour compléter avec la molinara et l’oseleta ou bien encore negrara ou croatina.

Il faut rappeler au passage que les cépages autochtones sur la zone de Valpolicella représentent 97% !

De la vigne au vin en passant par la cave…

Avec le réchauffement climatique, on replante la vigne plus en plus haut jusqu’à 650 m. d’altitude. Le mode de culture, en pergola représente presque 80%. Pour le reste la vigne est conduite en principe en guyot simple. Certes, avec des pieds de vigne à 1,70-1,80 m facilite le travail manuel, sans oublier que la pergola favorise aussi de gros rendements. Mais, aujourd‘hui plus en plus de vignerons privilégient la culture sur fil en taille guyot simple, plus qualitatif avec moins de rondement, et au même temps la possibilité de mécaniser certains taches.

Amarone

La fermentation de vins de l’Amarone est très lente, pour parvenir à transformer un maximum de sucre en alcool, le plus souvent entre 16% et 17%, au-delà, aucune levure ne parvient à «manger» le sucre, qui reste à hauteur de 5 à 15 grammes. Le rapport alcool-sucres-acidité est un paramètre essentiel pour assurer son équilibre.

Certes, quand on déguste des vins d’Amarone on voit comment cette équilibre peut être essentiel, on peut estimer des différences de qualité juste avec ce paramètre.

Dans certains domaines on utilise encore les cagette en bois pour le passeriage, comme ici chez Corte Archi à Marano

Dans certains domaines on utilise encore les cagettes en bois pour le passerillage, comme ici chez Corte Archi à Marano

Les modes de passerillage (l’appasimento) se passe dans des hangars ventilés plus ou moins fermés aux aléas de l’extérieur.

Différentes contenants pour élevage d'Amarone chez Monteci à Pescantina

Différentes contenants pour élevage d’Amarone chez Monteci à Pescantina

En ce qui concerne l’élevage des vins, il se fait dans des différents futailles : comme des grands tonneaux souvent en chêne de Slavonie, ou des barriques traditionnelles en chêne français ou américain, plus ou moins neufs, pour un vieillissement d’environ de 24 mois, avant le repos obligatoire en bouteille.

Recioto

Pour ce vin rouge et doux, Recioto, les raisins sont passerillés plus longtemps et comme le sucre de ce grand vin de dessert est recherché (minimum 80 g/l), donc l’alcool est forcement plus faible (13% à 14%).

Le vins parfait avec les desserts au chocolat.

Ripasso

C’est un Valpolicella Classico qui fermente une première fois, puis une seconde fois, sur les peaux de l’Amarone. Ce processus se passe en principe en février, une fois que ce dernier a achevé son propre cycle de fermentation.

Ripasso est moins charge en alcool et en sucre que l’Amarone, bref on peut dire qu’il est un peu plus digeste, en faite nous sommes sur un vin complètement diffèrent avec un potentiel de vieillissement exceptionnel.

Depuis les débuts des années 2000 à aujourd’hui le vignoble de la Valpolicella s’est fortement agrandi, de plus de 2000 ha.

Aujourd’hui le vignoble de la Valpolicella compte exactement 7844 ha de vignes (au dernier recensement).

En 2010, le Consorzio dei vini Valpolicella a décidé de bloquer ce développement, on peut juste signaler quelques 50 hectares qui ont été plantés dans les dernières années.

Aujourd’hui la production d’Amarone est stable, elle s’élève en moyenne à 13-14 millions de bouteilles sur les cinq dernières années.

A savoir, la production totale de vins de Valpolicella, Amarone, Recioto et Ripasso a dépassé 61 millions de bouteilles en 2016.

Anteprima Amarone 2013

Cette année c’est la sortie officielle du millésime 2013, le millésime considéré plutôt compliqué, mais avec quelques pépites à l’arrivée.

78 producteurs ont mis 83 vins exactement à la dégustation, dont le plus part des classico avec quelques riserva qui demande un élevage supplémentaire.

