vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Vendanges 2019 à Bordeaux, rencontre avec Antoine Médeville, oenologue # toutes premières impressions

La période de vendanges est un moment crucial si bien pour les producteurs que pour les œnologues-conseil, ainsi que pour de laboratoires œnologiques.

Alain Médeville dans les vignes de Château Fleur la Mothe, cru bourgeois de Médoc. 13 ha de vignes sur le beau terroir de  graves (gravier de quartz et de gros sable)

 

Juste avant les premiers coups de sécateurs dans les vignes blanche, j’ai fais une tournée de vignobles médocains de Listrac avec le Château Fonréaud jusqu’au nord du Médoc au Château Fleur la Mothe en passant par Margaux, le Château la Galiane ; en compagnie d’Antoine Médeville co-directeur de laboratoire Oneoconseil avec son siège à Pauillac et co-propriétaire de  Château Fleur la Mothe, crus bourgeois de Médoc.

 

Bref analyse de la météo par Antoine Médeville juste avant les premiers coups de sécateurs :

 

« Après un printemps assez frais et un été caniculaire, nous ne notons pas de stress hydrique important. Seules quelques parcelles de jeunes vignes sur sol drainant ont légèrement marqué le pas. Sur les sols argileux, la vigne a cessé de pousser à la fin du mois d’août, marquant ainsi une bonne alimentation hydrique »

 

Les vendanges des blancs ont débuté dans le Médoc au début de septembre par les terroirs les plus précoces, sachant que la vigne dans sa globalité avait envieront une semaine de retard par rapport au millésime 2018 qui a été dans certains secteurs plutôt précoce.

Aujourd’hui, pour arriver à exprimer au mieux le potentiel de chaque parcelle de vigne en vue de la météo plus en plus capricieuse, il faut un vrai travail de la «haute couture ». Il faut passer plusieurs fois dans chaque parcelle de vigne, vendanger tout simplement à la carte.

Sauvignon Blanc au Château Fonréaud, Listrac juste avant les premiers coups de sécateur

« A ce jour, les lots de blancs, sont désormais en cuves. La récolte en deux, voir trois tris successifs a demandé un gros travail de suivi au vignoble mais cela permet aux producteurs d’exploiter au mieux le potentiel de chaque parcelle.

Les équilibres sucres/acidités pour le millésime 2019 sont bons, les jus sont nets et francs. C’est une bonne base pour un vin blanc de qualité.

Les fermentations alcooliques devraient révéler les jolies promesses entrevues au vignoble.

Les premiers lots entrés en cave finissent tout juste de fermenter.

Les Sauvignons Gris en fin de fermentation alcoolique sont très aromatiques. Les Sémillons et Sauvignons Blancs dévoilent des arômes prometteurs.

Les vendanges de raisins rouges dans le Médoc ont débuté également.

 

Cuvier de Château la Galiane (Margaux) prêt pour recevoir la vendange 2019

Les premières parcelles de Merlot dans les appellations communales ont été récoltées après le 18 septembre. Avec les fortes chaleurs des derniers jours, les Merlots précoces ont atteint une bonne maturité, l’état sanitaire est exceptionnel.

Conséquences de ces belles journées estivales, nous commençons à constater des poids de baies qui baissent sur les Merlots et très peu d’évolution des acidités.

Les sucres continuent de s’accumuler. Les premiers coups de sécateurs commencent.

Les autres cépages, notamment le Cabernet Sauvignon, voient leurs maturités technologiques évoluer doucement mais les anthocyanes s’accumulent bien.

Sur les terroirs précoces les vendanges des premières parcelles de Cabernet Sauvignon commenceront afin de conserver de beaux arômes de fruits frais.

Quelques pluies actuelles devraient faire beaucoup de bien dans les secteurs les plus tardifs mais également au cépage Petit Verdot qui pourrait être une très belle réussite de ce millésime 2019 » les premiers constats sur l’état du 2019 d’Antoine Médeville (Oenoconseil)

 

A propos d’Antoine Médeville

 

Issu de la famille de viticulteurs et pharmaciens, diplômé d’œnologie de la faculté de Bordeaux en 1990.

Débute sa carrière à Sancerre et dans le Languedoc Roussillon. En 1996 il s’installe dans le Médoc à Pauillac en créant le site œnologique l’Oenoconseil, en s’associant dans cette « aventure » avec deux amis œnologues Henry Boyer et Edouard Massie.

 

Aujourd’hui, c’est une histoire d’amitié de quatre œnologues avec Arnaud Chambolle qui est arrivé dans l’équipe.

Ensemble ils ont crée quatre pôles œnologique avec de laboratoires à : Preignac, Pauillac, Beychac&Caillou et à Saint-Emilion.

Au total 250 propriétés font appelle à eux pour un conseil personnalisé qui respecte l’esprit et le terroir de chacun.

 

Adresses utiles : 

http://www.oenoconseil.com

http://www.chateaufleurlamothe.fr

http://www.scea-rene-renon.com

http://www.chareau-fonreaud.com

 

 

 

 

 

Commentaires fermés sur Vendanges 2019 à Bordeaux, rencontre avec Antoine Médeville, oenologue # toutes premières impressions





Commentaires fermés



%d blogueurs aiment cette page :