vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


Bordeaux primeurs millésime 2018 # calendrier de dégustations

Afin de bien préparer votre parcours voici le calendrier de dégustations primeurs du millésime 2018 à Bordeaux

 

la dégustation primeurs organisée par UGCB

 

Importent à signaler que l’ensemble de ces dégustations est réservé aux professionnels de la filière vitivinicole, de la presse spécialisée, l’accès est sur demande ou sur invitation.

 

 

Dégustation de l’association de Grands Crus Classés de Saint-Emilion

Pré-Primeurs réservé à la Place de Bordeaux, le 25 mars 2019 de 17 h à 20 h au Palais de la Bourse à Bordeaux.

Primeurs du lundi 1er au jeudi 4 avril 2019 de 10 à 18h au Clos des Jacobins à Saint-Emilion.

Contact :

virginie.larramona@agccse.fr

 

 

Dégustation Crus Bourgeois du Médoc

Pré-primeurs le mardi 26 mars 2019 de 11 h à 15 h à la Faïencerie, dégustation réservée aux Courtiers et Négociants.

Mardi 2 et mercredi 3 avril 2019 au Château Lamothe-Bergeron (AOC Haut-Médoc).

Contact :

association@crus-bourgeois.com

 

 

Soirée des Vignerons Bio d’Aquitaine

Une dégustation unique lundi 1er avril 2019 de 16 h à 21 h au CAPC Musée d’Art Contemporain de Bordeaux, pour valoriser la qualité et la diversité des vins biologique.

Plus de 80 vignerons pour déguster, entre autre le millésime 2018

Contact :

Vignerons Bio d’Aquitaine

 

 

Soirée de présentation du Millésime Graves 2018

Lundi 1er avril 2018 au Palais de la bourse à Bordeaux.

Sur invitation uniquement.

Contact :

contact@vinsdegraves.com ou 0556270925

 

 

Dégustations AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur

Lundi 1er, mardi 2 et mercredi 3 avril 2019 de 9 à 18h à Planète Bordeaux.

Contact :

lucas.furlan@planete-bordeaux.fr.

 

 

Semaine des Primeurs de l’Union des Grands Crus de Bordeaux

Du 1 au 4 avril 2019

Contact : l’Union des Grands Crus de Bordeaux

contact@ugcb.net

 

 

Dégustation des appellations Saint-Emilion, Saint-Emilion Grand Cru, Saint-Emilion Grand Cru Classé, Saint-Emilion Premier Grand Cru Classé, Lussac Saint-Emilion, Puisseguin Saint-Emilion, Montagne Saint-Emilion, Saint-Georges Saint-Emilion, Lalande de Pomerol, Fronsac et Canon-Fronsac

Du 1 au 4 avril 2019 de 9 h 00 à 17 h 30 salle des Dominicains, rue Guadet à Saint-Emilion.

Contact :

info@saint-emilion-pomerol-fronsac.com

 

 

Dégustation de l’appellation Pomerol

Du 1 au 4 avril 2019 de 9 h 00 à 17 h 30 au Syndicat Viticole de Pomerol (8 rue Tropchaud – Pomerol).

Contact :

info@saint-emilion-pomerol-fronsac.com

 

 

Dégustation « Les Crus Artisans du Médoc»

Mardi 2 et mercredi 3 avril 2019 de 10 h à 18 h au Château des Graviers, à Arsac

Une trentaine de propriétaires présentent leur 2018 et millésimes livrables aux professionnels et clients.

Contact :

di-costanzo.catherine@wanadoo.fr Mobile : 0674363543

 

 

Dégustation ODG Médoc, Haut-Médoc, Listrac-Médoc

Mardi 2 avril 2019 de 10 h à 18 h suivi d’un after jusqu’à 20 H 30 à la Tonnellerie Nadalié à Ludon-Médoc.

Plus de 100 vins (Crus Classés 1855, Crus Bourgeois, Crus Artisans et autres Vins hors classements) en primeurs et un millésime livrable aux professionnels et clients.

Contact :

contact@medoc-haut-medoc-listrac.org  Tel : 05 56 59 02 92

 

 

Dégustation AOC Lalande de Pomerol

Mardi 2 et mercredi 3 avril 2019 de 16 à 21 h au Grand Hôtel de Bordeaux

Primeurs et millésime 2016.

Contact :

Nathalie DIFFI  lalande-pomerol@orange.fr

 

 

Dégustation Expression de Fronsac

Pré-primeurs (Réservé à la presse, courtiers, négociants) au Grand Hôtel de Bordeaux

Mardi 5 mars 2019 de 10 h à 13 h – Sur invitation

Primeurs du lundi 1er au jeudi 4 avril 2019 au Château La Grâce Fonrazade à Saint-Emilion de 9 h à 18 h

Contact :

x.buffo@chateau-de-la-riviere.com

 

 

Dégustations Le Grand Cercle des Vins de Bordeaux

– Pré-Primeurs : Londres mardi 12 mars 2019 de 16h00 à 21h00 au Meridien Piccadilly – The Terrace

Dégustation du millésime primeur et d’un millésime livrable.

– Avant-première Place de Bordeaux mardi 26 mars de 16h00 à 21h00 au Café Maritime à Bordeaux.

Pour les négociants et courtiers de la Place de Bordeaux.

– Dégustation Presse samedi 30 et dimanche 31 mars.

Château de La Dauphine à Fronsac, de 9h00 à 19h00.

– Dégustation ouverte à tous les professionnels du vin du lundi 1er au mercredi 3 avril.

Château Taillefer à Pomerol, de 9h30 à 18h00

Renseignements et inscriptions :

contact@grandcercle.fr ou 05 57 74 01 61

 

 

Dégustation Oenoteam

Primeurs des propriétés consultées par Stéphane Toutoundji, Thomas Duclos et Julien Belle.

Dégustation sur rendez-vous, au laboratoire Oenoteam à Libourne, du 18 mars au 5 avril 2019.

Contact :

info@labo-oeno.com

 

 

Dégustation Terroirs

Lundi 25 mars 2019 de 16 h à 20 h – Hôtel Georges V Paris.

Présentation du nouveau millésime des domaines conseillés par Derenoncourt Consultants.

Diner 20 h sur invitation.

Contact :

marie-charlotte@derenoncourtconsultants.com

 

 

Dégustation La Grappe

Dégustation Presse Dimanche 31 mars sur inscription préalable.