Bref résumé du millésime 2013

Un millésime qu’on peut clairement distinguer en deux phases :

Cette année là le climat était complètement différent entre la première période, le cycle de croissance, et la deuxième, la maturation.

En effet, dans la première période la vigne a subi un climat défavorable caractérisé par des fréquentes précipitations et des températures très basses.

En revanche, dans la deuxième période, de juin à la maturation et aux vendanges la vigne a été confrontée avec un climat complètement opposé.

2013 a été une année qui a bien représenté le changement climatique, où le temps variable a toujours été très fréquent, en soumettant la vigne à des extrêmes ce qui a au final donné des résultats parfois inattendus, mais très intéressants au niveau des équilibres alcool/acidité/sucre.

Le stress hydrique de la pré-véraison a provoqué une assez bonne concentration d’anthocyanes, une bonne synthèse polyphénolique et tannique.

En revanche, les températures élevées et les périodes sèches pendant la maturation ont permis d’obtenir des raisins plus sains, plus mûrs, riches en sucre.

La période d’automne du passérillage (de l’appasimento) a également bénéficié d’une humidité relativement faible (en moyenne inférieure à 60%).

Profil général des vins 2013

Au final, dans ce contexte climatique du 2013, les vins s’en sortent avec un bon niveau qualitatif et une expression claire de territoires et de styles.

Plus précisément, on trouve une grande élégance et fruité dans les vins de Mezzane, Illasi et Cazzano, une élégance et une puissance incontestables dans les vins de Negrar.

Les vins de la vallée de Fumane se distinguent par des arômes délicats et une saveur équilibrée, tandis que ceux de San Pietro in Cariano par des notes de confiture. Les vins de la vallée de Marano ont une excellente structure.

En revanche, dans les vins de Valpantena il y a une identité toujours plus forte caractérisée par la douceur et se grand buvabilité.

Mes Coups Cœur de la dégustation :

Top 20 (dans l’ordre alphabétique)

Dans tous ces vins cités mon choix s’appuyait sur un équilibre qui dominait entre les jolis fruits frais, bonne fraicheur avec la sucrosité modérée.  

Accordini Stefano

Classico cuvée Acinatico (bouteille)

Bertani

Valpantena (bouteille)

Cesari

Classico (Bouteille)

Corte Aleardi

Classico Vigneto di Bure (prélèvement barrique)

Corte Archi

Classico Gli Archi (bouteille)

Corte Rugolin

Classico Monte Danieli (prélèvement barrique)

Dal Forno

Amarone (prélèvement barrique)

Fasoli Gino

Cuvée Alteo (prélèvement barrique)

Fidora (bio et biodynamie)

Amarone (prélèvement barrique)

La Collina dei Ciliegi

L’Amarone (bouteille)

Latium Morini

Cuvée Campo Leon (bouteille)

Marco Mosconi

Amarone (prélèvement barrique)

Massimagio

Amarone (bouteille)

Monteci

Classico (prélèvement barrique)

Musella

Amarone (prélèvement barrique) Biodynamie

Santa Sofia

Classico (prélèvement barrique)

Santi

Classico (prélèvement barrique)

Sartori

Classico cuvée Reius (prélèvement barrique)

Secondo Marco

Classico (prélèvement barrique)

Tenuta Falezza

Amarone (prélèvement barrique)

Tezza

Valpantena Riserva cuvée Brolo delle Giare (prélèvement barrique)

Tinazzi

Cuvée Selezione di Famiglia (bouteille)

Villa Mattielli

Amarone (bouteille)

Zyme

Classico (prélèvement barrique)

Et maintenant allons dans les vignes… une visite s’impose…

Belles découvertes :

