vin Wino wine – le blog vin de Marie Joanna Roginska


La cuvée Sir Winston Churchill 2009, le nouveau né de la Maison Pol-Roger

La cuvée Sir Winston Churchill 2009 by Pol-Roger est arrivée…

 

 

 

« Mes goûts sont simples, je me contente aisément de ce qu’il y a de meilleur »

Sir Winston Churchill

 

Chaque sortie d’un nouveau millésime de la fameuse cuvée Sir Winston Churchill griffée Pol Roger est un événement si bien pour cette Maison Champenoise d’Epernay que pour tous ses aficionados.

Chaque nouveau millésime de cette cuvée emblématique est un épisode qui rappelle une longue l’histoire d’amitié entre les deux familles de chaque coté de la Manche.

L’histoire tient à la rencontre d’Odette Pol-Roger et de Sir Winston Churchill lors du déjeuner donné à l’Ambassade de Grande-Bretagne à Paris, quelques temps après la Libération, et au somptueux millésime 1928 de la Maison servi à cette occasion.

Une amitié et un lien très particulier est née, qui se développa jusqu’au décès en 1965 de l’éminent homme d’Etat, créant des liens encore très forts aujourd’hui, entre les familles Pol-Roger et Churchill.

A rappeler, que Odette Pol-Roger à l’initiative de la famille Churchill n’a pas manqué d’assister aux obsèques de Sir Winston Churchill à la cathédrale Saint-Paul de Londres.

Malheureusement, un emploi du temps très contraignant n’a jamais permis à Sir Winston Churchill de venir visiter la Maison Pol-Roger au 44, avenue de Champagne à Epernay, la Maison qu’il a toujours qualité de « the world’s most drinkable address ».

 

Depuis 1975 la Maison Pol-Roger élabore la prestigieuse cuvée qui port le nom « Sir Winston Churchill », elle est uniquement élaborée lors des années exceptionnelles.

Aujourd’hui, nous découvrons le nouveau millésime 2009 de cette cuvée emblématique, qui lui rend hommage une fois encore, le millésime caractérisé avec son équilibre sans faille et sa générosité remarquable.

 

 

A propos du millésime 2009

 

Après un hiver particulièrement froid, l’année 2009 a débuté par un printemps plutôt doux, permettant à la vigne d’échapper aux gelées.

La météo du début de l’été étant propice, permet le développement quasi normal de la végétation malgré quelques épisodes orageux.

En revanche le mois d’août est très ensoleillé, sec et chaud, accompagné de nuits fraiches, ce qui favorise l’évolution homogène et rapide de la maturation de baies en gardant la fraicheur et une bonne acidité.

Les vendanges se sont déroulées du 8 au 21 septembre dans des conditions climatiques estivales, les grappes ont été récoltées dans un état sanitaire parfait.

 

 

A propos de sa vinification

 

Une fois récoltés, les raisins sont rapidement et délicatement pressés.

Après les débourbages de moûts, la fermentation alcoolique se déroule à basse température (18°C) dans des cuves inox, séparément pour chaque cépage et chaque cru avant de assemblages finaux

Tous les vins réalisent une fermentation malo-lactique.

Après de longues séances de dégustations et des assemblages, les vins sont prêts pour la mise en bouteille, la prise de mousse et le long vieillissement, minimum 10 ans dans de caves fraiches et profondes de la Maison.

Remuage de chaque bouteille s’effectue traditionnellement à la main avant le dégorgement et le dosage final.

 

La Cuvée Sir Winston Churchill, la cuvée emblématique de la Maison Pol Roger, créée en hommage à Sir Winston Churchill, avec un référenciel de qualités qu’il appréciait dans le champagne soit : la robustesse, la charpente et la maturité, elle reflète à la fois le goût et le caractère de l’homme d’Etat britannique.

 

Sa composition exacte est gardée secret par le chef de cave.

En revanche, on sait parfaitement qu’elle est composée exclusivement des raisins issus des Grands Crus de Pinot Noir et de Chardonnay, déjà en production sous l’ère churchillienne.

La prédominance du Pinot Noir assure incontestablement sa structure, la plénitude et la robustesse de l’ensemble, tandis qu’une touche de Chardonnay lui apporte l’élégance, la finesse et l’impertinence.

 

 

 

Maison Pol Roger en bref

 

Crée en 1849 par Pol Roger, fils de Pierre Charles Jean-Baptiste Roger, notaire à Aÿ, installée dès 1851 à Epernay (Maison familiale, propriété de la famille de Billy et Pol-Roger)

92 ha de vignes en propre couvrant 55% de besoins

Production 1 800 000 bouteilles/an

7,5 km de caves à 33 m de profondeur (les plus profondes d’Epernay)

84% de la production est exportée dans 92 pays (Grande-Bretagne est toujours le marche principal et historique)

 

Adresses utiles :

http://www.polroger.com

 

 

 

Commentaires fermés sur La cuvée Sir Winston Churchill 2009, le nouveau né de la Maison Pol-Roger


27e Concours Mondial de Bruxelles 2020 dévoile ses résultats, la France en tête de récompenses, décroche 570 médailles

Les vins français ont encore marqué brillamment leur présence au 27e Concours Mondial de Bruxelles qui se déroulait du 4 au 6 septembre à Brno en Moravie du Sud (République Tchèque), dans une belle région viticole, qui a bien mérité le détour.

 

 

 

Les résultats vient de tomber et la France se place en tête de récompenses, elle a décroché 570 médailles.

Suivie par l’Espagne avec 495, par l’Italie avec 363 et par le Portugal avec 306 médailles.

La République tchèque, le pays hôte, a remporté 112 prix parmi 370 vins inscrit à la compétition, se classant ainsi à la cinquième place, excellente performance, qui prouve la qualité grandissante de la viticulture tchèque et de ses vins.

 

 

Durant 3 journées de dégustation 8500 vins de 46 pays producteurs ont été évalués par 250 juges-experts internationaux, tout dans la bonne humeur, convivialité sans oublier le professionnalisme irréprochable de chacun.

Chaque dégustateur évaluait une bonne cinquantaine de vins par jour, par séries très éclectiques et variées, en respectant la spécificité de chacune.

 

Cette édition a pu se dérouler grâce au grand professionnalisme de tous les organisateurs et les juges eux-mêmes, malgré la situation sanitaire très particulière qui touche tous les pays.

 

Le faite qu’elle se déroulait en Moravie du Sud, cela a permis aux juges de découvrir ou redécouvrir les vins tchèques, ce joyaux caché de la viticulture européenne.

 

Principalement connus pour leurs bières, beaucoup ignorent que le vin en République tchèque est plus vieux que le pays lui-même.

En fait, la viticulture dans la région de Moravie du Sud remonte à l’époque de l’Empire romain.

La ville de Brno, ou se déroulait cette 27e édition, est située dans la région viticole de Moravie du Sud, où se trouvent 96 % des vignobles tchèques.

Pour un pays de cette taille et de sa superficie relativement petite, le vignoble de Moravie compte 17 421 ha, ce qui correspond à 96% de la totalité du vignoble du pays, le reste (4%) se trouve en Bohême.

La République tchèque produit plus de 50 variétés de cépages différents, 70 % de vignobles sont plantées blancs.

Parmi les nouvelles variété cultivées, on peut citer le muscat morave, le pálava ou André.

Les conditions climatiques de divers régions viticoles sont similaires à celles d’Alsace en France, de Weinviertel en Autriche ou celles d’Allemagne, qui sont en effet excellentes pour la production de vins blancs.

 

« La qualité des vins de Moravie et de Bohême mérite d’être mise en valeur, non seulement dans notre pays, mais également dans le monde entier. Nous sommes très heureux de recevoir les dégustateurs dans le cadre de ce concours de renommée internationale et de promouvoir la viticulture et la République tchèque dans son ensemble. »

Ce qui a déclaré Pavel Krška, directeur du centre national du vin en République tchèque.

 

 

En plus des médailles Grand Or, Or et d’Argent le concours a également décerné des trophées « révélation » aux vins ayant obtenus le meilleur score dans chacune des catégories.

Cette année, le Concours Mondial de Bruxelles a introduit une nouvelle catégorie consacrée au meilleur vin boisé : le Sylvain Révélation Vin Boisé.

 

 

Révélations Internationales 2020

 

Révélation internationale Vin rouge

Schenk, 2016 Cuvée Noémie

Côtes du Roussillon Villages, Languedoc-Roussillon, France

 

Révélation internationale Vin blanc

B/V Vinařství, 2015 Hibernal, vyber z hroznu

Znojemska, South Moravia, Czech Republic

 

Vinolok Révélation Vin rosé

Chateau Purcari, 2019 Vinohora, Feteasca Neagra & Montepulciano

Stefan Voda, Republic of Moldavia

 

Révélation internationale Vin doux

La Vialla, 2012 Occhio di Pernice Riserva

Vin Santo del Chianti DOC, Tuscany, Italy

 

Révélation internationale Vin Bio

Finca Manzanares, 2017 Palarea

Vino de la Tierra de Castilla, Castilla-la-Mancha, Spain

 

Révélation internationale Vin Mousseux

Champagne Rare Millésime 2006

Champagne Piper-Heidsieck, France

 

Sylvain Révélation Vin boisé

Bodegas Corral, 2008 Don Jacobo Gran Reserva,

Rioja DOC, Spain

 

 

 

La liste complète des résultats 2020 :

http://www.concoursmondial.com

 

Comme le Concours Mondial de Bruxelles depuis quelques années est devenu itinérant, c’est officiel, la 28e édition se tiendra en Chine en mai 2021. C’est déjà la deuxième fois, après le succès de la première à Pékin en 2018, que la compétition prends la direction de l’empire du Milieu, cette fois-ci c’est dans la région de Ningxia au nord-est de la Chine. La région de Ningxia est l’une de zones émergentes de la production de vins dans le pays. 