Du lundi 1er au jeudi 4 avril 2019 de 10 à 19h au Château La Gaffelière, Saint-Emilion.

Présentation du nouveau millésime des domaines conseillés par Derenoncourt Consultants.

Contact :

marie-charlotte@derenoncourtconsultants.com

 

 

Dégustation Bordeaux Oxygène

Dimanche 31 mars 2019 de 11 à 18 h au Halles de Bacalan (1er étage).

Contact :

bordeaux.oxygene@gmail.com

 

 

Dégustation « Les Clés de Châteaux » (Rolland Consulting)

Du lundi 1er au jeudi 4 avril 2019, de 10h00 à 18h00 au Château La Dominique.

Dimanche 31 mars réservé à la Presse.

Vins suivis par Michel et Dany ROLLAND et leurs collaborateurs.

Contact :

primeurs@rollandlabo.com

 

 

Dégustation « Rolland Collection »

Du lundi 1er au jeudi 4 avril 2019, de 10h00 à 18h00 au Château La Dominique.

Vins des propriétés familiales de Michel et Dany ROLLAND.

Contact :

contact@rollandcollection.com

 

 

Dégustation Thunevin

Du lundi 1er au jeudi 4 avril 2019, de 9h00 à 18h00 7 rue Vergnaud à Saint-Emilion.

Vins Thunevin, vins distribués et conseillés par Thunevin, vin des amis de Thunevin.

Contact :

thunevin@thunevin.com

 

 

Dégustation des propriétés bordelaises de CA Grands Crus

Du lundi 1 au jeudi 4 avril 2019, de 9h30 à 18h00 au Château Meyney, Saint-Estèphe.

Château Grand-Puy Ducasse, Château Meyney, Château La Tour de Mons, Château Marsac Séguineau, Château Blaignan.

Contact :

marine.lemmens@cagrandscrus.fr

 

 

Dégustation Biodyvin

Mardi 2 et mercredi 3 avril 2019 de 10 à 18h au Château Fonroque à Saint-Emilion.

Vignerons en culture bio-dynamique

Contact :

http://www.biodyvin.com

 

 

Dégustation Pomerol Séduction

Mardi 2 et mercredi 3 avril 2019 de 9h30 à 18h au Château La Conseillante à Pomerol.

Château Beauregard, Château Clinet, Clos du Clocher, Château La Conseillante, Château Gazin, Château Mazeyres, Château Nénin, Château La Pointe, Château Rouget, Château Vieux Maillet.

Contact :

pomerol-seduction@orange.fr

 

 

Dégustation « Collection d’Oenoconseil »

Mardi 2, mercredi 3 et jeudi 4 avril 2019 de 10 h à 19 h au Château Lestage à Listrac-Médoc.

Dégustation des propriétés conseillées par Antoine Médeville, Henri Boyer, Edouard Massie, Arnaud Chambolle et leur équipe d’œnologues-conseils.

Contact :

laboratoireoenoconseil@wanadoo.fr  Mobile : 06 32 35 78 66

 

Plateau calcaire de Saint Emilion

 

 

 

 

 

Publicités
Commentaires fermés sur Bordeaux primeurs millésime 2018 # calendrier de dégustations


Château de Rayne Vigneau, la reine de sauternes en route vers excellence…

Le chai à barriques de Raine Vigneau

Château de Rayne Vigneau, 1er Grand Cru Classé de Sauternes au classement officiel de 1855, élu aussi « le meilleur liquoreux du monde » en 1867 lors de l’Exposition Universelle, poursuit aujourd’hui sa route vers excellence…

 

Zoom historique

 

Le vignoble de Rayne Vigneau est assis sur une magnifique croupe dominant le Sauternais depuis sa création au début du XVIIe siècle.

Le Vigneau de Bommes nommait à la fois le vignoble, le Château, la Seigneurie et la famille de Vigneau, qui en fut la première titulaire.

On retrouve Gabriel de Vigneau qui apparaît dans les écrits en 1635. Son fils Étienne épouse Jeanne Sauvage, fille du seigneur d’Yquem et prend en main en 1681 les destinées de la propriété.

 

Madame de Rayne, née Catherine de Pontac, achètera le domaine du Vigneau en 1834.

 

Le classement officiel de 1855 place le Vigneau parmi les premiers crus du Sauternais. En 1867, le grand courtier de l’époque Daney lui attribue le premier rang immédiatement après le Château d’Yquem.

 

C’est Albert de Pontac, petit neveu de Madame de Rayne, qui donne son nom de « Rayne Vigneau » à la propriété.

 

Des investissements et un travail considérable ont été faits par tous les propriétaires successifs en faveur de la qualité des vins du Château.

 

Entre 2004 et 2015, le Château de Rayne Vigneau a appartenu à CA Grands Crus, filiale du Groupe Crédit Agricole, qui a mis en place un plan d’optimisation de l’ensemble du vignoble.

 

Derek Smith a eu un véritable coup de foudre pour le Château de Raine Vigneau et son vignoble magique

En 2015 le Château de Rayne Vigneau change le propriétaire, racheté par Derek Smith, d’origine américaine, PDG du groupe Trésor du Patrimoine et reste dirigé par Vincent Labergere, qui connaît bien ce cru depuis déjà plusieurs années.

 

Derek, un grand amateur de sauternes, est tombé sur le charme de ce cru, conscient du potentiel de ce trésor qu’il a acquis, souhaite lui donner un nouveau départ en misant aussi sur les offres oenotouristiques.

 

La Rayne Vigneau propose les activités oenotouristiques inédites et insolites afin de donner occasion aux amateurs de découvrir le site de façon pas banale, de vivre une expérience unique et inoubliable pour chacun…

 

le fameux cèdre bicentenaire qui accueille de « dégustateurs perchés » à 11 m du sol

Imaginez une vue imprenable à 360° à 11 m du sol face au panorama du vignoble sauternais et de la Vallée du Ciron, en plus avec un verre de sauternes de Rayne Vigneau à la main, oui, vous avez grimpé sur un cèdre bicentenaire pour une « Dégustation Perchée ».

C’est une activité insolite qui est proposé par le château, pas de panique, vous êtes encadré par un professionnel, vous grimpez à la corde jusqu’à la table de dégustation suspendue à l’arbre, ça vaut vraiment le détour.