LA COLLINA DEI CILIEGI

La jeune vigne en guyot simple sur la colline de la Valpantena

La jeune vigne en guyot simple sur la colline de la Valpantena

Une exploitation viticole de 16 ha de vignes née en 2005 grâce au travail et la grande passion de Massimo Gianolli et sa famille. Les vignobles prospèrent sur de belles collines de 450 à 750 m d’altitude de la Valpantena véronaise auxquelles on a redonné depuis déjà un bon moment ses lettres de noblesse. Ces terroirs aux multiples expositions sont bien ensoleillés, bien aérés, avec quelques fois des vents importent en printemps. Le sol est surtout calcaire et pierreux. La vigne est conduite en guyot simple, la taille bien adaptée pour ce type de pentes, plus qualitative avec des rendements moins impotents, au finale produisant des vins plus qualitatifs.

L’œnologue Luca Degani privilégie des vins tout en finesse avec beaucoup de fruits et surtout une très belle acidité et fraicheur due à l’altitude du vignoble et son exposition.

Amarone et Valpolicella sont élevé dans les barriques bordelaises de chêne français et americain

Amarone et Valpolicella sont élevé dans les barriques bordelaises de chêne français et américain

La gamme des vins est très complexe, ben évidemment aves tous les Valpolicella et Amarone, y compris quelques blancs, mais également avec une belle gamme des méthodes classiques issus de cépages chardonnay, pinot noir, pinot meunier et garganega.

Collection de quelques Amarone

Collection de quelques Amarone

FIDORA

La famille Fidora instalée dans la Vénétie depuis 1927, possède en tout 160 ha, dont sur l’aire de production de la Valpolicella juste 40 ha des vignes sur les collines de Saint’Ambrogio entre 220 et 500 m d’altitude. Depuis déjà 1974 toutes les vignes sont conduites en bio et aujourd’hui même en biodynamie. La philosophie environnementale et biodiversité sont primordiales pour la famille.

Les collines de San'Ambrogio

Les collines de San’Ambrogio

L’œnologue Enrico Nicolis privilégie des vins délicats, tout en élégance, sans trop d’extraction avec une couleur modérée pour les Amarone, qui sont moins massifs et plus « digestes ». Je retrouve ici un « style bourguignon » avec des jolis fruits frais et des robes plutôt claires.

Collection Fidora (bio)

Collection Fidora (bio)

La gamme est très complète avec plusieurs Prossecco, Moscato Spumante, des blancs de la Vénetie (dû aux origines de la famille) avec bien évidemment une gamme complète de la Valpolicella et Amarone.  

Les visites continuent :

PORTFOLIO

Vérone est connue aussi par ses vestiges romains, comme les Arenes du 1er siècle av.JC sur la piazza Bra, qui est aujourd'hui le lieu de divers animations

Vérone est connue aussi par ses vestiges romains, comme les Arènes du 1er siècle av.JC sur la piazza Bra, qui est aujourd’hui le lieu de divers animations

Vieilles caves de Sartori à Negrar

Vieilles caves de Sartori à Negrar

On trouve quelques pépites dans les caves de Sartori, les flacons de vieux millésimes sont nombreux

On trouve quelques pépites dans les caves de Sartori, les flacons de vieux millésimes sont nombreux

Petite domaine de 4 ha Corte Archi à Marano présente sa collection

Petit domaine de 4 ha Corte Archi à Marano présente sa collection

Collection Monteci à Pascantina

Collection Monteci à Pascantina

Guyot simple sur les collines de Marano

Guyot simple sur les collines de Marano (Corte Archi)

Chez Ferrari on travaille en famille, Cristina avec son père et le frère Carlo règnent sur 10 ha à San'Ambrogio

Chez Ferrari  au domaine Corte Aleardi on travaille en famille, Cristina avec son père et le frère Carlo règnent sur 10 ha à San’Ambrogio

Collection Corte Aleardi

Collection Corte Aleardi

Chez Ferrari (Corte Aleardi) on perpetue la tradition et on vinifie encore dans ce vieilles cuves de 7hl

Chez Ferrari (Corte Aleardi) on perpetue la tradition et on vinifie encore dans ce vieilles cuves de 7hl