 

Commentaires fermés sur 27e Concours Mondial de Bruxelles 2020 dévoile ses résultats, la France en tête de récompenses, décroche 570 médailles


27e International Wine Award Mundusvini dévoile son palmarès #résultats

Les résultats de la 27e édition de Munduvini International Wine Award Summer Tastinq vient de tomber.

 

 

Ce fût une édition pas comme les autres, Covid oblige, elle se déroulée dans de conditions sanitaires strict avec un nouveau accessoire de mode très en vogue : un masque très tendance griffé « Mundusvini », bien sûr ce n’était pas par hasard…

Tout ça n’a pas empêché 120 juges internationaux d’être de bonne humeur sans oublier le professionnalisme de chacun dans le jugement de chaque échantillon.  

Du 27 au 30 août à Neustadt sur la fameuse route de vins de Palatinat en Allemagne 120 juges-experts internationaux ont dégusté et évalué près de 4500 vins du monde entier.

 

Les résultats sont impressionnants :

13 médailles Grand Or, 919 Or et 849 Argent ont été décernées par le jury d’experts aux meilleurs vins du concours.

 

Les vins italiens sont à nouveau les lauréats du concours avec un total de 552 récompenses, suivis par l‘Espagne avec 320, l’Allemagne avec 282, la France avec 112 et le Portugal avec 96 médailles.

Cependant, les vins de pays d’outre-mer comme l’Australie (59 médailles), l’Afrique du Sud (36 médailles) ou encore les États-Unis d’Amérique (28 médailles) ont également su s’imposer par leurs grande qualités et décrocher de récompenses bien mérités.

 

Le meilleur vignoble français de cette la dégustation est la Maison Boisset – La Famille des Grands Vins qui a décroché au total 8 médailles… félicitations.

 

Parmi les meilleurs vins du concours figurent :

 

Château Magnol 2016, Cru Bourgeois Barton & Guestier (Best of Show Bordeaux)

 

Sélection Parcellaire “Le Hauts d’Eole” 2018, la Cave de Tain (Best of Show Rhône)

 

Champagne Palmes d’Or Brut 2008, Nicolas Feuillatte (Best of Show Champagne)

 

Amarone della Valpolicella DOCG Classico Riserva 2015, Sergio Zenato (Best of Show Amarone della Valpolicella Classico)

 

Palmenti Primitivo di Manduria DOP 2016, San Marzano Vini (Best of Show Primitivo di Manduria)

 

Marqués de Riscal Baron de Chirel 2014 Rioja DOC Reserva (Best of Show Rioja Reserva)

 

 

« Cette année également, notre jury d’experts a été impressionné par la qualités de vins. Nous sommes très heureux de pouvoir aider à fournir une plate-forme digne pour les meilleurs vins avec ces prix dans ses temps actuellement difficiles »,

«Depuis le début de la pandémie Corona, nous étions sûrs que nous serions en mesure d’offrir aux vins du monde entier un environnement professionnel pour la dégustation en août également.

Ensemble, nous avons développé et mis en œuvre un concept de sécurité approprié.

Mes plus grands remerciements vont aux experts du vin pour leur coopération.

Il aurait été très dommage que nous n’ayons pas pu faire nos recommandations pour les meilleurs vins lors de la dégustation estivale 2020.

Les vignerons et les consommateurs se sont appuyés sur les résultats de la dégustation de Mundusvini depuis 20 ans maintenant. Nous ne voulions pas décevoir cette confiance « .

Ce qui a déclaré Christian Wolf, le directeur de la dégustation tirant une conclusion positive.

 

Mundusvini en bref :

 

Créé il y a 19 ans, Mundusvini compte depuis le début parmi les concours de vin les plus importants au monde.

Les plus de 12 000 vins qui sont aujourd’hui en compétition chaque année témoignent de l’importance que ce concours a gagnée au fil du temps en Allemagne, mais aussi dans le monde entier.

Ceux-ci sont évalués sur la base du barème international sur 100 points de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV).

Seuls 40 % des meilleurs vins qui y sont présentes voient leurs qualités récompensées par une médaille.

Cela souligne la grande valeur des médailles Mundusvini ainsi que le sérieux et la singularité de l’évènement.

Le concours a lieu en deux sessions, au printemps et à la fin de l’été.

Initiateur de Mundusvini est Meininger Verlag, une maison d’édition spécialisée dans les revues sur le vin.

 

Les résultats complets à consulter :

 

https://www.meininger.de/en/mundus-vini/tasting-results/mundus-vini-summer-tasting-2020

 

 

 

 

Commentaires fermés sur 27e International Wine Award Mundusvini dévoile son palmarès #résultats


Top chrono – Foires aux Vins automne 2020 #dates #coups de coeur

 

 

Les Foires aux Vins d’automne 2020 arrivent à grands pats, tous les enseignes s’activent pour la meilleure organisation de chacune d’elle, on sait d’ores et déjà que cette édition ne va pas ressembler à aucune précédente, Covide oblige.

Déjà l’édition de printemps était fortement bouleversée par la crise sanitaire, les professionnels ne cachent pas leurs inquiétudes pour l’édition d’automne.

 

Cette année, comme déjà l’année dernière, la tendance est au Bio, Biodynamie, tout simplement à la viticulture propre et responsable, rien de nouveau,

 

Aujourd’hui, chaque enseigne met en avant de vins issus d’agriculture biologique tout au long de l’année, on ne parle plus d’une mode passagère, mais tous simplement d’une prise de conscience si bien de la part de producteurs, que par des enseignes qui proposent toutes les gammes de ces vins et de façon permanente.

 

Chaque année, on constate la part de Bio plus en plus impotente dans chaque catalogue de la foire aux vins qui ravie de clients plus en plus sensible à cette démarche.

 

Le mois de septembre et d’octobre c’est la fête des vins chez tous les distributeurs sans exception, petits et grands, chez des cavistes, sans oublier les ventes en ligne qui explosent depuis quelques années.

Ces ventes de vins en lignes progressent considérablement, gagnent chaque année une part du marché plus en plus impotente, non seulement pendant les foires aux vins, mais tout au long de l’année.

Les enseignes ont bien compris ce phénomène, aujourd’hui elles proposent à coté de ses foires aux vins dits « classique » en magasin, une sélection de vins pour les ventes en ligne. Ce type de ventes explose à la vitesse grand « V ».

 

 

Chaque année c’est le même rituel, presque banal, les clients dévorent les pages « spécial vin » dans tous les magazines, sans exception, les propositions de chaque site internet de vente en ligne ou tout simplement les catalogues « Foire aux Vin » de chaque enseigne distribués directement dans les boites aux lettres.

 

Certes, les clients examinent tout à la loupe, comparent les prix enseigne par enseigne, le choix se fait très souvent en amont, réfléchi selon les critères de chacun.

 

Aujourd’hui, les clients sont plus en plus avertis et connaisseurs grâce à l’information qui circule librement dans tous les média quel que soit, surtout ceux en ligne.  

 

 

Avant de présenter le calandrer de foires aux vins d’automne 2020 avec quelques coups de cœur, un petit rappel historique s’impose :

 

Tout a commencé il y a tout juste 47 ans, la toute première foire aux vins fût lancée en 1973 par l’enseigne E.Leclerc en Bretagne, ensuite tous les enseignes ont suivi, et depuis, son engouement ne cesse d’augmenter d’année en année.

Même si sa forme initiale a bien changé et surtout évoluée, les clients sont toujours là au RDV, toujours prêt à partir à la chasse de bonnes affaires, de bonnes idées, de bons conseils pour remplir sa cave ou tout simplement pour trouver quelques flacons pour de soirée entre les copains.

 

Top chrono pour la fête de vins et de vendanges qui démarre un peu partout.

 

 

 

 

Voici le calendrier des Foires aux Vins d’Automne 2020 avec la sélection de quelques coups de cœur :

 

Auchan

Du 22 septembre au 6 octobre

 

Comme chaque année l’équipe de 4 acheteurs de l’enseigne : Isabelle, Mark, Didier et Frédéric ont fait une sélection rigoureuse et éclectique afin de satisfaire les goûts de ses clients dans chaque zone géographique.

500 références sont proposées dans l’ensemble des hypermarchés, 160 dans les supermarchés et 80 dans les drives, tout adapté à chaque zone géographique divisés en plusieurs catalogues.

Aussi 250 références sont proposées en ligne sur le site de l’enseigne à partir du 10 septembre.

 

Castillon Côtes de Bordeaux (rouge) Château Fongaban 2018 Bio

PVC 6,95

Rapport qualité/prix imbattable.