 

Océan de vignes qui donne de possibilités sans fins aux ballades à cheval

Une autre activité qui permet de contempler ce magnifique paysage du vignoble sauternais et de découvrir le terroir magique de Rayne Vigneau, est une « Ballade à Cheval à travers les vignes » qui est proposée.

Vous êtes accompagné par un professionnel, vous vous baladerez à votre rythme à travers le vaste vignoble du Château de Rayne Vigneau et ses alentours.

La ballade se conclue par une visite de la propriété et des chais avec une dégustation de quelques crus du château.

 

La Rayne Vigneau a reçu à double reprise le prix « Best of Wine Tourisme » en 2016 et en 2018 pour son accueil oenotouristique, il y a de quoi ëtre fière !

 

 

Zoom sur la propriété et ses vignes

 

Le Château de Rayne Vigneau est une propriété magique.

Le vignoble s’étend sur 84 hectares d’un seul tenant sur une vaste croupe dominant le Sauternais. Son sous-sol de graves sablonneuses, assises sur un socle argileux, révèle d’étonnantes richesses en pierres semi-précieuses comme agates, saphirs, cornalines, quartz, cristaux de roche et bien d’autres qui évoque en évidence un vin précieux sur un terroir exceptionnel.

 

Les vignes sont âgées aujourd’hui de 30 ans en moyenne, plantées en Sémillon (74%), en Sauvignon Blanc (24%), qui apporte la note de fraîcheur avec une petite touche de Muscadelle (2%).

 

Quelques baies de Sémillon parfaitement « rôtis »

La présence du Ciron, affluent de la Garonne est déterminante pour la sur-maturation du raisin, elle est responsable des petites brumes matinales en automne.

Ce phénomène bien particulier favorise le développement progressif du Botrytis Cinerea (la pourriture noble) nécessaire pour la concentration naturelle du sucre dans les baies.

Donc chaque année les vignes attendent patiemment l’invasion progressive de ce noble champignon.

Selon la tradition, les vendanges se déroulent par tries successives, chaque grain n’étant cueilli que parfaitement « rôti », donc 4 à 8 tries manuelles sont nécessaires selon les millésimes.

Pour faire une bouteille de sauternes c’est un vrai travail d’orfèvre qui se poursuit dans le chai avec des sélections de grains très sèvres, des pressurages délicats et de longs élevages dans des barriques de chêne.

Rayne Vigneau présente sa collection

Rayne Vigneau en bref 

84 ha 

Cépages : Sémillon (74%) Sauvignon (24%) Muscadelle (2%)

Rendement : 10-15 hl/ha

Vignes : 30 ans

Terroir : argilo-graveleux, graveleux, argilo-sableux, riche en pierres semi-précieuses  

 

Adresses utiles :

http://www.raynevigneau.com

 

Commentaires fermés sur Château de Rayne Vigneau, la reine de sauternes en route vers excellence…


Château Montrose, Saint-Estèphe passe au vert, objectif 2019/2020…

 

Château Montrose à Saint-Estèphe, seconde Cru Classé au classement officiel de 1855, ce joyau viticole d’un pur style XVIII ème typique du bordelais continue toujours et sans interruption sa voie de la stabilité et de l’excellence.

Biodiversité du Château Montrose avec son vignoble sur les terrasses

 

Succédant à trois générations de la famille Charmolüe, qui durant 110 ans (1896-2006) a bâtis la réputation du Château, Martin et Olivier Bouygues ont acquis le Château Montrose en 2006.

Amoureux de ce cru, visionnaire, conscient de son potentiel unique, la famille Bouygues décide d’entreprendre les travaux pharaoniques de restructuration du vignoble et des bâtiments historiques. Après sept longues années de travaux, de son chantier spectaculaire Château Montrose renaît et marque son entrée dans 21ème siècle avec ses installations ultra modernes et performantes conçu dans le respect total de l’environnement sans oublier le respect pour son patrimoine historique à préserver.

Initiée en 2006 par les frères Bouygues, la politique environnementale globale de Château Montrose vient naturellement en prolongement du geste de son fondateur Mathieu Dollfus, entrepreneur visionnaire et propriétaire du domaine au 19ème siècle suivi par la famille Charmolüe, propriétaire du château durant plus qu’un siècle.

Depuis 12 ans, Martin et Olivier Bouygues, fortement engagés dans une démarche de développement durable pour le Château Montrose ont débuté un changement profond et global planifié en plusieurs étapes sur 20 ans à l’horizon 2026.

La stratégie environnementale de Château Montrose planifiée sur 20 ans vise à préserver durablement son terroir, doté naturellement de grandes richesses, et limiter l’impact de son activité sur l’environnement.

La prise de conscience de Château Montrose de sa responsabilité environnementale n’est pas un effet de mode…

La propriété dispose aujourd’hui du recul nécessaire de 12 années de pratique pour faire partager son expérience et envisager les prochaines étapes de restructurations.

Vue aérienne des bâtiments du domaine avec 95 ha de vignes qui l’entourent .

Située au cœur du Parc Naturel du Médoc, la propriété de 130 hectares dont 95 ha du vignoble de Montrose avec une particularité exceptionnelle et rare d’être historiquement d’un seul tenant autour du Château, des chais et des bâtiments d’exploitation, ce qui permet la meilleure gestion de chaque parcelle de vigne.

Cette unité permet une réflexion globale sur le vignoble, une vigilance optimale sur l’état sanitaire de chaque parcelle et une organisation plus efficace du travail de la vigne, la séparation de chaque terroir sur ses terrasses légendaires.

 

Etape essentielle entreprise au cours de restructuration consistait à un passage progressif à une viticulture Biologique de l’ensemble du vignoble

Aux termes de nombreuses expérimentations menées par les équipes techniques depuis 2013 sur les différentes modalités de traitement de la vigne, 15 ha de récolte cultivés en bio et biodynamie ont fait en 2016, leur première entrée au chai.

Lors des vendanges 2017, 45 ha (50% du vignoble) ont été concernés, marquant une étape significative vers le passage à une viticulture 100% bio de l’ensemble du vignoble à horizon 2020, nous y sommes presque !

 

Grand chai de Château Montrose

Aujourd’hui, Château Montrose possède un cuvier ultra performant adapté aux sélections parcellaires les plus fines et le plus sélectives possible sur son terroir unique.