Circuit oenotouristique à la Cantina di Soave

Circuit oenotouristique à la Cantina di Soave

Giancarlo Piubelli, oenologue de la Cantina di Soave présente quelques vins de la colléction

Giancarlo Piubelli, oenologue de la Cantina di Soave présente quelques vins de la collection

Marco Mosconi (domaine Marco Mosconi) n'est pas seulement doué pour vinifier ses vins sur 8 ha, mais aussi pour la musique, diplômé de conservatoire en trompette

Marco Mosconi (domaine Marco Mosconi à Illasi)) n’est pas seulement doué pour vinifier ses vins sur 8 ha, mais aussi pour la musique, diplômé de conservatoire en trompette

Chez Venturini au domaine Villa Crine à San Pietro in Cariano on travaille en famille, jeune Guseppe, oenologue s'occupe de 8 ha de la vigne au chai

Chez Venturini au domaine Villa Crine à San Pietro in Cariano on travaille en famille, jeune Guseppe, oenologue s’occupe de 8 ha de la vigne au chai

Anteprima Amarone 2013, les sommeliers italiens toujours au Top pour le service des vins

Anteprima Amarone 2013, les sommeliers italiens toujours au Top pour le service des vins

on s'arrête juste un instant devant un caviste à Vérone

On s’arrête juste un instant devant un caviste à Vérone

 

Quelques adresses utiles :

http://www.consorziovalpolicella.it

http://www.lacollinadeiciliegi

http://www.fidorawines.com

http://www.marcomosconi.it

http://www.sartorinet.com

http://www.cortealeardi.com

http://www.cortearchi.it

http://www.villacrine.it

http://www.cantinasoave.it

http://www.vigna800.it

http://www.ristorantevittorioemanuele.com

http://www.bottegavini.it

 

 

 

Commentaires fermés sur Anteprima Amarone della Valpolicella 2013, édition janvier 2017 #reportage


Amarone della Valpolicella, perle noire de la Vénétie… Anteprima Amarone 2012, édition janvier 2016…
Colline de Sant'Ambrogion di Valpolicella (Amarone Classico)

Colline de Sant’Ambrogio di Valpolicella (Amarone Classico)

Amarone, bref rappel :  

Ce vin unique et inimitable, connu depuis l’Antiquité romaine, produit dans la province de Vérone dans la partie septentrionale sur le territoire de 19 communes dont Vérone, en Vénétie.

La mention « classico » est réservé aux vins produits dans la zone la plus ancienne, sur les terroirs de communes : Fumane, Marano, Negrar, Sant’Ambrogio et celle de San Pietro in Cariano.

passerillage (l'appassimento) de corvina dans des cagettes en plastique

passerillage (l’appassimento) de corvina dans des cagettes en plastique

Les raisins vendangés tardivement, puis passerillés partiellement (l’appassimento en italien), procédé simple qui consiste à laisser sécher les grappes, aujourd’hui dans des cagettes en plastiques à l’air, dans des endroits secs et ventilés durant deux à trois semaines, afin de concentrer les sucres avant de les mettre en cuvage.

Colléction de vieux flacons chez Farina

Colléction de vieux flacons chez Farina

Durant des siècles, les vins « Amarone » sont produits, mais il a fallu attendre la fin des années 1960, exactement en 1968 pour voir apparaître la reconnaissance de l’Amarone en DOC (Dénomination d’origine contrôlée). Puis la suprématie totale, avec le millésime 2010 l’Amarone accède à la DOCG (Dénomination d’origine contrôlée et garantie). Enfin ce vin si particulier et unique obtient ses lettres de noblesse.

La corvina Veronese et son cousin, le corvinone, représentent aujourd’hui 70% des vignes, rondinella 23%, pour compléter avec la molinara et l’oseleta ou bien encore negrara ou croatina.

Il faut rappeler au passage que les cépages autochtones en Valpolicella représentent 97% !