Le domaine appartient à la famille Taix depuis 3 générations, qui dès le début, travaille la vigne dans le respect du terroir et de l’environnement, obtient officiellement la certification bio en 2013.

 

 

Carrefour Hyper

Du 8 au 21 septembre

 

Carrefour Market

Du 25 septembre au 1 octobre

 

Carrefour City/Contact

Du 18 au 27 septembre

 

L’enseigne propose sur son site pendent toute la période de la foire aux vins la vente en ligne.

 

Carrefour avec ses 231 hypermarché, 1000 Carrefour Market et 2042 Carrefour City/ Contact propose au total plus que 1600 références avec une grosse proportion de vins Bio et en biodynamie dans l’ensemble des ses enseignes, toutes minutieusement choisit parmi 6000 vins dégustés par les experts de la marque, tout déclinés en plusieurs catalogues selon les zones géographiques et le type de magasins.

 

Terrasses-du-Larzac Château La Sauvageonne « Cuvée Les Oliviers » 2018 Biodynamie

PVC : 8,95

Domaine certifié en biodynamie, produit des cuvées exprimant le terroir de chaque parcelle de vigne.

Assemblage de Grenache et de Syrah au nez capiteux de fruits noirs et rouges très mûrs, de garrigues et de sous-bois avec sa bouche dense et fruité, structure tannique racée, tout parfaitement équilibré avec une fraicheur agréable.

 

 

E.Leclerc

Du 29 septembre au 10 octobre

Dès 1er septembre sur le site de l’enseigne 250 références en offre exclusive sont accessibles en ligne.

 

Pour sa 47e édition de la foire aux vins les magasins E.Leclerc emmènent ses clients pour une escapade sur les routes de France et d’ailleurs.

L’enseigne E.Leclerc avec l’ensemble de ses magasins s’engage toujours plus en faveur d’une viticulture responsable, de nombreux crus certifiés d’un label biologique ou biodynamique rejoignent les sélections, représentent cette année 15 % de l’offre totale, soit au total 34 cuvées.

E.Leclerc propose une sélection nationale composée de 230 références pour sa Foire aux Vins 2020 rigoureusement choisie par les experts de l’enseigne dont 52 « Incroyables » choisi par Andreas Larsson (meilleur sommelier du monde 2007) qui collabore avec l’enseigne depuis 2013.

 

Mas Amiel «Pur Schiste» 2019, Côtes du Roussillon

PVC 9,65

Assemblage de grenache, Carignan et syrah, aux arômes fruits rouges, sans élevage sous bois pour préserver le fruit, belle tension et fraicheur grâce au terroir schisteux, vin gourmand pour toutes les occasions, s’associe facilement à la cuisine du sud.

 

 

Casino Géant

Du 1er au 13 septembre

 

Casino supermarchés

Du 28 août au 13 septembre

 

Casino enseignes de proximité

Du 8 au 20 septembre

 

Avec une très forte croissance de Bio, les enseignes Casino proposent dans l’ensemble de ses magasins 27% de vins issus de l’agriculture biologique, biodynamique, HVE ou encore vegans et nature.

Au total l’enseigne propose 989 vins de 5 pays dont la France avec 76 Grands Crus, 39 seconds vins et tout dans 14 millésimes allant de 1999 au 2019.

L’Italie avec une grande diversité de ses terroirs, une richesse incroyable de ses cépages autochtones fait l’honneur de cette foire aux vins 2020.

Dans cette sélection faite avec beaucoup de soins et de l’audace à découvrir sans tarder deux vins venus tout droit de la Toscane vinifié par Bibi Graetz, véritable « Pape » de vins toscanes, connu de tous les grands amateurs. Ses vins ne passent jamais inaperçus, la gamme de différentes cuvées allant de 10 à plusieurs centaines euros, les amateurs raffolent.

 

Casamatta Rosso 2018, IGT Toscana, Bibi Graetz

PVC 10,50

 

Issu de 100% Sangiovese de la vigne plus jeune des alentour de Sienne et du nord de Florence.

Vin vinifié uniquement dans les cuves inox pour préserver l’expression fruitée de Sangiovese, c’est une vraie gourmandise aux notes de cerise noire et de mûre.

 

Casamatta Bianco 2018, IGT Toscana, Bibi Graetz

PVC 10,50

 

Issu de 60% Vermentino, de 30% Trebbiano, de 10% Moscato Bianco provenant de vignobles de Capalbio au sud de Toscane à Maremma sur la côte toscane.

Vin vinifié dans les cuves inox pour préserver la fraicheur et les fruits, ses notes d’agrumes, de fruits blancs avec une belle note florale, son coté acidulé et salin apporté par une forte l’influence marine lui donne un équilibre et une parfaite harmonie.

 

 

 

Monoprix

Du 18 septembre au 4 octobre

 

Les mots d’ordre de cette sélection sont : l’équilibre, le rapport qualité/prix, le plaisir de la dégustation.

Pour sa foire aux vins 2020, l’enseigne fait découvrir à ses clients la sélection de 263 cuvées venues de France et d’ailleurs.

 

Dans la continuité de l’engagement de Monoprix envers le respect de l’environnement, le bio et les labels environnementaux représentent 15 % de la gamme de l’enseigne tout au long de l’année.

La Foire aux Vins 2020 compte près de 25 % de cuvées labellisées, dont 75 % des vins bios. Des vins respectueux de l’environnement, qui suscitent un intérêt croissant des consommateurs, auxquels viennent s’ajouter plusieurs cuvées sans sulfites ajoutés.

Cette démarche appréciée par la clientèle de l’enseigne va de pair avec une sélection rigoureuse, toujours attentive à la qualité et au rapport prix/plaisir.

 

Ca’Narura, Montepulciano Rosa Rubra – Abruzzes 2019, Italie – Bio

PVC 8,99

La région des Abruzzes est la terre de prédilection du Montepulciano, qui y donne des vins aux notes de fruits noirs, à la robe rubis intense.

Cette cuvée expressive et fruitée, avec une bonne complexité et structure, ses tanins sont élégants, sa finale est fraiche et gourmande.

 

 

Lidl

A partir du 2 septembre

 

Dans l’ensemble de ses 1500 magasins à travers tout l’hexagone, Lidl propose un assortiment de 160 références de vins et de champagnes rigoureusement choisis par les experts de l’enseigne.

40 références issues de vignobles français sont aussi proposés en ligne sur le site de l’enseigne.

La sélection 2020 constitue une offre axée sur la diversité, la modernité et la découverte avec une place encore plus importante aux vins certifiés en Bio, Biodynamie, HVE ou natures qui représentent 30% de la sélection soit 50 cuvées.

 

Mouvement Perpétuel, Crozes Hermitage 2019, Cave de Tain (sans sulfites ajoutés)

PVC 9,99

 

Vin issu de 100% Syrah avec sa robe rubis profond aux reflets violines, la bouche savoureuse aux notes de fruits noirs mûrs, cassis, cerise noire, note florale, sa structure tannique est fine, élégante, vin frais et gourmand.

 

 

 

Intermarché

Du 8 au 27 septembre

 

Pour cette nouvelle édition 2020, les experts de l’enseigne ont dégusté 3500 vins pour proposer à ses clients une sélection très pointue de 536 cuvées différentes dons 45 vins Bio et 51 certifiée en HVE 3  pour l’ensemble de ses 1800 points de vente à travers la France.

 

Plaisir, Partage, Sérénité : les maîtres-mots de l’édition 2020

Dans ce cadre bien précis, les experts Intermarché propose une découverte de 18 « petites perles », les meilleurs rapports qualité/prix allant de 5 à 10 euros.

 

A by Château Rivière Cuvée Les Carmes 2018, Languedoc-Minervois

PVC 7,99

 

Ce vins né dans les vignobles très anciens au pied de la Montaigne Noire où l’ensoleillement est exceptionnel.

Il est structuré, racé avec beaucoup de caractère, exprime les notes de fruits noirs très mûrs avec une belle fraicheur, va se marier parfaitement avec les viandes grillées et le gibier.

 

 

Netto

Du 1 au 13 septembre

 

L’enseigne propose un choix de 163 références dans 300 points de vente à travers la France, accessibles à tous et pour tous les goûts à partir de 2 euros.

Chaque année c’est la chasse aux bonnes affaires et bons plans.

Afin de répondre aux demandes de ses clients soucieux aux questions environnementales et de transabilité de produits l’enseigne élargie son offre avec une sélection plus en plus impotente de vins BIO et certifié à HVE.

 

Côtes du Roussillon Rouge 2019, Domaine Baillie Giral

PVC 3,99

 

Cette cuvée gorgée du soleil, dominé par le cépage grenache exprime les notes de fruits noirs très mûrs, épices, sa couleur est profonde, il est riche, idéal pour accompagner le gibier à plumes.