 

Son cuvier parfaitement fonctionnel, construit en 2000, a été repensé en 2017 pour répondre aux exigences d’un travail intra parcellaire très rigoureux.

Il est équipé d’un système de tri renforcé et de 92 cuves thermo régulées de capacités différentes qui permettent de poursuivre au chai le travail de précision mené en amont au vignoble.

 

Conscient de ses richesses naturelles Château Montrose s’est engagé depuis plusieurs années dans une démarche de prise en compte et de valorisation de la biodiversité sur la propriété.

Un inventaire floristique et faunistique précis, réalisé par des spécialistes, a permis de confirmer les atouts du site et d’établir un guide de gestion et de bonnes pratiques par zone, afin d’améliorer la biodiversité à l’échelle du domaine.

Toujours dans l’objectif de protéger son terroir durablement, Château Montrose a adopté des nouvelles approches de la gestion et de la protection de ses sols.

 

Objectif 2019/2020 100% du vignoble en bio

Selon le calandrer établis sur 5 ans (dès 2016 au 2020) Château Montrose est à la veille de 100% du vignoble en Bio.

Le pari très difficile, presque gagné qui apportera le nouveau souffle aux vins de Montrose dans sa continuité historique.

 

Etape 1 : 2016 : 15% du vignoble en bio

Etape 2 : 2017 : 45% du vignoble en bio

Etape 3 : 2018 : 65% du vignoble en bio

Etape 4 : 2019/2020 : 100% du vignoble en bio

 

 

Bref carte d’identité de Château Montrose :

 

Second Cru Classé au classement officiel de 1855

2006 – achat par Martin et Olivier Bouygues

95 ha de vignes d’un seul tenant

Encépagement : Cabernet Sauvignon (60%) Merlot (32%) Cabernet Franc (6%) Petit Verdot (2%)

Age moyenne de vignes : 38 ans

Le terroir composé essentiellement de graves garonnaises

Densité de plantation : 9000 pieds/ha

Elevage en barriques de chêne français 16-18 mois

Château Montrose élevé 16-18 en barrique de chêne français

 

Adresses utiles :

http://www.chateau-montrose.com

 

.

 

 

Commentaires fermés sur Château Montrose, Saint-Estèphe passe au vert, objectif 2019/2020…


Nouvelle étiquette de Mouton 2016 by William Kentridge est dévoilée…

Mouton 2016 by William Kentridge

Chaque année c’est le même rituel, elle est gardée en grand secret jusqu’au dernier moment, elle est tant attendu par les amateurs de grands vins et de l’art, ça y est, elle est arrivée, elle est là, la dernière étiquette de Mouton Rothschild, celle du millésime 2016 crée par artiste William Kentridge.

 

Chaque année depuis 1945, un grand artiste crée une œuvre originale pour l’étiquette de Château Mouton Rothschild. Ainsi se trouvent réunis les noms les plus célèbres dans une collection qui s’accroît chaque année d’une pièce nouvelle.

 

Pour le millésime 2016, les propriétaires de Mouton, Philippe Sereys de Rothschild, Camille Sereys de Rothschild et Julien de Beaumarchais de Rothschild ont sollicité le peintre, sculpteur, vidéaste et metteur en scène William Kentridge, artiste Sud Africain né en 1955 à Johannesburg.

 

William Kentridge est le premier artiste de renommée internationale issu du continent africain à illustrer une étiquette de Mouton. Accueilli dans les plus grands musées du monde, lauréat de prix prestigieux, il revendique un « art politique » qui ne s’interdit ni l’humour, ni la poésie.

 

Dans son œuvre pour Mouton, Les Triomphes de Bacchus, les silhouettes qu’il réunit en un joyeux cortège s’inspirent de personnages bachiques de tableaux de maîtres, du Titien à Matisse.

 

 

William Kentridge dans son atelier

William Kentridge, artiste aux multiples facettes :

 

Né en 1955 à Johannesburg, en Afrique du Sud, William Kentridge jongle entre les sciences politiques, les beaux-arts et le théâtre, ses études témoignent d’un éclectisme qui se retrouver dans la diversité de ses goûts et de ses talents.

 

D’abord acteur et metteur en scène dans sa ville natale, à laquelle il restera fidèlement attaché, il se tourne bientôt vers le dessin d’animation et la vidéo, tout en affinant la technique qui le rendra célèbre : des dessins au fusain ou des découpes de carton noir projetés ou collés sur des surfaces diverses, le mouvement étant rendu par la superposition de ses phases successives.

S’inspirant fréquemment des pages sombres de l’histoire récente de son pays, il revendique un « art politique », mais qui ne s’interdit ni l’humour, ni la poésie.

En 1997, il est accueilli à la Documenta de Cassel, point de départ de nombreuses expositions dans des cadres prestigieux, de la Biennale de Venise à celle de Sao Paulo, du Louvre au Martin Gropius Bau de Berlin, du MoMA de New-York à l’Albertina de Vienne.

Son œuvre graphique, ses vidéos, ses sculptures, ses collages, ses performances sont salués par plusieurs récompenses internationales, le prix de Kyoto au Japon, le prix Princesse des Asturies en Espagne et bien d’autres.

Il mène parallèlement, tant en Europe qu’en Amérique, une brillante carrière de metteur en scène et décorateur d’opéra : en 2010, son travail sur Le Nez de Chostakovitch, d’après la nouvelle de Gogol, est applaudi de New-York au Festival d’Aix-en- Provence. En 2018, il rencontre un vif succès à Londres avec son spectacle The Head and the Load, sur les Africains engagés en Europe lors de la Première Guerre mondiale.

 

Qui peut mieux analyser le millésime 2016 à Mouton que son directeur, Philippe Dhalluin…

 

 

 

Mouton 2016 en bref :

 

Vendanges du 26 septembre au 14 octobre 2016

 

Assemblage :

 

83 % Cabernet Sauvignon

15 % Merlot

1 % Cabernet Franc

1 % Petit Verdot

 

 

Fameux chai à 1000 barriques de Château Mouton Rothschild à Pauillac conçu par architecte Charles Siclis en 1924

 

Adresses utiles :

 

http://www.chateau-mouton-rothschild.com

 

Commentaires fermés sur Nouvelle étiquette de Mouton 2016 by William Kentridge est dévoilée…


La découverte de Campi Flegrei DOC (Campania) avec Mara et Stefano Portolano, les vignerons de la nouvelle vague # reportage

La baie de Naples avec son Vesuve qui domine est le symbole incontestable de la Campania

Dans la série de découvertes de vignobles moins connus, j’attire votre attention aujourd’hui sur un petit vignoble en Campania au sud d’Italie, une région viticole qui mérite largement ses lettres de noblesse et la reconnaissance.