De la vigne au vin en passant par la cave…

Avec le réchauffement climatique, on replante plus en plus haut jusqu’à 650 m. d’altitude vuis, le mode de culture, en pergola à 80%. Certes, avec des grappes à 1,70-1,80 cm du sol facilite le travail manuel, sans oublier que la pergola favorise aussi de gros rendements. Mais, aujourd‘hui plus en plus de vignerons privilégient la culture sur fil en taille guyot, plus qualitatif avec moins de rondement, et au même temps la possibilité de mécaniser certains taches.

Pergola véronese

Pergola véronese

vignes en guyot simple

vignes en guyot simple

La fermentation de vins de l’Amarone est très lente, pour parvenir à transformer un maximum de sucre en alcool, le plus souvent entre 16% et 17%, au-delà, aucune levure ne parvient à «manger» le sucre, qui reste à hauteur de 5 à 15 grammes. Le rapport alcool-sucres-acidité est un paramètre essentiel pour assurer son équilibre.

Certes, quand on déguste des vins d’Amarone on voit comment cette équilibre peut être essentiel, on peut estimer des différences de qualité juste avec ce paramètre.

Le processus de passerillage (l’appasimento) se passe dans des hangars ventilés plus ou moins fermés aux aléas de l’extérieur.

En ce qui concerne l’élevage des vins, il se fait dans des différents futailles : comme des grands tonneaux souvent en chêne de Slavonie, ou des barriques traditionnelles en chêne français ou américain, plus ou moins neufs, pour un vieillissement d’environ de 24 mois, avant le repos en bouteille.

élevage dans la barrique traditionnelle chez Pasqua

Elevage dans la barrique traditionnelle chez Pasqua

 

élevage dans différentes foutaille chez Giovanni Ederle

Elevage dans différentes foutaille chez Giovanni Ederle

Recioto

Pour ce vin rouge et doux, Recioto, les raisins sont passerillés plus longtemps et comme le sucre de ce grand vin de dessert est recherché (minimum 80 g/l), donc l’alcool est forcement plus faible (13% à 14%).

Le vins parfait avec les desserts au chocolat.

Ripasso

C’est un Valpolicella Classico qui fermente une première fois, puis une seconde fois, sur les peaux de l’Amarone, processus se passe en principe en février, une fois que ce dernier a achevé son propre cycle de fermentation.

Ripasso est moins charge en alcool et en sucre que l’Amarone, bref on peut dire qu’il est un peu plus digeste, en faite nous sommes sur un vin complètement diffèrent avec un potentiel de vieillissement exceptionnel.

Depuis les débuts des années 2000 à aujourd’hui le vignoble de la Valpolicella s’est fortement agrandi, de plus de 2000 ha. Aujourd’hui le vignoble de la Valpolicella compte exactement 7596 ha de vigne (au dernier recensement).

vignoble della Valpolicella

vignoble della Valpolicella

En 2010, le Consorzio dei vini Valpolicella a décidé de bloquer ce développement, on peut juste signaler quelques 50 hectares qui ont été plantés dans les dernières années. Aujourd’hui la production d’Amarone est stable, elle s’élève en moyenne à 13 millions de bouteilles sur les cinq dernières années! A savoir, la production totale de vins de Valpolicella, Amarone, Recioto et Ripasso s’élève à 60 millions de bouteilles en 2015, belle performance !

Anteprima Amarone 2012

Palazzo della Gran Guardia à Vérone, QG d'Anteprima Amarone

Palazzo della Gran Guardia à Vérone, « QG » d’Anteprima Amarone

Chaque année, et ça dure depuis déjà 13 ans Amarone présente son nouveau né, le vin qui est prêt à être mise en marché. Pour certains vignerons les vins sont déjà embouteillés, pour d’autres ils finissent encore leurs élevages.