 

 

Aussi :

 

Cora

Du 15 septembre au 3 octobre

 

 

Franprix

Du 23 septembre au 11 octobre

 

 

Cdiscount

Du 3 au 27 septembre

 

 

Biocoop

Du 8 septembre au 17 octobre

 

 

Veepee (Vente-privée)

A partir du 2 septembre

 

 

Idealwine

Du 19 septembre au 6 octobre

 

 

Wine & Co

Du 26 août au 6 octobre

 

 

Chateaunet

Du 5 au 26 septembre

 

 

Millésimes

Du 15 septembre au 6 octobre

 

 

Le Petit Ballon

Du 2 au 23 septembre

 

Twil

Du 8septembre au 15 octobre

 

 

Et aussi les cavistes :

 

 

Lavinia (France)

Du 8 au 29 septembre

 

 

Nicolas

Du 9 septembre au 13 octobre

 

 

Repaire du Bacchus

Du 14 septembre au 11 octobre

 

 

La Cave du Château (Paris)

Du 15 septembre au 3 octobre

 

 

Galeries Lafayette

Du 5 au 26 septembre

 

 

Badie (Bordeaux)

Du 5 au 26 septembre

 

 

L’Intendant (Bordeaux)

Du 5 au 26 septembre

 

 

Vinothèque de Bordeaux

Du 27 août au 24 septembre

 

 

 

 

 

Commentaires fermés sur Top chrono – Foires aux Vins automne 2020 #dates #coups de coeur


La magie du millésime 2019 à Bordeaux #primeurs2019

 

 

Cette année la campagne de primeurs 2019 ne ressemblait à aucune d’autre auparavant, depuis qu’elle existe, depuis que ce système de ventes a été institutionnalisé tout début des années 1980.

Le contexte sanitaire dû au Covid-19 qui se répandait sur la planète entière a modifié et retardé les dégustations et la sortie de vins « en primeur » pour toute la filière vitivinicole.

Habituellement les vins du nouveau millésime sont dévoilés fin mars, début avril, ont pu finalement être présentés à toute la filière, tous les professionnels et la presse fin mai et courant juin.

En faite, ce retard imprévu a eu un impact très positif sur les dégustations. Les vins ont acquis 2 mois d’élevage en plus, ce qui a donné plus d’expression aromatique aux échantillons, les boisé mieux intégrés, moins démonstratifs avec de structures tanniques plus polis, moins agressifs.

Cette situation a permis d’apprécier ce millésime avec plus de précision, à sa juste valeur et constater sans aucun doute que nous somme véritablement en présence d’un grand millésime.

Oui, 2019 à Bordeaux est un bon, voir un très bon millésime qui s’inscrit parfaitement en terme de qualité dans la lignée de quelques grands millésimes de la décennie comme 2018, 2016, 2015 et 2010.

Les équilibres dans les vins sont impressionnants, entre acidité/sucre, tanin/alcool peuvent être même surprenants par leur précision, ainsi que la concentration d’arômes fruités, leur fraicheur et leur structure ne laissent pas indifférent.

Le millésime 2019 va être un millésime qui restera sûrement dans les anales pendant longtemps, il sera très certainement le chouchou de tous les amateurs de bordeaux, tout d’abord par sa qualité, par les conditions très particulières de sa sortie et bien évidement par la baisse de prix entre 15 et 30%.

 

La campagne primeur a très bien fonctionné auprès du négoce, les acheteurs étaient au RDV, déjà fin mai Pontet-Canet ouvre le bal en affichant son prix de sortie 30% moins cher par rapport à l’année précédente, ensuite courant juin tous les châteaux ont suivi à la vitesse grand « V ».

Oui, sans aucun doute, on constate d’ores et déjà que des vins sont fantastiques, de vrais bordeaux au style classique mais avec une viticulture et de vinifications moderne ultra précis, les vins qui sont élevés intelligemment, sont harmonieux, sans artifices avec une buvabilité parfaite, qui irons très loin dans le temps.

Maintenant il faut se poser la question si les acheteurs finaux vont être au RDV, sachant que les marchands ont toujours des stocks impotents de 2018 à écouler, encore 2017 et 2019 qui va arriver, et le monde entier vit toujours dans la crise sanitaire.

Certes, les prochains foires aux vins d’automnes qui attirent toujours une clientèle habituelle pour quelques grands bordeaux, vont assainir un peu les stocks, sachant que le 2017 et 2018 sera en vente à de prix de sortie relativement chers, donc la question : est ce que ces acheteurs seront là, vu la crise économique que nous vivons tous actuellement ? Pas évident du tout…

 

Pour comprendre les spécificités des vins du millésime 2019 il faut rappeler les cinq conditions qui déterminent généralement un millésime parfait de bordeaux rouge.


1) et 2) une floraison et une nouaison relativement rapides et homogènes sous un climat assez chaud et pas trop arrosé pour assurer une bonne fécondation et prédisposer à une maturité homogène.


3) une contrainte hydrique s’établissant progressivement grâce à un mois de juillet chaud et sec, provoquant le ralentissement puis l’arrêt définitif de la croissance de la vigne au plus tard pendant la véraison.


4) une maturation complète des différents cépages assurée par un fonctionnement optimal du feuillage jusqu’aux vendanges, sans reprise notable de la croissance végétative.

5) un beau temps, moyennement chaud et faiblement arrosé pendant les vendanges, permettant d’attendre la maturité idéale de chaque parcelle sans redouter la dilution, la pourriture, ou la perte des arômes fruités.

 

La douceur du début d’année a conduit à un débourrement précoce, mais la croissance végétative fut ralentie en raison du temps maussade d’avril et de mai.

La floraison s’est déroulée début juin sous un temps frais et humide, de façon plus ou moins homogène en fonction des vignobles.

La première condition n’a été que partiellement satisfaite, des phénomènes ponctuels de coulure et surtout de millerandage ayant été observés.

A partir de mi-juin, un temps sec et très chaud s’installa. Malgré ces températures élevées, l’eau accumulée dans les sols au printemps permit la croissance de la vigne et la nouaison se déroula dans de bonnes conditions.

Le mois de juillet fut globalement sec, mais les précipitations, sous forme d’orage, varièrent significativement d’un secteur à un autre. Cette variabilité, couplée à la diversité des sols, entraîna une hétérogénéité de la date d’arrêt de croissance végétative, souvent plus tardive que souhaité.

Si la véraison a parfois été étalée, le temps d’août, ensoleillé avec une alternance de périodes chaudes et plus fraîches, a favorisé le début de maturation des raisins.

La première partie de septembre, particulièrement sèche et chaude, fit craindre des phénomènes de stress hydrique, mais des pluies, à partir du 20 septembre, ont permis d’achever la maturité des merlots.

Les cabernets ont pu être récoltés quasiment sans interruption, dans un parfait état sanitaire. Comme en 2018, les quatrièmes et cinquièmes conditions ont ainsi été entièrement satisfaites en 2019.

Si les caractéristiques climatiques ainsi que les choix humains ont entraîné des situations variables d’un vignoble à l’autre, l’été et le début d’automne 2019 ont assuré un niveau qualitatif élevé pour les vins rouges de Bordeaux.

Les vendanges des raisins destinés aux vins blancs secs furent relativement précoces, ce qui leur permit d’éviter un stress hydrique trop intense. Sucrés, acides et dotés d’un potentiel aromatique éclatant, ils ont été ramassés dans un parfait état sanitaire.

Les superbes mois d’août et de septembre, si favorables à la maturation des raisins rouges, ont retardé l’installation de Botrytis cinerea.

Des foyers précoces de pourriture aigre ont dû être minutieusement éliminés pour garantir la pureté de la vendange. Les pluies de fin septembre initièrent le développement de la pourriture noble sur des raisins parfaitement mûrs, dont la concentration augmenta rapidement. L’essentiel de la récolte fut ramassé en quelques jours, peu avant la mi-octobre.

Une fois encore, des efforts considérables ont été consentis par les vignerons pour assurer une production 2019 de vins liquoreux, de faible quantité mais purs et aromatiques.

 

 

Voici quelques de mes coups de cœurs de dégustations primeurs 2019 que j’ai pu faire courent juin à Bordeaux, sachant que pour de raisons logistiques, je n’ai pas dégusté tous les vins que j’aurais souhaité :

 

 

 

Palmer, Margaux

Avec ses 53% de Cabernet Sauvignon, 4% de Petit Verdot et 43% de Merlot qui brillent par leur exubérance, en revanche les Cabernets et Petits Verdot affirment une finesse remarquable sans aucune fausse note, le vin affiche une élégance et race exceptionnelle, le millésime qui va graver son empreinte pour longtemps, c’est un Palmer classique sans aucun artifice.

Millésime qui affiche une belle abondance avec 45hl/ha soit au totale 300 000 bouteilles dont 55% de Palmer et 45% d’Alter Ego

Dès 2008/2009 Palmer a entamé les pratiques d’agriculture biodynamique. Aujourd’hui, la totalité du vignoble, soit 55 ha sur les terroirs de graves sableuses et argileuses est certifié en biodynamie.

Note : 19,5/20

 

Alter Ego, Margaux

51% Merlot 40% Cabernet Sauvignon 9% Petit Verdot

Vin exprime la pureté, une clarté aromatique rare, fidèle à son terroir avec une fraicheur remarquable.

Note : 18/20

 

 

Présentation du millésime 2019 par Philippe Dhalluin (DG de Mouton)

 

Mouton Rothschild, Pauillac

Vendange précoce du 18 septembre au 5 octobre

Les vins assemblés egalement très tôt entre 15 et 30 novembre, en moyenne avec un mois d’avance.

100% bois nef en provenance de 6 tonneliers, ce qui ajoute une complexité supplémentaire aux assemblages finaux.