Il s’agit de Campi Flegrei qui est l’une des régions volcaniques les plus pittoresques de l’Italie avec des paysages de cartes postales.

Campi Flegrei

Elle se situe sur les petites terrasses baignées par la mer, juste au nord-ouest de la province de Naples. On retrace l’histoire de la viticulture dans cette région 700 ans avant Jésus-Christ et le cépage blanc Falanghina, qui rayonne dans toute cette région était utilisé probablement pour élaborer le fameux Vin de Falerne, ce vin de légende très prisé de l’aristocratie romaine.

Campi Flegrei a obtenu sa DOC (Appellation d’origine) en 1994, elle s’étend sur 100 hectares de vignes et compte 7 communes y compris les deux petites iles : Procida et Ischia,

l’une de caractéristiques de terroir volcanique qu’on trouve à Campi Flegrei

La grande majorité des vignobles de la région sont toujours en francs de pieds car le sol volcanique n’a pas permis au phylloxera d’envahir cette région, le petit puceron ravageur n’a pas pu opérer avec l’efficacité grâce à ce terroir magique.

Grappillon de Falanghina (Azienda Mario Portolano)

Le cépage roi pour les vins blancs qui bénéficient de l’appellation Campi Flegrei DOC est Falanghina, le cépage autochtone qu’on trouve essentiellement dans certaines régions en Campania surtout à Campi Flegrei.

Le climat méditerranéen, l’altitude élevée entre 150 et 200 m, la proximité de la mer et le sol volcanique font de cette région un endroit idéal pour la culture de la vigne et donnent aux vins blancs issus de la Falanghina des notes aromatiques intenses mais subtiles avec une texture riche et ferme, surtout une belle fraicheur, note acidulée, une belle minéralité et son coté salin en finale.

Un mot de Falanghina

Ce cépage blanc typique de la Campanie appartient à une centaine de variétés autochtones présentes dans cette région de l’Italie méridionale et pour la plupart ils sont d’origine grecque. C’est sous l’empire romain que les vins de cette région acquirent une notoriété exceptionnelle avec pour preuve le mythique Vin de Falerne.

Falanghina de Campi Flegrei (Azienda Mario Portolano)

On peut situer le renouveau des cépages indigènes et particulièrement de la Falanghina au début des années 80. Cette variété avait bien failli disparaitre dans les années 60 avec une tentative de généralisation de variétés plus productive comme le Trebbiano.

Et c’est grâce à quelques viticulteurs visionneurs, que fût sauvegardé ce magnifique cépage autochtone comme la Falanghina, ainsi que le cépage Fiano ou Greco,

Les baies de Falanghina sont généralement petites et dotées d’une peau assez épaisse.

Des analyses génétiques ont permis de déterminer deux catégories de raisins proches l’une de l’autre : la Falanghina proprement dite et la Falanghina de Campi Flegrei.

 

Piedirosso de Campi Flegrei à L’automne (Azienda Mario Portolano)

Le cépage roi pour la production de vins rouges Campi Flegrei DOC, est Piedirosso le cépage dominant de la région, qui prend son nom des pieds de vignes noueux de couleur rouge.

Piedirosso donne des vins fruités et juteux avec beaucoup de fraicheur, les vins gourmands qui s’apprécient à chaque moment.

 

On y trouve ici un peu de cépage Aglianico, un cépage d’origine grecque qui produit des vins plus denses, plus concentrés à la structure tannique plus imposante.

En revanche les vins issus d’Aglianico ne bénéficient pas de la DOC (Appellation d’origine).

 

 

Rencontre avec la famille Portolano (Azienda Mario Portolano), producteurs de la nouvelle vague à Campi Flegrei

 

 

Azienda Mario Portolano à Pozzuoli à deux pats de Naples.

C’est un vrai conte de fée de la saga familiale de gantiers napolitains qui deviennent vignerons par passion…

Mara Portolano avec ses deux frères Stefano et Lucio sont la quatrième génération de gantiers à Naples.

L’histoire de la marque Mario Portolano remonte à 1895, avec Fortunato, le grand-père de Mario (arrière grand père de Mara) qui a fondé la manufacture de gants de cuir à Naples.

L’entreprise familiale se développe de génération en génération avec la même passion, l’enthousiasme, le goût de l’élégance, de raffinement et de précision de la culture artisanale napolitaine.

Famille Portolano avec Mario à gauche, Mara et Stefano

Aujourd’hui, c’est toujours Mario, âgée de 92 ans qui gère les affaires familiales (fabrication des gants et le vignoble) avec ses enfants Mara, Stefano et Lucio. Mais c’est Mara et Stefano s’occupent essentiellement de la vigne et de la cave.

La famille Portolano a toujours eu la passion pour la vigne et les vins, donc les choses se sont fait tout à fait naturellement avec la création en 2013 d’un petit domaine viticole de 5,5 ha sur les beaux terroirs volcaniques à quelques pats de Naples à Pozzuoli dans l’appellation Campi Flegrei.

 

Azienda Mario Portolano, vigne de Piedirosso

Ce sont les terroirs de prédilection pour le cépage Piedirosso et Falanghina avec un peu d’Aglianico planté aussi au domaine.

Les ambitions de Portolano ne s’arrêtent pas là, le vignoble prend ses marques et se développe petit à petit avec toujours de nouveaux projets pour de nouvelles plantations sur ce terroir magique, pour l’instant c’est la Falanghina.

Sinon, on parle ici de se lancer dans l’oenotourisme, très en vogue dans toutes les régions de la Campania, avec la création d’un restaurent gastronomique, de quelques chambres d’hôtes et bien évidemment ouvrir le domaine aux visites et de dégustations. Certes, ce sont des projets très ambitieux, réalisable bien sûr, attendons la suite…

Pour l’instant la production du domaine est plutôt confidentielle, 20 000 bouteilles au totale avec les trois cuves rouges et l’année prochaine sortira première cuvée issue pour l’instant d’un hectare de Falanghina Campi Flegrei DOC (1ère récolte 2018).