La présentation de ce a lieu en début de l’année, fin janvier au centre de Vérone au Palazzo della Gran Guardia, dans la ville de Roméo et Julietta, dans la « capitale » d’Amarone.

Cette année c’est la sortie du 2012, le millésime qui a obtenu 4 étoiles (5 étoiles la distinction la plus haute). 78 vins exactement ont été mis à la dégustation, certes il y avait de quoi choisir. La plus part des vins, les classico, donc demandant un élevage supplémentaire (souvent echantillon barrique).

Rappel :

10 dernières années en étoiles :

2002 2* –  2003 3* – 2004 5* – 2005 4* – 2006 3* – 2007 5* – 2008 4* – 2009 5* – 2010 4* – 2011 5* 2012 4* (Anteprima) 

Bref résumé de la météo 2012

Un millésime qu’on peut clairement distinguer en trois phases :

  • Le printemps humide
  • L’été exceptionnellement chaud et sec
  • Fin de l’été avec les températures parfaitement dans les normes sans excès

La vigne

La pergola a montré sa grande efficacité à protéger les raisins de fort rayonnement solaire, tandis qu’avec le guyot c’était plus problématique afin d’offrir aux grappes cette protection.

La plupart des vignobles a subit le millerandage, les grappes étaient plus petites, plus compacte, ce quoi a provoqué une baisse de production environ 10-15%.

Les raisins

La teneur en sucre était supérieure à la période précédente (sur trois ans). La maturité phénolique (extractibilités d’anthocyanes et maturité des tanins) était presque parfaite.

Passérillage (l’appasimrnto)

La taille des baies a accéléré le processus de séchage sans le rendre aussi rapide qu’en 2011.

L’effet vintage

La récolte a eu lieu à la mi-Septembre dans une période de chaleur (sans excès)

– Maturité phénolique parfaite et la richesse en sucres

– Tanins non agressifs donc les vins plus douces et élégants

– Notes évidentes de fruits mûrs

Et maintenant allons dans les vignes… une visite s’impose…

Coups cœur :

Azienda Agricola Boscaini Carlo à Saint’Ambrogio

Sant’Ambrogion di Valpolicella fait partie de la zone la plus ancienne où on produit Amarone classico.

une des parcelles de Carlo, ici en taille guyot

une des parcelles de Carlo, ici en taille guyot

Ce petit domaine de 14 ha crée en 1948 par Carlo, le père, aujourd’hui c’est Carlo, le filston qui s’on occupe. Sa position géographique très privilégiée sur la colline bénéficiant d’un microclimat de Saint’Ambrogio et S.Giorgio.

Les vignes, comme le plus part de la région sont cultivées soit en pergola véronèse, soit en guyot, sans oublier quelques oliviers du domaine pour une petite production de l’huile extra vierge, quelques 700 bouteilles qui complètent la gamme des vins avec même la grappa. La collection est maintenant complète.

Carlo Boscaini dans ses vignes

Carlo Boscaini dans ses vignes, explique sa façon de travailler, sa philosophie de percevoir la nature…

Carlo, en bon vigneron montre ses vignes, son terroir, explique sa philosophie, sa façon de travailler, ouvre sa cave. Tout est fait simplement dans le respect de la nature, sans la briser, sans la bousculer. Il ne recherche aucune certification, ni bio ou une autre, il cherche tout simplement bien faire et ça se voit dans ses vins !

Encépagement très classique : corvina, corvinone et rondinella, un peu de molinara et de garganega véronèse, vieux cépage autochtone assez aromatique pour la production de vins blancs.

chai de l'appassimento (passerillage) plusieurs centaine de cagettes

chai de l’appassimento (passerillage), plusieurs centaine de cagettes, avec la plupart rempli de corvina

Carlo produit environs 60 000 bouteilles, la moitié est vendue directement chez lui au domaine, certes la porte de sa cave est souvent ouverte pour accueillir des visiteurs curieux, ainsi que des habitués.

