vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Qu’est ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – Ils ? (6) Témoignage de Marquis Piero Antinori…

Marquis Piero Antinori (26ème génération de vignerons-propriétaires en Toscane et d’autres régions viticoles italiennes, Président de la société familiale Marchesi Antinori SRL à Florence) nous révèle ses propos avec une aisance et la grâce naturelle sur le vin et terroir mythique…

Marquis Piero Antinori

« Moi, je pense que quand quelqu’un boit un grand vin, il doit commencer à rêver aussi, à ce qu’il y a derrière la bouteille. Le vin doit évoquer tout un monde, qui est la beauté du paysage, l’histoire, la culture, la gastronomie… Et je pense qu’un grand vin doit être capable d’évoquer tout ce monde merveilleux, car au fond tous les grands vins sont produits dans des paysages incroyables. Je ne sais pas pourquoi… Peut-être des coïncidences. Mais quand je voyage, je visite les grands vignobles du monde, ils sont tous situés dans des endroits merveilleux. Et alors je pense que quand on boit un grand vin, quand on déguste un grand vin, si c’est vraiment un grand vin, il doit être capable d’évoquer la beauté du paysage, l’histoire, le côté humain, les personnes qui travaillent dans les vignes, dans les caves depuis des générations et des générations, de père en fils, quelque fois pour des siècles… Et donc, je pense qu’un grand vin devrait être capable de donner à qui le déguste une sensation agréable du point de vue « hédonistique », esthétique, le goût, mais aussi un peu intellectuelle : savoir comment ce vin a été fait, qui l’a fait, les personnes, l’histoire de l’endroit où on l’a fait, les différences climatiques… L’amplitude… »

–      Que pensez vous du facteur humain ?

« Je pense qu’un grand vin, pour être grand, doit avant tout avoir de la personnalité. Pas seulement la personnalité donnée du terroir (de la terre, du climat) mais aussi du producteur. Un grand vin devrait représenter aussi la personnalité du producteur. Donc c’est vrai, le facteur humain a une importance fondamentale.»

–      Les plus grands vins pour vous ?

« Je suis un « traditionaliste » donc, j’aime naturellement beaucoup les grands vins de Toscane, ça va sans dire. J’ai toujours été habitué à les boire depuis que j’étais enfant. Mais j’aime aussi beaucoup de vins d’autres régions et d’autres pays. Je suis un grand admirateur des grands vins de Bordeaux. Tous les grands crus… comme Mouton Rothschild... mais il y en a un, que  j’aime beaucoup, parce que j’ai dégusté des millésimes extraordinaires qui m’ont émus, c’est la Mission Haut Brion, j’aime beaucoup son style.

 En Bourgogne, j’aime avant tous les blancs. Ce sont les plus grands vins blancs du monde, sans discussion ! Mais aussi les grands Bourgogne rouge, je dois dire que j’aime beaucoup, surtout quand ils sont vieux. Parce que, une chose étrange, les grands Bourgogne rouge vieux prennent un caractère qui est très, très proche du caractère des vins de Chianti Classico très vieux. Quand c’est très vieux, 20 ans, 25 ans… Mais c’est étrange, quand ils sont jeunes ils sont très différents, oui, quand ils sont vieux, pinot noir et sangiovese, se ressemblent. »

–      Avez vous eu l’occasion de goûter les très, très grands Bourgogne ?

« Oui, de la Romanée Conti. C’est mythique, c’est unique. J’ai eu l’occasion de déguster des vins extraordinaires de la Romanée Conti, mais aussi d’autres vins, mais ça, c’est le top. J’aime les Bourgogne ! La Romanée Conti, est un vin exceptionnel qui a gardé la qualité, la réputation, ce n’est pas la question d’une année, d’un millésime, c’est millésime après millésime. C’est là où on voit la qualité, la constance, c’est là où ça fait vraiment la différence. Il y a beaucoup de vins qui dans une année, d’un millésime particulier sont extraordinaires, mais c’est une exception. Tandis que pour la Romanée Conti, pour le domaine en général, il y a une grande qualité de terroir, terroir exceptionnel… »

–      Mais aussi le facteur humain…

« Mais quand je dis terroir, pour moi ça veut dire la terre, le climat, le cépage, mais aussi le facteur humain. Ça fait partie du terroir dans son ensemble. C’est pour ça que le nom terroir on ne peut pas le traduire dans sa signification complète, c’est un tout. »

L'automne en Toscane dans le vignoble de Chianti Rufina

Commentaires fermés sur Qu’est ce qu’un vin / terroir mythique ? Existent – Ils ? (6) Témoignage de Marquis Piero Antinori…





Commentaires fermés



%d blogueurs aiment cette page :