Voici la gamme actuelle bientôt agrandie avec la nouvelle cuvée de la Falanghina Campi Flegrei DOC :

 

Collection de trois cuvées

Campi Flegrei DOC 100% Piedirosso, vin léger, fruité, aromatique et frais, très typé du terroir volcanique, il s’accorde très facilement avec la cuisine simple de la région comme la pizza, les pattes ou les salades.

 

Villa Teresa 70% Piedirosso 30% Aglianico, vin plus raffiné, épicé, fruité, avec une bonne persistance et fraicheur, s’accorde bien avec des charcuteries, les viandes rôties ou les pattes en sauce.

 

Villa Teresa 6’’ 100% Aglianico, vin racé, puissant, fruits noirs, épices, avec une belle longueur et persistance, finale est toujours fraiche et minérale grâce au terroir volcanique, il s’accorde bien avec de viandes grillées, charcuteries, risotto à la truffe.

Premières cuves de Falanghina 2018, très beau millésime s’annonce.

 

Adresses utiles :

http://www.aziendaagricolamarioportolano.it

http://www.campaniastories.com

 

 

 

 

Commentaires fermés sur La découverte de Campi Flegrei DOC (Campania) avec Mara et Stefano Portolano, les vignerons de la nouvelle vague # reportage


l’Algarve, vignoble sudiste du Portugal à découvrir sans tarder # reportage

A l’occasion de la dernière, 12e édition 2018 du salon Vinipax à Beja, (en plein cœur de l’Alentejo dans la plus grande région viticole de Portugal), le salon entièrement consacré aux vins du sud de Portugal, j’ai eu l’occasion de visiter et de découvrir la région viticole de l’Algarve.

Très certainement elle est beaucoup moins connue que son plus proche voisin au nord, Alentejo. Néanmoins elle aussi mérite qu’on s’arrête sur son passé, son présent et son futur.

 

 

Paysage viticole de l’Algarve

Aujourd’hui, l’Algarve sorte de l’ombre, elle s’impose avec le nouveau style, des très nombreux nouveaux vignerons. Même si sa production est encore presque confidentielle, on commence à parler d’elle non seulement sur le marché national, mais l’Algarve commence à s’imposer petit à petit sur le marché international.

 

Pour comprendre mieux cette région, quelques mots d’histoire s’imposent…

 

La viticulture existe bel et bien depuis des milliers d’années sur la Péninsule ibérique.

Les Tartésiens, une civilisation ancienne basée à Tartessos (actuelle Andalousie) ont été les premiers à planter des vignes en Algarve, autour de 2000 av. J.-C.

Plus tard, les Phéniciens ont introduit de nouvelles variétés de cépages et des techniques destinées à la production du vin. Les Grecs eux aussi, ont cultivé la vigne et contribué à l’évolution de la viticulture au Portugal, tout comme les Romains.

Plus tard, au XVe siècle, la production du vin en Algarve se développait considérablement, qu’il a été même exporté dans des caravelles en partant du port de Sagres et Lagos à destination de terres lointaines et inconnues.

 

En faite, le sud du littoral qui constitue la région de l’Algarve est parfaitement adapté à la viticulture, en revanche il y a encore quelques années elle n’était pas vraiment pris au sérieux pour la production du vin.

Dans les 10 dernières années la région a vu naitre une toute nouvelle génération de producteurs qui se sont mis à exploiter le potentiel incontestable qui pouvait offrir le terroir de cette région.

Ces nouveaux producteurs de l’Algarve se sont même transformés en une puissance à ne pas négliger.

 

On se demande même, pourquoi l’Algarve a été si négligée en tant qu’une région productrice de vins pendant tant d’années ?

 

Grâce à son microclimat protégée par les montagnes au nord et refroidie par l’Atlantique au sud, elle dispose de toutes les conditions climatiques qui correspondent parfaitement à la production des vins de qualité.

Les sols très variés de L’Algarve, ici c’est des argiles rouges

Son sol varié composé de sables et de rochers dans les plaines côtières avec de schistes argileux dans les contreforts de la montagne, composent l’environnement idyllique pour la viticulture de haute qualité.

 

Grace au potentiel naturel de la région, replantation du vignoble, les nouvelles techniques de production, les vignerons de l’Algarve améliorent tout simplement au fil des années la qualité de leurs vins et œuvrent tous ensemble pour la reconnaissance de cette région viticole.

 

Aujourd’hui les producteurs de vins ont choisi le chemin d’excellence, ils n’ont pas à rougir devant d’autres producteurs des appellations le plus prestigieuses et le plus connues au Portugal.

 

Depuis 1980 l’Algarve possède quatre Appellations d’Origine Contrôlée : Lagos, Portimão, Lagoa et Tavira, où chaque zone exploite son terroir bien défini. En outre, le vin régional de l’Algarve est produit sur la totalité de la région.

L’océan de vignes tout au long du littoral

Les vignes sont plantées tout au long du littoral, de Lagos à l’ouest, jusqu’à Tavira à l’est, et produisent une variété fascinante de cépages autochtones rouges et blancs.

 

Le cépage rouge le plus répondu sur l’ensemble de la région est Negra Mole, qui représente à elle toute seule 75% de la production viticole et Castelão, pour les cépages blancs le plus cultivés sont : Síria, Malvasia Fina et Manteúdo.

 

Bien évidement d’autres cépages portugais ou internationaux rouges et blancs sont cultivés également : Alicante-Bouschet, Aragonez, Baga, Crato Preto, Cabernet-Sauvignon, Merlot, Syrah, Trincadeira, Petit Verdot et Touriga Nacional pour les rouges.

Pour les blancs, on retrouve : Arinto, Crato Branco, Chardonnay, Fernão Pires, Malvasia Rei, Moscatel Graúdo, Perrum, Rabo-de-Ovelha et Sauvignon.

 

La richesse de cépages sur ce petit terroir est vraiment assez extraordinaire.

 

Pour la Commission des vins de l’Algarve (CVA) et son président Carlos Gracias l’objectif est de relancer et de soutenir le cépage Negra Mole, le cépage exclusif en l’Algarve, qui est l’un des cépages de plus ancienne de Portugal. Sa présence sur le territoire est déjà très impotente (75% de la production), mais l’ambition de la CVA est de donner à cette variété une touche de modernité en faisant des nouvelles cuvées qui correspondent mieux au goût actuel des consommateurs sachant que Negra Mole est extrêmement habille, car une seule souche peut produire de raisins blancs et rouges.