Il fait des vins sans chichi tout simplement bon et authentique…

Voici sa collection :

Boscaini Carlo, la gamme

Boscaini Carlo, la gamme

 

Mini verticale d'Amarone

Mini verticale d’Amarone : 2007, 2011 et échantillon 2012, pour rappel 2007 et 2011 deux grands millésimes !

Les visites continuent :

Un vigneron ou une vigneronne avec sa collection de flacons… :

Azienda Agricola la Dama

12 ha de vignes

3 ha d’oliviers

Gabriele Dalcanale, proprietaire de la Dama avec son épouse

Gabriele Dalcanale, proprietaire de la Dama avec son épouse

 

selection Amarone et Recioto

mini verticale d’Amarone : 2011, 2010*, 2008

Azienda Agricola Secondo Marco

15 ha de vignes

 

Benedetto Speri, le patriarche

Benedetto Speri, le patriarche

 

Marco Speri, filston, aujourd'hui c'est lui qui tient les rennes du domaine...

Marco Speri, filston, aujourd’hui c’est lui qui tient les rennes du domaine…

 

Secondo Marco, collection

Secondo Marco, collection

Pasqua Vigneti e Contine (Maison fondé en 1925)

90 ha

 

Carlotta (à droite) er Cecilia Pasqua, quatrième génération de la famille

Carlotta (à droite) et Cecilia Pasqua, quatrième génération de la famille avec la collection de la Maison…

 

mini verticale cuvée Terre di Cariano : 1985 1999 2001 2010* 2012

mini verticale cuvée Terre di Cariano : 1985 1999 2001 2010* 2012

 

Azienda Agricola Govanni Ederle  (oenotourisme avec un petit restaurent gastronomique et les chambres d’hôtes) 

4 ha de vignes (Bio)

6 ha d’oliviers

 

Giovanni Ederle dans sa petite cave de vinification

Giovanni Ederle dans sa petite cave de vinification

 

Giovanni Ederle, Amarone

Giovanni Ederle, Amarone 2009 et Anteprima 2012*

 

Azienda Agricola Tezza (Valpantena)

27 ha de vignes

 

Vanio Tezza dans son chai d'élevage

Vanio Tezza dans son chai, pour les élevages, selon les qualités, il utilise des différentes types de contenants

 

Tezza, collection complète

Tezza, collection complète

 

Azienda Agricola La Giuva

5 ha de vignes

Alberto Malesani, ancien coach de foot réalise son rêve en devenant vigneron… Il gère ce petit domaine viticole avec ses deux filles Valentina et Gulia

 

Alberto dans son chai, sa deuxième passion c'est du vélo et ça se voit...

Alberto dans son chai, sa deuxième passion c’est du vélo et ça se voit…

 

Joyeuse équipe de La Giuva, Alberto, Valentina et winemaker Lorenzo Caramazza

Joyeuse équipe de La Giuva, Alberto, Valentina et winemaker Lorenzo Caramazza

 

La Giuva, collection

La Giuva, collection, Anteprima Amarone 2012 est le 1er millésime du domaine, 2011 le 1er de la Valpolicelle

 

Anteprima Amarone 2012 Tasting

 

Tasting Anteprima Amarone 2012 avec le service exceptionnel de la sommellerie italienne

Tasting Anteprima Amarone 2012 avec le service exceptionnel de la sommellerie italienne

 

TOP TEN Anteprima Amarone 2012 :

 

Bertani

F.lli Degani

Falezze

Farina

Fasoli

Gino Roccolo

Grassi San Cassino

Santa Sofia

Tenuta Santa Maria Valverde

Zymé

 

 

Amarone della Valpolicella, collections

Amarone della Valpolicella, collections

 

Adresses utiles :

http://www.consorziovalpolicella.it

http://www.anteprimaamarone.it    

Commentaires fermés sur Amarone della Valpolicella, perle noire de la Vénétie… Anteprima Amarone 2012, édition janvier 2016…



%d blogueurs aiment cette page :