C’est une année qui met sans aucun doute en lumière les grands cabernets, ce qu’on retrouve dans l’assemblage avec 90% de Cabernets Sauvignons, 1% de Petit Verdot et 9% de Merlot.

C’est un Mouton riche, généreux, avec cette notion de cabernets mûrs, expressifs et juteux, les tannins sont puissant, denses et racés sans aucune agression, enrobés, tout est très harmonieux, le boisé est délicat, c’est un vrai Pauillac classique et prometteur plein d’énergie.

2019 est un dernier millésime élaboré par Philippe Dhalluin, (DG) qui prend sa retraite après 15 ans passé au service de vins de châteaux (Mouton, Clerc Million et d’Armailhac), le 2019 restera sûrement dans les anales comme l’une de meilleurs réussite de la décennie. C’est un magnifique cadeau que la nature a pu lui offrir pour élaborer ce magnifique Mouton qui approche la perfection.

Note : 19,5-20/20

 

Le Petit Mouton, Pauillac

68% Cabernet Sauvignon 32% Merlot

50% bois nef

Beaucoup de complexité et fraicheur, fruits croquants, savoureux, généreux avec une belle persistance et une bonne buvabilité.

Note : 18,5/20

 

 

Clerc Milon, Pauillac

Dans l’assemblage 72% de Cabernet Sauvignon, plus que d’habitude, il ne fallait surtout pas se priver de ces beaux grains juteux et mûrs, 22% de Merlot, 4% de Cabernet Franc et 2% de Petit Verdot, cette année dans l’assemblage on retrouve aussi un tout petit chouillat de Carménère, ce ajoute plus de complexité au vin avec cette petite note épicée.

C’est un crus qui progresse chaque année, grâce à replantation de parcelles en sélection massale.

Le vin est danse, puissant avec un beau volume en bouche, les fruits noirs très juteux tapissent le palais, note épicée, tout est raffiné avec la fraicheur sans faille.

Note : 17,5/20

 

Pastourelle de Clerc Milon, Pauillac

Seconde vin de Clerc Milon, vin discret avec beaucoup de générosité, qui charme avec sa grosse proportion de Merlot (66%), 23% de Cabernet Sauvignon et 11% de Cabernet Franc.

Il ne sort jamais en primeurs, uniquement en livrables, prêt à la consommation et destiné à la restauration.

Il a beaucoup de succès pour son accessibilité sans perdre son empreinte et race très pauillacaise.

2019 est très généreux et juteux, avec une belle complexité aromatique, avec une buvabilité inattendue.

Note : 17/20

 

D’Armailhac, Pauillac

73 ha de vignes sur le sol graveleux proches de ceux de Mouton

Assemblage 62% de Cabernet Sauvignon avec une grosse proportion de Merlot (27%), 9% de Cabernet Franc et 2% de Petit Verdot.

45% de bois nef

2019 va marquer le tournant, c’est le dernier millésime vinifié dans les installations actuelles, la prochaine récolte (2020) va bénéficier de nouvelles installations, qui bien évidemment permettront l’épanouissement supplémentaire à ce cru et les vinifications plus pointues, à la carte.

2019 est une belle réussite, le vin est structuré avec beaucoup de saveurs, très avenant avec de tanins enrobés, les merlots enrobent les cabernets avec cette sensation satinée en bouche, dans ensemble très élégant.

Note : 17/20

 

Tertre Roteboeuf, SEGC

Vignoble de 5,6 ha de vignes d’origine gallo-romaine à Saint-Laurent-de-Combes, plantés en Merlot et Cabernet Franc. Son terroir d’exception argilo-calcaire sur les hauts de coteaux orienté vers le soleil levant (Sud-Sud/Est) bénéficie d’un microclimat très rare. C’est un terroir magique.

François Mitjavile joue ici une carte de régularité parfaite, c’est un cru qui est toujours égale à lui même, quel que soit le millésime.

Le 2019, comme à l’accoutumée, a été vendangé tardivement du 2 au 11 octobre.

Assemblage de 80% de Merlot et 20% de Cabernet Franc élevé dans le 100% bois nef.

Le vin est danse, profond avec une belle richesse aromatique, les merlots sont très juteux, les cabernets très élégants, dans l’ensemble beaucoup de tendresse et de grâce, avec sa fraicheur exquise puisée dans les calcaires.

Note : 18/20

 

Larcis Ducasse, SEGCC

Vignoble de 11 ha sur le terroir exceptionnel de plateaux et de terrasses et de coteaux argilo-calcaire de Saint Emilion.

Vendange du 25 septembre au 6 octobre

Assemblage de 88% de Merlot et de 12% de Cabernet Franc, élevage dans 60% de bois nef, dans de barriques classiques de 225 l et de barriques de 500 l.

Très beaux merlots juteux et mûr, beau volume en bouche, vin précis et complexe avec une énergie incroyable.

Note : 18/20

 

 

Pavie Macquin, SEGCC

Vignoble de 15 ha sur le fameux plateau et coteaux argilo-calcaire de Saint Emilion.

Vendanges du 23 septembre au 11 octobre

Assemblage de 78% de Merlot, 20% de Cabernet Franc et 2% de Cabernet Sauvignon, élevage dans de 70% de bois nef.

Vins est très racé, juteux, avec de fruité mûrs et frais, persistant avec une complexité aromatique exceptionnel, tout est précis et très gourmand.

Note : 18/20

 

Croix de Labrie, SEGC

Axelle et Pierre Courdurié travaillent leur petit joyau de 5,7 ha de vignes sur un magnifique terroir très complexe d’argiles riches en oxyde de fer, argilo-sableux et plateau calcaire, les parcelles à coté de Château Pavie et sur le plateau de Saint-Christophe des Bardes.

Axelle travaille à la vigne et au chai en bio et biodynamie. C’est un travail de haute couture qui est fait manuellement de la taille à la mise en bouteille en passant par la vendange, la vinification et le vieillissement. Chaque geste compte, tout est précis à la perfection. Chaque parcelle, chaque terroir sont travaillés individuellement. Ici on a adopté un concept bourguignon pour mettre en avant le terroir avec tous ses atouts.

Le 2019 est assemblé avec 97% de Merlot et 3% de Cabernet Sauvignon

Les merlots sont juteux, mûrs et frais, cette touche de cabernets ajout une note poivrée et mentholée. Le vin est dense avec une grande générosité, note fruitée et florale très élégante, tout est précis avec une certaine sophistication, il est racé et persistant, taillé pour l’avenir.

Note : 18/20

 

Rol Valentin ,SEGC

Alexandra et Nicolas Robin travail 7,3 ha de vigne sur les coteaux argilo-calcaire à Saint-Etienne-de-Lisse.

Depuis plusieurs années leur travaille est axé sur la restructuration du vignoble, afin d’apporter plus de précision et de complexité dans leur vin.

2019 est assemblé avec 85% de Merlot 10% de Cabernet Franc et 5% de Malbec.

Présence du malbec lui ajoute une complexité supplémentaire, attaque un peu plus ferme, même sur un millésime très généreux comme 2019, note de fruits juteux avec une belle richesse aromatique, extraction bien maitrisée, les tannins élégants, finale fraiche.

C’est le dernier millésime vinifié dans l’ancien chai, la prochaine récolte 2020 va déjà bénéficier de nouvelles installations, modernes et pratiques à la pointe de nouvelles technologies, un outil qui va permettre les vinifications parcellaires, par terroir, parfaitement à la carte, le travail de « haute couture ». Ca va apporter encore plus de précision et plus de caractère à chaque cuvée.

Note : 16/20

 

Lynsolence, SEGC

C’est une cuvée d’une régularité remarquable que Denis Barraud produit depuis 1998 sur 2,5 ha de vignes. Les plus vieilles parcelles du domaine âgées de 50 ans à Saint-Sulpice de Faleyrens sur un terroir très complexe sablo-graveleux, graves très profondes avec un sous-sol constitué de crasse de fer, planté uniquement en Merlots.

Le 2019 est riche et concentré avec une bouche veloutée, les merlots sont juteux et pleins avec une complexité aromatique remarquable, vin est gourmand avec cette notion racée digne d’un très grand Saint Emilion.

Note : 16,5/20

 

Art Russe La Grâce Dieu des Prieurs, SEGC

Le 2019 est le sixième millésime du nouveau propriétaire, Andreï Filatov, mécène et passionné d’art, qui rachète La Grâce Dieu des Prieurs à Saint Emilion en 2013.

8,5 ha de vignes en grand cru sur le terroir de sables bruns, d’argiles et de calcaires riches en oxydes ferreux plantés en Merlot (90%) et Cabernet Franc (10%).

Depuis l’arrivée du nouveau propriétaire le château vit à l’heure du changement totale, tout d’abord, des nouvelles installations techniques, certes il a eu bien besoin.

Le nouveau chai en forme d’un cylindre ultra performant et pratique conçu par l’architecte Jean Nouvel voit le jour. Le chai qui lie la performance et l’esthétisme avec son cuvier cylindrique qui permet le travail de vinifications à la carte en respectant chaque parcelle et chaque cépage. Sous le cuvier, le chai circulaire à barriques qui permet le travail par gravité, tout en douceur sans bousculer le vin. Tous les bâtiments techniques sont parfaitement intégrés dans l’ensemble de la propriété et du paysage.