 

Aujourd’hui le vignoble de L’Algarve représente que 15% de la superfine totale de la région avec une production d’environ de 2,3 million de bouteilles sur 2 000 ha. Sachant que cette surface n’est pas toujours bien exploitée.

La région compte une petite quarantaine de producteurs souvent venus de l’étranger, originaire de l’Angleterre, de la France, de l’Allemagne, de la Suisse, des Pays-Bas ou de la Belgique, il faut ajouter qu’en 2010 ils étaient seulement 16 pour exactement 36 aujourd’hui.

En général ces nouveaux producteurs ont occupé des exploitations viticoles existantes, mais ce qui a été également intéressant, qu’il a eu un transfert du secteur coopératif au secteur privé. Ce qui a aussi contribué à la croissance et au dynamisme du secteur.

 

Mais il ne faut pas l’ignorer non plus la cave coopérative de l’Algarve à Lagoa, la cave fondée en 1946, qui a été la première à ouvrir ses ports dans la région, il s’agit d’une des plus anciens du Portugal. Elle reste toujours très impotente pour la viticulture de la région.

 

Même avec une forte croissance de la production du vin chaque année, augmentation de la superficie viticole avec l’arrivée des nouveaux vignerons très motivés et comptants, environ 85% de la production est commercialisée et consommée sur place. Ce qui n’est pas du tout étonnant en vu d’une très forte augmentation du tourisme depuis une bonne dizaine d’années dans la région.

 

Pour Carlos Gracias, président de la Commission des vins de l’Algarve (CVA ) à l’avenir avec toute la restauration et la restructuration du vignoble, de nouvelles plantations, les compétences de la nouvelle génération des vignerons, la région peut arriver à la production de 3,3 million de bouteilles contre 2,3 million aujourd’hui.

C’est un pari ambitieux mais parfaitement réalisable.

Cette nouvelle génération de vignerons est très méritante, elle donne une nouvelle dimension à l’économie de l’Algarve et bien évidement à son attractivité touristique en tant qu’une région viticole par excellence. 

Même avec un nombre très limité de producteurs de vins à l’Algarve (36 caves particulières au total), il est difficile de mettre en avant plus particulièrement un ou même plusieurs producteurs, car tous sans exception contribuent à la réputation de vins de l’Algarve et sa position sur la carte viticole.

Il faut quand même citer un vignoble qui a joué un rôle essentiel dans le développement et la réputation de vins de l’Algarve sur le marché extérieur, le fameux vignoble acheté il y a une vingtaine d’année par le chanteur britannique  Cliff Richards, l’Adega do Cantor.

Certes, au début  de l’aventure c’était juste les fans du chanteur qui ont été séduits par ses vins, aujourd’hui la qualité est bien là, afin de séduire des vrais amateurs de vins non seulement au Portugal, mais aussi au dehors de ses frontières.

La cave Cabrita

A droite la fameuse cuvée rouge issue de Negra Mole, associée très souvent avec quelques tapas

José Manuel Cabrita (Quinta da Vinha), représente la deuxième génération de vignerons, aujourd’hui il travaille avec ses filles, se concentre surtout sur les cépages autochtones sur les 14 ha des vignes. Depuis quelques années le domaine travaille sur le développement et la qualité de la variété purement régionale Negra Mole pour la production des vins rouges fruités, frais et délicats. Ce que j’ai déjà cité dans cette chronique, Negra Mole est un cépage très étonnant, car les grappes sur la même souche peuvent avoir plusieurs couleurs de très clair à très foncé pour produire les vins rouges. Toutes recherches sur ce cépages ont été couronné par un succès pour la production d’une cuvée rouge dans la gamme Native Grapes.

 

Vinipax 2018

 

Grand zoom sur Vinipax 2018

Anibal Coutinho, directeur technique de Vinipax

 

12e édition

Le plus grand salon qui met en avant tous les vins du sud du Portugal : 

Alentejo (la plus grande region productrice avec 22 000 ha de vignes)

Tejo (20 000 ha de vignes)

Peninsula de Setubal (10 000 ha de vignes)

Algarve (2 000 ha)

Les quatre régions produisent  50% de vins en volume au Portugal

 

Le salon a conquis des amateurs et le grand public avec environ 4000 visiteurs sur un week-end.

Le salon propose des dégustations très ciblées comme la découverte des vins de Madère ou les dégustations de vins très rares des Açores ou encore des dégustations de vins produits dans les amphores (vinho de talha), très répondu dans l’Alentejo.

Vins des Açores

Honrado Amphor Wine Celler, Vinho de Talha (Alentejo)

 

 

PORTFOLIO

 

Collection Quinta Rosa (Algarve) Jaap, un hollandais installé ici il y a quelques années, travaille ses 3 ha de vignes en bio

Quinta Rosa (Algarve) a aussi une tradition et passion équestre

Quinta da Tor (14 ha de vignes), l’une de domaines phare de l’Algarve, développe en force l’oenorurisme

Collection de Quinta da Tor

Les collines de L’Algarve

Il ne faut pas oublier que l’Algarve est surtout une région très touristique avec ses longues plages, des nombreux l’hôtels et de terrains de golf

Gastronomie su sud toujours très riche avec ses plats poissons

Les plats à la base du porc rayonne dans l’Alentejo

 

 

 

 

 

Adresses utiles :

http://www.vinhosdoalgarve.pt

http://www.quintadator.com

http://www.quintarosa.nl

http://www.josemanuelcabrita.wixsite.com

http://www.cm-beja.pt

http://www.honrado.pt

http://www.fijev.org

 

 

 

 

 

 

Commentaires fermés sur l’Algarve, vignoble sudiste du Portugal à découvrir sans tarder # reportage


14ème édition « Emozioni dal Mondo Merlot e Cabernet Insieme 2018 » à Bergamo # excellent cru

14e Emozioni dal Mondo Merlot e Cabernet 2018

Les résultats viennent de tomber pour la 14e éditions du Concours « Emozioni dal Mondo Merlot e Cabernet 2018 ».

 

Et c’est avec un grand plaisir que je fais toujours une chronique sur cette compétition internationale.

 

Bergamo, accueille depuis 14 ans le concours Emozioni dal Mondo

Il s’agit d’un concours international des vins sous le patronage de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin) qui se déroule chaque année à la mi-octobre à Bergamo en Lombardie.