Tout le travail à la vigne et au chai se fait sous l’œil attentif et l’expertise de Louis Mitjavile (la famille Mitjavile propriétaire de Tertre Roteboeuf et de Roc de Cambes).

Pour chaque millésime les nouvelles bouteilles avec les séries d ‘étiquettes illustrant les tableaux d’artistes soviétiques et russe provenant de la fondation Art Russe crée par le propriétaire en 2012.

Affaire à suivre car Andreï Filatov a des ambitions de faire grandir son cru et le placer tout la haut de la pyramide de sa catégorie, la route est bien tracée…

Le 2019 est généreux et riche, les Merlots sont très juteux vin est très onctueux avec une bonne persistance aromatique, légère note vanillé au milieu de bouche, structure tannique ronde, vin gourmand, très avenant.

Note : 16/20

 

Domaine de l’A, Castillon Côtes de Bordeaux

Christine et Stéphane Derenoncourt (Derenoncourt Consultant) exploitent 12 ha de vignes à Saint Colombe sur les coteaux proches de ceux de Saint Emilion. Le terroir magique composé d’argiles fines, de calcaires friables et ceux de tuffeau idéal pour l’épanouissement du Merlot et de Cabernet Franc.

Le travail parcellaire très pointu est apporté à la vigne et au chai, qui a été entièrement repensé en 2005, composé de matériaux naturels nobles, afin de permettre les vinifications à la carte, parcelle par parcelle avec une identité et vinifications propres à chacune d’elles.

Cette minutie donne au vin après des assemblages finaux une dimension supplémentaire, identitaire, propre de son terroir et du cépage.

Le 2019 est une « petite bombe », puissant sans excès, ses Merlots sont voluptueux avec beaucoup de caractère, très précis avec une jolie trame aromatique, son énergie et fraicheur impressionnent, ses tanins charment, vin très racé avec son coté très gourmand.

75% de Merlot 25% de Cabernet Franc, élevage dans 70% de bois nef.

Note : 16,5-17/20

 

Clos de Boüard, Montagne Saint-Emilion

« Je fais du vin pour vous… » c’est la devise de Coralie de Boüard

En 2016 Coralie de Boüard, la fifille d’Hubert de Boüard (Château Angelus) rachète avec son époux Loïc Maillet cette propriété de 30 ha de vignes sur l’appellation Montagne Saint Emilion.

Coralie voit tout de suite un fort potentiel de ce terroir sur les coteaux exposé au Sud, sur un sol très intéressent composé d’argiles et du calcaire planté en Merlot (66%), Cabernet Franc (25%) et Cabernet Sauvignon (9%), que de la vieille vigne d’une quarantaine d’années.

2019 est dense avec beaucoup de volumes en bouche, les merlots sont très juteux et mûrs, persistance aromatique très soulignée certainement grâce aux vinifications intégrales dans les barriques ouvertes, vin est gourmand et frais avec belle générosité.

Note : 16/20

 

Labegorce, Margaux

Très certainement c’est un cru qui depuis quelques années a progressé à la vitesse grand « V ».

Marjolaine Maurice de Coninck (DG) avec son équipe a fait un travail remarquable surtout au niveau de la restructuration du vignoble et au chai.

Labegorce arrive aujourd’hui sur la plus haute marche dans sa catégorie.

63 ha de vignes d’un seul tenant sur le plateau entourant le Château et le chai sur les terroirs typiques de graves sableuses et sablo-limoneux constituent un patrimoine d’exception.

Aujourd’hui, le nouveau chai est déjà opérationnel pour accueillir la prochaine vendange (2020). Le nouveau cuvier béton, qui lie l’esthétisme et une fonctionnalité poussée à l’extrême, va permettre les vinifications parcellaires avec encore plus de précision. C’est une nouvelle ère qui commence pour ce cru qui a déjà connu plusieurs travaux d’amélioration depuis son rachat en 1989 par la famille Perrodo.

2019, encore un millésime qui s’inscrit dans la ligné de belles réussite dans cette décennie.

Le vin est net, précis avec un beau volume en bouche, racé avec ses cabernets mûrs et frais, on sent son énergie avec beaucoup de charme, tanins très élégants avec une finale voluptueuse.

(46% Merlot 40% Cabernet Sauvignon 9% Cabernet Franc 5% Petit Verdot)

Note : 16,5-17/20

 

 

Marquis d’Alesme, Margaux

Le château fait partie, comme Labegorce, de propriétés de la famille Perrodo, acquis en 2006.

Depuis son rachat, le château a connu de grandes restructurations coté vigne et coté cave. La nouvelle cave a vu le jour en 2014, un outil très performant et esthétique qui permet de vinifier les 15 ha de vignes avec minutie en respectant chaque parcelle et chaque cépage. Marjolaine également aux manettes de ce cru, avec son équipe le poussent à la perfection.

2019 avec ses beaux arômes de fruits noirs, persistance et son coté soyeux et satiné joue la carte d’une précision exquise, les cabernets mûrs avec une vivacité procure une belle énergie, vins est gracieux et charmeur.

(57% Cabernet Sauvignon 37% Merlot 6% Petit Verdot, 50% bois nef)

Note : 17/20

 

 

Sans oublier :

 

Beychevelle, Saint Julien

17,5/20

 

Giscours, Margaux

17,5/20

 

Domaine de Chevalier, Pessac-Leognan

17,5/20

 

Clos Fourtet, SEGCC

17,5/20

 

Petit Village, Pomerol

17/20

 

Beausejour Hrts Duffau Lagarrosse, SEGCC

17/20

 

Prieure-Lichine, Margaux

17/20

 

Branaire Ducru, Saint Julien

17/20

 

Roc de Cambes, Bourg-Côtes de Bordeaux

17/20

 

Lagrange, Saint Julien

16,5/20

 

Rouget, Pomerol

16,5/20

 

Feytit Clinet, Pomerol

16,5/20

 

Bourgneuf, Pomerol

16,5/20

 

Latour Figeac, SEGCC

16/20

 

Fonroque, SEGCC

16/20

 

Chauvin, SEGCC

16/20

 

Gaudet, SEGC

16/20

 

Grand Corbin Despagne, SEGC

16/20

 

Clos Vieux Taillefer, Pomerol

16/20

 

Fontenil, Fronsac

16/20

 

Cap de Faugères, Castillon-Côtes de Bordeaux

16/20

 

Poujeaux, Moulis

16/20

 

Chasse Spleen, Moulis

16/20

 

Monbrison, Margaux

16/20

 

Laroze,SEGCC

15,5/20

 

Larrivet Haut-Brion, Pessac-Leognan

15,5/20

 

Pavel de Luze, Margaux

15/20

 

Alverne, SEGC

15/20

 

de Pressac, SEGCC

15/20

 

Sanctus, SEGC

15/20

 

de Candale, SEGC

15/20

 

La Croizille, SEGC

15/20

 

Monlot, SEGC

15/20

 

Gaby, Canon Fronsac

15/20

 

Malesscase, Haut-Médoc

15/20

 

Couhins, Pessac-Léognan

15/20

 

 

 

 

Adresses utiles :

http://www.derenoncourtconsultants.com

http://www.grandcercle.fr

http://www.bee-bordeaux.com

http://www.lapassiondesterroirs.com

http://www.chateau-mouton-rothschild.com

http://www.chateau-palmer.com

 

 

 

 

 

 

Commentaires fermés sur La magie du millésime 2019 à Bordeaux #primeurs2019


20e édition de Citadelles du Vin, International Wine Award affiche ses #résultats

Avec ses dates revus et corrigés, dû à la situation sanitaire du Covid qui a touché la planète entière, la 20ème édition de Citadelles du Vin a pu finalement se tenir du 23 au 25 juin à Bourg sur Gironde, en se réinventant et en respectant tous les règles sanitaires en vigueur.

 

 

Pendant les 3 jours du concours, les 35 juges experts de 17 nationalité (venu essentiellement de la Gironde, vu le contexte sanitaire) ont dégusté à l’aveugle et jugé quelques 728 vins et eaux-de-vie de 35 pays et ont attribué 210 médailles dont 180 Or et 30 Argent.

Chaque médaille est attribuée selon le règlement strict de l’O.I.V. (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin) en récompensant les vins les plus qualitatif, donnant du plaisir à la consommation.

Très bon cru pour cette 20e édition.

 

Le palmarès complet est à consulter sur le site du concours :

http://www.citadellesduvin.com

 

Comme chaque année les juges ont aussi décerné 20 Prix Spéciaux, ça concerne les vins déjà médaillés qui ont obtenu le meilleur score dans chacune de sa catégorie.