Nous nous trouvons toujours ici dans cette magnifique région viticole Valcalepio autour de Bergamo où chaque vignobles situé sur des nombreuses collines se croisent et cohabite avec bonheur avec les champs des oliviers. Certes, la région est moins connue que celle de la Toscane ou de Piémont, mais sans aucun doute elle mérite largement ses lettres de noblesse pour la diversité et la qualité grandissante de ses vins…

Grace au concours « Emozioni dal Mondo Merlot e Cabernet », qui au cours des années a pris ses marques parmi d’autres concours internationaux des vins, les vins rouges de Valcalepio (Valcalepio Rosso DOC) issus de Merlot et de Cabernet ont pu trouver sa place et la reconnaissance internationale.

La 14e édition du concours a encore une fois prouvé qu’il est déjà bien installé dans le paysage des concours internationaux de vins, qu’il s’inscrit bien dans la durée et qu’il est réellement international avec 251 échantillons venus de 25 pays, jugés par 82 juges-experts (œnologues, journalistes spécialisés, techniciens vitivinicoles, sommeliers, tous les dégustateurs chevronnés) venus de 32 pays.

Dans la sélection 2018 on a retrouvé 40% de vins italiens pour 60% de vins venus de quatre coins du monde.

Quant aux juges, 35 étaient les italiens pour 47 étrangers au total 32 nationalités, un panel véritablement éclectique.

 

Il est important à signaler, que ce concours est vraiment unique dans son genre, on trouve ici le plus grand quota de juges par rapport au nombre d’échantillons. Dans chaque commission il y a au minimum 10 juges internationaux. Ce qui permet à chaque vin d’avoir un panel de notation extrêmement précis et prouver que chaque vin médaillé n’a pas des frontières, peut plaire au plus grand nombre de consommateurs dans le monde.

 

Le concours, placé sous le patronage du Consorzio Tutela Valcalepio (Conseil interprofessionnel des vins de Valcalepio) présidé par le Comte Emmanuele Medolago Albani (lui même le propriétaire d’Azienda Vitivinicola Medolago Albani dans appellation Valcalepio) et dirigé par l’oenologue Sergio Cantoni (lui-même directeur et œnologue de la Cantina Bergamasca), les deux figures très impotentes du monde du vin de la région de Valcalepio.

 

Dégustation des tous les vins médaillés ouverte au public au Palazzo Terzi à Bergamo

A l’issu de la dégustation, les juges ont attribué 74 médailles d’Or, conformément au ratio échantillons – médailles défini par l’OIV (30%).

Pour obtenir la médaille d’or il a fallu totaliser au moins 85 points sur 100. Cette année, il n’y a pas eu de grandes médailles d’or, ni médailles d’argent, car le ratio étant atteint uniquement par les médailles d’or. Tous les vins médaillés ont obtenus entre 85 et 92 points.

 

Sergio Cantoni, directeur du concours avec Sara Cantoni

« Il est importent à noter » poursuit Sergio Cantoni, directeur du concours, « que parmi les 25 pays participant à la compétition, 19 ont remporté au moins une médaille, 9 ont gagné plus qu’une ».

 

Le grand vainqueur est l’Italie avec 30 médailles d’or dont 9 pour les vins de Valcalepio (très belle performance pour la région organisatrice)), la Serbie était très bien placé avec les 9 médailles d’or.

 

Comme chaque année, les juges ont attribué 25 Prix « Spécial Presse », chaque pays participant a obtenu un prix pour le vins qui a eu la plus forte notation chez les juges – journalistes.

Il est importent à signaler que chaque année on constate la qualité grandissante des échantillons envoyés à la compétition sans oublier le progrès exceptionnel de tous les vins de Valcalepio Rosso DOC. Il est quelque fois très difficile de départager les vins avec les notes de dégustations hyper serrées.

 

 

La Vallée de Valcalepio

Grand Zoom sur Valcalepio et ses vins :

La vallée de Valcalepio, « Bonne terre, la terre douce », semble être à l’origine du nom de la vallée Calepio, du grec « Kalos-Epias », indiquant un climat doux à proximité du lac.

 

La tradition viticole de la région est millénaire dans cette zone où des collines s’étendent du lac d’Iseo jusqu’à l’Adda dans la province de Bergame. Un itinéraire d’une centaine de km permet d’admirer les vignobles divisés en carrés et en terrasses soutenues largement par des murgets de pierres sèches.

 

Les vins de Valcalepio sont produits dans la zone de collines de l’extrême sud du lac d’Iseo, lequel s’étend dans la province de Bergame en englobant une cinquantaine de communes dont Bergame.

Les vins rouges sont issus de Cabernet Sauvignon (25-60%) et de Merlot (40-75%).

Vieillissement obligatoire de 12 mois dont au moins 3 mois sous bois.

Pour « Riserva », élevage d’au moins de 3 ans dont au moins un an en fût de chêne.

Les vins blancs sont issus de Pinot Bianco et de Chardonnay (55-80%) ainsi que de Pinot Grigio (20-45%).

Le Moscato Passito est issu uniquement de Moscato di Scanzo.

Les raisins subissent un passerillage de minimum 3 semaines après la récolte dans des chais ventilés, en principe les raisins sont gardés dans les chais jusqu’à décembre. Les vins peuvent être mis en vente au minimum à partir de mois de mai de la deuxième année suivant la récolte. Traditionnellement c’est un vin de dessert consommé à Noël.

 

« Emozioni dal Mondo 2018 » en chiffre :

14ème Edition (concours crée en 2005 par le Comte Bonaventura Grumelli Pedrocca)

Lieu : Bergamo (Lombardie)

Patronage de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin)

Président Emanuele Medolago Albani, directeur Sergio Cantoni

251 échantillons de 25 pays

82 juges-experts de 31 pays

74 Médailles d’Or  (30 pour les vins italiens, 44 pour les vins étrangers)

25 Prix de Presse

Les juges au travail

 

Adresses utiles pour plus d’information sur le résultats  et la région viticole Valcalepio :

http://www.emozionidalmondo.it

http://www.valcalepio.org

 

PORTFOLIO

14e Emozioni dal Mondo 2018

 

 

 

Commentaires fermés sur 14ème édition « Emozioni dal Mondo Merlot e Cabernet Insieme 2018 » à Bergamo # excellent cru



%d blogueurs aiment cette page :