 

Voici les Prix Spéciaux par catégorie :

 

Prix Spécial Vinofed (meilleur vin tranquille) :

AOP Graves – France- Rouge – 2018 – Château Martignac 

 

Prix Spécial Sommeliers International (meilleur Cabernet Sauvignon de Méditerranée) :

Golan Heights – Israël – 2016 – Yarden Cabernet Sauvignon

 

Prix Spécial DUAD’s Club (meilleur vin Syrah) :

Clare Valley – Australie – Aldi Special Release Shiraz

 

Prix Spécial Oenologues de Bordeaux (meilleur Merlot de Bordeaux) :

Saint-Emilion Grand Cru – France- Rouge – 2016 – La Fleur Laroze

 

Prix spécial France :

CHAMPAGNE MOUTARD CUVEE 6 CEPAGES – AOC CHAMPAGNE BLANC – 2010

 

Prix spécial Brésil :

ESPUMANTE GARIBALDI CHARDONNAY – SERRA GAUCHA – BLANC – 2019

 

Prix spécial Chili :

ANUN ICON BLEND – VALLE DEL RAPPEL – ROUGE – 2016

 

Prix spécial Georgie :

SAPERAVI BIO VINOBIZA – KAKHETIE – ROUGE – 2016

 

Prix spécial Grèce :

SOLE VIDIANO PGI PANGEON – BLANC – 2019

 

Prix spécial Hongrie :

ARANYMETSZES OLASZRIZLING KESOI SZURETELESU EDES – BADASCONY – BLANC DOUX – 2018

 

Prix spécial Israël :

YARDEN MALBEC – GOLAN HEIGHTS – ROUGE – 2016

 

Prix spécial Italie :

MILAZZO NATURE – VIN MOUSSEUX DE QUALITE – BLANC

 

Prix spécial Japon :

MARIKO CHARDONNAY – NAGANO – BLANC – 2018

 

Prix spécial Macédoine :

BAROVO – TIKVES – ROUGE – 2017 – MACEDOINE

 

Prix spécial Pérou :

TACAMA DEMONIO DE LOS ANDES ITALIA – PISCO – BLANC

 

Prix spécial Portugal :

AL-RIA – VINHO REGIONAL ALGARVE – ROUGE- 2019

 

Prix spécial République Tchèque :

ZNOVIN RYZLINK RYNSKY – ICE WINE ZNOJEMSKA – BLANC DOUX – 2015

 

Prix spécial Suisse :

CLEMENCE VIOGNIER – AOC GENEVE – BLANC – 2018

 

Prix spécial Etats-Unis :

FAZELI CELLARS SHIRAZ – TEMECULA VALLEY – ROUGE – 2016

 

 

Les Citadelles du Vin en bref :

 

Créés en 2000 et organisées par l’association CDV (Concours Des Vins, qui regroupe également Le Challenge International du Vin) basée à Bourg sur Gironde.

Les Citadelles du Vin n’ont cessé depuis de valoriser l’excellence des vins du monde entier tout en représentant leur incroyable diversité.

Le nom du Concours rend hommage aux citadelles qui font partie du patrimoine d’aquitain : la Citadelle de Blaye et la Citadelle de Bourg, terres de naissance du concours.

Citadelles du Vin est un concours agrée par l’O.I.V. (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin) et membre de VINOFED (Fédération mondiale des grands concours internationaux de vins et spiritueux).

 

Adresses utiles :

http://www.citadellesduvin.com

 

 

 

Commentaires fermés sur 20e édition de Citadelles du Vin, International Wine Award affiche ses #résultats


Reims et sa région – le nouveau né du fameux City Guide Louis Vuitton est arrivé…   #cetetejevisitelafrance

 

Cette année c’est la Champagne est à l’honneur grâce au fameux City Guide Louis Vuitton consacré à Reims et sa région.

 

À l’initiative de la Maison Moët Hennessy, le City Guide Louis Vuitton sort son nouveau volume, cette fois-ci nous restons en France, afin de découvrir et visiter Reims et la Champagne.

Moët Hennessy avec ses vingt-quatre Maisons prestigieuses : de vins, de spiritueux et notamment en Champagne (Moët & Chandon, Dom Pérignon, Veuve Clicquot, Ruinart, Krug et Mercier) a voulu raconter le cœur de sa passion dans le nouveau City Guide de la collection Louis Vuitton : Reims avec sa cathédrale, ses fameuses maisons de champagne, sa région avec ses vignobles d’exception connus dans le monde entier.

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, Reims et sa région constituent un maillage original où tout vibre par une proximité constante avec des acteurs concernés dans tous les corps de métier.

Il suffit de se promener à Reims ou à Épernay, pour comprendre l’énergie et l’esprit qui pétille dans ces lieux d’exception.

Pour capturer chaque détail, montrer les tendances, les mutations d’une région pétillante et dynamique Moët Hennessy a sollicité le savoir-faire de Louis Vuitton, celui des City Guides des capitales du monde.

Répondre aux attentes non seulement de ses aficionados mais aussi aller à la rencontre des Français, impatients de redécouvrir leur pays, dans ses méandres, ses caches et son effervescence.

 

Louis Vuitton City Guide en bref :

Depuis vingt ans, les guides Louis Vuitton portent un regard décalé sur la mode, le design, l’art contemporain, la culture, les hôtels, les restaurants. Plus de trente villes sont ainsi visitées de fond en comble avec une analyse détaillée des adresses qui font l’actualité et la tradition.

Avec près de 150 adresses visitées par des journalistes indépendants, le guide de Reims sillonne la Champagne de Reims à Épernay en passant par la montagne de Reims et ses vignobles. Cette année, l’invité est le musicien Yuksek. Il parcourt ce City Guide illustré par Laurent Cilluffo et accompagné des photographies de Denis Bourges (Tendance Floue) et Jonathan LLense.

 

Moët Hennessy en bref :

Moët Hennessy est la division vins et spiritueux de LVMH, premier groupe mondial de produits de luxe. Moët Hennessy, la plus grande entreprise de vins et de spiritueux de luxe au monde, regroupe 24 marques prestigieuses internationalement reconnues pour la richesse de leurs terroirs, la qualité de leurs produits et le savoir-faire avec lequel ils sont élaborés : Hennessy, Moët & Chandon, Veuve Clicquot, Dom Pérignon, Ruinart, Krug, Mercier, Belvedere, Glenmorangie, Ardbeg, Chandon, Newton, Cheval des Andes, Terrazas de los Andes, Cloudy Bay, Cape Mentelle, Numanthia, Ao Yun, Volcan De Mi Tierra, Woodinville Whiskey Company, Clos19, Château du Galoupet, Château d’Esclans & Eminente.

Le Groupe LVMH détient également au travers de « LVMH Vins d’Exceptions », des domaines de très grand prestige : Château Cheval Blanc, Château d’Yquem, Le Clos des Lambrays et Colgin Cellars.

 

La Champagne en bref :

 

34 300 ha

320 communes bénéficient de l’appellation Champagne

 

4 Grands Régions :

 

La Montaigne de Reims

La Valée de la Marne

La Côte des Blancs

La Côte des Bar

 

278 000 parcelles

17 villages classés en « Grand Cru »

42 villages classés en « Premier Cru »

16 000 vignerons

3200 producteurs

140 coopératives

340 Maisons

 

3 cépages  principaux :

Pinot Noir (38 %)

Meunier (31 %)

Chardonnay (30 %)

 

302 millions de bouteilles vendus dans le monde (en 2018)

 

Adresses utiles :

www.louisvuitton.com

www.lvmh.fr

 

 

Commentaires fermés sur Reims et sa région – le nouveau né du fameux City Guide Louis Vuitton est arrivé…   #cetetejevisitelafrance


Ariane Khaida succède à Philippe Dhalluin à la tête de Mouton Rothschild

 

Philippe Dhalluin

 

Baron Philippe de Rothschild S.A. nomme Ariane Khaida comme Directrice Générale Déléguée du Pôle d’Activité Châteaux (Château Mouton Rothschild, Château Clerc Milon, Château d’Armailhac, Domaine de Baronarques).

Elle succède à Philippe Dhalluin, qui a souhaité faire valoir ses droits à la retraite, après plus de 15 ans passés à la Direction des propriétés de la société.

Philippe Dhalluin quitte ses fonctions de Directeur Général Délégué du Pôle d’Activité Châteaux le 1er juillet 2020 et devient Conseiller auprès du Président-Directeur Général, en charge de la transmission des responsabilités au sein du Pôle d’Activité Châteaux jusqu’au 1er décembre, date à laquelle il quittera la Société.

Ariane Khaida, précédemment embauchée comme directrice de la stratégie et du développement international au sein du groupe, auparavant elle a dirigé d’importantes sociétés de négoce bordelaises.

Une nouvelle organisation est mise en place au sein du Pôle d’Activité Châteaux.

Jean-Emmanuel Danjoy, précédemment Directeur de Château Clerc Milon, devient Directeur des Propriétés et responsable technique de trois châteaux : Château Mouton Rothschild, Château Clerc Milon et Château d’Armailhac.

Erick Tourbier, en charge jusqu’ici de la direction technique de Château Mouton Rothschild auprès de Philippe Dhalluin, devient Conseiller Technique Œnologie auprès du Président-Directeur Général avec un champ d’intervention élargi et transverse, concernant aussi bien les propriétés que les marques.

 

“Ma famille et moi-même adressons un immense merci à Monsieur Philippe Dhalluin pour le formidable travail accompli. En 15 ans, il a conduit Mouton Rothschild et nos autres châteaux familiaux à un niveau de qualité et de notoriété qu’ils n’avaient sans doute jamais connu auparavant. Il a également su s’entourer et former les talents nécessaires pour assurer la continuité de cette quête perpétuelle de l’excellence. ”

Philippe Sereys de Rothschild, Président-Directeur Général de Baron Philippe de Rothschild S.A.

 

 

Commentaires fermés sur Ariane Khaida succède à Philippe Dhalluin à la tête de Mouton Rothschild


Le Montrachet, la perle de la Côte de Beaune, le seigneur de vins blancs de Bourgogne

Le Montrachet, la perle de la Côte de Beaune, le seigneur incontestable de vins blancs de Bourgogne, le climat qui produit les plus grands vins blancs au monde.

 

Montrachet 7,99 ha

 

Ce climat grand cru situé à une bonne quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Beaune fait partie de 1247 climats bourguignons classés au patrimoine mondial de l’Unesco en 2015.

 

Minuscule appellation qui étale son vignoble de 7,99 hectares et se partage entre les deux communes celle de Chassagne-Montrachet avec 3, 9873 ha et celle de Puligny-Montrachet avec 4,01 ha.

 

Il est entouré par la fratrie de 4 grands crus : Chevalier Montrachet (7,47 ha), Bâtard-Montrachet (11,13 ha), Criots-Bâtard-Montrachet (1,(è ha) et Bienvenues-Bâtard-Montrachet (3,57 ha).

Le vignoble est installé sur une altitude de 250 à 270 mètres dans une bande étroite et allongée avec une pente moyenne de 10 %, perpendiculaire à la pente sur un sol argilo-calcaire posé sur un socle de calcaire dur, traversé par une bande de marnes rougeâtres.

Il est orienté plus au sud pour sa partie située sur la commune de Chassagne-Montrachet et au sud-est pour sa partie située sur la commune de Puligny-Montrachet.

Il bénéficie d’un climat océanique avec une influence continentale et méridionale.

 

Son nom vient de Moyen Age, il est qualifié de Mont Rachet ou Mont Rachaz, c’est un mont pelé, chauve, où ne pousse quasi aucune végétation.

Les moines cisterciens de l’abbaye de Maizière et les seigneurs de Chagny ont vite compris tout le potentiel de ce terroir sans égal où sur ses coteaux traverse une veine de terre brun-rouge.

 

 

Ses premières vignes datent du XIIIe siècle, étaient une propriété de l’abbaye de Maizières par les dons de Pierre et Arnolet de Puligny en 1252 et Gui Berrier de Chagny en 1286/87.

Les moines de Maizières par leur travail acharné ont contribué à forger la notoriété de Montrachet durant cinq siècles.

 

Aujourd’hui Montrachet Grand Cru est exploité par 18 propriétaires et 26 producteurs.

Le plus important producteur est la maison Drouhin qui exploite depuis 1946 les 2,06 hectares, propriété de la famille du marquis de Laguiche depuis 1777, aussi Domaine de la Romanée Conti qui possède 67 ares ou encore Domaine Leflaive avec 8 ares 21, sans oublier Comte Lafond et bien d’autres…

Le dernier arrivé dans ce club très fermé de propriétaires de Montrachet est François Pinault (groupe Kering et Artémis) qui achète en 2012 une ouvrée (4,28 ares exactement) appartenant au Château de Puligny-Montrachet.

 

Les vins de Montrachet sont magiques, avec une texture inégalable, les fruits blancs dominent, quelques notes d’agrumes, d’épices, d’amandes douces, note grillée et amandée, persistance et longueur sans faille, la fraicheur tapisse les papilles, tout dans une élégance racé.

Ils ont besoin plusieurs années pour s’épanouir, même pour un « petit millésime » il faudra attendre minimum une dizaine d’années.

 

Comprendre le « climat bourguignon »

Chaque climat de Bourgogne est une parcelle de vigne, soigneusement délimitée et nommée depuis des siècles, qui possède son histoire et bénéficie de conditions géologiques et climatiques particulières.

Chaque vin issu d’un climat a son goût et sa place dans la hiérarchie des crus (Appellation Régionale, Village, Premier Cru, Grand Cru).

Ainsi 1247 Climats différents sont très précisément délimités sur 50 km entre Dijon et Maranges, selon leurs caractéristiques géologiques, hydrographiques et atmosphériques et sont hiérarchisés dans le système des Appellations d’Origine Contrôlée (AOC).

Les Climats se sont constitués grâce à des conditions naturelles et du savoir-faire de vignerons sur près de deux millénaires.

Ils traduisent d’une manière exceptionnelle la relation très ancienne des communautés humaines locales avec leur territoire.

Depuis le Moyen-Âge, ces communautés ont démontré leur capacité à identifier, exploiter et distinguer progressivement les propriétés géologiques, hydrologiques, atmosphériques et pédologiques et le potentiel productif de chaque Climat.

 

Adresses utiles :

http://www.vins-bourgogne.fr

http://www.bourgogne-wines.com

 

 

Commentaires fermés sur Le Montrachet, la perle de la Côte de Beaune, le seigneur de vins blancs de Bourgogne


De Turin à Montefalco avec Antica Torino, le vermouth sans complexes…

Le Vermouth vient de Turin du Piémont en Italie, même si on lui accorde des origines multiples.

Le nom «vermouth» a des origines allemandes «wermut», le nom qui définit son ingrédient principal, Artemisia (l’absinthe) qui a des propriétés aromatiques et digestives reconnus.

 

 

Avec le renouveau de cocktails et le boom de la mixologie sur la scène internationale, le vermouth fait son retour en force auprès de bartenders.

La boisson mythique de James Bond avec le Dry-Martini, toujours en vogue, sans oublier Americano, Manhattan ou encore Negroni, tous aujourd’hui remis au goût jour. Leur point commun est bien évidemment le Vermouth.

 

En faite, pourquoi se lancer dans une aventure de Vermouth, quant on est déjà le propriétaire d’un très beau vignoble de 55 ha à Montefalco dans l’Ombrie ?

Philippo Antonelli, propriétaire du domaine viticole Antonelli San Marco, aussi le président du Conseil Interprofessionnel de Vins de Montefalco, aime les défis, aime se remettre en question, aime innover sans cesse.

Antica Torino, le vermouth traditionnel turinois est né tout simplement d’une réflexion et d’une idée que Philippo Antonnelli a partagé avec Vittorio Zoppi, expert en vermouth, spiritueux et liqueurs.

 

Antica Torino est un vermouth traditionnel à la base de treize plantes : absinthe, gentiane, aloès, romarin, vanille, rhubarbe, thym, cumin, laurier, gingembre, génépi, origan et pamplemousse, macérés pendant 30 jours dans l’alcool à 96°.

L’infusion obtenue est mélangée avec du vin blanc italien, 5% de moût de muscat et du sucre.

Après une période de 60 jours de vieillissement, Antica Torino est mise en bouteille prête à être consommé pure, juste avec un zeste ou en mixologie.

La palette de cocktails est très large, pour ne pas citer juste quelque uns les plus fameux : Americano, Manhattan, Negroni, Boulevardier, Bronx ou El Presidente qui nécessite la présence du vermouth.

Antica Torino offre en bouche une palette aromatique riche et élégante avec son coté épicé, complété par une touche d’amertume venue d’absinthe. Tout est en équilibre avec une belle finesse et sa fraicheur en finale. Sans aucune fausse note, idéal pour la mixologie.

 

Ce nouveau produit a permis à son juste titre compléter déjà riche et éclectique gamme de vins du domaine.

Aujourd’hui il a même fait « des petits » : Antica Torino Bianco et Antica Torino Amaro.

 

Attendons la suite de l’aventure…

 

 

A propos du Vermouth :

 

Antonio Benedetto Carpano (1764-1815) qui, en 1786 aurait élaboré à Turin une boisson à base de vin de muscat originel de Canelli avec des épices et des herbes aromatiques.

Les premières exportations de cette nouvelle boisson débutèrent en 1838 vers les Etats Unis, l’Amérique Latine et dans toute l’Europe avec une popularité grandissante.

C’est à cette époque, au début du XIXème siècle, que se forgea un rite de « l’aperitivo », bien d’actualité à nos jours.

La boisson est devenu si populaire qu’avant la seconde guerre mondiale on comptait encore quelques 400 différents vermouths à Turin.

 

 

Antonelli San Marco en bref :

 

Antonelli San Marco fait partie de domaines les plus anciens de Montefalco, appartient à la famille Antonelli depuis 1881.

Domaine de 190 hectares d’un seul tenant au centre de la zone DOCG de Montefalco sur les collines à 350 m d’altitude orientées principalement vers le sud et l’ouest.

Dix hectares sont consacrés aux oliviers, tandis que 55 ha sont destinés aux vignobles.

Les sols argilo-calcaires riches en différentes origines et phases géologiques forment des collines austères entourées de bois, avec un microclimat idéal pour la culture de la vigne et des oliviers.

Depuis 2009, tout le travail a été consacré à la conversion complète à l’agriculture biologique, aujourd’hui certifié Bio pour toutes les productions agricole et viticole du domaine.

En ce qui concerne la production viticole, l’accent est porté sur les cépages autochtones comme :

Grechetto et Trebbiano Spoletino pour les vins blancs, Sangiovese, Montepulciano et bien évidemment Sagrantino, le cépage roi de Montefalco pour les vins rouges.

 

Adresses utiles :

http://www.antonellisanmarco.it

http://www.anticatorino.fr

 

 

Commentaires fermés sur De Turin à Montefalco avec Antica Torino, le vermouth sans complexes…



%d blogueurs aiment cette page :